Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-09-12T18:49:13+02:00

Décidément, Monsieur le Président !

Publié par divagations-et-balades

          J'ai peur que vous ne compreniez pas bien, ou alors.........vous le faites exprès, poursuivant peut-être même quelque sombre dessein.....

          Ainsi donc, vous voulez organiser l' Islam de France !!!! Oula ! Qu'est-ce que je fais ? Je ris ou je pleure ?

          Allez, je pleure, surtout quand je vois que c'est Monsieur El Karoui qui se charge de vous conseiller sur ce problème. Tiens ! Karoui....ça me fait penser que mon tapis de Kairouan a été très abimé par la chute du plafond de ma chambre. Maudite grêle ! Pardon, je suis hors du sujet.

          Je crains que malgré votre pensée complexe et votre intelligence tant vantée, (un peu moins on dirait !), ce Monsieur El Karoui ne soit en train de vous enfumer, grâce à ce principe si commode de la taqiya qui fait du mensonge autorisé une arme redoutable contre qui ne connait rien. Et je crois que c'est votre cas, Monsieur le Président, du moins en ce qui concerne l'Islam.

          Il n'y aura jamais d' Islam de France. Il y a l' Islam tout court, celui de la Oumma. Point. Et ne me parlez surtout pas d' islamisme, je vais devenir enragée.

          Cela me rappelle un article que j'avais écrit en août 2016. A ce moment-là, vous ne vous occupiez que de l'économie dans le gouvernement précédent, et peut-être un peu aussi de la préparation du hold-up de 2017. Alors je vais me permettre de redire certaines phrases écrites dans cet article : (" Assiégés ")

          " Si nos zélites s'étaient donnés la peine de connaitre l'adversaire à travers son histoire, sa mentalité et son livre sacré, si elles avaient compris qu'il n'est pas question de religion, mais d' un système politico-religieux qui régit tout acte de la vie du croyant et que son obligation divine est de transformer le Dar El Harb en Dar Al Islam, et surtout qu'il ne respecte que la force, on n'en serait certainement pas là.

          L' Islam est insoluble dans ce qui n'est pas lui ".

          Alors, l' Islam de France !!!!!!!

          Pour un peu je jouerais la Castafiore... Ah ! Je ris........

          Dites Monsieur le Président, croyez-vous que cette organisation que vous prônez va arrêter les coups de couteau, (Frappes-les au cou...), les voitures-bélier, les viols, les vols et autres joyeusetés ?

          N'entendez-vous pas rigoler dans ces zones de non-droits que vous, et vos prédécesseurs, leur avez abandonnées ?

          Encore quelques mots déjà écrits en 2016 : (Jour de colère ")

            " Maintenant ils ont compris que nous avions capitulé. Ils ont compris que nous sommes le maillon faible.Ils ont compris que l'on préfère pleurnicher que de se battre....ou essayer de trouver des arrangements avec eux, ce qui déjà pour eux équivaut à une soumission.

          Alors, l' Islam de France !!!!!!!

         Et puis voilà-t-il pas que votre ministre de l'Education, qui jusque-là paraissait relativement sensé, déclare chez Bourdin, qui n'en revient pas, que vous voulez imposer à nos enfants, l'étude de l'arabe dès le CP !

         Et qui voit-on venir vous soutenir et appuyer cette sottise ? L'inénarrable Jack Lang, sorti pour l'occasion de son placard.

         Il est vrai que l'arabe est une langue qui leur sera très utile dans leur carrière future, pour lire, dans le texte, des travaux scientifiques, pour faciliter le commerce international....

         Et moi, avec mon esprit borné de reliquat du monde ancien, je me dis, en constatant effarée combien notre langue maternelle est malmenée aujourd'hui, que l'on ferait mieux de bien apprendre le français à nos chères têtes blondes !(Oula, ne suis-je pas en train de discriminer ?).

        A moins que.............nos enfants n'aient à vivre en......Francarabia ?

Décidément, Monsieur le Président !

Voir les commentaires

2018-09-09T08:02:06+02:00

Je vous demande de vous arrêter !

Publié par divagations-et-balades

          C'est à toutes nos " zélites " écolos que je m'adresse, pour leur raconter une petite histoire vraie.

          Il y a une dizaine d'années, au cours de mon remplacement habituel chez un confrère breton, j' avais reçu en consultation, une jeune femme accompagnée d'une gamine de onze ans.

          La dame m'expliqua que sa fille pleurait beaucoup et parlait de sa mort prochaine.

          A onze ans !!!! mais qu'avait' il donc pu se passer ?

          Je demandais à la mère de me laisser un peu seule avec sa fille. Je ne vais pas refaire la consultation, mais simplement en donner la conclusion.

          La jeune patiente pleurait car elle avait entendu un vieil homme dire à la télévision, qu'à l'horizon de quelques années, moins de dix, la terre serait devenue inhabitable et que nous serions tous morts, par la faute de la façon dont nous malmenions notre planète.

          Elle pleurait son avenir saccagé : " Je ne pourrai jamais devenir vétérinaire, parce que, à dix neuf ans je serai morte ".

          Le vieil homme était Michel Rocard. Depuis, malheureusement, il a fait des émules, et nous entendons régulièrement, des inconscients venir nous annoncer les pires catastrophes, et l'avenir terrifiant auquel nous sommes promis.

          Ces calamiteux se rendent' ils compte de l'impact de leurs paroles sur l'esprit des enfants, et même sur celui de certains adultes sans réflexion qui pleurnichent qu'ils ne veulent pas mourir étouffés, voire, carbonisés.

          Un journal, dont je tairais le nom par une mansuétude qu'il ne mérite pas, a même osé ce titre racoleur : 

          La canicule annonce t'elle la fin du monde ?

       Rien que ça !!!

          Je me rappelle la chaleur des étés de ma jeunesse. On ne pouvait pas poser les pieds nus sur le sable de la plage.....En mille neuf cent quatre vingt dix, les grands voiliers de la Cutty Sark étaient venus à Bordeaux, il faisait 40° à l'ombre. En deux mille trois, il a fait plus chaud que cette année, et il y a eu quinze milles morts en France....

          Eh oui ! L'été, il fait chaud, plus ou moins selon les années, d'une façon tout à fait normale.

          Cette année, l'hémisphère nord a chaud, mais l'hémisphère sud se gèle.

* Pourquoi ne nous dit-on pas que la couche de neige est si épaisse dans les      Andes que les animaux meurent de faim, ne trouvant rien à manger sous cette épaisseur ? Même chose en Australie où les kangourous aussi meurent de faim et de froid ?

* Pourquoi ne nous dit-on pas que l'Antarctique a connu cette année un record de froid absolu, mesuré par la NASA, avec -98° C en juin, et -100° C en juillet ?

* Pourquoi ne nous dit-on pas que, contrairement à ce que nous racontent ces cavaliers de l'Apocalypse, loin de fondre, la banquise en Antarctique s'est accrue de dix huit mille kms carrés, et qu'elle se reconstitue dans l'hémisphère nord, malgré la chaleur de l'été ?

          Ce n'est pas moi qui le dis, c'est encore la NASA, se basant sur les photographies de ces zones prises depuis leurs satellites.

          Alors, je vous demande de vous arrêter de vouloir paniquer tout le monde. Au cours de son histoire, la Terre a connu bien pire, et l'Homme s'est toujours adapté, sinon.......nous ne serions pas là.

      Vous ne le savez peut-être pas, mais ...les calamités c'est vous !

      Et, comme ça, en passant, arrêtez de nous mentir !

Voir les commentaires

2018-09-07T09:58:57+02:00

Quand j'étais espionne....

Publié par divagations-et-balades

          En ce temps-là, la guerre froide avait remplacé la guerre chaude, et le fou sanguinaire disparu dans les ruines fumantes de son bunker, un autre, d'un genre différent, avait pris sa place. On l'appelait le Petit Père des Peuples, et il vivait dans un pays mystérieux dont nul ne pouvait plus sortir.

          Alors, des espions partaient, vêtus de manteaux couleur de muraille pour qu'on ne les voit pas. Et moi, déjà en proie à des idées folles, j'aurais bien voulu aller voir là-bas ce qu'il s'y passait. Je m'imaginais, nouvelle Mata Hari, me faufilant subrepticement dans les couloirs du Kremlin, et ramenant, triomphante, en Europe de l' Ouest, des photos inédites.

          Et j'étais équipée......J'avais un mini appareil photos, né en mille neuf cent cinquante cinq dans ce qui était l'Allemagne de l'Ouest, et c'était tout ce qu'il fallait pour mes activités secrètes !

Quand j'étais espionne....

          Il tenait dans la paume de ma main.....et sa marque : Petie kamera. On ne pouvait mieux tomber. Il possédait une focale fixe de 25mm f9, une vitesse d'obturation unique de 1/50 et une lentille achromatique.

Quand j'étais espionne....

          Il pouvait prendre seize photos, avec, évidemment, un film en rouleau. Il possédait même un étui en cuir, comme des grands frères plus huppés.

Quand j'étais espionne....

          C'était vraiment un appareil amusant, et il faisait de vraies photos, étonnamment nettes de 90 cm à l'infini.

          Je m'étais bien amusée avec aux sports d'hiver, à Barèges, puis, je l'avais abandonné.Mais quand je revois les photos, je me dis que ce n'était vraiment pas si mal, même si elles étaient petites. (14,5 cm sur 14,5).

Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....

          Bien que l'on ne trouve plus de films pour cet appareil, je suis contente de l'avoir retrouvé.

          Au fait, je ne suis jamais allée espionner le Petit Père des Peuples.

Voir les commentaires

2018-09-03T18:57:54+02:00

La méditation du lundi - Adolf : le retour

Publié par divagations-et-balades

          Nous avons eu Ray Kurzwell et ses chimpanzés du futur, nous avons maintenant Francis Crick et je peux assurer que ce n'est pas mieux et peut-être même pire.

          Enfin, quand je dis que nous l'avons, ce n'est pas tout à fait exact puisque ce monsieur est mort en 2004, mais nous avons sa découverte et sa pensée.

La méditation du lundi - Adolf : le retour

          Francis Crick nous a donné avec James Watson et Maurice Wilkins une des clés de la compréhension du vivant en découvrant la structure de l' ADN.

          Jusque là tout va bien, mais, par une espèce de fatalité tragique, Francis Crick est parti dans une dérive dont la folie est encore plus dangereuse que celle du père du transhumanisme.

          Ecoutez-bien ou plutôt, lisez-bien : 

               " Aucun enfant nouveau-né ne devrait être reconnu humain avant d'avoir passé un certain nombre de tests portant sur sa dotation génétique.S'il ne réussit pas ces tests, il perd son droit à la vie ".

          Est-ce que cela ne vous rappelle rien ? Il faut plonger environ quatre vingt années en arrière, dans un pays voisin : l' Allemagne. C'est là qu' en décembre 1935, un fou sanguinaire nommé Heinrich Himmler, chef de la sinistre SS, décida d' ouvrir des maternités très particulières où les nazis ont tenté de créer une race supérieure de Germains nordiques, censés régner sur le monde pendant 1000 ans. Après une sélection raciale rigoureuse, des femmes enceintes d'un SS ou d'un soldat allemand " conforme " y donnaient naissance à ces enfants parfaits, blonds aux yeux bleus.

          Ces maternités étaient appelées : Lebensborn. Il y en avait en France pendant la guerre.

La méditation du lundi - Adolf : le retour

          Ces enfants étaient remis à la SS en vue de constituer l' élite du futur Reich de 1000 ans rêve du fou en chef : Adolf Hitler.

          Mais il y a eu pire : la politique eugéniste officielle du Troisième Reich. Et c'est là exactement que Francis Crick rejoint Adolf.

          Entre 1933 et 1945, les enfants handicapés étaient euthanasiés selon un programme spécial : Aktion T4. Il y a eu aussi un vaste programme de stérilisations contraintes, et on estime à environ quatre cent milles le nombre de personnes stérilisées pendant cette période.

          Comment, moins de soixante dix ans après toutes ces horreurs, une telle idée a t'elle pu germer dans la tête de Crick ?

          Il existe une technique dite CRISPR-Cas9 servant pour les manipulations génétiques, et qui donne peut-être à ceux qui l'utilisent le sentiment d' un pouvoir vertigineux qui les emmène à la folie.

          Les avants fous se sont'ils échappés de la littérature fantastique ?

La méditation du lundi - Adolf : le retour

Voir les commentaires

2018-09-01T05:35:14+02:00

Alors, Monsieur le Président......

Publié par divagations-et-balades

          .........C'est fini les insultes ?

          Après les Riens que l'on croise dans les gares, les fainéants, les femmes illettrées, les incultes......voilà les Gaulois réfractaires ! Et je ne reviens pas, parce que j' en ai déjà parlé, sur ces infâmes colonialistes criminels contre l'humanité, qui ont inauguré cette scandaleuse litanie officielle.

          Passons aussi sur l'insignifiante députée des Yvelines qui, croyant exister en vous parodiant, juge les retraités français schizophréniques parce qu'ils ont l'insigne toupet de s'indigner devant la spoliation qu'on leur inflige.

          Ainsi donc, je reviens sur votre dernier trait : nous sommes des Gaulois réfractaires. Vous vous croyez dans une BD ? Alors là, permettez-moi de vous dire que vous êtes moins drôle.

          Mais comme je suis sympa, je veux attirer votre attention sur ces Gaulois et votre imprudence parce que le fait d'avoir l' élégance de proférer toujours vos insultes d'un pays étranger, ne vous met pas à l'abri de la vindicte de ces incultes. Car, voyez-vous Monsieur le Président, parmi ces Gaulois, il y a Astérix et Obélix. Les avez-vous oubliés ?

          Jusqu'à présent ils étaient un peu endormis, mais, ils se sont réveillés, et, vous connaissez Obélix, il ne rêve que d'en découdre, et comme il est inculte, il vous prend pour un Romain. Et vous savez à quel point il peut prendre plaisir à envoyer un Romain faire un tour hors de ses chaussures. 

Alors, Monsieur le Président......

          Quoi qu'il en soit, vos insultes nous fatiguent, et puis, n'êtes-vous pas gaulois vous-même ? Auquel cas vos propos deviennent un peu de la mortification, non ? Peut-être même une sorte de masochisme morbide, ce qui finirait par révéler une certaine fragilité de la personnalité qui devrait alors se cacher derrière un autoritarisme qui,tout humoristique qu'il soit, n'en serait pas moins un indice inquiétant.

          Et voilà t'il pas que les Riens que nous sommes, se mettent à penser, (de travers bien sûr nous sommes si simplets), et à se demander si quelqu'un ayant une pensée aussi complexe que vous, ne serait pas un peu génétiquement bricolé.

          On voit des choses si bizarres dans le monde nouveau !!!!

Voir les commentaires

2018-08-27T10:53:50+02:00

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

Publié par divagations-et-balades

          Quand on est enfant, l'obscurité est effrayante, et c'est particulièrement angoissant dans la chambre, car, tout le monde sait que les monstres en profitent pour se cacher sous les lits.

Wikipedia

Wikipedia

          Alors, on demande une lumière car, chacun sait qu' elle fait fuir les monstres et que l'on pourra s' endormir tranquille.

          Et puis, on grandit, et les monstres ne font plus peur. mais l'obscurité peut encore engendrer un vague malaise, une sourde appréhension.

          La nuit, quand l'Univers devient noir, la lune fantomatique, c'est une autre sorte de malaise qui surgit, métaphysique, fait d'interrogations et d'incertitudes.

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

          Mais, dès que le jour triomphe à nouveau et que l'aurore vient saupoudrer la nuit d'une lumière de safran, toutes les peurs s'évanouissent et, seule reste l'admiration quasi mystique de la beauté du monde.

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

          Et la lumière fut !.........Souveraine et altière, dessinant parfois dans le ciel les arcs colorés de sa dualité.

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

          Car la lumière vibre à deux niveaux. Celui du monde visible et l'autre, celui du monde intérieur où s'entrechoquent la raison et les croyances.

          Et cette lumière qui éclaire le monde, fait chanter ses couleurs, se concentre dans une fleur pour enjoliver nos vies;

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

          Elle est chaleureuse, joyeuse, mais il y a l'autre, celle qui découpe les êtres et les choses en ombres crues, qui parfois, brûle le regard. Cette lumière qui est celle de la Vérité, et qui, pour certains, est insoutenable, et réveille, à l'octave supérieur, la peur des monstres de l'enfance.

          Alors, je pense à Platon qui avait dit :

               " On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité; la vraie tragédie de la vie,c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière ".

          La vie, n'est-ce pas marcher dans l'ombre sur le chemin de lumière ?

La méditation du lundi - Ombre et Lumière

Voir les commentaires

2018-08-22T18:12:12+02:00

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

Publié par divagations-et-balades

          Il y a dans ce parc un " parcours d'eau " malheureusement à sec au moment de ma visite. A commencer par la pièce d'eau en face du château où ne subsistent que quelques flaques. Ceci du, sans doute, aux 38 et 39° de ces derniers jours.

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Au cours de la balade, impossible de savoir d'où partait l'eau. Se déversait' elle en cascade de ces rocailles qui surplombent un peu la pièce d'eau ?

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          S' échappait' elle par cette sorte de conduit vers quelque endroit mystérieux ?

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Ce joli pont ne fait qu' enjamber un oued tari.

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Et, pas de jaloux, son jumeau aussi, au-dessus de ce petit canal en béton.

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Après avoir passé le premier, nous nous trouvons dans un pré, face à un arbre totalement extravagant.

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Je ne sais pas ce qu' il est, car, hélas pour moi, la pancarte qui est devant est illisible. Mais je connais un certain Mr K. qui saura sans doute me renseigner.

          Il y a un passage. Bien sûr, je veux savoir où il mène, flairant toujours un mystère à découvrir.

Parc de Chavat - Le parcours d'eau

          Mais je suis vite déçue, car il mène à une impasse. La barrière végétale est dense; elle doit masquer un secret.

          Alors je m' en vais, un tantinet frustrée. Peut-être reviendrai-je après les pluies d' automne, quand le parcours d' eau méritera son nom.

Voir les commentaires

2018-08-19T04:31:00+02:00

La pensée du dimanche - 19/08/2018

Publié par divagations-et-balades

        Aujourd'hui, sans complexe, je " convoque "Monsieur de Chateaubriand" à la barre.

        Comment !!! Il y aurait un procès ? Et l'auteur du Génie du christianisme, des Mémoires d'Outre-tombe.......y serait impliqué ???

        Lui ? Le père du Romantisme !!! Mais qu'a t-il donc fait ? Et si longtemps après ?

La pensée du dimanche - 19/08/2018

        Ce n'est pas à l'écrivain que je fais référence, mais à l'homme politique qu'il fut, celui dont Charles de Gaulle disait que son intelligence aiguë, son sens de l'histoire et la connaissance qu'il en avait, son souci de la grandeur nationale, auraient pu l'amener à être un grand ministre.

        Et tout à coup, une évidence me saute aux yeux : l'absence totale de ces qualités, pourtant fondamentales, chez les politiciens d'aujourd'hui, et, par là, la carence absolue d'hommes d' Etat dans la France du nouveau monde.

        En fait, l'ancien monde, qui ressemblait beaucoup au nouveau, en un petit peu mieux, manquait déjà cruellement d'hommes d'Etat depuis un certain Georges Pompidou, le dernier qui ne voulait pas enquiquiner les Français.

        Ah ! la funeste décadence !!!

        Il y a cependant une qualité qui est restée : l'ambition. Nul ne peut dire que les politiciens qui se sont succédés depuis depuis près de quarante ans en aient manqué.

        Alors, qu'est-ce qui ne va pas ? Eh bien, c'est là que je vais laisser répondre Monsieur de Chateaubriand :

     " L' ambition dont on n'a pas les talents, est un crime ".

        Les talents !!!! Tiens donc !

Voir les commentaires

2018-08-16T16:52:08+02:00

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

Publié par divagations-et-balades

          Ce puits est effectivement beau et.....énigmatique.Quel est cet atlante cornu qui soutient une partie de la margelle ?

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          Un satyre ? Mais il devrait avoir des pieds de bouc ! Un silène, dépouillé de son enveloppe hideuse pour révéler le dieu qui est en lui ?

          Le puits représente " en même temps " la vie et la mort.

          C'est sur sa margelle que se nouent les amitiés, les intrigues amoureuses. C'est un lieu féminin; Ce sont les femmes qui de toute éternité viennent chercher l'eau du puits, et, comme le dit ironiquement Jean Rameau, papotent, cherchent des histoires dans la Lune pour les colporter ensuite.

          Mais le puits est aussi le trou sans fond qui communique avec le séjour des morts. C'est la porte du néant qu' empruntaient préférentiellement les candidats au suicide jusqu'au milieu du XXème siècle.

          Que sont ces atlantes et cariatides qui en décorent les huit faces ? 

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          Et cet Homme-Serpent qui semble défier le ciel ?

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          N'incarne t' il pas l' immortalité, l' infini, les forces souterraines créatrices de vie ?

          Et d'ailleurs, cet infini se retrouve dans la forme octogonale du puits. Le nombre " " n'est' il pas celui qui représente l'infini ? Celui de l'équilibre cosmique ? Le symbole de la transformation et de la renaissance ?

          Le puits est aussi symbole de la connaissance; ne parle t'on pas de ces êtres qui sont de vrais " puits de science " ?

          Mais c'est aussi celui du secret, de la dissimulation. La Vérité ne se cache t'elle pas au fond ?

          Ce puits m'interpelle; que fait'il ici ? Le maître de ces lieux était sans doute enclin à la méditation philosophique et métaphysique. Mais en fait, quel meilleur endroit pour réfléchir à la vie, à la mort, qu' en pleine nature, au bord d' un fleuve qui, immuablement, s' écoule pour se jeter et se fondre dans le vaste océan. Et je ne sais pas pourquoi me revient ce petit poème anglais qu' André Maurois cite dans " Climat " :

                         From too much love of living     

                                           From hope and fear set free

                                           We thank with brief thankgiving

                                           Whatever God may be

                                           That no life lives for ever

                                           That dead men rise up never

                                           That even the wearest river

                                           Winds, somewhere, safe, to sea

( Délivrés d' un trop grand amour de la vie

  Délivrés de l'espoir et de la crainte

  Nous remercions brièvement

  Dieu quel qu'il puisse être

  De ce qu'aucune vie ne vit pour toujours

  Que les morts ne se relèvent jamais

  Que même la rivière la plus lasse

  Surgit quelque part, sauve, dans la mer )

  

Voir les commentaires

2018-08-13T18:12:15+02:00

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

Publié par divagations-et-balades

          Heureusement, les sots n'ont pas sévi dans tout le parc, mais sans doute, ayant été pris en flagrant délit, n'en ont-ils pas eu le temps.

          Nous nous dirigeons vers le belvédère pour admirer la Garonne qui commence ici, à échanger sa couleur verte contre les reflets mordorés qui l' envahiront totalement à Bordeaux.

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or
Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or
Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Sur la rive opposée commencent les coteaux de l' Entre-Deux-Mers, et l'eau a pris la couleur des vins liquoreux de Sainte Croix du Mont.

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Tout près, quelques marches de pierre m'intriguent. Je descends et me trouve dans une salle végétale ronde. A quoi pouvait-elle bien servir ? A des rendez-vous secrets sans doute.

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Puis mon regard est attiré par un immense magnolia au tronc assez extraordinaire;

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Je suis amoureuse des grands arbres, et le magnolia fait partie des plus beaux J'en ai un chez moi, beaucoup moins imposant, mais qui nous donne de belles et odorantes fleurs.

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Mais qu'est ceci ? Un puits en bronze ! Il semble magnifique sur son socle de marbre octogonal.

Le Parc de Chavat - Où la Garonne devient d'or

          Je vais aller le voir de près.

          A plus tard !!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog