Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-12-11T13:51:15+01:00

Nouveauté

Publié par divagations-et-balades

          Bonjour à tous

          Il va y avoir une nouveauté sur le blog : de temps en temps, vous y trouverez des articles qui ne seront pas de moi, mais provenant d' un autre blog très intéressant qui parlera d'histoire et de spiritualité.

          Ainsi, allez-vous pouvoir lire très vite un article qui vous apprendra tout, ou presque, sur St Christophe.

          Alors à très vite....

          Mes amitiés à tous et......rêvez un peu en ces temps troublés

Nouveauté

Voir les commentaires

2019-12-08T06:22:00+01:00

Le convoi n° 12

Publié par divagations-et-balades

          Les Allemands, pour moi, sont le peuple maudit, et je me suis souvent demandée ce que j'éprouverais si j'étais née allemande. Je ne peux pas y répondre.

          Evidemment, j'ai tendance à dire : une formidable honte. Mais.....Est-ce bien sûr ?

          Madame Merkel vient d'aller à Auschwitz,

Photo Sud-Ouest

Photo Sud-Ouest

          Je dois dire qu'elle a prononcé des paroles fortes :

          " Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs et rendre aux victimes un hommage digne, c'est une responsabilité qui ne s'arrête jamais. Etre conscient de cette responsabilité est une part de notre identité nationale".

          Oui, Auschwitz a été créé et administré par les Allemands. Pour moi, c'est une tâche indélébile.

          En 2008, Madame Merkel s'est rendu en Israël, et, à la Knesset et surtout à Yad Vashem, elle avait exprimé la honte du peuple allemand.

Le convoi n° 12

          Merci Madame, si vous éprouvez vraiment cette honte, mais, je crains que parmi vos compatriotes, tous ne pensent pas de la même façon.

          L'antisémitisme monte dans votre pays, entre autres, et même chez nous, et il m'arrive de m'en apercevoir "en direct". De plus, certains allemands ne supportent plus la repentance,

          Tout cela éveille en moi un écho : le convoi n° 12 , par lequel au mois de janvier 1944, une partie de ma famille, et particulièrement ma grand-mère paternelle, sont parties pour ne jamais revenir.

          Et quand à la fin de la guerre, j'ai vu revenir ce monsieur qui était mon père, et vu couler lentement une larme sur sa joue quand il a appris que sa mère n'était pas revenue, mon amour pour lui a envahi, pour ne plus le quitter, le coeur de la petite fille que j'étais.

          Mon père a cherché sa mère jusque dans les années soixante. Ce n'est qu'après sa mort que nous avons su que tous les " voyageurs " du convoi n° 12, avaient été gazés dès leur arrivée en ce lieu maudit.

          Alors, Madame Merkel, merci d'avoir pensé à tous ceux dont la vie s'est arrêtée dans ces camps de par le bon plaisir de vos compatriotes, mais je crains que vous ne soyez un peu seule en Germanie.

Voir les commentaires

2019-12-02T17:59:13+01:00

Béni soit le fouillis!

Publié par divagations-et-balades

          Depuis cinq jours, ma soeur et moi passons tous les après-midis à vingt kms de chez nous, dans des garages que ma soeur avait loués il y a......... au moins vingt ans, pour y entreposer sa brocante, et dans lesquels j'avais moi aussi entassé quelques affaires avant de partir m'installer au Maroc.

          Il y a un invraisemblable fouillis : meubles, cartons pleins de vaisselle, un frigo.....et nous devons toutes les deux nous coltiner tout ça pour le porter à la décharge, et que tout ait disparu avant le 20 de ce mois, car nous avons résilié nos contrats de location.

          C'est éreintant, mais, il y a quelques compensations : une poche pleine de photos oubliées, dont celles prises à Dijon, où j'étais allée assister à un congrès de phlébologie il y a.................?

          J'arrivais toujours la veille lors d'un congrès dans une ville intéressante, assez tôt pour la visiter un peu. Une visite du palais des ducs de Bourgogne était prévue dans le programme du congrès, aussi je le laissais de côté.

          Le temps était plutôt maussade, mais mon amour des cités médiévales se moquait du ciel gris.

          J'étais donc à Dijon, au coeur du vignoble rival, et empruntais très vite une rue du quartier historique dont la richesse architecturale m'avait éblouie. 

 

Béni soit le fouillis!

          Se promener dans une rue aussi ancienne attise l'imagination, et j'avais eu vite fait de me croire sujette du duc de Bourgogne. Voyons, lequel ? il y en a quatre qui, apparemment, ont compté plus que les autres : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, ( ah ! peut-être celui-ci !), 

Wikipedia

Wikipedia

          Philippe III le Bon, (bof ! peut-être un peu mou !), et Charles le Téméraire, (Et pourquoi pas celui-là ?).

Wikipedia

Wikipedia

          On ne peut pas dire que Jean sans Peur soit très avenant; je choisis donc le Téméraire, plus sympa, et.........cousin du roi de France Louis XI, mais celui-ci était un sacré lascar. Je peux le dire sans craindre qu'il ne m'enferme dans une cage de fer, selon son dada habituel.

          Déguisée mentalement en bourgeoise du XVème siècle, je continuais ma balade dans le Dijon médiéval.

Béni soit le fouillis!

          Certaines de ces maisons sont tellement de guingois que l'on se demande comment elles ont réussi à franchir les siècles. En tout cas, Messieurs les bâtisseurs du XXème siècle, je ne vous félicite pas, car nous venons de faire refaire la charpente et les combles de notre maison, nous ruinant jusqu'à la fin de mes jours.

          Et voilà trois autres maisons beaucoup plus pimpantes. Peut-être avaient'elles été rénovées récemment ?

Béni soit le fouillis!

          J'avais du interrompre mes pérégrinations dans le temps, car l'heure était venue de rejoindre l'hôtel, où une petite cérémonie attendait les congressistes.

          Et le sur-lendemain, après une journée studieuse, nous nous retrouvions à cinq heures trente, pour une brève visite de la ville. Le ciel gris de l'avant-veille avait cédé la place à un ciel bleu sans nuages. Tant mieux, mais il aurait pu faire aussi beau quand je prenais mes photos !

          Le palais ducal est magnifique et un peu hétéroclite; la partie la plus ancienne, de style gothique, date des XIVème et XVème siècles. Elle comprend une tour dite de Philippe le Bon ou encore Tour de Bar. C'est la partie que je préfère.

Béni soit le fouillis!

          Mais j'aurais bien aimé avoir une baguette magique pour transporter ces voitures ailleurs ! Ou bien.......les brûler, pour être dans l'air du temps actuel ! Oups !!!

          Les autres parties du palais datent des XVIIème et XVIIIème siècles, et bien sûr, le style en est plus classique. J'aime moins.

          Ce palais a été classé au titre des monuments historiques en mille huit cent soixante deux, et par arrêté en mille neuf cent vingt six.

          Il abrite maintenant la Mairie et le musée des Beaux Arts de Dijon.

          Nous avons vu aussi une magnifique maison à colombages constituée de trois pignons : la maison aux trois visages. Elle a été construite entre mille quatre cent cinquante et mille quatre cent soixante dix pour abriter des moines Chartreux.

Béni soit le fouillis!

          Elle recèle un mystère. En effet, à l'intérieur de la pharmacie qui fait l'angle, se trouve un puits mystérieux, datant parait-il, de la Renaissance, mais dont il ne reste que des moulures racontant la rencontre du Christ avec la Samaritaine. Je regrette que l'on ne soit pas rentré dans la pharmacie, mais le temps nous était compté, on avait tous un train à prendre.

          C'est ce que j'avais fait pour rejoindre Paris puis Orly.....en ratant de peu le dernier avion pour Bordeaux. Obligée d'attendre le premier du lendemain matin.

          Mais il y a de bons hôtels près de l'aéroport !

Voir les commentaires

2019-11-27T15:44:16+01:00

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

Publié par divagations-et-balades

          C'était un secret bien gardé. La Tour Eiffel avait eu une fille, mais à peine née de quelques heures, celle-ci avait disparu et nul ne l'avait jamais retrouvée.

          Le mystère était absolu. Aucune rançon n'avait été demandée. Rien. Elle avait disparu; c'était tout.

          Dans sa jeunesse, la Tour Eiffel, emporté par l'euphorie de la Belle Epoque, aimait bien s'amuser et même, parfois, se dévergonder un peu. Elle fréquentait les endroits chics de la capitale,

image Wikipedia

image Wikipedia

          Mais aussi, les boites louches de la rue de Lappe où se déhanchaient les mauvais garçons.

Wikipedia
Wikipedia

Wikipedia

          Parmi ceux-ci, il y avait une bande qui terrorisait Paris : les Apaches. Ils étaient de jeunes voyous qui n'avaient pas envie de travailler et qui répandaient la peur dans le quartier de Belleville d'abord, puis dans la ville entière. Ils sévirent jusqu'au début de la Première Guerre Mondiale.

          Amélie Elie, surnommée Casque d'or en raison de sa flamboyante chevelure en fut l'authentique tragique héroïne, que, bien plus tard, Jacques Becker mit en scène dans un film célèbre.

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Alors, le rapt de la fille de la Tour Eiffel fut-il le fait des Apaches ? Peut-être ! Toujours est-il que la pauvre gamine ne fut jamais retrouvée, jusqu'à..............ce jour où je fus à Fort-Médoc pour voir des chiens de l'école d'Oscar, démontrer leur dressage de chiens gardiens de troupeaux.

          Je revenais sous un ciel qui se chargeait d'orage au-dessus de l'océan des vignes,

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Quand, traversant une petite bourgade dont j'ai oublié le nom, je la vis tout à coup se dresser devant moi.

          Pas de doute, c'est bien elle. Je me frottais les yeux, mais non, je ne rêvais pas, elle était là, face à moi.

J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel

          Seule, et abandonnée de tous, la pauvre petite travaille dans la pub pour subvenir à ses besoins, si loin de la gloire de sa mère.

          J'ai retrouvé la fille de la Tour Eiffel ! Que faire ? Peut-être ne rien lui dire de sa célèbre mère qui, apparemment, ne se soucie guère d'elle depuis si longtemps !!!

Voir les commentaires

2019-11-24T09:25:00+01:00

L'Homme est'il un monstre ?

Publié par divagations-et-balades

          Oh ! Attention, je veux dire " l'être humain ", et non le strict représentant du sexe masculin. Ces pauvres hommes sont déjà tellement ostracisés ! Je ne risque pas d'en rajouter. Et même si, de mes meilleurs amis, il n'en reste que deux, ils seraient capables de venir me flanquer une..... pile; et les autres, ceux qui nous manquent tant, ils n'hésiteraient pas à venir me tirer par les pieds quand je dors.

          Alors, SVP, Messieurs qui me lisez, ne me confondez pas avec une de ces féministes illuminées, qui, à cause de leurs manigances imbéciles, ont tué la courtoisie.

          Moi, j'aimais bien quand un homme me tenait courtoisement la porte au lieu de la laisser, comme maintenant, me retomber sur le nez. Sauf certains vieux messieurs.... Ceux qui ne le font pas à leur âge ne l'ont jamais fait. Plouc !

          Donc, je me demandais si l'Homme était un monstre. Et j'ai peur de dire oui.

          La réflexion m'en est venue hier matin, en allant, comme tous les samedis, chercher des oeufs et quelques autres bricoles, à la ferme.

          Là, poules et canards vivent en liberté, ils ont même leurs maisons à eux. Allez, je les montre encore.

L'Homme est'il un monstre ?

          Et j'ai pensé à ce que j'ai vu avant-hier à la télé : des pauvres truies, coincées dans d'abominables cages, où il leur est impossible de bouger, sauf pour mordiller les barreaux.

image télé, ainsi que les suivantes.

image télé, ainsi que les suivantes.

          Ces cages, dont elles sont prisonnières, sont des cages de gestation, où on leur fait mettre au monde des porcelets à la chaîne, jusqu'à épuisement.

L'Homme est'il un monstre ?

          Elles sont, bien sûr, inséminées artificiellement.

L'Homme est'il un monstre ?

          Je me souviens avoir vu un éleveur de lapins en attraper un, élevé aussi dans des conditions épouvantables, et le présenter tout fier, le tenant par les oreilles, au cameraman de je ne sais plus quelle chaîne. Le lapin ne bougeait pas, pattes raides, et je comparais dans ma tête avec les lapins de ma grand-mère qui gigotaient dans tous les sens dès qu'on les attrapait.

          Alors......les lapins, les poules en batterie, les vaches à hublots, les truies en gestation permanente......ça ne fait pas beaucoup ?

          Et bientôt les enfants qui ne naîtront plus de l'amour de deux êtres humains vivants, mais de parents qui n'auront jamais vécu, puisque ils seront conçus à partir de cellules prélevées sur des embryons détruits. ( cf : Bébés sur mesure de Blanche Streb - Editions Artège 2018).

          Vous savez à quoi vont ressembler les humains dans quelques années ? A ça :

 

L'Homme est'il un monstre ?

          A moins que " ça " n'ait pris le dessus et réduit les humains en esclavage !

          Ou bien, autre option, D. en a marre de ces créatures qui trahissent la Création, et nous refait le coup de Sodome et Gomorrhe !

Voir les commentaires

2019-11-22T17:38:49+01:00

Pas possible !!!!

Publié par divagations-et-balades

          Ce matin, en prenant le journal dans la boite aux lettres, je n'en croyais pas mes yeux;

          Est-ce que j'avais bien lu ? Ou avais-je la berlue ?

Titre Sud-Ouest

Titre Sud-Ouest

          Mais.....Je croyais qu'ils ne devaient pas revenir !!!

          Je n'ai pas la berlue, il est là. Avant-garde ? Prémices de 5ème colonne ? Ma parole ! on se croirait en mille neuf cent quarante !

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

          Il a l'air de dire ! " Eh oui ! C'est bien moi. Ah ! vous pensiez en avoir fini avec moi, eh bien non, me revoilà, plus en forme que jamais ! ".

          Eh ! Les copains ! Sonnez le tocsin ! Evitons l'invasion de ces prédateurs !

Voir les commentaires

2019-11-21T14:07:03+01:00

Sortilèges

Publié par divagations-et-balades

          Novembre, c'est bien connu, est le mois des sorcières. On croit qu'elles ne se manifestent qu' au jour d' Halloween, mais je pense que c'est faux, et ce matin, j'ai éprouvé une grande surprise qui ne pouvait être due qu'à un sortilège.

          J'aime admirer le lever du soleil, et contempler la splendeur de son coucher; alors, logiquement, le matin je regarde vers l'est et le soir vers l'ouest.

          Mais ce matin, en ouvrant les volets regardant vers l'orient.......déception.....rien, un ciel opaque et grisâtre sans la moindre lueur solaire.

Sortilèges

          Alors ! On ne se lève pas ce matin ? Bon, tant pis, à demain.

          Et je suis allée ouvrir les volets côté occidental; et là......surprise ! Des bandes colorées en jaune orangé zébraient le ciel.

Sortilèges

          Mais que se passe t'il ? La Terre a t'elle inversé sa polarité dans la nuit ? Mais non, cela aurait été cataclysmique. Alors quoi ?

          Oui, mais c'est bien sûr, c'est une facétie des sorcières !

          Je ne peux quand même pas m'empêcher de penser que c'est de l'enfantillage. Les sorcières ne sont pas  réputées pour être très rigolotes. A moins qu'elles ne soient devenues séniles depuis le temps !!! 

          C'est à ce moment-là que j'ai entendu des rires étouffés et des voix juvéniles, bien qu'un peu grinçantes.

          Alors, en un éclair j'ai compris, et un frisson m' a parcourue : ce sont Raggedy Ann et son comparse en malfaisance Robert la Poupée.

Sortilèges
Sortilèges

          " Mais vous n'êtes que des poupées de chiffon, alors restez tranquilles, et mieux, allez-vous-en "! ai-je dit d'une voix qui tremblait un peu.

          Des ricanements m'ont répondu. Ces deux êtres sont maléfiques, malveillants et effrayants. Raggedy Ann est possédée de manière démoniaque par l'esprit d'une petite fille morte nommée Annabelle, et se fait souvent nommer ainsi. Robert la Poupée a été soumis à un rite vaudou de haine et de vengeance, par une servante bahaméenne, qui se pensait, peut-être à raison, maltraitée par ses maîtres.

          " Ah, tu as dit qu'elle avait peut-être raison ! me dit Robert, c'est bien, alors pour cela on va te remettre la Terre à l'endroit, et tu vas pouvoir constater que le soleil est toujours là ".

          " Oui, renchérit Raggedy Ann, mais à la moindre mauvaise pensée à notre égard, nous reviendrons, et alors là...........".

          Et sur ces terrifiants points de suspension, je sentis qu'ils étaient partis.

          Vite, j'allais vers l'est et.........Ô joie ! le soleil était là, à sa place normale, brillant très fort à travers les branches du cèdre.

Sortilèges

          Mais peut-être que, ce matin, le monde l'a échappé belle !!!!

Voir les commentaires

2019-11-16T09:56:39+01:00

Les étangs de Corot

Publié par divagations-et-balades

          Il y a quelques années, au cours de l'un de mes remplacements en Seine & Marne, j'en avais profité pour aller, un dimanche, rendre visite à une amie d'enfance, exilée depuis son mariage, dans...." le nord ".

          C'était une belle journée de juillet, et, avec son mari, malheureusement décédé depuis, nous avions fait une belle balade autour des étangs de Ville d'Avray.

Les étangs de Corot

          C'était un lieu très romantique. Ces étangs, nichés dans un écrin de verdure, étaient parsemés de nénuphars au milieu desquels des canetons voguaient avec nonchalance.

 

Les étangs de Corot

          Il y a deux étangs. Le plus ancien date du Moyen-Âge, l'autre, le plus grand, a été créé au XVIIème siècle au cours de la réalisation de bassins et jeux d'eau du parc de Saint Cloud.

          Si le peintre Carles Vernet les a immortalisés, c'est cependant à un autre peintre, Camille Corot qu'ils doivent leur célébrité. Et ces étangs sont, le plus souvent, appelés : Les étangs de Corot.

          Mais, ils n'attirèrent pas que les peintres en quête d'inspiration, le biologiste Jean Rostand venait y chercher les têtards nécessaires à ses expériences.

          Ce sentier nous offrait des vues changeantes sur ces étangs, tantôt enchâssés au milieu des saules pleureurs, des peupliers, des châtaigniers ou des chênes,

Les étangs de Corot

          Tantôt bordés de roseaux, avec, sur l'eau aux couleurs changeantes, la gracieuse glissade de deux cygnes blancs.

Les étangs de Corot

          Au coeur de cet environnement paisible inclinant à la rêverie, s'élève l'hôtel Les étangs de Corot, qui doit être bien agréable pour un week-end romantique.

Les étangs de Corot

          En tout cas, pour moi, ce fut une détente parfaite, et j'en garde un charmant souvenir.

Voir les commentaires

2019-11-11T10:40:01+01:00

Parlons " Etoiles "

Publié par divagations-et-balades

          La taqqya et la victimisation sont les deux mamelles de l'Islam, et sur ces points-là il est très fort.

          Et ça continue...........Voilà ce que l'on a pu voir à la manifestation d' hier :

 

Parlons " Etoiles "

          Alors ! Pas d'amalgame ? On dirait que celui-ci est interdit pour les uns et permis pour les autres !

          Laissez-moi vous montrer un petit souvenir de famille :

Parlons " Etoiles "

          Ce n'est pas la même étoile va t-on dire. Bien sûr, chacun la sienne. L' étoile de David a six branches. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, avait dit Hermès Trismégiste. C'est le sceau de Salomon.

          L'autre étoile a cinq branches; c'est l'étoile chérifienne, la musulmane, accompagnée de son croissant. Chaque pointe représente un des cinq piliers de l'Islam.

          Après la femme musulmane accompagnée de sa fillette partant vers le même destin que la femme juive des années maudites, et sa fillette, voilà qu'on ose récidiver pour bien enfoncer le clou.

          Qu'avait dit Audiard au sujet de ceux qui osent tout ?????

Voir les commentaires

2019-11-10T15:16:48+01:00

Cynisme et hypocrisie

Publié par divagations-et-balades
Cynisme et hypocrisie

          C'est l'anniversaire de la chute du mur de Berlin. A cette occasion, je me souviens du voyage en Hongrie, encore à ce moment-là, derrière le " rideau de fer ", où m'avait entraînée cette manie que j'ai de toujours vouloir me rendre compte par moi-même. Et j'avais embarqué ma soeur dans cette aventure, la seule qui, malgré sa réticence, avait bien voulu m'accompagner. Tous les autres que j'avais sollicités en avaient déduit que j'avais définitivement une case de vide.

          J'ai déjà parlé de ce voyage, mais, ce matin en discutant avec ma soeur, (désormais contente de m'avoir écoutée), je me suis souvenue de ce que j'avais considéré alors comme le comble de l'hypocrisie et du cynisme.

          Dans ce paradis communiste où l'on vendait des sortes de " vache qui rit " grisâtres, à la portion, des oranges à demi-pourries envoyées par le frère cubain, et des étalages de légumes à l'aspect si engageant, qu'ici, on les aurait déclarés " bons pour les cochons ", il y avait à Budapest, ces magasins aux vitrines gorgées de produits de luxe, qui devaient faire saliver les Hongrois qui passaient devant, mais où l'on ne pouvait payer qu'en monnaie étrangère, marks allemands de préférence, monnaie dont évidemment, les Hongrois étaient fort démunis.

          Comble du cynisme, avec même un brin de sadisme !!!!

          Et l'hypocrisie, me direz-vous ? D'après une conversation très précautionneuse avec une vendeuse dans un magasin, en faisant semblant de ne pas arriver à choisir entre plusieurs articles pour ne pas éveiller les soupçons, il n'était pas officiellement interdit aux Hongrois de quitter le pays pour voyager, seulement ................ pour obtenir un passeport, il fallait payer l'équivalent de.......un an de salaire....... ce que personne ne pouvait se permettre.

          Le fils de cette dame avait réussi à fuir vingt ans auparavant, et s'était installé à l'Ouest. Elle ne l'avait jamais revu depuis, ne réussissant à avoir que de très rares nouvelles. J'espère qu'elle vivait encore quand ce mur sinistre est tombé et qu'elle a pu retrouver son fils. 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog