Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-06-11T10:40:49+02:00

La pensée du dimanche - 11/06/17

Publié par divagations-et-balades

         Il se nommait Alexis de Tocqueville, (1805-1859), il fut à la fois : philosophe politique, homme politique, historien, précurseur de la sociologie et écrivain.

Wikipedia ( peint par Chasseriaux)

Wikipedia ( peint par Chasseriaux)

          Encore de nos jours, il est célèbre pour ses analyses de la Révolution française, de la Démocratie américaine et de l' évolution des démocraties occidentales en général.

          Licencié en droit, auditeur assidu de Guizot, il est nommé juge auditeur au Tribunal de Versailles en mille huit cent vingt sept, où il rencontre le substitut Gustave de Beaumont. Ils rédigeront plusieurs ouvrages ensemble.

          En mille huit cent trente et un, ils sont tous deux envoyés aux Etats-Unis pour y étudier le système pénitentiaire américain. A leur retour, ils écrivent : " Du système pénitentiaire aux Etats-Unis et de son application ".

          Sa rencontre avec le procureur général de la Louisiane, lui permettra, par tous les renseignements que celui-ci lui fournit sur les plans juridique, sociologique et démographique, d' écrire l' oeuvre fondatrice de sa pensée  politique : " De la démocratie en Amérique " en deux tomes.(1835 et 1840).

          Il participe à la rédaction de la Constitution de 1848, défend les institutions libérales, l'élection du président de la République au suffrage universel, le bicamérisme et la décentralisation.

          En mille huit cent quarante neuf, il est élu à l' Assemblée législative, et en devient même le vice-président.

         C' est peut-être là que Daumier s' est intéressé à lui :

Wikipedia

Wikipedia

          En ce qui me concerne c' est cette phrase de sa part : 

          " Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira ".

          Il y a un addendum de je ne sais qui exactement, mais dont, vu le contexte dans lequel je l' ai lu, je soupçonne fort l' inénarrable Jacques Attali d' en être l' auteur :

          " Et s'il le faut, on s'arrangera ".

Bon dimanche !!!

Voir les commentaires

2017-06-09T17:15:40+02:00

Cascades

Publié par divagations-et-balades

          L' île est renommée pour ses nombreuses cascades. Leur nombre est impressionnant; malheureusement, je n' ai pas pu les voir toutes, j' ai du me contenter de celle qui était proche de mon point d' attache Saint Gilles : la cascade des Aigrettes.

Cascades

          Elle déboule dans le bassin du même nom situé dans le cours de la " Ravine St Gilles ", qui n' est autre qu' un petit fleuve qui va se jeter dans l' océan Indien. On accède à ce bassin par un petit sentier qui se nomme " Sentier des Cormorans ". Je n' en ai pas vus, pas plus que des aigrettes d' ailleurs !!!

          Les autres cascades que j' ai eu la chance d' admirer l' ont été au cours de mes pérégrinations.

          Ainsi la célèbre " Voile de la Mariée " débusquée dans le cirque de Salazie. Une légende s'y rattache : il y a bien longtemps, un homme très riche tomba amoureux d' une jeune fille pauvre. Ils voulaient se marier, mais, le père de la jeune fille opposa son veto formel à ce projet. Les deux amoureux décidèrent de passer outre et se marièrent. Fou de rage, le père fit irruption dans l' église, et, muni d' un sabre, voulut tuer le marié. Epouvantés, les jeunes mariés s' enfuirent dans la montagne, mais la jeune fille tomba, son voile resta accroché à la paroi, et donna son nom à cette cascade?

         

Cascades

          La troisième que j' ai vue porte un nom bizarre : " Cascade Biberon " dans la plaine des Palmistes. J' avais espéré une autre légende, mais il parait que ce nom est juste le patronyme du propriétaire des lieux. Tant pis !

Cascades

          Au cours de sa chute, la cascade alimente un petit bassin environ à mille mètres d' altitude, qui, lui-même, se déverse plus bas dans la " Ravine Sèche ", petit cours d' eau irrégulier qui va lui aussi aboutir dans l' océan Indien.

          Ce sont là les seules cascades que j' ai eu le temps de voir, mais il y a aussi le fameux Bassin Bleu de Sainte Anne, fameux car il est facilement accessible, et que son eau est d' une limpidité féerique, et tiède, alors que la plupart des autres ont une eau glacée.

Cascades

          Ce bassin se trouve dans le cours de la Ravine St Gilles, avec, en amont, la cascade des Aigrettes.

          Le temps est toujours aussi maussade, (Bien fait, tu n' avais qu' à pas partir sans moi, m' avait dit le jaloux au téléphone du soir), mais la balade était quand même bien jolie. J' espère qu' elle vous plaira !

Voir les commentaires

2017-06-07T18:34:13+02:00

Escalade à Mafate

Publié par divagations-et-balades

          Le temps, ce matin-là, ne permettant toujours pas la baignade, ( tant pis pour vous les requins !!), je décidais de partir en escapade.

          D'abord un joli sentier où l' alternance des jeux d'ombre et de lumière faisait un peu mal aux yeux.

Escalade à Mafate

          Puis, traîtreusement, ce sentier, en rétrécissant, s' était mis à grimper de plus en plus rudement. Mais qu'importe, ce jour-là j' avais décidé de dompter la montagne. Alors......avanti !

          Bientôt, enfin presque, j' aperçus le lit caillouteux d' un torrent presque à sec. Je m' arrêtais pour souffler un peu et admirer le paysage.

Escalade à Mafate

          Courageusement, je repris mon ascension, je ne rencontrais pas grand monde sur ce chemin escarpé. Cela aurait du m' alerter, car, au bout d' un moment, j' étais dans le brouillard. Je me rappelais alors la route du Tizi N'Test dans le Sud Marocain, où nous étions ainsi perdues dans le brouillard; depuis le temps, ma soeur ne m' a toujours pas pardonnée complètement la frousse qu' elle a eu, elle qui était côté précipice. Mais cette fois elle n' est pas là, heureusement car le contentieux deviendrait trop lourd.

          J' ai fini par arriver au sommet d' où j' escomptais une vue époustouflante sur le cirque de Mafate que l' on m' avait tant vanté. Mais voilà........

Escalade à Mafate

          Etais-je donc montée si haut que je surplombais les nuages ? En tout cas.......je n' ai rien vu !

         Tout ça pour ça me disais-je dépitée. Je n' avais plus qu'à redescendre !

Voir les commentaires

2017-06-06T08:07:24+02:00

Au coeur de l' île

Publié par divagations-et-balades

          En sortant du restaurant chinois, le vent exprimait une mauvaise humeur certaine, aussi j' abandonnais la côte et filais vers les montagnes.

         La route grimpait doucement à travers un magnifique paysage.

Au coeur de l' île

          La végétation était exubérante et semblait l' oeuvre d' un paysagiste fou.

Au coeur de l' île

          Parfois, une échancrure dans la montagne laissait voir, Ô miracle ! un coin de ciel bleu.

Au coeur de l' île

         Dans cette luxuriance folle, les fleurs poussaient n' importe où;

Au coeur de l' île

          Puis, on arrivait soudain dans un endroit plus policé, où quelques petites maisons, appelées ici " cases " quelle que soit leur taille, se cachaient dans la verdure ou sous des tunnels fleuris.

Au coeur de l' île

          Dans un isolement un peu hautain, se trouvait une case plus grande, en bois peint en rouge traditionnel, avec ses festons de bois blanchi.

Au coeur de l' île

          A l' un de ses angles, quelque chose m' intriguait que je distinguais mal.Le téléobjectif me permit de voir ce qui me paraissait être un petit autel.

Au coeur de l' île

          Quelques kilomètres plus loin, une construction un peu bizarre attisa ma curiosité. C' était, me dit-on, une vieille distillerie. J' avais atteint le cirque de Salazie. On y cultivait toujours la canne à sucre pour fabriquer du rhum essentiellement, et cette spécialité qui fait partie de la culture de l' île : le rhum arrangé dans lequel se mêlent les parfums d' épices et de vanille.

Au coeur de l' île

          Je vous laisse fantasmer dessus.........parce qu' il le vaut bien !!! (Dans les gâteaux en ce qui me concerne).

A bientôt ! 

Voir les commentaires

2017-06-04T05:09:00+02:00

Pensée du dimanche 04/06/17 - Bande d' irresponsables !

Publié par divagations-et-balades

          C' était il y a quelques années, peut-être une dizaine. J' étais dans un de mes remplacements bretons.

          Un jour arriva à la consultation, une jeune femme avec sa gamine de neuf ans. Sa mère m' expliqua que sa fille était déprimée et pleurait beaucoup, sans vouloir dire pourquoi.

          Restant en tête à tête avec la fillette, elle finit par me dire qu' elle avait entendu à la télévision, un vieux monsieur dire qu' à cause du réchauffement climatique et de l' indiscipline des gens et de certains états, nous serions tous morts aux environs de l' année 2020, et, me dit-elle en larmes, je voulais devenir docteur des animaux et je ne pourrai pas puisque je serai morte et mon papa et ma maman aussi.

          Bouillant de rage intérieurement, j' entrepris de la rassurer, et de lui promettre qu' elle soignerait bien les animaux un jour, et que ce vieux monsieur avait dit ça exprès pour faire peur aux gens parce que c' était un affreux bonhomme. Il s' agissait de Michel Rocard, si je me souviens bien.

          Aujourd'hui, ça recommence. L' humanité va disparaître parce qu' elle ne pourra plus se reproduire à cause du réchauffement climatique. (Doit-on vraiment le déplorer en pensant à certains ?)

          Alors la même fureur me reprend. Savent-ils ce qu' ils disent ces crétins pour qui le climat est le seul moyen d' exister ? Savent-ils, et se soucient-ils, de l' impact de leurs paroles apocalyptiques sur l' esprit des enfants qui les entendent ? Savent-ils qu'ils leur volent la capacité de se projeter dans l' avenir, et leur avenir même ?

          Les sottises ont fleuri avec eux : il ne pleuvra plus jamais......ceux qui voudront skier devront aller dans l' Himalaya, car ici il ne neigera plus...... les coquelicots disparaîtront (!)........ils ont même oser nous faire le coup du Perito Moreno.

          Celui-ci est un glacier immense, sur le lac Argentino en Patagonie.

Wikipedia

Wikipedia

          Il se caractérise par le fait que, par vêlage, il détache d' énormes blocs de glace dans le lac. Et ceci de façon cyclique, en moyenne tous les quatre ou cinq ans. A n' importe quelle période de l' année.

          C' est d' ailleurs un point touristique connu, les visiteurs ont droit alors à un spectacle impressionnant. Des passerelles en bois ont même été aménagées pour les touristes.

Wikipedia

Wikipedia

          Bien sûr, on nous a présenté un de ces effondrements spectaculaires comme une conséquence du réchauffement climatique, ce qui était d' une honnêteté remarquable et discrédite plutôt la théorie !

          Je ne nie pas le réchauffement, mais l' importance de la culpabilité humaine. Claude Allègre, s' était élevé contre les interprétations délirantes de Nicolas Hulot, (qui n' hésite pas à polluer davantage et augmenter l' effet de serre, en circulant préférentiellement en hélicoptère), mais Claude Allègre, vrai scientifique, a disparu de la circulation.

          Aliénor d' Aquitaine, quand elle avait du aller vivre à Paris, après son mariage avec le roi de France, s'y plaignait de la puanteur des rues et regrettait le parfum des orangeraies qui entouraient Bordeaux en ce temps-là. Il faisait donc plus chaud que maintenant.

          J' ai appris, en cours d' Histoire, qu'il y avait, au temps de Louis XIV, une mini-glaciation. Il y a eu réchauffement ensuite, et l' humanité a survécu.

          Et je ne parle pas de ceux qui ont mis fin aux époques glaciaires. Comment diantre ont-ils pu se produire sans activités humaines. Ils ont du être importants pour venir à bout de l' immensité européenne des glaces. Et nous sommes là. Il est vrai que les hommes des cavernes faisaient du feu à tort et à travers !

          Faut-il donc que les hommes politiques ou autres, nous méprisent à ce point pour essayer de nous faire avaler n' importe quoi.

          Nous sommes peut-être un peuple bas du front, mais eux.......quelle bande d'irresponsables !

 

Voir les commentaires

2017-06-03T08:38:15+02:00

Côte réunionnaise

Publié par divagations-et-balades

          Avant de partir à La Réunion, je m' étais un peu renseignée pour savoir où j' allais installer " ma base ".

          J' avais opté pour la côte ouest, qui, ironie du sort, aurait du être la plus ensoleillée. C' est à Boucan Canot, près de Saint Gilles, que j' avais loué un petit appartement avec une jolie vue sur la mer.

Côte réunionnaise

          A partir de là, je suis allée me promener. Tout d' abord, j' ai suivi la côte, et je me suis arrêtée souvent, car, même si je me disais qu' il manquait ciel bleu et mer étincelante, j' en appréciais malgré tout la beauté.

Côte réunionnaise

          Le décor avait parfois une dimension tragique. Cela était du à tous ces blocs de lave noire provenant de la lave en fusion qui se déversait, faisant bouillir la mer, pratiquement à chaque éruption du volcan,

Côte réunionnaise
Côte réunionnaise

          Pour devenir plus riant quelques kilomètres plus loin.

Côte réunionnaise

          Le sable était parfois d' une étrange couleur ferrugineuse.

Côte réunionnaise

          Mais ce n' était presque qu' illusion, car très vite, la côte redevenait sauvage et un brin menaçante.

Côte réunionnaise

          Et décidément d' humeur inhospitalière, si ce n' était pas la lave, des rochers transformaient la plage en chaos.

Côte réunionnaise

          Le temps ayant passé, je décidais d' aller m' installer dans un petit restaurant chinois qui avait l' air sympa.

Alors, à plus tard !

Voir les commentaires

2017-05-30T13:25:49+02:00

Les temples tamouls de La Réunion

Publié par divagations-et-balades

          Quand j' étais allée à La Réunion, ce n' était pas le bon moment. Nous étions début janvier, mois pendant lequel je ne faisais un remplacement que vers la fin, et, j' arrivais entre deux cyclones. La queue de l' un, et les prémices du suivant. Aussi n' ai-je eu droit qu' à un ciel, au mieux laiteux, pendant tout mon séjour.

Les temples tamouls de La Réunion

          Et j' étais partie seule, car j' étais seule à avoir des vacances à ce moment-là.

          Vu le temps maussade, je décidais de partir en exploration à défaut de bains de soleil et de mer. A Saint Gilles, j' achetais un guide de l'île, je louais une voiture et, en avant !

          Il m' apparut très vite que les édifices religieux étaient nombreux, et que, quatre religions cohabitaient : le Christianisme, l' Hindouisme, l' Islam et le Taoïsme chinois.

          Le premier temple que je vis était hindou et c' était à Saint André; il était incroyablement coloré et massif.

Les temples tamouls de La Réunion

          Le guide m' apprit qu' on l' appelait " Le Colosse " et que c' était un temple tamoul. Les Tamouls sont rattachés à l'hindouisme, et ce sont les Indiens, arrivés de Pondichéry et Madras, qui introduisirent cette religion, quand ils vinrent, après abolition de l' esclavage, comme travailleurs engagés dans l' île.

          Les Tamouls, improprement appelés ici " Malbars ", ne viennent donc pas de la côte de Malabar, mais de la côte française de Coromandel. Très peu sont repartis à la fin de leur contrat, soit parce qu' ils étaient trop pauvres pour ça, soit, au contraire, parce qu' ils s' étaient considérablement enrichis.

         Restant fidèles à leur religion, ils construisirent des temples imposants ou plus discrets.

Les temples tamouls de La Réunion
Les temples tamouls de La Réunion

          Derrière l' un d' eux se trouvait un petit édifice rectangulaire, les angles étant formés de grosses colonnes rouges jumelles. Etaient-ce des offrandes ou une exposition de turbans posées sur une sorte d' autel ?  

Les temples tamouls de La Réunion

          A Saint Pierre, le temple est d' un style tout à fait différent. C' est un " kovil ", mot tamoul signifiant " demeure de la divinité ".

          A l' entrée, une pancarte à destination des visiteurs :

Les temples tamouls de La Réunion
Les temples tamouls de La Réunion

          Certains de ces temples, tel le Colosse, sont décorés de magnifique façon, avec un souci du détail assez remarquable. Ils sont dédiés à Shiva, Brahma ou Vishnou.

Les temples tamouls de La Réunion

          Enfin, dans l' ouest de l' île, niché dans un jardin à la végétation luxuriante, celui que je trouve le plus beau et le plus imposant :

Les temples tamouls de La Réunion

          Légèrement à gauche, on aperçoit un mât et un pavillon. Ce sont le mât et le pavillon de Nargoulan. On les retrouve en fait devant tous les temples tamouls de l' île. Au sommet du mât, une main tournée vers le ciel. Lors des cérémonies, on y installe un oriflamme à cinq, sept ou neuf couleurs.

          Les fidèles tamouls l' appellent le " dieu du pavillon " ou encore : " le Nargoulan ". Celui-ci est très important à La Réunion, on le prie juste après le dieu Ganesh, le dieu Eléphant, fils de Shiva et de Parvati, symbôle de sagesse et d' intelligence, le dieu le plus vénéré en Inde.

Wikipedia

Wikipedia

          Mais qu' est donc ce Nargoulan pour être ainsi vénéré ?

          Son histoire a été recueillie par M. Barat, professeur à l' université de La Réunion, auprès de Daniel, prêtre à Villèle, et que moi, je dois à Wikipedia :

          " Ce sont les Sikhs qui sont venus de l' ,Inde et qui sont arrivés à La Réunion. Ils étaient lascars et adoraient Allah. A bord du bateau sur lequel ils sont venus,se trouvait un homme appelé Nargoulan. Ils aimaient bien Nargoulan. Ils l' estimaient en tant que chef. Au moment où la femme de Nargoulan était sur le point d' accoucher,un violent cyclone a éclaté. Ils ont demandé à Dieu de les faire arriver à terre,de faire en sorte que Nargoulan vive parce que, s' il mourrait,il n'y aurait plus personne pour les diriger.Le bateau s'est écrasé, mais ils sont quand même arrivés à terre.La femme de Nargoulan a eu son enfant.Nargoulan est allé mettre un pavillon devant la mosquée parce qu'il n'y avait pas de Sikhs dans l'île.Les Musulmans ont refusé parce que ce n' est pas écrit dans le coran, vous comprenez.Ils sont donc venus le planter devant la pagode malbar, parce que les Malbars recevaient tout le monde,ils " ramassaient " tout le monde pour les amener dans leur religion.Ainsi, les Malbars se mirent également à prier Allah.Nargoulan planta un mât comme celui de son bateau. Il mit le même drapeau avec les cinq doigts d' Allah.Il sacrifia des boucs. Actuellement,nous sacrifions des boucs et nous faisons du briyani que nous offrons à Nargoulan ".

          Le briyani est un plat indien succulent à base de riz basmati et de poulet ou de mouton, et parfumé d'un tas d'épices odorantes. J' en donnerai la recette un de ces jours.

A bientôt !   

Voir les commentaires

2017-05-28T09:35:26+02:00

Pensée du dimanche - 28.05.17

Publié par divagations-et-balades

          En parlant de lui, Julien Gracq dénonçait " son agressivité pure, gratuite, incongrue " et " sa personnalité aux arêtes tranchantes comme un rasoir ".

          Lui, c' est Georges Clémenceau, dit " le Tigre ",  à cause de sa férocité verbale et de son ironie redoutable.

Wikipedia

Wikipedia

          Cet homme, à l' air de brave grand-père, était en effet redouté à l' égal d' un tigre. Il n' aimait pas cette comparaison et cet animal dont il disait : " Il est tout en mâchoire et peu de cervelle, cela ne me ressemble pas ".

          Issu d' une lignée de médecins et médecin lui-même, il fit une grande carrière politique, comme quoi, la médecine mène à tout.

          A l' Assemblée Nationale, où il me semble, d' après certains vieux documentaires, que l' esprit y flottait un peu plus haut que de nos jours,, certaines de ses formules sont restées célèbres.

          J' aime bien celle-ci :

          " La démocratie, c' est le pouvoir pour les poux de manger les lions ".

Pensée du dimanche - 28.05.17

Voir les commentaires

2017-05-26T09:46:24+02:00

Les fraises et moi

Publié par divagations-et-balades

          J'aimais beaucoup les fraises, mais ça...........c' était avant. Et je ne remonte pas aux fraises de mon enfance, et ce n' est pas la nostalgie de celle-ci, d' ailleurs, ma soeur est comme moi et m'imite dès que, en en ayant goûté trois ou quatre, elles finissent à la poubelle.

          Oh ! Elles sont jolies à voir, rouges, luisantes.....trop grosses.

Les fraises et moi

          Nous avons tout essayé : gariguettes, cléry, mara des bois....même les fraises de Plougastel dont je m' étais régalée en Bretagne lors d' un dîner chez des amis, quand je faisais mes remplacements là-bas.

          Préparées au sucre roux et additionnées de crème fraîche, nous avions essayé de les manger au goûter. Beurk ! Encore acides.

          J' allais jeter aussi celles qui restaient, quand j' ai pensé à aller regarder sur le site du fidèle Marmiton. Et là, je tombe sur une recette : verrines aux madeleines et aux fraises. Voilà qui est séduisant, et je décide de donner une dernière chance aux fraises restantes, avant de me convertir définitivement aux fraises tagada.

          Alors je vous explique :

          La recette est pour huit personnes  et, n' étant que deux, je me suis livrée à de savants calculs !

          Mais, ne sachant pas combien vous êtes, je livre la recette originale :

* 250g de fraises

* 250g de mascarpone

* 100g de sucre en poudre

* 3 oeufs

* 12 madeleines

          Préparation :

* Couper les fraises équeutées en morceaux. (En garder quelques-unes entières pour la déco).

* Séparer les blancs des jaunes d' oeufs et monter les blancs en neige;

* Dans un saladier, mélanger le mascarpone avec les jaunes d' oeufs et le sucre.

* Incorporer les blancs en neige.

Les fraises et moi

* Dans le fond des verrines, émietter des madeleines.

* Recouvrir de la préparation et de morceaux de fraises,

* Emietter à nouveau des madeleines.

Les fraises et moi

* Terminer par une couche de crème au mascarpone.

* Réserver au frais pendant 3h minimum.

* Au moment de servir, décorer de fraise(s) entière(s).

* Servir très frais.

Les fraises et moi

          On peut éventuellement ajouter un coulis.

          Voilà, j' avais préparé ces verrines pour avant-hier soir, et.........nous les avons oubliées au réfrigérateur. Mais nous les avons mangées pour le goûter d' hier.

CONCLUSION : Ce serait délicieux..... si on les préparait avec un autre fruit. 

          C' est dit, demain je vais aller m' acheter des fraises tagada.

Voir les commentaires

2017-05-24T14:07:46+02:00

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

Publié par divagations-et-balades

          Le lendemain matin, le jour se levait à peine quand Ali se rendit au lieu de rendez-vous.

          il trouva le jeune nubien en train de grimper au mat, la felouque était pratiquement prête au départ. 

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Provisions et boisson avaient déjà été embarquées, le grand voyage vers le delta allait commencé.

          Détendu, Ali regardait, avec intérêt, le paysage qui déroulait des millénaires d' histoire humaine.

          A sa gauche, le désert lybique avait échangé ses dunes de sable contre des monts de grès roux. Il aperçut soudain un dromadaire arrêté sur la crête; le chamelier, immobile, paraissait les observer, puis, tourna bride et s' éloigna vers l' immensité mystérieuse du désert.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

           Nul sur la felouque, ne s' aperçut qu' ils étaient suivis; nimbé d' un flou qui, pensait'il allait le dissimuler, nageait, sans bruit, le crocodile qui, la veille, avait raté Ali de si peu.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Portée par le courant, et un léger khamsin qui soufflait de Nubie, la felouque avançait vite; déjà apparaissaient les ruines gigantesques de l' Ancien Empire.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Ali regardait, émerveillé, écrasé par leur puissance. On passait devant le temple d' Amon à Karnak, et il vit les deux obélisques jumeaux que la reine Hatshepsout avait fait ériger mille cinq cents ans avant J.C. et dont des millénaires plus tard il ne resterait qu' une seule.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Puis, ce fut Thèbes et la Vallée des Rois.

          Ali, dans sa felouque, savait' il qu' il longeait le royaume des morts dont les Colosses de Memnon étaient les gardiens ?

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          La chaleur devenait de plus en plus pesante, et, Ali s' endormit. Pendant ce temps............le crocodile suivait toujours !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog