Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-03-17T20:09:46+01:00

La minute littéraire

Publié par divagations-et-balades

          Ce  soir, je voudrais juste partager avec vous un plaisir tout à fait récent : la lecture du dernier livre de Ramon Basagana,que certains d' entre vous connaissent sans doute, car en fait, le monde des blogueurs n' est peut-être pas aussi vaste qu' on le croit.

          C' est un livre redoutable, car, dès lors que l' on a ouvert la première page, on n' a plus envie de l' abandonner. Il vous fait quitter votre univers quotidien pour d' autres, multiples, mais qui envoûtent tous.

          Je n' en dirai pas plus pour laisser le plaisir de la découverte, sauf :

                    Lisez-le, vous ne serez pas déçus.

          Ah ! que je n' oublie pas de vous en donner le titre, et même mieux que ça :

La minute littéraire
La minute littéraire

          Bonne soirée !

Voir les commentaires

2018-03-15T19:20:23+01:00

Méchanceté

Publié par divagations-et-balades

          Dans ma voiture, cet après-midi, j' ai entendu une pensée qui m' a faite rire. Elle est d' un humoriste américain dont je n' ai pas entendu le nom, et qui est, parait' il, celui qui présente la cérémonie des Oscars.

          Je vous livre la phrase; elle est un peu cruelle mais c' est comme cela que, souvent, on rit le plus.

      " Je ne dis pas qu' elle est grosse, mais elle serait mieux à son avantage si on la photographiait depuis un satellite ".

          Et puis, ce soir, j' ai décidé d' être méchante. Ce n' est pas mon habitude mais on a bien le droit de l' être au moins une fois dans l' année, non ?

          Alors je vais dédier cette phrase à toutes ces féministes outrancières qui nous cassent les pieds en permanence, à cause de qui les hommes vont perdre toute courtoisie à notre égard, qui lancent une guerre des sexes absolument ridicule, qui se croient malines alors qu' elles ne sont que malignes, (je veux dire qu' elles sont passées du psychologique au pathologique, comme une tumeur banale peut devenir cancéreuse) en inventant l' écriture inclusive que certains flagorneurs se sont empressés d' adopter....

          En bref, ces bonnes femmes (?) m' énervent moi dont les amis ont toujours été plus nombreux que les amies. Elles me donnent envie de les bousiller. Voilà !

Méchanceté

Voir les commentaires

2018-03-13T11:15:09+01:00

Histoires de chutes

Publié par divagations-et-balades

          C' était un week-end de janvier, clair et froid, et pour une fois, le blizzard avait oublié de venir s' engouffrer dans les rues de New York. La météo l' avait annoncé, le blizzard l' avait fait.

          M' étant gelée toute la semaine, le vendredi soir, je prenais un vol de nuit (tarif 1ère classe = tarif classe touriste, alors pourquoi se priver) pour Miami ou Los Angeles, histoire d' aller me réchauffer. J' aimais mieux Miami, il y faisait plus chaud.

          Mais un jour, ayant réfléchi, il m' apparut que c' était quand même idiot de ne pas aller voir les chutes du Niagara, à un pas aérien de NYC. C' était décidé, j' allais m' envoler pour Buffalo et Niagara Falls.  mais, site touristique oblige, je n' avais eu un billet que pour le samedi, ce qui restreignait beaucoup ma visite.

          Il y a deux Niagara Falls; l' une, américaine, dans l' état de New York, l' autre, canadienne dans l' Ontario. Les deux cités sont séparées par la rivière Niagara allant du lac Erié au lac Ontario.

          Il y a trois chutes : la canadienne, appelée " Fer à Cheval " du fait de sa forme, l' américaine, et, à sa droite sur la photo, une petite chute plus étroite : l'inévitable " Voile de la Mariée ". 

Histoires de chutes

          Le mot Niagara viendrait de l' iroquois onqiaahra qui signifie détroit. du nom de la tribu iroquoise qui habitait cette région, les Onqiara.

Wikipedia

Wikipedia

          Il existe une légende amérindienne se rattachant à ces chutes. 

          Une jeune et belle indienne, Lelawala, fut promise par son père à un homme qu' elle n' aimait pas, et même, méprisait. Elle était en secret amoureuse de He-No, dieu du tonnerre, qui vivait dans une cave derrière le Fer à Cheval. Pour le rejoindre, elle amena son canoë jusqu'aux rapides de la rivière Niagara mais elle fut projetée par-dessus bord. He-No la rattrapa in-extremis. Leurs esprits et leurs âmes se sont alors liés ensemble pour l' éternité, et ils vécurent là, dans le sanctuaire d' He-No, à l' abri de la grande chute.

          Un certain nombre d' histoires se rapportent aux chutes, mais il en est une, authentique, qui, sur le moment, apparut comme extraordinaire et même inquiétante pour certains.

          Il s' agit du jour où les chutes se sont arrêtées. C' était le 29 mars 1848. Le fabuleux grondement avait tout à coup été remplacé par un impressionnant silence. Les chutes n' étaient plus qu' un inaudible et mince filet d' eau.

          Bien entendu, les gens arrivèrent en foule pour voir le phénomène. alors, l' ancienne peur de l' An Mil surgit à nouveau, et, pour beaucoup, était là, devant leurs yeux angoissés, le signe le plus évident que la fin du monde était proche.

          Les plus courageux s' amusèrent à traverser le lit à sec de la rivière. Ceci permit de découvrir toutes sortes d' objets essentiellement militaires : fusils, baïonnettes, tomahawks, datant de la guerre anglo-américaine de 1812.

          Mais quelle était donc l' origine du phénomène ? Une énorme masse de glace s' était formée à l' embouchure de la rivière Niagara et du lac Erié, empêchant complètement le passage de l' eau. Puis, pendant la nuit du 31 mars, la glace a cédé, la rivière a recommencé de couler, le grondement familier a retenti.........Les chutes étaient de nouveau là. La fin du monde serait pour une autre fois.

          Niagara, c' était aussi le titre d' un film de Henry Hathaway, sorti en 1956, avec la belle et mythique Marilyn Monroe. Ce film est ressorti en DVD en 2002.

 

Wikipedia.

Wikipedia.

          A qui donc appartient cet avant-bras si anormalement positionné ?

          Dans ce film, Marilyn chantait de sa jolie voix, inimitable et envoûtante. (Hélas, rien sur deezer).

Voir les commentaires

2018-03-11T05:53:00+01:00

La pensée du dimanche : Quand l' humour grince.

Publié par divagations-et-balades

          J' aime bien quand l' humour décape et lessive un peu. Pour ce genre d' exercice je m'adresse à un spécialiste : Woody Allen.

Il a l' air un peu tristounet sur cette photo !

Il a l' air un peu tristounet sur cette photo !

          Il est le symbole de l' humour juif new-yorkais, mais il porte plusieurs casquettes ainsi qu' il sied à un surdoué.

          Réalisateur, scénariste, acteur, il se met en scène lui-même, souvent caricature de l' intellectuel juif new-yorkais en proie à d' affreux problèmes existentiels. Il est le recordman des nominations aux Oscars pour l' originalité de ses scénarii, et a obtenu quatre Oscars en tant que réalisateur et scénariste.

          Fan de jazz, il se produit régulièrement comme clarinettiste.

          On connait beaucoup de ces phrases à l' emporte-pièce qu' il sait très bien distiller, et on n'a que l' embarras du choix.

          J' en ai choisi une aujourd'hui qui correspond à mon humeur politique de ces jours-ci, et même des autres en fait, car je râle de trop sentir mépris et condescendance, arrogance et désintérêt pour les " gens qui ne sont rien ", et de me trouver dans la position du homard qui sent que l'eau va bouillir " en même temps " que son impuissance à éviter la cuisson complète, et alors là..........

          Voici la phrase, et je vous prie d' en excuser la trivialité mais je ne fais que rapporter :

          " Le fascisme c' est ferme ta gueule, la démocratie c' est cause toujours..."

          Si quelqu'un voit une vraie différence !!!!

Voir les commentaires

2018-03-09T20:18:46+01:00

Le château d' Arsac

Publié par divagations-et-balades

          Chaque samedi après-midi, je vais rendre une petite visite au seul copain de fac qui me reste. Les deux autres bons copains sont morts il y a une quinzaine d' années, lui seul est encore là mais dans un état très triste de Parkinson avancé et de démence frontale.

          Il était un joyeux drille intelligent et drôle, et, comme nous disions : "mon ami à un franc". Nous étions en première année quand il m' avait abordée dans le hall de la fac : " Dis, petite, tu n'aurais pas un franc à me filer, ça me manque pour aller prendre un café chez Auguste ". J' avais sorti la pièce de ma poche pour la donner à ce grand gaillard que je ne connaissais pas encore.

          Il avait pris la pièce en me disant : " Merci, maintenant on est ami pour la vie ".

          Il vit désormais dans une maison médicalisée à Arsac, à quatorze kilomètres du bourg où il a sa maison et moi la mienne. La plupart de ses copains ont déserté, et il n'a plus que son épouse et moi comme visiteuses régulières.

          Sur la route vers Arsac, il y a un château qui a, parait'il, neuf cents ans d' histoire. Il était en ruines et a été rénové en mille neuf cent quatre vingt six par son nouveau propriétaire. Une belle allée bordée d' arbres rangés comme à la parade, démarre en biais par rapport à la route sur laquelle je roule.

Le château d' Arsac

          Des plots à l' entrée de l' allée empêche d' aller plus loin, en voiture, mais pas à pieds. En avant donc ! Et je ne le regrette pas, ce château se mire dans un miroir d' eau, comme la Place de la Bourse à Bordeaux. Qui a copié ?

Le château d' Arsac

          Evidemment, nous sommes en Médoc, alors ce château est un domaine viticole qui fut fondé au XIIème siècle. mais, il est aussi un lieu ouvert à la création artistique. Tout a commencé de manière un peu insolite.

          En mille neuf cent quatre vingt huit, en plein travaux de rénovation, sont venus : la directrice de la Fondation Peter Stuyvesant, et le directeur de Peter Stuyvesant France.

          Que venaient faire là les représentants d' une marque de cigarettes ?

          Depuis les années soixante, cette société avait constitué une collection d' oeuvres d' art contemporaines dans le but de les installer dans leurs usines afin d'apporter de l' émotion esthétique aux ouvriers qui y travaillaient.

          Les chais du château intéressaient les visiteurs. Un accord fut conclu et, un an plus tard, eut lieu la première exposition nommée : Aventures dans l' Art. On y trouvait des oeuvres de Nikki de St Phalle, Robert Indiana et Karel Appel.

          C' était un coup d' essai, et l'exposition terminée les oeuvres repartirent aux Pays Bas. Et.........tout le monde au château se sentit orphelin. Celui-ci avait' il perdu son âme ?

          Alors, à partir de mille neuf cent quatre vingt dix, et pendant quatre ans, une exposition estivale fut organisée chaque année dans les chais et à l' extérieur. C' est ainsi que naquit le Jardin des Sculptures.

       J' en ai choisi trois qui symbolisent le vignoble : d' abord le Pot Rouge qui représente le savoir-faire du vigneron,

Le château d' Arsac

          Ensuite, l' Homme qui scrute les nuages, soulignant l' importance du temps qu' il va faire pour les viticulteurs,

Le château d' Arsac

          Et enfin, le Pouce levé symbole de l' indispensable présence humaine.

Le château d' Arsac

          Sur le plan viticole, les vins du château d' Arsac bénéficient de la prestigieuse appellation Margaux.

A votre santé !!!

Voir les commentaires

2018-03-06T19:58:42+01:00

Filets de poisson panés à ma façon.

Publié par divagations-et-balades

          Je viens de penser qu' il y a longtemps que je ne vous ai pas livré une de mes petites recettes.

          A midi, j' ai fait des filets de poisson panés. Rien d' original allez-vous dire, mais une idée m' est passée par la tête : j' en ai assez de la chapelure, alors je l' ai remplacée par des noix de cajou que j' ai moulues,

Filets de poisson panés à ma façon.

          Puis, mélangées avec du parmesan râpé,

Filets de poisson panés à ma façon.

          Et sel de Guérande, poivre noir et épices Massalé.

Filets de poisson panés à ma façon.

          dans une autre assiette, un oeuf battu,

Filets de poisson panés à ma façon.

          Dans un premier temps, après avoir essuyé les filets avec un papier absorbant, je les ai mis dans une poche en plastique contenant de la farine, et je les ai secoués dedans pour qu' ils soient bien imprégnés.

          En second temps, je les ai plongés dans l' oeuf battu et enfin dans le mélange faisant office de chapelure. Tout ça sur les deux faces évidemment.

          Alors je les ai installés sur une plaque recouverte de papier cuisson et hop au four pour quinze à vingt minutes à 180/200°.

Filets de poisson panés à ma façon.

          Et c' est maintenant que je m' aperçois que j' ai oublié de les photographier une fois dorés et croustillants. Mais je vous assure qu' ils étaient comme cela.

          Et..." en même temps ", un plat de poivrons, oignons, courgettes, dans lequel j' avais mis aussi un peu de poudre de noix de cajou.

Filets de poisson panés à ma façon.

          J' aime bien faire des plats colorés pour le plaisir des yeux.....sans oublier les papilles. Et en fait, ma soeur et moi nous sommes régalées.

Voir les commentaires

2018-03-04T10:23:51+01:00

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

Publié par divagations-et-balades

          Tout a commencé hier après-midi. Il faisait un temps radieux, avec dix neuf degrés au meilleur moment de la journée. Et qui peut résister à un bain de soleil ? Pas moi. J' aime le soleil, et je crois qu' il m' aime bien aussi car il ne m' a jamais brûlée mais toujours dorée avec bienveillance.

          Un papillon jaune tournoyait comme un fou autour de moi, déjà ivre de soleil et d' air tiède; le ciel était d' un bleu absolu et pur. 

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

          et je l' appréciais d' autant plus que la météo promettait pour aujourd'hui qu' il serait gris et larmoyant. Hélas vrai.

          A pas mesurés, Victor le Chien est venu me rejoindre et se coucher à mes pieds. Je le regardais avec le coeur serré car il a brusquement beaucoup décliné ces derniers temps, et le moment où nous devrons nous séparer approche inexorablement. Il va avoir quatorze ans, et c' est beaucoup pour un chien. Il était tricolore et à poils durs. Il sont maintenant majoritairement de soie blanche. Juste encore un peu de marron sur la tête et les oreilles.

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

          J' examinais dans ma tête quelle serait ma pensée du dimanche, car j' hésitais entre deux sentences. Là, je suis au pied du mur et il va bien me falloir choisir.

          Hier, je n' ai pas pu car très vite, une douce léthargie s' était emparée de moi, et je m' étais littéralement oubliée dans le jardin, alors que j' avais une visite à faire. J' ai eu une heure et demie de retard.

          Finalement, pour aujourd'hui j' ai choisi Aristote, mais je mets l' autre en réserve pour une prochaine fois.

          Pourquoi la phrase d' Aristote ? Parce que je lui trouve une triste résonnance dans notre société actuelle.

          " Tolérance et apathie sont les dernières vertus d' une société mourante ".

          J' aime la tolérance parce que j' aime la liberté; mais je ne l' aime plus quand elle est devenue faiblesse et indifférence, et je trouve, malheureusement, qu' aujourd'hui, la confusion est beaucoup trop répandue. Et, pire, cette confusion nous amène à l' apathie, un ressort semble cassé et la France n' est plus ni frondeuse ni joyeuse. Et je ne veux pas parler de ces soi-disant frondeurs qui ne sont que des anarchistes qui mélangent tout.

          Où est cette atmosphère de légèreté que l' on sentait dans l' air, dans les chansons ? Où est ce sens de la rectitude qui faisait que l' on savait discriminer le tolérable de l' intolérable, et que l' on n' était pas culpabilisé pour ça ?

          On croit que tout tolérer est un signe de progrès alors que l' on y a perdu son âme. Et que devient un corps sans âme ? Un mort-vivant, avant de l' être tout à fait.

          Et nous sommes devenus une société mourante qui ne croit même plus en elle-même, parce qu' on lui a enlevé le souffle qui anime, et sa fierté en l' accablant de crimes imaginaires dont elle doit s' excuser.

          Que dirait Aristote le Métèque aujourd'hui ?

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

Voir les commentaires

2018-03-02T05:54:21+01:00

Adieu l' hiver

Publié par divagations-et-balades

          Février est mort avant-hier soir. Ses derniers jours ont été clairs et froids, lumineux mais sous un soleil de glace.

          Le monde était bleu en haut et vert en bas. Nous avons la chance ici d'avoir beaucoup de pins et de cèdres, ce qui fait que l'hiver n'est jamais en noir et blanc.

          Nous avons aussi des arbres qui se dénudent entièrement, mais ils ont des coquetteries : ils nous dessinent des dentelles sur le ciel.

Adieu l' hiver

          Qui fait courir le fuseau magique ? Sa Majesté l'hiver bien sûr, et il n'est pas avare.

Adieu l' hiver

          Les broderies sont plus ou moins fines mais toujours belles. Parfois, une boule de gui vient orner quelques branches, d' une rondeur presque parfaite.

Adieu l' hiver

          D'autres sont minuscules et multiples; que sont-elles ?

Adieu l' hiver

          Après les nuages matinaux, juste là pour la photogénie du décor, le grand ciel bleu a retrouvé sa royauté, et le mois de février va disparaître dans un grand éclat bleu-nuit, qu'une lune ronde comme un gros bonbon au miel éclairait.

Adieu l' hiver

          Et hier matin, Mars s'est présenté dans un ciel de soufre et la douceur retrouvée, comme ça, tout d'un coup, comme si Février avait été chassé à grands coups de pieds.

Adieu l' hiver

          Les prémices du Printemps sont au rendez-vous. Les mimosas et le citronnier sont sauvés, les palmiers agitent leurs palmes pour saluer la renaissance qui s'annonce.

          La vie, qui s'était figée dans le froid de ces derniers jours, une fois de plus a gagné la bataille.

Voir les commentaires

2018-02-28T06:44:58+01:00

Sa Majesté le Paon

Publié par divagations-et-balades

          Sa Majesté le Paon se promenait en ses jardins. Il était un peu mélancolique en ces jours d' hiver clairs et froids, et, pour tout dire, s' ennuyait un peu au milieu de cette nature figée et unicolore.

          Justement, pour donner un peu de couleurs, il avait revêtu son plus bel habit de Cour; et allait vers l' Humanirium qu'il avait fait installer depuis peu, car ces étranges créatures à deux pattes l'intriguaient.

Sa Majesté le Paon

          Tiens ! Justement en voilà une. Les barreaux sont solides car cette espèce est assez belliqueuse parait' il, et...........on ne sait jamais !!!

Sa Majesté le Paon

          Elle tient un engin bizarre, noir, avec une sorte d' oeil gros et rond. Est-ce une arme ? Suis-je en danger, dois-je appeler la Garde ?

          La patrouille n'est pas très loin, c'est rassurant.

Sa Majesté le Paon

          Et la Garde Noire surveille le lac, en cas d'attaque aquatique.

Sa Majesté le Paon

          Le chef de mes gardes du corps me hèle depuis sa position de guet. Il y a quelque chose d'anormal.

Sa Majesté le Paon

          Quoi ? Un terroriste ! Les gendarmes s' approchent silencieusement. Il est tout de noir vêtu.

Sa Majesté le Paon

          Les nouvelles sont alarmantes, il a réussi à s'échapper malgré l'importance des forces de l'ordre et la collaboration des Oiseaux du Contre-espionnage dont les renseignements sont souvent précieux.

Sa Majesté le Paon

          Le chef de la police m'engage à rentrer au palais. Il y a danger potentiel. Que dois-je faire ? Le roi ne peut apparaître lâche et peureux !

Sa Majesté le Paon

          Mais un roi se doit  avant tout à ses sujets. Il est la cohésion du royaume et doit protéger son peuple. Je vais donc rentrer.

          Et, avec toute la dignité et la noblesse qui le caractérisent, Sa Majesté le Paon se retire.

Sa Majesté le Paon

Voir les commentaires

2018-02-25T19:50:54+01:00

La pensée du dimanche - Le 7ème commandement

Publié par divagations-et-balades

          Notre civilisation judéo-chrétienne trouve son fondement dans les Dix Commandements que Moïse reçut de D. sur le Mont Sinaï.

          On ne peut pas dire qu' ils furent tous accueillis dans la joie.

          Quoi ! On n'allait plus pouvoir s' amuser comme on voulait ? Zigouiller son voisin si sa tête vous déplaisait ? Voler les moutons du berger pour se faire de bons méchouis ? Chiper la femme du chef, beaucoup trop belle pour lui ? ( Et s' enfuir loin avec elle......on ne sait jamais ....).

          Et puis, de quoi se mêlait' il Moïse ?

          Mais celui-ci, imperturbable, se mit à lire les Commandements.

          Au fur et à mesure qu' il les égrenait, la consternation se lisait sur les visages. Mais lorsqu' il arriva au 7ème commandement, le tumulte fut à son comble.

          Que disait' il donc ce fameux 7ème commandement ?

           " Tu ne désireras pas la femme de ton prochain "

          Et ça criait, et ça vociférait, le peuple était déchaîné......du moins les hommes, car, dans leur coin, les femmes restaient silencieuses.

          Mais que criaient' ils donc ?

           " Barre le sept, barre le sept, barre le sept "

          Et voilà pourquoi, nous dit Georges Chouraqui, qui a raconté cette histoire dans " Terre d' Israël ", le sept s' écrit avec une barre.

Wikipedia

Wikipedia

          J' y ai juste mis un tout petit peu d' impertinence. Mais......je m'interroge : Qu'est-ce que ça cache quand on ne met pas la barre du 7, comme les Anglo-Saxons par exemple ???

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog