Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-05-25T16:45:52+02:00

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

Publié par divagations-et-balades

          Finalement, Charlot n' a pas tenu le coup. Il m' a avoué se sentir trop vieux. Alors j' ai continué seule mon exploration de ce parc de Souloire.

          Ce bois mort, qui pourrait être un dragon pétrifié, semble vouloir s' élancer pour une course de natation.

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          Je décide de suivre ce chemin. Deux roses-commères se sont isolées pour dire du mal de la voisine ? ou pour se raconter leur dernière conquête ?

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          Mais voyez-moi ça ! On grimpe aux arbres maintenant ? Ces fleurs sont des acrobates. Peut-être font'elles partie d' une troupe de cirque qui vient s' entraîner ici ?

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates
Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          Celles-ci appartiennent à un arbre, mais elles essayent sans complexe d' éclipser les voisins pour s' admirer dans l' eau d' un autre étang.

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          Je crois qu' il y a au moins trois étangs dans ce jardin; ceci ajoute à son romantisme.

          Lui aussi foisonne de plantes aquatiques. J' imagine naïades et ondines se livrant à de folles sarabandes la-dessous.

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          J' arrive dans une belle clairière. Je me demande si je peux aller plus loin ?

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

          Et si je m'y trouvais coincée, comme dans un val sans retour ? Je vais en faire le tour en examinant minutieusement chaque pouce de terrain. Je vais bien trouver une issue !!!

          Ah ! En voilà une ! Je savais bien que je la trouverais ! Où vais-je déboucher cette fois ? Je le dirai, promis. 

Au pays des géants - 5 - Les fleurs acrobates

Voir les commentaires

2018-05-23T17:48:03+02:00

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

Publié par divagations-et-balades

          N' ayant fait qu' une brève incursion au Pays Bleu, juste pour vérifier que le prince dort encore, je reprends ma balade autour de l' étang. Celui-ci est tellement recouvert de feuilles de nénuphars que c' est à peine si on voit l' eau.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Les glycines jouent aux acrobates et grimpent allègrement aux arbres, ravis de cet ornement.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Une fois de plus je dois rebrousser chemin, car me voici revenue au portail d' entrée dans le parc.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Oh ! mais il n' y a pas que des glycines !

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite
Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Tiens ! Le pont est ressorti de l' eau !!!

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Cet escalier de verdure m' intrigue !

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Voyons ! Comment y aller ? Ah ! je vois !

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Il faut sauter ce ruisseau, sans s' affaler au milieu !!! Allons-y !

          Oulà ! J' air l' air maligne; il y avait un passage.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Des fleurs folles encadrent une trouée sur l' étang.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Mais, quel est ce......truc, là-bas, au fond ?

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          C' est bizarre ! Ah ! il y a une pancarte, tant mieux car je ne connais pas cette plante.

Au pays des géants - 4 - Quand Charlot s' invite

          Drôle de nom ! Mais, que vois-je ? La célèbre canne de Charlot viendrait de cet arbre !!!

Wikipedia

Wikipedia

          Etait'il venu la fabriquer lui-même ?

          Allez Charlot, je te reconnais bien tu sais. Tu viens gambader avec moi ?

Voir les commentaires

2018-05-20T17:23:47+02:00

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

Publié par divagations-et-balades

          Téméraire comme pas deux, je m' engage sur ce pont. De part et d'autre, les glycines roses se penchent sur l' eau. A mon avis, elles recherchent ce beau nénuphar dont elles étaient amoureuses, et qui, un jour, a disparu.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Mais, elles ont beau scruter l' étang, en se penchant dangereusement, les larges feuilles restent désespérément vides.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Une belle esseulée cherche du réconfort auprès d' un cytise ami.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Surprise ! Au bout du petit pont, je découvre une gloriette.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Depuis la Renaissance, ces petits temples à l' antique, se sont multipliés dans les parcs des châteaux. C' étaient des lieux propices au repos et à la poésie. Les Romantiques ont du particulièrement les apprécier et je gage que bien des poèmes y sont nés.

          Elles se font aussi belvédère pour jouir des beautés de la nature, et je ne m' en prive pas.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont
Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Mais me voilà bloquée; impossible d' aller plus loin. Il me faut donc repasser le pont en sens inverse, et poursuivre ma balade sur le sentier qui longe l' étang. Le pont, tout à coup n' a plus l' air d' être le même.

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          L' étang lui-même parait différent. Vaguement maléfique. Quel génie des eaux habite dans ses profondeurs ?

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          En me retournant, alertée par je ne sais quel pressentiment, que vois-je ? Le pont s' est noyé ! Mais comment se peut'il ?

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Intriguée, je regarde de tous côtés, m' attendant à d' autres surprises. Et soudain, je la vois, blottie sous des glycines mauves, une barque bleue.....

Au pays des géants - 3 - Il suffit de passer le pont

          Pas de doute, c' est la barque qui conduit au Pays Bleu. Sans hésiter j' embarque. J' ai connu jadis " le prince du Pays Bleu " dont j' avais raconté l' histoire. Vais-je le retrouver ? Ou bien est'il toujours dans la grotte, dans ce sommeil profond où les fées l' avaient plongé, attendant la jeune fille en bleu qui le réveillerait, guéri des sortilèges de Mélusine ? (*)

(*) cf l' histoire écrite en 2013 dans la rubrique " contes ".

Voir les commentaires

2018-05-17T17:23:14+02:00

La nef des fous

Publié par divagations-et-balades

          Notre mère, décédée en 2009, nous disait souvent qu' elle reconnaissait le parfum délétère des années trente, et elle s' inquiétait de notre avenir craignant que le passé ne finisse par nous rattraper.

          Hier, à Paris, une manifestation avait lieu au Trocadero, pour soutenir le Hamas, tandis que des " Mort aux Juifs " retentissaient jusque dans le métro.

          Moi, je ne peux qu' admirer. Oui, oui, admirer ce qu' une propagande bien faite, directement inspirée du Grand Maître Goebbels, peut faire sur des décervelés ignares.

          Certains, cependant, leur trouvent des excuses, car soumis aux informations que de mauvais journalistes leur martèlent sur les chaînes officielles.

          Mais, il n' est pas interdit de réfléchir, de se renseigner, de faire appel à l' Histoire pour éclairer son jugement.

          S' ils l' avaient fait, ils ne soutiendraient pas cette organisation déclarée terroriste par plusieurs pays du monde, et manipulée par l' Iran dans son désir obsessionnel de détruire Israël.

          S' ils s' étaient documentés, ils sauraient qu' avant 1948, ceux que l' on appelait " Palestinien ", étaient les Juifs, habitants de la Palestine mandataire. Il suffit d' ailleurs d' en voir le drapeau que tout le monde a oublié ou feint d' oublier.

La nef des fous

          S' ils réfléchissaient et cherchaient d' autres sources d' information indépendantes, ils sauraient que la " Marche du retour " était en fait une véritable opération militaire dont le but était de faire rentrer des milliers de " combattants " en Israël, sans doute pour y jouer à la pétanque avec les Israéliens.

          Au fait, si quelqu'un veut entrer de force chez vous pour assassiner votre famille, que faites-vous, chers manifestants ?

          Ah oui ! Une marche blanche, des fleurs, des nounours, des bougies et des " Vous n' aurez pas ma haine ".

          Oui, évidemment !! Et quels salauds ces Israéliens de ne pas vouloir se laisser exterminer sans faire d' histoires.

          Moi, si, j' ai la haine. Et pourtant, c' est avec nostalgie, et même un peu de chagrin, que je pense à Ahmed, Hamadi, Chedlia, mes amis, chez qui j' ai passé de si formidables soirées dans la médina de Tunis. A Beyliya, leur mère, qui m' emmenait avec elle au hamamm, ou sur une de ces terrasses où elle retrouvait ses copines et avec elles, faisait des mariages en buvant du thé à la menthe.

           Mais, il y a eu aussi mon passage à Tunis au retour d' un week-end à Nefta, et où mes amis sont venus me rejoindre à l' aéroport parce qu' il aurait été trop dangereux pour moi d' aller chez eux. C' était au temps où Arafat était planqué à La Marsa et où les imbéciles étaient devenus majoritaires.

         Tiens ! vous les labos pharmaceutiques, toujours à l' affût d' une nouvelle maladie à défaut de trouver de nouvelles molécules, pensez à l' imbécillité. Elle se répand comme un virus, et avec un bon relooking d' un médicament qui s' essouffle, vous pourriez vous assurer de bons revenus.

          Ah ! J' allais oublier ! Bon ramadan Monsieur le Président ! 

 

La nef des fous

          Je comprends que vous aimiez les gâteaux arabes, moi aussi je les aime beaucoup, mais je me les fais; la partie sépharade de mes gènes sans doute !!

          Mais quand même, Mesdames & Messieurs les manifestants du Trocadéro, n' avez-vous pas compris que ce sont les Gazaouis qui tuent en Israël et leurs frères chez nous ???

Voir les commentaires

2018-05-16T09:51:45+02:00

Au pays des géants - 2 - Les glycines

Publié par divagations-et-balades

          Après avoir été snobée par cet antipathique paon, je décide de suivre le même chemin que lui, pour voir où il va.

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Le revoilà qui court d' un air affairé. Que peut' il y avoir de si important dans la vie d' un paon ?

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Où suis-je ? Au bord d' un joli petit étang à demi mangé par les herbes aquatiques et les nénuphars.

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Je décide d' en faire le tour. Autour de lui, la nature est exubérante et fantasque. Des arbustes fleuris grimpent à l' assaut de la cime des arbres.

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Les glycines mauves se mêlent harmonieusement à des fleurs jaunes dont j' ignore le nom, et à quelques érythrines rouges, si loin de leur Argentine natale. ( Non, je ne suis pas un as de la botanique....il y avait une pancarte).

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Je crois que je suis rentrée dans le royaume de la glycine; elle semble régner autour de cet étang, pour y admirer le reflet de sa beauté, sans doute !

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          J' aime ces fouillis romantiques si éloignés de la rigidité des parcs à la française.

          Face à moi, enjambant l' étang, un petit pont de bois colonisé par une superbe glycine rose.

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Toujours longeant la rive, je me dirige vers lui, tout en continuant d' admirer le décor.

Au pays des géants - 2 - Les glycines
Au pays des géants - 2 - Les glycines
Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Et me voilà arrivée au pont ;

Au pays des géants - 2 - Les glycines

          Vers quel mystère conduit' il ?

A bientôt !!!!

Voir les commentaires

2018-05-13T09:23:40+02:00

La pensée du dimanche - 13/05/18

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui ma pensée sera.....un poème lu ce matin et qui m' a bien plu. Peut-être vous plaira t'il aussi. Son auteur est un poète belge, William Cliff, et ce poème porte le numéro 49, dans un recueil nommé : Matières fermées.

Le voici :                                Merci mon Dieu

                         Avec mon pauvre corps abattu, abîmé,

                         merci mon Dieu, de m' accorder

                         cette journée,

                         et ce trait de soleil qui éclaire la vie,

                         et ce grand cèdre qui mugit sa

                         symphonie.

 

                         Avec mon pauvre esprit empêtré, raviné,

                         merci mon Dieu, de me pousser

                         dans la journée

                         sans savoir si j' en ferai une poésie

                         capable de chanter votre gloire infinie.

 

                        Et avec ces oiseaux rapides qui

                        poursuivent

                       Je ne sais quel dessein dans leur course

                       furtive,

                       avec le parlement de cette tourterelle

                       dont le roucoulement vient frapper 

                       mon oreille,

                       merci, mon Dieu, d' être encor présent 

                       à moi-même

                       et de pouvoir vous offrir ce simple poème.

La pensée du dimanche - 13/05/18

Bonne journée

Voir les commentaires

2018-05-11T13:24:04+02:00

Au pays des géants - 1

Publié par divagations-et-balades

          Si vous voulez bien me suivre, je vais vous emmener en balade dans un pays où une grenouille géante joue du saxo, des airs de jazz sans doute,

Au pays des géants - 1

          Où des nénuphars géants défient les lois de la nature,

Au pays des géants - 1

          Et où un cygne enchanté promène les visiteurs.

Au pays des géants - 1

          C'est évidemment un pays magique, et pourtant il n' est qu' à une trentaine de kilomètres de chez moi. ET JE NE LE CONNAISSAIS PAS !

          Mais, ce n' est pas étonnant, car c' est l' Aquitaine toute entière qui est magique, alors, comment tout connaitre ?

          Ce royaume féerique est un parc de dix huit hectares, entourant un vieux moulin : le Moulin de la Souloire, à Saint Germain du Puch en Gironde.

Au pays des géants - 1

          Dès les premiers pas, la luxuriance de la végétation surprend et éblouit.

Au pays des géants - 1

          Et je me surprend aussi à penser que, par la malice d' un dieu facétieux, une boucle du temps s' est défaite, et que je me retrouve en Louisiane, dans la région des bords du Mississipi.

Au pays des géants - 1

          Le premier mai, j' ai passé des heures à errer dans ce parc, ravie de m' y perdre, et de plus en plus admirative.

          J' ai même croisé la route d' un paon, si dédaigneux que cela en était presque ...impoli.

Au pays des géants - 1

          Nous étions immobiles, l' un en face de l' autre, pendant quelques minutes, puis, il a tourné les talons, me plantant là d' une façon fort discourtoise.

 

Au pays des géants - 1

          Alors je suis repartie de mon côté, et si vous voulez, nous nous retrouverons bientôt pour la suite de la balade.

Voir les commentaires

2018-05-08T17:32:15+02:00

Avez-vous faim ?

Publié par divagations-et-balades

          Oui ? Alors vous pouvez toujours faire un barbecue avec les saucisses de cet arbre.

Avez-vous faim ?

          Cet arbre s' appelle vraiment " arbre à saucisses ", et je l' avais......... rencontré, dans le sud de la Floride.

          Ces drôles de saucisses sont les fruits de cet arbre bizarre originaire du Sénégal. On le trouve aussi en Tanzanie, au Kénya....Quand j' étais allée dans ces pays, je n' en avais pas vu un seul, et voilà que je tombe dessus à l' entrée du jardin d' une maison au sud de Miami.

          Aux Etats-Unis, ces " saucisses " ne sont pas comestibles, mais il parait qu' en Afrique, certains les mangent cuites.

          Il me revient soudain que l' on m' avait raconté que ses fleurs exhalaient la nuit une odeur carrément nauséabonde, qui avait la particularité d' attirer les chauve-souris. Ces fleurs sont d' ailleurs assez laides et semblent toujours flétries. Je n' en ai pas de photo, mais Wikipedia va me dépanner.

Wikipedia

Wikipedia

          Si aux USA cet arbre n' a qu' une valeur décorative, il en est tout autrement en Afrique.

          La pulpe de la saucisse sert à raffermir la peau et à tonifier la poitrine de ces dames.

          L' arbre produit des flavonoïdes aux vertus veinotoniques. On en tire une huile essentielle qui a les mêmes propriétés.

          De son écorce, grise, rugueuse et moche,

Wikipedia

Wikipedia

          les Africains tirent des remèdes contre les morsures de serpent, et les maux de dents ou d' estomac. Ils sont réputés efficaces.

          Enfin, les Masaïs,découpent la pulpe des fruits en tranches, les font cuire au four et les utilisent pour fabriquer une sorte de bière après fermentation. Ils l' appellent " murutina ".

       Le nom scientifique de cet arbre est Kigelia africana. Mais, arbre à saucisses est vraiment plus rigolo.

Voir les commentaires

2018-05-06T17:20:36+02:00

Au plaisir des yeux - 4

Publié par divagations-et-balades

          J' ai repris mon souffle, et je regarde, médusée;

Au plaisir des yeux - 4

          Non, je ne rêve pas; c' est bien un pied de vigne ! Jamais auparavant, je n'  avais vu un tel géant. Je m' approche pour voir s'il est vrai..........mais oui !

Au plaisir des yeux - 4

          Et je pense à celui que j' ai à la maison, et qui a, si je me souviens bien, plus de trente ans. Alors.....celui-là !!!

Au plaisir des yeux - 4

          Allez ma fille, sors de ta stupeur, il y a encore quelques belles choses à voir. Ces fleurs, si légères par exemple, comme si elles allaient disparaître rien qu' en soufflant dessus;

Au plaisir des yeux - 4

          Et celles-ci, dans une autre symphonie de rose.

Au plaisir des yeux - 4

          Qui oserait se mesurer à elles ? Et pourtant, ne sont' elles pas ravissantes ces petites étoiles blanches au coeur vert ?

Au plaisir des yeux - 4

          Il est difficile de s' arracher à ce méli mélo de couleurs.

Au plaisir des yeux - 4
Au plaisir des yeux - 4

          Mais me voilà à nouveau devant le château, et s' ouvre devant moi la grande allée qui va me ramener au parking et à la fin de la visite.

      

Au plaisir des yeux - 4

          Ai-je tout vu ? peut-être pas; mais....mes yeux y ont pris grand plaisir. Les vôtres aussi j' espère !

Voir les commentaires

2018-05-04T09:36:40+02:00

Mais qui l' eut cru ?

Publié par divagations-et-balades

          Voilà que Jupiter, sans doute jaloux de Cupidon, a décoché, en anglais s' il vous plait, une flèche à l' épouse du dirigeant australien qui l' accueillait dans son pays.

          " You are delicious ! " a t' il dit à la dame. Comment ? Voilà que notre expert en langue de Shakespeare, prend, dans le meilleur des cas, ladite dame pour un bonbon, et dans le plus ............extravagant des cas, pour une gentille femelle bonne à croquer !

          Vous me direz, dans les deux cas il s' agit de dégustation.

          Alors, ce jeune homme que l' on voit si froid, si maître de lui, serait en réalité un...........épicurien ? Ah ! On finit toujours par se trahir sur la plus anodine des phrases.

          Sauf que......dirait Eric Z. notre si cher président maîtrise moins bien l' anglais qu' il ne le laissait croire. Bon, c' est vrai, son accent était loin d' Eton ou des Hamptons, mais plutôt du lycée d' Amiens, mais après tout on ne lui en veut pas pour ça, sauf que.......si au lieu de parler un mauvais anglais, auquel parait' il, malgré leurs efforts, les étudiants de Washington n' ont pas compris grand'chose, il honorait notre langue, surtout à l' étranger, une telle mésaventure ne lui serait pas arrivée.

          Et maintenant le monde entier rigole ! Ah ! Ces Français ! Toujours enclins à la gaudriole !

          Et voilà t' il pas qu' un journaliste australien a voulu faire son malin, et a extirpé Pepe The Pew des BD de l' Histoire.

Web

Web

          Il a l' air rigolo comme ça, mais.............c' est un putois !!!! Il était le symbole de ces Français, coureurs de jupons, ne sentant pas très bon, (on était en 1945, et les salles de bains n' avaient pas encore fait leur apparition dans tous les logements), pleins  de suffisance et d' arrogance, ayant toujours raison et ne se trompant jamais.

          Ah ! La ! La ! Quel manque de respect pour nous, car le président ne représente t' il pas la France à l' étranger ? Et c' est nous la France !

          Un peu plus de tenue Monsieur le Président, et si je puis me permettre, il doit bien y avoir des cours du soir de perfectionnement en langue anglaise !

          A moins que vous ne choisissiez de défendre la francophonie !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog