Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-12-16T18:48:28+01:00

Déflagration

Publié par divagations-et-balades

          C'est celle que j'avais provoquée en racontant cette histoire, alors que l'on attendait un exposé médical. J'ai travaillé quelque temps dans l'industrie pharmaceutique, avant de la quitter avec fracas un lundi matin, en disant "trouvez quelqu'un d'autre pour la conférence à Toulouse ce soir, je démissionne". On voulait que je dise des choses sur lesquelles je n'étais pas d'accord, et c'est comme ça que j'ai eu 8 mois de galère, obligée de quitter mon appartement, vendre ma voiture etc...

          Mais là n'est pas la question; avec mes quatre confrères, on nous avait emmenés faire un stage à Viroflay, dans une entreprise qui apprenait aux hommes politiques et autres acteurs à bien manager un discours en public. A la fin du stage, le ....professeur avait demandé un volontaire pour faire une conférence. Mutité totale des confrères, alors je me suis portée volontaire. J'avais jusqu'au lendemain pour préparer mon sujet. Et à la stupeur générale et l'ire du directeur médical, voici ce que j'ai raconté :

          " Je voudrais vous raconter une histoire, une histoire simple de vie et de mort, avec peut-être quelque chose en plus, le filigrane d'une condamnation.

          Il y a bien longtemps, dans les terres de feu et de glace de l'Arizona, vivait un étrange peuple. Il habitait dans d'inaccessibles demeures creusées à même la montagne, pour se protéger d'animaux immenses et féroces, et peut-être aussi d'ennemis inconnus.

Déflagration

          Ceci dura bien des années, et, brusquement, en l'espace de quelques lunes, ce peuple disparut. Tout le monde partit, et personne, jamais, n'a su pourquoi, ni pour où. Ces hommes ont laissé, gravés dans la pierre, des messages que personne, jamais, n'a su déchiffrer. Ils étaient sans doute les premiers Américains, ceux que les Indiens actuels appellent Les Grands Ancêtres.

          Ils se nommaient Les Anasasis.

         Bien des années après, d'autres hommes surgirent et occupèrent les grandes plaines et les montagnes de l'ouest. Etaient-ils la résurrection des premiers ? Ils ressemblaient à leur terre, rouges, comme elle, farouches et plein de chaleur, comme elle, et faisant comme elle, jaillir vers le ciel et l'Esprit qui l'habite, des élans venus du plus profond d'eux-mêmes.

Déflagration

          Pendant des siècles, ils vécurent libres dans ces vastes territoires qu'ils s'étaient partagés. Puis, se levèrent les jours du mal et survint l'homme blanc et son besoin de conquête, conquête des terres, mais aussi conquête des âmes.

          Ils enfermaient leur dieu dans d'orgueilleuses demeures et voulurent obliger le Grand Esprit à s'incliner devant un dieu étranger, car personne ne savait que c'était le même.

          Les flèches ne pouvaient pas grand'chose contre les boulets, et l'attrait des richesses indiennes était trop puissant.

          Le temps passa. Puis, d'autres hommes vinrent des rives orientales. Ils avaient entendu parler de l'or des eldorados de l'ouest. Alors, ils attelèrent leurs chevaux, chargèrent leurs chariots, et commencèrent à disputer aux Indiens, leurs terres et leur subsistance.

          Souvent, le voyage tournait court, et il ne restait de leurs espoirs et de leur ambition, qu'un chariot, abandonné au temps.

          Mais il en vint d'autres, et d'autres encore. Ils construisirent des forts, puis des villes.

Déflagration

          Alors s'éleva le chant des guerres indiennes et il exprimait cette folie messianique qu'eurent les Hommes Rouges désespérés de la fin du XIXème siècle . Mais il n'était que le rêve d'un peuple mort dans la neige ensanglantée de Wounded Knee au soir tragique du vingt neuf décembre mille huit cent quatre vingt dix.

          Maintenant que reste-t'il de ces fiers guerriers, de ces braves aux longues chevelures qui galopaient dans le grand vent de liberté de la prairie ? Le petit-fils de Géronimo pose pour les touristes à Old Tucson, paré des plumes dérisoires des sachems disparus. Les Navajos cachent leurs hogans au fond fertile des canyons brûlés du désert,

Déflagration

et leurs femmes gardent de maigres troupeaux, ou vendent des colliers de turquoise sur les trottoirs du vieil Albuquerque.

          Mais peut-on tuer à jamais l'âme d'un peuple ? Les bisons sont-ils seuls à garder, à l'arrière de leur front têtu et résigné, la nostalgie des équipées sauvages et du temps de la liberté ? Non, l'âme indienne n'est pas morte, tous les ans, les tribus se rassemblent pour revivre l'ancienne civilisation, même si ce rassemblement a pour témoins curieux et seulement préoccupés de folklore, les descendants de ces Hommes Blancs qui les dépouillèrent.

          Et, si certain soir du mois d'août, aux confins des terres rouges de l'ouest, on peut entendre encore le chant de la Princesse Cheyenne, il ne cache pas que résonne encore sur Harney Peak, la prière désespérée d'un vieil Indien qui pleurait dans la bruine et qui criait aux Grands Pères de l'Univers : " Vous me voyez là, un homme pitoyable, écrasé, et qui n'a rien fait."

          Ce vieil homme, c'était Elan Noir, petit cousin de Crazy Horse, et dernier survivant de Wounded Knee.

Cette photo de l'authentique Elan Noir est tiré du livre "Elan Noir, mémoires d'un Sioux" de J. Neidhart

Cette photo de l'authentique Elan Noir est tiré du livre "Elan Noir, mémoires d'un Sioux" de J. Neidhart

Voir les commentaires

2019-12-14T10:53:35+01:00

Escapade à Caylus

Publié par divagations-et-balades

          Il se peut que j'en ai déjà parlé, mais j'aime beaucoup ces villages du Tarn & Garonne campés sur des collines. Ainsi est Caylus.

          Tout à coup, il apparut, étalé paresseusement devant moi, dans son écrin de verdure, protégé par son château, que l'on devine à peine, à gauche sur la photo.

Escapade à Caylus

          Bien sûr j'allais y faire un tour, malgré le peu de temps dont je disposais, car j'étais attendue pour déjeuner chez mon ami d'enfance, un peu plus loin dans le Lot, et venant de Montpellier, j'avais pris le chemin des écoliers.

          Je passais la porte et, entrais dans l'Histoire.

Escapade à Caylus

          Celle de Caylus a été très tourmentée : sièges......guerres.....incendies.....peste noire......Rien, apparemment, ne lui fut épargné.

          Assiégée deux fois par Simon de Monfort, qui pour s'amuser sans doute, l'incendia entre les deux. Ceci en mille deux cent onze et mille deux cent douze.

          Quinze ans plus tard, le comte de Toulouse y installa les Templiers. Mais c'était sans compter avec l'appétit du roi de France, qui, en mille deux cent soixante dix, annexa le Comté de Toulouse, et donc Caylus, au domaine royal.

          Evidemment, la ville connut la Guerre de Cent Ans, puis, la peste noire qui tua un tiers de la population.

Escapade à Caylus

          Puis, il y eut les Guerres de religion. En mille cinq cent soixante deux, les troupes calvinistes du sire de Duras s'emparèrent de la ville et en profitèrent pour massacrer deux cent cinquante habitants.

          Caylus adhéra au parti catholique de la Ligue, et Louis XIII y établit son quartier général pendant le siège de Saint Antonin.

          Jamais Caylus ne se releva des Guerres de religion.

          En arpentant ces vieilles rues, bordées de maisons médiévales, j'imaginais entendre le cliquetis des armes.

Escapade à Caylus
Escapade à Caylus

          Il existe une légende attachée à la construction de l'église Notre-Dame-de-Livron : celle d'un dragon délivré par le chevalier de Lagardelle, avec l'aide miraculeuse de la Vierge.

          Lagardelle.....Lagardère......Mais oui, on peut faire le rapprochement car, il parait que Paul Féval se soit bien inspiré de ce chevalier pour ce personnage de Lagardère dans son célèbre roman, Le Bossu.

Bon, je file avant d'être en retard. A plus tard.

Voir les commentaires

2019-12-11T19:32:43+01:00

Saint Christophe - Par Cyril G : La Porte du Bonheur

Publié par divagations-et-balades

          

L'Église catholique utilise certaines médailles porte-bonheur comme une forme de protection religieuse. Celles-ci représentent souvent l'un des nombreux saints vénérés. La médaille de Saint-Christophe en est la plus célèbre. Ce porte-bonheur est l'un des plus utilisés au monde, en raison de l’importance que lui donnent les catholiques.

 

Quiconque porte une médaille Saint-Christophe serait protégé lors de ses voyages et déplacements. Pour cette raison, beaucoup de globe-trotteur portent de tels pendentifs porte-bonheur autour de leur cou ou à leurs poignets. Certains en accrochent même au rétroviseur de leur voiture !

 

 

 

Qui est Saint Christophe?

 

Alors que des historiens débattent de sa véritable existence, nous pouvons tous admettre que la légende de Saint Christophe nous raconte une histoire vraiment incroyable. À ce jour, il est vénéré comme étant l'un des quatorze « saints auxiliaires ».

Saint Christophe, à l'origine connu sous le nom d’Offerus (ou peut-être Reprobus), est né d'un roi païen.

Le petit enfant qu’il était a grandi pour devenir un homme fort et vigoureux, qui jura de ne servir que les plus puissants. Après avoir découvert que le roi n'était pas aussi courageux qu'il le prétendait, celui qui allait devenir Saint-Christophe décida de se mettre à son compte, pour tenter de découvrir sa vocation.

Au cours de ses voyages, il tomba sur un ermite, qui lui aurait conseillé de suivre le chemin du Christ, et puis qui le baptisa.

C’est à ce moment que Reprobus décida de changer son nom pour Christophe et, se faisant, jura allégeance à Dieu.

Pour mieux le servir, Christophe promit de transporter tous ceux qui auraient besoin d'aide à travers une rivière particulièrement dangereuse.

Un jour, il porta à travers le cours d’eau un enfant qui, après avoir atteint l’autre rive, lui révéla être en réalité le Christ.

Pour prouver ses dires Christ, l'enfant ordonna à Christopher d'enfoncer son bâton porte-bonheur préféré dans le sol. À son retour le lendemain, le bois de bois était devenu un arbre plein de fruits.

Bien que ce fait absolument extraordinaire ait séduit de nombreuses personnes, il irrita le roi.

Saint-Christophe fut alors emprisonné, pour finalement être décapité.

Depuis lors, il est honoré par l’Eglise catholique comme un martyr mort pour son honnêteté et sa loyauté.

Saint Christophe - Par Cyril G : La Porte du Bonheur

          

De quoi Saint Christophe vous protège-t-il ?

 

Bien que de nombreuses personnes portent des médailles porte-bonheur dans leur vie quotidienne, d'autres les utilisent uniquement pour de longs périples. En effet, Saint-Christophe est connu pour être le saint patron des voyageurs.

Ceux qui portent la médaille de Saint-Christophe lui rendent en fait hommage et espèrent ainsi recevoir sa protection.

Non seulement les gens portent des médailles, mais des statues sont également placées devant les maisons, dans les églises et sur les ponts.

En plus d’être un porte-bonheur associé aux voyages, la médaille de Saint Christophe est censé protéger les gens contre l'épilepsie, la foudre, les tempêtes, la peste et les inondations.

De nombreux soldats rendent également hommage à Saint Christophe en portant ce porte-bonheur. En tant que l'un des quatorze saints assistants, cette médaille porte en elle la promesse d’une bonne santé, et d’un bonheur certain.

Que l’on soit religieux ou non, que l’on croit au pouvoir des porte-bonheur ou non… Il y a un fait qui reste indéniable : les médailles de Saint-Christophe apportent réconfort et confiance à d'innombrables catholiques du monde entier. Avec ce porte-bonheur autour du cou ou dans leur voiture, les gens se sentent protégés de nombreux dangers.

          

Eh bien c’est sans doute là le principal !

Ces médailles sont donc un choix évident pour tous ceux qui recherchent un porte-bonheur religieux qui leur rappellera quotidiennement la beauté et l'importance d'une foi solide.

Si cet article vous a plu, peut-être aimeriez-vous découvrir une sélection de porte-bonheur originaux.

 

Voir les commentaires

2019-12-11T13:51:15+01:00

Nouveauté

Publié par divagations-et-balades

          Bonjour à tous

          Il va y avoir une nouveauté sur le blog : de temps en temps, vous y trouverez des articles qui ne seront pas de moi, mais provenant d' un autre blog très intéressant qui parlera d'histoire et de spiritualité.

          Ainsi, allez-vous pouvoir lire très vite un article qui vous apprendra tout, ou presque, sur St Christophe.

          Alors à très vite....

          Mes amitiés à tous et......rêvez un peu en ces temps troublés

Nouveauté

Voir les commentaires

2019-12-08T06:22:00+01:00

Le convoi n° 12

Publié par divagations-et-balades

          Les Allemands, pour moi, sont le peuple maudit, et je me suis souvent demandée ce que j'éprouverais si j'étais née allemande. Je ne peux pas y répondre.

          Evidemment, j'ai tendance à dire : une formidable honte. Mais.....Est-ce bien sûr ?

          Madame Merkel vient d'aller à Auschwitz,

Photo Sud-Ouest

Photo Sud-Ouest

          Je dois dire qu'elle a prononcé des paroles fortes :

          " Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs et rendre aux victimes un hommage digne, c'est une responsabilité qui ne s'arrête jamais. Etre conscient de cette responsabilité est une part de notre identité nationale".

          Oui, Auschwitz a été créé et administré par les Allemands. Pour moi, c'est une tâche indélébile.

          En 2008, Madame Merkel s'est rendu en Israël, et, à la Knesset et surtout à Yad Vashem, elle avait exprimé la honte du peuple allemand.

Le convoi n° 12

          Merci Madame, si vous éprouvez vraiment cette honte, mais, je crains que parmi vos compatriotes, tous ne pensent pas de la même façon.

          L'antisémitisme monte dans votre pays, entre autres, et même chez nous, et il m'arrive de m'en apercevoir "en direct". De plus, certains allemands ne supportent plus la repentance,

          Tout cela éveille en moi un écho : le convoi n° 12 , par lequel au mois de janvier 1944, une partie de ma famille, et particulièrement ma grand-mère paternelle, sont parties pour ne jamais revenir.

          Et quand à la fin de la guerre, j'ai vu revenir ce monsieur qui était mon père, et vu couler lentement une larme sur sa joue quand il a appris que sa mère n'était pas revenue, mon amour pour lui a envahi, pour ne plus le quitter, le coeur de la petite fille que j'étais.

          Mon père a cherché sa mère jusque dans les années soixante. Ce n'est qu'après sa mort que nous avons su que tous les " voyageurs " du convoi n° 12, avaient été gazés dès leur arrivée en ce lieu maudit.

          Alors, Madame Merkel, merci d'avoir pensé à tous ceux dont la vie s'est arrêtée dans ces camps de par le bon plaisir de vos compatriotes, mais je crains que vous ne soyez un peu seule en Germanie.

Voir les commentaires

2019-12-02T17:59:13+01:00

Béni soit le fouillis!

Publié par divagations-et-balades

          Depuis cinq jours, ma soeur et moi passons tous les après-midis à vingt kms de chez nous, dans des garages que ma soeur avait loués il y a......... au moins vingt ans, pour y entreposer sa brocante, et dans lesquels j'avais moi aussi entassé quelques affaires avant de partir m'installer au Maroc.

          Il y a un invraisemblable fouillis : meubles, cartons pleins de vaisselle, un frigo.....et nous devons toutes les deux nous coltiner tout ça pour le porter à la décharge, et que tout ait disparu avant le 20 de ce mois, car nous avons résilié nos contrats de location.

          C'est éreintant, mais, il y a quelques compensations : une poche pleine de photos oubliées, dont celles prises à Dijon, où j'étais allée assister à un congrès de phlébologie il y a.................?

          J'arrivais toujours la veille lors d'un congrès dans une ville intéressante, assez tôt pour la visiter un peu. Une visite du palais des ducs de Bourgogne était prévue dans le programme du congrès, aussi je le laissais de côté.

          Le temps était plutôt maussade, mais mon amour des cités médiévales se moquait du ciel gris.

          J'étais donc à Dijon, au coeur du vignoble rival, et empruntais très vite une rue du quartier historique dont la richesse architecturale m'avait éblouie. 

 

Béni soit le fouillis!

          Se promener dans une rue aussi ancienne attise l'imagination, et j'avais eu vite fait de me croire sujette du duc de Bourgogne. Voyons, lequel ? il y en a quatre qui, apparemment, ont compté plus que les autres : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, ( ah ! peut-être celui-ci !), 

Wikipedia

Wikipedia

          Philippe III le Bon, (bof ! peut-être un peu mou !), et Charles le Téméraire, (Et pourquoi pas celui-là ?).

Wikipedia

Wikipedia

          On ne peut pas dire que Jean sans Peur soit très avenant; je choisis donc le Téméraire, plus sympa, et.........cousin du roi de France Louis XI, mais celui-ci était un sacré lascar. Je peux le dire sans craindre qu'il ne m'enferme dans une cage de fer, selon son dada habituel.

          Déguisée mentalement en bourgeoise du XVème siècle, je continuais ma balade dans le Dijon médiéval.

Béni soit le fouillis!

          Certaines de ces maisons sont tellement de guingois que l'on se demande comment elles ont réussi à franchir les siècles. En tout cas, Messieurs les bâtisseurs du XXème siècle, je ne vous félicite pas, car nous venons de faire refaire la charpente et les combles de notre maison, nous ruinant jusqu'à la fin de mes jours.

          Et voilà trois autres maisons beaucoup plus pimpantes. Peut-être avaient'elles été rénovées récemment ?

Béni soit le fouillis!

          J'avais du interrompre mes pérégrinations dans le temps, car l'heure était venue de rejoindre l'hôtel, où une petite cérémonie attendait les congressistes.

          Et le sur-lendemain, après une journée studieuse, nous nous retrouvions à cinq heures trente, pour une brève visite de la ville. Le ciel gris de l'avant-veille avait cédé la place à un ciel bleu sans nuages. Tant mieux, mais il aurait pu faire aussi beau quand je prenais mes photos !

          Le palais ducal est magnifique et un peu hétéroclite; la partie la plus ancienne, de style gothique, date des XIVème et XVème siècles. Elle comprend une tour dite de Philippe le Bon ou encore Tour de Bar. C'est la partie que je préfère.

Béni soit le fouillis!

          Mais j'aurais bien aimé avoir une baguette magique pour transporter ces voitures ailleurs ! Ou bien.......les brûler, pour être dans l'air du temps actuel ! Oups !!!

          Les autres parties du palais datent des XVIIème et XVIIIème siècles, et bien sûr, le style en est plus classique. J'aime moins.

          Ce palais a été classé au titre des monuments historiques en mille huit cent soixante deux, et par arrêté en mille neuf cent vingt six.

          Il abrite maintenant la Mairie et le musée des Beaux Arts de Dijon.

          Nous avons vu aussi une magnifique maison à colombages constituée de trois pignons : la maison aux trois visages. Elle a été construite entre mille quatre cent cinquante et mille quatre cent soixante dix pour abriter des moines Chartreux.

Béni soit le fouillis!

          Elle recèle un mystère. En effet, à l'intérieur de la pharmacie qui fait l'angle, se trouve un puits mystérieux, datant parait-il, de la Renaissance, mais dont il ne reste que des moulures racontant la rencontre du Christ avec la Samaritaine. Je regrette que l'on ne soit pas rentré dans la pharmacie, mais le temps nous était compté, on avait tous un train à prendre.

          C'est ce que j'avais fait pour rejoindre Paris puis Orly.....en ratant de peu le dernier avion pour Bordeaux. Obligée d'attendre le premier du lendemain matin.

          Mais il y a de bons hôtels près de l'aéroport !

Voir les commentaires

2019-11-27T15:44:16+01:00

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

Publié par divagations-et-balades

          C'était un secret bien gardé. La Tour Eiffel avait eu une fille, mais à peine née de quelques heures, celle-ci avait disparu et nul ne l'avait jamais retrouvée.

          Le mystère était absolu. Aucune rançon n'avait été demandée. Rien. Elle avait disparu; c'était tout.

          Dans sa jeunesse, la Tour Eiffel, emporté par l'euphorie de la Belle Epoque, aimait bien s'amuser et même, parfois, se dévergonder un peu. Elle fréquentait les endroits chics de la capitale,

image Wikipedia

image Wikipedia

          Mais aussi, les boites louches de la rue de Lappe où se déhanchaient les mauvais garçons.

Wikipedia
Wikipedia

Wikipedia

          Parmi ceux-ci, il y avait une bande qui terrorisait Paris : les Apaches. Ils étaient de jeunes voyous qui n'avaient pas envie de travailler et qui répandaient la peur dans le quartier de Belleville d'abord, puis dans la ville entière. Ils sévirent jusqu'au début de la Première Guerre Mondiale.

          Amélie Elie, surnommée Casque d'or en raison de sa flamboyante chevelure en fut l'authentique tragique héroïne, que, bien plus tard, Jacques Becker mit en scène dans un film célèbre.

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Alors, le rapt de la fille de la Tour Eiffel fut-il le fait des Apaches ? Peut-être ! Toujours est-il que la pauvre gamine ne fut jamais retrouvée, jusqu'à..............ce jour où je fus à Fort-Médoc pour voir des chiens de l'école d'Oscar, démontrer leur dressage de chiens gardiens de troupeaux.

          Je revenais sous un ciel qui se chargeait d'orage au-dessus de l'océan des vignes,

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Quand, traversant une petite bourgade dont j'ai oublié le nom, je la vis tout à coup se dresser devant moi.

          Pas de doute, c'est bien elle. Je me frottais les yeux, mais non, je ne rêvais pas, elle était là, face à moi.

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Seule, et abandonnée de tous, la pauvre petite travaille dans la pub pour subvenir à ses besoins, si loin de la gloire de sa mère.

          J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel ! Que faire ? Peut-être ne rien lui dire de sa célèbre mère qui, apparemment, ne se soucie guère d'elle depuis si longtemps !!!

Voir les commentaires

2019-11-24T09:25:00+01:00

L'Homme est'il un monstre ?

Publié par divagations-et-balades

          Oh ! Attention, je veux dire " l'être humain ", et non le strict représentant du sexe masculin. Ces pauvres hommes sont déjà tellement ostracisés ! Je ne risque pas d'en rajouter. Et même si, de mes meilleurs amis, il n'en reste que deux, ils seraient capables de venir me flanquer une..... pile; et les autres, ceux qui nous manquent tant, ils n'hésiteraient pas à venir me tirer par les pieds quand je dors.

          Alors, SVP, Messieurs qui me lisez, ne me confondez pas avec une de ces féministes illuminées, qui, à cause de leurs manigances imbéciles, ont tué la courtoisie.

          Moi, j'aimais bien quand un homme me tenait courtoisement la porte au lieu de la laisser, comme maintenant, me retomber sur le nez. Sauf certains vieux messieurs.... Ceux qui ne le font pas à leur âge ne l'ont jamais fait. Plouc !

          Donc, je me demandais si l'Homme était un monstre. Et j'ai peur de dire oui.

          La réflexion m'en est venue hier matin, en allant, comme tous les samedis, chercher des oeufs et quelques autres bricoles, à la ferme.

          Là, poules et canards vivent en liberté, ils ont même leurs maisons à eux. Allez, je les montre encore.

L'Homme est'il un monstre ?

          Et j'ai pensé à ce que j'ai vu avant-hier à la télé : des pauvres truies, coincées dans d'abominables cages, où il leur est impossible de bouger, sauf pour mordiller les barreaux.

image télé, ainsi que les suivantes.

image télé, ainsi que les suivantes.

          Ces cages, dont elles sont prisonnières, sont des cages de gestation, où on leur fait mettre au monde des porcelets à la chaîne, jusqu'à épuisement.

L'Homme est'il un monstre ?

          Elles sont, bien sûr, inséminées artificiellement.

L'Homme est'il un monstre ?

          Je me souviens avoir vu un éleveur de lapins en attraper un, élevé aussi dans des conditions épouvantables, et le présenter tout fier, le tenant par les oreilles, au cameraman de je ne sais plus quelle chaîne. Le lapin ne bougeait pas, pattes raides, et je comparais dans ma tête avec les lapins de ma grand-mère qui gigotaient dans tous les sens dès qu'on les attrapait.

          Alors......les lapins, les poules en batterie, les vaches à hublots, les truies en gestation permanente......ça ne fait pas beaucoup ?

          Et bientôt les enfants qui ne naîtront plus de l'amour de deux êtres humains vivants, mais de parents qui n'auront jamais vécu, puisque ils seront conçus à partir de cellules prélevées sur des embryons détruits. ( cf : Bébés sur mesure de Blanche Streb - Editions Artège 2018).

          Vous savez à quoi vont ressembler les humains dans quelques années ? A ça :

 

L'Homme est'il un monstre ?

          A moins que " ça " n'ait pris le dessus et réduit les humains en esclavage !

          Ou bien, autre option, D. en a marre de ces créatures qui trahissent la Création, et nous refait le coup de Sodome et Gomorrhe !

Voir les commentaires

2019-11-22T17:38:49+01:00

Pas possible !!!!

Publié par divagations-et-balades

          Ce matin, en prenant le journal dans la boite aux lettres, je n'en croyais pas mes yeux;

          Est-ce que j'avais bien lu ? Ou avais-je la berlue ?

Titre Sud-Ouest

Titre Sud-Ouest

          Mais.....Je croyais qu'ils ne devaient pas revenir !!!

          Je n'ai pas la berlue, il est là. Avant-garde ? Prémices de 5ème colonne ? Ma parole ! on se croirait en mille neuf cent quarante !

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

          Il a l'air de dire ! " Eh oui ! C'est bien moi. Ah ! vous pensiez en avoir fini avec moi, eh bien non, me revoilà, plus en forme que jamais ! ".

          Eh ! Les copains ! Sonnez le tocsin ! Evitons l'invasion de ces prédateurs !

Voir les commentaires

2019-11-21T14:07:03+01:00

Sortilèges

Publié par divagations-et-balades

          Novembre, c'est bien connu, est le mois des sorcières. On croit qu'elles ne se manifestent qu' au jour d' Halloween, mais je pense que c'est faux, et ce matin, j'ai éprouvé une grande surprise qui ne pouvait être due qu'à un sortilège.

          J'aime admirer le lever du soleil, et contempler la splendeur de son coucher; alors, logiquement, le matin je regarde vers l'est et le soir vers l'ouest.

          Mais ce matin, en ouvrant les volets regardant vers l'orient.......déception.....rien, un ciel opaque et grisâtre sans la moindre lueur solaire.

Sortilèges

          Alors ! On ne se lève pas ce matin ? Bon, tant pis, à demain.

          Et je suis allée ouvrir les volets côté occidental; et là......surprise ! Des bandes colorées en jaune orangé zébraient le ciel.

Sortilèges

          Mais que se passe t'il ? La Terre a t'elle inversé sa polarité dans la nuit ? Mais non, cela aurait été cataclysmique. Alors quoi ?

          Oui, mais c'est bien sûr, c'est une facétie des sorcières !

          Je ne peux quand même pas m'empêcher de penser que c'est de l'enfantillage. Les sorcières ne sont pas  réputées pour être très rigolotes. A moins qu'elles ne soient devenues séniles depuis le temps !!! 

          C'est à ce moment-là que j'ai entendu des rires étouffés et des voix juvéniles, bien qu'un peu grinçantes.

          Alors, en un éclair j'ai compris, et un frisson m' a parcourue : ce sont Raggedy Ann et son comparse en malfaisance Robert la Poupée.

Sortilèges
Sortilèges

          " Mais vous n'êtes que des poupées de chiffon, alors restez tranquilles, et mieux, allez-vous-en "! ai-je dit d'une voix qui tremblait un peu.

          Des ricanements m'ont répondu. Ces deux êtres sont maléfiques, malveillants et effrayants. Raggedy Ann est possédée de manière démoniaque par l'esprit d'une petite fille morte nommée Annabelle, et se fait souvent nommer ainsi. Robert la Poupée a été soumis à un rite vaudou de haine et de vengeance, par une servante bahaméenne, qui se pensait, peut-être à raison, maltraitée par ses maîtres.

          " Ah, tu as dit qu'elle avait peut-être raison ! me dit Robert, c'est bien, alors pour cela on va te remettre la Terre à l'endroit, et tu vas pouvoir constater que le soleil est toujours là ".

          " Oui, renchérit Raggedy Ann, mais à la moindre mauvaise pensée à notre égard, nous reviendrons, et alors là...........".

          Et sur ces terrifiants points de suspension, je sentis qu'ils étaient partis.

          Vite, j'allais vers l'est et.........Ô joie ! le soleil était là, à sa place normale, brillant très fort à travers les branches du cèdre.

Sortilèges

          Mais peut-être que, ce matin, le monde l'a échappé belle !!!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog