Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-11-07T06:49:00+01:00

J' ai six ans

Publié par divagations-et-balades

          Comme le temps passe vite ! Rappelez-vous, nous étions en deux mille quatorze et je fêtais joyeusement mes trois ans avec mes amis.

J' ai six ans

          Et me voilà à la grande école ! C'est la rentrée des vacances de Toussaint, et ce n'est pas juste. On nous fait revenir à l' école alors que le soleil brille et qu' il y a seulement deux jours, j' étais à la plage en train de m'amuser en mangeant des chichis, et regardais une colonie de vacances de jeunes oiseaux qui jouaient au bord des vaguelettes.

J' ai six ans

          Je suis sûre qu'ils y sont encore........eux. Moi, j' ai repris les cahiers et les crayons, les compas et les règles, et vlan ! en avant pour les multiplications et les divisions !!!

Wikipedia

Wikipedia

          Ah ! c'est dur parfois la vie ! Je regarde mélancoliquement par la fenêtre; tiens ! un nuage ! il est venu accompagner mon spleen, c'est sûr.

J' ai six ans

          En fait, avoir six ans, ne serait-ce pas le début des ennuis de l'existence? Je m' en moque, je peux rêver; des étoiles et des soleils tournent dans ma tête.

traficotage personnel sur image Wikipedia

traficotage personnel sur image Wikipedia

          Oh ! c'est bien ! Les soleils et les étoiles colorés dansent pour moi. Mais, tout à coup, une voix courroucée me fait sursauter et tout s'efface :

          " Alors Mademoiselle, encore en train de divaguer !!!! ".

Ah oui ! Je suis bien à l'école ! Mais au moins je retrouve les amis.

Voir les commentaires

2017-11-05T06:18:00+01:00

La (mauvaise) pensée du dimanche

Publié par divagations-et-balades

          Si j' en crois ce que j' ai appris à l' école, et ce dont se rengorgent tous nos hommes politiques, nous vivons en démocratie, celle-ci étant héritière de la démocratie athénienne.

          Abraham Lincoln, seizième président des Etats-Unis d' Amérique, en a donné peut-être la meilleure définition dans son discours de Gettysburg : 

     * La démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple *.

 

Wikipedia

Wikipedia

          Alors, il me semble ne pas me tromper en disant que les députés, élus par le peuple, sont au service du peuple, et que c'est ce peuple qui les paie. Les députés sont donc redevables au peuple de leur situation, de leur moyen d' existence, et en échange de cela, ils ont un travail à faire qui comporte un minimum : siéger à l' Assemblée. Ceci est particulièrement important quand il y a des lois à voter, car elles sont en principe élaborées pour le bien du peuple !

          Récemment, une loi a été débattue et votée par les députés. Mais, il y a quelque chose qui me gêne et me dérange. Sur 577 députés, seuls 99 étaient présents pour voter cette loi. Alors, non seulement je ne me sens pas bien représentée, mais j' ai la sensation vague que l' on se moque de moi. Et en plus :

            Les députés ne font pas ce pour quoi ils sont payés.

          Alors il me vient,(encore), une idée bête et méchante :

   * Pourquoi ne pas payer les députés à l'heure de présence à l'Assemblée, même, si l'on veut, avec majoration pour travail de nuit ? Ils sont présents et travaillent : OK, ils sont payés; ils sont absents : zéro euro.Ils réfléchiraient peut-être. *

          Ils sont nos employés, alors on a le droit non ?

Voir les commentaires

2017-11-02T19:45:55+01:00

Un p'tit chocolat à l' américaine ?

Publié par divagations-et-balades

          Aller courir le monde, s' installer ici ou là, permet de découvrir beaucoup de choses, et, quand on est gourmande, on fouine à droite et à gauche pour trouver de quoi se régaler de façon exotique.

          " Et si on se faisait un chocolat pour tea time, pardon pour chocolate time ?  On a des marshmellows ", ai-je dit hier à ma soeur.

Un p'tit chocolat à l' américaine ?

          Ceux-ci ont été magiques puisque ma soeur a renoncé à son café (sacré) pour un chocolat à l' américaine.

          Et j' ai tout ce qu' il faut :

     * le chocolat,

Non, je n'ai pas d'action chez Côte d' or ou les producteurs de coco.

Non, je n'ai pas d'action chez Côte d' or ou les producteurs de coco.

     * le lait de coco, ( je me damnerais, presque pour de la noix de coco, quelle que soit sa forme);

Un p'tit chocolat à l' américaine ?

     * et même la cuisinière pour chauffer le lait et fondre le chocolat,

     * et j' ajoute, très important, mon petit grain de sel : le cinnamon sugar; mon mélange 2/3 cannelle et 1/3 sucre, de coco bien sûr. J'ai ramené du sud des Etats-Unis cette habitude d' en mettre sur mes toasts de petit déjeuner.     

Un p'tit chocolat à l' américaine ?Un p'tit chocolat à l' américaine ?

          Et voilà, c' est bien chaud, le chocolat est fondu, on peut y ajouter les morceaux de marshmellows. Miam !

Un p'tit chocolat à l' américaine ?

          Bon, c' est vrai, ce n'est pas particulièrement amincissant, mais c' est un plaisir rare, donc apprécié et inoffensif. Et puis, il parait que nous allons avoir un hiver très froid, le plus froid de ces cents dernières années. Des courants arctiques et une baisse d' activité solaire... alors, peut-être qu' un bon chocolat chaud aidera à notre survie !!!!

Voir les commentaires

2017-10-31T18:19:00+01:00

Féerie d' automne

Publié par divagations-et-balades

          En toutes saisons la nature nous offre ses merveilles, mais c' est en automne qu' elle devient féerique.

          Par une alchimie magique, chaque jour apporte la transformation des arbres. Une feuille après l' autre, le décor est colorié et change sous le regard ébloui.

Féerie d' automne

          La palette est incroyablement riche, et, comme l' océan, je ne me lasse pas de l'admirer.

          Le soleil prend un malin plaisir à éclairer certaines feuilles et assombrir les autres,

Féerie d' automne

          Et sur le fond bleu léger du ciel matinal, il peint de superbes tableaux.

Féerie d' automne

          Il allume sa magie et, pour mieux nous dérouter, nous fait voir rouge.

Féerie d' automne

          Puis, revient à ses harmonies préférées.

Féerie d' automne

          Qui peut résister à sa magie des couleurs ? Même les grands pins, en automne, ne restent pas imperturbables. Verts ils sont, verts ils restent, et toutes les ruses combinées de la saison et du soleil, n'y changent rien, croit-on ! Mais, avec une condescendance royale, ils acceptent la magnificence d' une parure d' or et de cuivre.

Féerie d' automne

          A croire que l' automne provoque le réveil de quelque très vieux magicien, qui parcourt les forêts et les jardins pour enchanter le monde.

          Puis, la nuit vient tout effacer. Dans le ciel noir et cristallin, brillent les étoiles, et, je ne sais pas pourquoi, elles me semblent ce soir, presque maléfiques.

          Mais, que se passe t'il donc ??? J' y suis, nous sommes dans les jours merveilleux et terribles où le monde matériel va côtoyer le monde spirituel. Ce sont aussi les jours où le terrifiant Jack O'Lantern va venir se promener dans le monde des vivants. Depuis des siècles il erre entre les mondes des vivants et des morts, et, malgré cette terrible punition, infligée par le Diable lui-même, il est toujours aussi méchant et cruel. 

Wikipedia

Wikipedia

          Et qu' il soit déguisé en citrouille débonnaire ne trompe personne.

          Alors, je vais éviter de sortir en ces nuits d' exception, parce qu' il y a des rencontres que je ne souhaite pas faire; et je les sens arriver, ce cliquetis sinistre je le reconnais. Je dois les éviter si je veux que les Esprits déversent en moi les énergies magiques.

          Les voilà..........Je les vois.......

Photo Michel Soulé-Limendoux. Sud-Ouest

Photo Michel Soulé-Limendoux. Sud-Ouest

          A bientôt ................. Si tout va bien !!!!

Voir les commentaires

2017-10-29T12:07:16+01:00

La pensée du dimanche 29/10/17

Publié par divagations-et-balades

          Vous connaissez Tartuffe bien sûr; un assez vilain bonhomme finalement. Un hypocrite, un imposteur, un scélérat.

          Sous le masque d' un parfait dévot de qui on ne se méfie pas, il s' introduisait dans les familles, séduisait les épouses, ( hum ! pas très morales celles-là !), couchait avec les filles, ( idem !) et dépossédait les fils de leur héritage. Un sale type vous dis-je. Et un immense jaloux, envieux et sans scrupules.

          Molière peignait avec talent les vices de son temps. De son temps ? Vraiment ?

          Il semble bien, malheureusement que cette inclinaison bien française pour la jalousie et son corollaire, la délation, ne soit pas que du XVIIème siècle. Et sans doute sait-on de nos jours, en user pour manipuler les gens.

          N'est-ce pas l'exploitation de la jalousie que fait l' administration fiscale en rémunérant tous ceux qui viendraient lui donner des informations sur tel ou tel qui détiendrait des avoirs à l' étranger ?

          Et il me souvient de la liste que la sécurité sociale de mon département avait publiée dans le journal local, et qui dénonçait les médecins qui ne pratiquaient pas le tarif conventionnel, alors que le secteur II était parfaitement légal !

          L' exploitation de la jalousie n' est-elle pas le moteur de certains partis politiques pour soulever les foules et s' assurer des voix ?

          " Balance ton riche " pourrait-on dire, comme si tout irait mieux si tout le monde était pauvre, comme pourtant, on dirait que c'est ce que l' on souhaite.

          J' aurais d' autres exemples, mais, c' est dimanche, et je revendique mon droit à la flemme.

          Mais, il avait raison Molière quand, dans Le Tartuffe justement, il disait :

     " La vertu dans le monde est toujours poursuivie; les envieux mourront, mais non jamais l' envie ".

Bon dimanche ! 

    

Voir les commentaires

2017-10-27T05:32:00+02:00

Derniers feux

Publié par divagations-et-balades

          L' été a du mal à tirer sa révérence, et les plages de Gironde en savent quelque chose. Je mesure ma chance d' habiter ici.

          On se prélasse au soleil, le bronzage a gardé son éclat, et les vacanciers de l' automne roucoulent de plaisir. En fait, nos plages sont toujours envahies et je ne sens pas encore l' odeur du sable mouillé, masquée par cette humanité oisive.

Derniers feux

          Les bateaux sont de sortie, peut-être pour un ultime baroud estival, et, un dernier défi à l' équilibre sur la planche à voile.

Derniers feux

          Mais, en cette saison, les journées sont plus courtes, et il faudra bien se résoudre à quitter la plage. Déjà, les premiers s' en vont, coeur lourd et tête basse.

Derniers feux

          On ramène les voiliers sur le sable;

Derniers feux

          La plage se vide;

Derniers feux

          Et l' ostréiculteur rentre au port, venant sans doute d' inspecter ses casiers du Banc d' Arguin. ( Non, pas celui du radeau de la Méduse, celui du Bassin d' Arcachon).

Derniers feux

          Il parait que pendant quelques jours encore l' été va faire de la résistance. Mais aurons-nous encore 27° ????? Je ne crois pas........Hélas !

Voir les commentaires

2017-10-24T13:17:06+02:00

Les dragons du souvenir

Publié par divagations-et-balades

          Eh bien non, il ne s' agit pas de ce genre de dragon-là, celui des légendes qui remontent aux temps les plus reculés, puisque on les trouve cinq mille ans avant J.C.

Smaug. Extrait du livre " Bilbo le Hobbit " de Tolkien

Smaug. Extrait du livre " Bilbo le Hobbit " de Tolkien

          Dans l' Antiquité, les dragons travaillaient. C' est un des leurs qui gardait la toison d' or convoitée par les Argonautes, et les pommes d' or du Jardin des Hespérides, qu' Héraklès réussit à dérober.

          Au Moyen Âge, ils étaient beaucoup moins sympathiques. Ils étaient terribles, laids et pervers, les preuves mêmes de l' existence du Malin.

          On les disait friands de lait et amateurs de belles vaches. Il semble qu' ils ne détestaient pas non plus croquer un humain bien en chair. Mais, seulement s' ils étaient affamés.

          On dit qu' ils étaient même capable de parler !!!!

          Ils crachaient le feu; certains préféraient cracher de l' eau. Il faut dire que c' était plus facile, car, pour cracher le feu, ils devaient broyer des pierres phosphoriques qui produisaient un gaz inflammable au contact de l' acide gastrique. Ce gaz, expulsé, s' enflammait au contact de l' oxygène de l' air.

          Dans le fond, j' aime bien les dragons ! 

          Mais, je n' en ai jamais rencontrés. Alors quels sont ces dragons de mon souvenir ???

          Eh bien, ceux-ci : 

Les dragons du souvenir

          Ils faisaient les régates de mon enfance. C' étaient des bateaux à coque de bois, souvent en acajou; ils étaient élégants, fins et racés, taillés pour la course.

          Ils partaient d' Arcachon, vent arrière qui gonflait leur spinnaker que nous appelions plus poétiquement : foc-ballon.

          Il y en avait de toutes les couleurs, et, ils laissaient au passage, des reflets colorés qui tremblotaient sur les vagues.

          Les régates à voile étaient fréquentes sur le Bassin d' Arcachon. Quand les bateaux passaient devant nous, plage Péreire, aux Abatilles, déjà, certains s' étaient détachés et faisaient la course en tête. Puis, arrivait le.......peloton, et tout s' arrêtait pour les regarder passer.  

Les dragons du souvenir

          Quelquefois, on faisait des paris pour savoir celui qui gagnerait. Nos supputations étaient gratuites.

          C' était l' occasion pour apprendre que le mot " régate " venait du vénitien " régata " et signifiait : course de gondoles.

          Et moi, je rêvais aux pirates de l' île de la Tortue, où je me promettais d' aller un jour, et aux corsaires, avec mon favori : Surcouf. Je dévorais alors les Contes et Légendes de la Mer et des Marins, cette super collection que m' offraient mes parents, et qui m'a appris beaucoup de choses : la Mythologie grecque et romaine, les histoires de la Chine impériale, le secret de la Koutoubia de Marrakech.........C' est à cause de ces livres que j' ai dépensé tous mes sous à courir le monde; mais, je ne regrette rien, car.....ça valait les voyages !!! 

Voir les commentaires

2017-10-22T14:30:09+02:00

Réjouissantes coquecigrues

Publié par divagations-et-balades

          Pour notre plaisir, Monsieur Ferrand a retrouvé la parole, et, immédiatement, on mesure à quel point elle avait manquée. Mais, grâce à D. elle n' a perdu ni de sa force ni de sa pertinence aiguë.

          Qu' on en juge :

     " Comme de Gaulle, il a une vision.Comme Pompidou, c' est un homme de lettres. Comme Giscard, un inspecteur des finances. Comme Mitterrand, un homme d' histoire. Comme Chirac,il est empathique. Il a un vrai intérêt pour les gens. Quand il croise quelqu'un, il passe du temps avec lui. C' est pour ça qu' il est toujours en retard.Mais comme Sarkozy, il est hyper-énergique, et comme Hollande, il a de l' humour.Ce mélange fait sa singularité ".

          De qui parle t'il donc ? Quoi ! De Jupiter ? Attendez, je me pince; il y a sûrement une erreur.

          De Gaulle voyait les choses de haut. Pompidou avait écrit une remarquable Anthologie de la Poésie française, ( Eh oui, il avait mis une majuscule à poésie !). Bon, il était comme Giscard inspecteur des finances; et alors ! Il y en a d' autres ! Mitterrand était non un homme d' histoire, mais plutôt d' histoires, mais il était intelligent et croyait à la culture française, lui. Chirac, parait-il, pinçait les fesses féminines passant à sa portée, mais jamais son empathie n' est allée jusqu'à insulter, ( depuis l' étranger de préférence, on ne sait jamais, quelque énervé aurait pu lui balancer un patack comme on dit chez nous ), les femmes illettrées, les Français fainéants et jaloux qui d' ailleurs ne sont rien. Hyper énergique comme Sarkozy !! OK, si on veut. Mais Sarko non plus ne nous insultait pas en bloc, et le célèbre " casse-toi pauvre c-- " était dit en face à face. Quand à l' humour de Hollande.....Bon, on ne va pas en faire tout un plat, mais pour l' instant, c' est à M. Ferrand que j' en décernerai le prix.

          Tout cela est bien, mais.....où est le vrai Macron ? Et s'il n' était pas un être humain, mais un conglomérat des égrégores des présidents précédents ! ça fait peur non ?

          Quoi qu' il en soit, je tiens à présenter mes excuses à Rabelais d' avoir mêlé des coquecigrues à cette affaire.

Voir les commentaires

2017-10-21T13:55:47+02:00

Mes premiers pas de photographe amateur

Publié par divagations-et-balades

          Ils étaient aussi mes premiers pas aux sports d' hiver. C" était à Barèges dans les Pyrénées, dans les années cinquante.

          On m' avait offert un petit appareil photo à mon anniversaire précédent, et je m' en donnais à coeur joie en mitraillant à tout va. Certaines photos ont bien jauni !

Mes premiers pas de photographe amateur

          Je me souviens que je glissais sur cette pente, ou une autre qui lui ressemblait, quand j' ai réalisais qu' elle devenait de plus en plus raide et que je ne savais pas m' arrêter. Alors j' ai choisi la seule option raisonnable qui se présentait : foncer sur un arbre qui lui, saurait m'arrêter. Du moins, je l' espérais !

Mes premiers pas de photographe amateur

          D' après ce que j' avais écrit au verso de la photo, cette piste s' appelait " La Laquette ".

          Par hasard, j' avais trouvé là un copain qui habitait une maison voisine de la nôtre. Nous ne savions pas que nous allions au même endroit. Nous avons passé une semaine à prendre de vraies gamelles et à faire de la luge n' importe où et n'importe comment. En résumé, à faire les idiots; j' ai toujours été douée pour ça.

          Mais j' étais aussi sensible à la beauté sauvage de ces montagnes.

Mes premiers pas de photographe amateur

          Barèges est située au pied du col du Tourmalet et du pic du Midi de Bigorre. Sa station thermale est ainsi la plus élevée des Pyrénées. Celle-ci est réputée depuis le XVIIème siècle. En ce temps-là il n' y avait pas encore de station de ski, et le village s' appelait tout simplement " Les Bains ". C' est Madame de Maintenon, venue y séjourner avec le jeune duc du Maine pour soigner sa boiterie, qui lui donna le nom de Barèges, qui était celui de toute la vallée.

          Cinq ans plus tard, en mille six cent quatre vingt, Louvois vint y soigner une fracture de jambe. A son retour à Versailles, il obtint de Colbert des crédits pour une installation militaire et pour améliorer le confort de la station thermale.

          Dans l' histoire de la vallée de Barèges, une période me plait bien, ( il y en a qui ne seront pas contents), c' est le VIIème siècle. En ce temps-là, le peuple de la vallée de Barèges était soumis.......aux femmes. La coutume voulait que les dames soient servies par leurs maris avec les marques du plus grand respect.

          Ah ! L' heureux temps !!!!!!

          Et puis, il a fallu repartir parce que les vacances de Carnaval se terminaient. Nous redescendions par la route du Tourmalet. Bye Bye ! les montagnes ! Derniers virages, derniers coups d' oeil. A la prochaine fois !!!!

Mes premiers pas de photographe amateur

Voir les commentaires

2017-10-18T14:08:19+02:00

J' ai marché sur le sentier des dieux

Publié par divagations-et-balades

          La côte amalfitaine est bordée par la mer Tyrrhénienne, formant à cet endroit le golfe de Salerne.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Elle tire son nom de la principale ville de cette côte : Amalfi. Constituée de falaises rocheuses, elle est renommée pour sa beauté et la douceur de son climat. Ceci la fit choisir par les notables romains qui en firent un lieu résidentiel apprécié. De charmants villages précèdent l' arrivée à Amalfi, capitale de cette côte.

Wikipedia

Wikipedia

          A, environ six ou sept kilomètres avant, se trouve Minori dont le nom dérive de celui du fleuve Reghinna et de l' appellation latine de Reghinna Minor.

          En poursuivant son chemin, on trouve, à moins d' un kilomètre d' Amalfi, la petite ville d' Atrani, l' unique village de la côte amalfitaine à être demeurée un bourg de pêcheurs, qui, la nuit, vont pêcher au lamparo.

          Atrani est coincée entre la roche et la mer. Elle est traversée par un petit fleuve au nom inquiétant : le fleuve des Dragons, venant de la vallée du même nom. 

          Comme Amalfi, Atrani a été fondée au temps de la décadence de l' Empire Romain. Les deux cités furent réunies en une seule au XVème siècle, et séparée à nouveau, un peu plus de cent ans plus tard.

          Au XIIème siècle, à deux ans d' intervalle, elles furent pillées par les Pisans.

          Puis, on arrive en vue d' Amalfi.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          La ville est implantée sur les parois et au fond d' une gorge, et se trouve dominée par le mont Cerreto, haut de mille trois cent quinze mètres.

          Amalfi a une riche histoire. Dès le VIème siècle, la ville devint puissance maritime, pour être un des principaux ports d' Europe du IXème au XIIème siècles. On y faisait commerce des céréales, du sel et........des esclaves. Les marins d' Amalfi furent les premiers en Occident à utiliser la boussole. Au IXème siècle, les marchands amalfitains utilisaient une monnaie en or, alors que le reste de l' Italie en était encore à l' économie de troc.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Les relations d' Amalfi avec l' Orient peuvent encore se voir à travers les portes de la cathédrale, qui furent fondues à Constantinople en mille soixante six.

          Si la façade est néo-gothique,

J' ai marché sur le sentier des dieux

          le clocher, datant de mille cent quatre vingt, a un faux air de minaret avec ses arabesques de faïences jaunes et vertes.

J' ai marché sur le sentier des dieux
J' ai marché sur le sentier des dieux

          En mille cent trente sept, la ville fut prise par les Pisans et amorça alors un lent déclin. Cependant, les Tables Amalfitaines, manuscrit constitué de soixante six articles, les premiers en latin, puis en italien, furent le premier code maritime réglant la circulation en Méditerranée. Il demeura en usage pendant plus de quatre cents ans.

          Une catastrophe médiévale toucha rudement la ville en novembre mille trois cent quarante trois : un terrible raz de marée qui en ruina l' économie.

          Cette côte était magnifique, et une légende s' y rattachait. Un peu plus loin qu' Amalfi, en allant vers Sorrente, il y avait le sentier des dieux.

          Quand ils voulaient écouter les sirènes chanter, les dieux empruntaient ce sentier qui surplombe la mer. De là, ils apercevaient un petit archipel qui était le refuge des femmes-oiseaux dont la voix les ensorcelait.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Aujourd'hui, leurs voix se sont tues, et les dieux n' existent plus que dans la mémoire des Hommes. Et pourtant, en marchant sur ce sentier,  sachant que je mettais mes pas dans ceux des dieux antiques, je jurerais avoir entendu des voix devenues fluettes et lointaines, me chanter une belle et triste mélodie.

Ulysse et les sirènes - Marc Chagall

Ulysse et les sirènes - Marc Chagall

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog