Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2013-11-08T08:41:00+01:00

l' arbre sauvage

Publié par divagations-et-balades

 

           Il est dans mon jardin, et pourtant, c' est un arbre sauvage. Nous ne l' avons pas planté, il est venu tout seul, sans doute transfuge de la pignada voisine. Une graine indépendante, qui, un jour a décidé de partir à l' aventure, délaissant tous ses semblables, cédant aux promesses du vent.

          Ce sauvage, c' est l' arbousier.

1-IMG_0297.JPG

          Il s' est faufilé entre magnolia, yuccas et laurier, et, sans bruit, il a grandi près de nous.

          Tous les ans, généreusement, il nous offre ses fruits. Nous guettons leur maturation. Elle se fait de façon fantasque, boules jaune-vert des arbouses pas encore mûres, mélangées aux boules rougissantes de celles qui le sont presque.1-IMG 0289

          L' arbousier est tellement sauvage, qu' il ne respecte aucune règle des autres arbres. Il pousse l' originalité et l' indépendance à présenter en même temps, fruits mûrs ou pas, et fleurs qui ressemblent à des clochettes de muguet.

1-IMG_3782-copie-1.JPG

          Plus on regarde vers le haut de l' arbre, plus les arbouses sont mûres. Bien sûr, elles sont plus près du soleil !!!

1-IMG_0290.JPG

          Et encore plus haut : elles sont prêtes pour la confiture.

1-IMG_0291.JPG

          Mais, nous avons de sérieux concurrents : le vent, et les oiseaux. Le premier, sans aucun égard, les jette au sol,

1-IMG_0740.JPG

          Les seconds les grignottent.

1-IMG_0740-copie-1.JPG

          Et nous alors !!!

          Nous, on regarde, et on fait au mieux. Mais j' aime bien les voir, accrochées à leurs branches, comme des bijoux sur un arbre de Noël, se détacher sur le bleu du ciel, accompagnées de leurs clochettes blanches.

1-IMG_3781.JPG

          Mais, tout sauvage qu' il est, l' arbousier a des lettres de noblesse. Il apparaît même sur le blason de la capitale espagnole.

1-Top-copie-2

          L' ours symbolise la force, l' arbousier : le pouvoir.

          En Algérie, terre de sorcellerie, les Berbères utilisaient des branches d' arbousier lors des exorcismes.

          Les Romains s' en servaient aussi pour chasser les sorcières, mais aussi, plus pragmatiques, pour guérir les enfants malades. D' ailleurs, en phytothérapie, on le connait bien  sous son nom savant d' arbutus unedo, pour ses propriétés diurétiques et anti-inflammatoires.

          Les Italiens du Risorgimento en avaient fait leur emblème, car ses fleurs, ses fruits et ses branches déclinaient les trois couleurs de leur drapeau.

          En Corse du Sud, le jour de l' an, les enfants vont déposer une branche d' arbousier dans les maisons du voisinage; en échange, ils reçoivent gâteaux, bonbons, ou une pièce de monnaie. A la fin de leur tournée, ils se partagent les cadeaux.

          Si l' arbousier peut présenter à la fois fleurs et fruits, c' est qu' il a été béni par D.  Une légende raconte que Jésus, poursuivi par des soldats romains, fut caché par un arbousier. Mais, une bruyère voisine, jalouse, le dénonça. Jésus fut capturé. Depuis, récompensé, l' arbousier porte plein de fruits, tandis que la jalouse bruyère fut condamnée à ne jamais en porter.

1-Top-copie-3.jpg

          Je suis très fière d' avoir ce sauvage dans mon jardin, et le remercie de l' avoir choisi comme lieu de résidence.

         

 


Voir les commentaires

2013-11-06T11:13:00+01:00

Boules ou pétanque ?

Publié par divagations-et-balades

 

          Il semble, en se promenant, et quelle que soit la saison, que chaque place ou placette, fut-ce en ville ou en campagne, soit investie par des joueurs de pétanque acharnés.

          Un de nos voisins part dès le matin, et ne revient que le soir, après une journée passée à essayer de se rapprocher du cochonnet de plus près que ses copains.

1-IMG_0393-copie-2.JPG

          Déterminer le meilleur tireur ou le meilleur pointeur, fige les joueurs les yeux braqués sur les boules, ou bien..........génère d' homériques fausses disputes.

          Le jeu de pétanque est dérivé du très ancien jeu de boules, qui, d' Egypte et de Grèce est arrivé jusqu' en Gaule, amené par les Romains.

          Les boules furent d' abord en argile, en pierre, en bois, et de nos jours, en acier.

1-220px-Boules_set.jpg

                                                                  ( Image Wikipedia )

          Je me souviens avoir eu des boules en plastique, ou recouvertes de plastique, de quatre couleurs différentes, deux par deux. Je ne sais plus où elles sont.

          A la Renaissance, il semble que le jeu de boules ait été désormais réservé à la noblesse, et même, interdit au peuple de mille six cent vingt neuf à la Révolution.

          A l' origine, il y avait donc le jeu de boules. La première société officielle de boules fut créée à Lyon en mille huit cent cinquante.

          Chaque région, au cours du XIXème siècle, apporta quelques variantes. Dans le jeu provençal, le lancer de boule se faisait avec élan. On courait trois pas, et on lançait.

1-220px-Gavarni_-_Le_joueur_de_boules_1858.jpg

                                                                 ( Image Wikipedia )

          Et un jour, apparut la pétanque. Sa naissance est assez pittoresque, et eut lieu à La Ciotat, au cours d' une partie historique; un champion provençal, que ses rhumatismes empêchaient de courir, traça sur le sol, un rond dans lequel il mit ses pieds, et, sans les bouger, envoya sa boule au plus près du cochonnet. En occitan, il jouait " pès tanqués " . La pétanque était née, et fut officialisée en mille neuf cent dix, sur le boulodrome de La Ciotat.

1-220px-La_Ciotat_Boulodrome_Jules_Le_Noir.jpg

                                                                    ( Image Wikipedia )

          Ce changement de règles est certainement apprécié de la plupart des joueurs, car, je vois jouer à la pétanque mais rarement aux boules avec élan pour les lancer.

          il faut dire aussi, que la majorité des joueurs quotidiens, sont des retraités avec un fort potentiel de rhumatisants.............

1-IMG_0391.JPG

          Comment parler de pétanque sans évoquer Fanny ? On fait Fanny, ou on embrasse Fanny, quand on perd par treize à zéro. La vraie raclée !

          Fanny était une femme postiche, représentée sous forme d' un tableau, d' une poterie ou d' une sculpture. Le perdant devait embrasser ses fesses.

          Sur ce tableau, datant de mille huit cent quatre vingt seize, on voit Fanny présentant une paire de fesses cellulitiques à souhait.

1-220px-01_Fanny_1896.jpg

                                                                     ( Image Wikipedia )

           Peut-être y eut' il un temps où l' on présentait l' original au perdant ????

          Quand à moi, j' avoue avoir une drôle de façon de prendre congé !!! 



       

Voir les commentaires

2013-11-04T10:22:00+01:00

Délices and Co

Publié par divagations-et-balades

 

          Je déambulais au milieu de senteurs délicieuses, quand j' ai senti des regards lourds qui pesaient sur moi. Me retournant, j' ai subi le choc de plusieurs paires d' yeux, qui avaient le perçant et la froideur de ceux de Méduse.

1-IMG_0581.JPG

          Ces têtes, à l' air un peu maléfique, formaient la garde rapprochée de tout un tas de bonbons, sucres d' orge et autres marsh mellows.

          Un peu plus loin, une autre odeur sucrée : des nougats et des macarons multicolores;

1-IMG_0577.JPG

          Environnée de senteurs diverses, je ne sais plus dans quel sens orienter mon nez.

          Voilà une rangée de pots de crème au chocolat à la vanille de Madagascar, ou de l' Equateur. Et des grenouilles et souris auxquelles j' aurais bien proposé un hébergement.

1-IMG_0580.JPG

          Une sorte de frénésie fait vibrer mes papilles : du miel, en pots, en cakes, en hydromel, en vinaigre de miel, pollen .....Toutes ces déclinaisons me font craquer. Est-ce bien raisonnable ? Non, bien sûr, mais.....c' est si bon !!!

1-IMG_0583.JPG

          Encore du chocolat ! Je ne l' avais pas vu celui-là ! Pitié ! Je craque encore, mais....juste un tout petit peu.

1-IMG_0584.JPG

          Des confitures !!! Il ne manquait plus que ça ! NON, je ne goûte pas.

1-IMG_0586.JPG

          Mais je ne suis pas encore tirée d' affaires, car, que vois-je ? Deux petits, trop petits, pots qui semblent très intéressants; je vais goûter.......et me perdre.

1-IMG_0608.JPG

          Etrange et néanmoins délicieux;

1-IMG_0607.JPG

          Succulent !

           Et maintenant, des gâteaux, des galettes et des pots de caramel au beurre salé......

1-IMG_0600.JPG

          Trop, c' est trop ! Je vais fuir lâchement de ce lieu de perdition; mais, je décide de liquider l' argent qui me reste, et voilà, je pars avec quelques délices de l' Estuaire :

1-IMG_0601.JPG

          Angélique ou caramel ? Quelle question ! Une de chaque bien sûr. Et le petit pot qui va avec :

1-IMG_0606.JPG

          Allez, j' arrête là. Mais gare au prochain qui me traite encore de sadique !

          Bon appétit !!!


         

Voir les commentaires

2013-11-02T15:12:00+01:00

Oh!là!là! Chocolat !

Publié par divagations-et-balades

 

          Cette semaine, jetant un coup d' oeil négligent sur le journal, j' ai senti un chatouillis dans mes papilles. Tiens ! quelque chose aurait frappé mon inconsciente gourmandise ? Devenant attentive, j' ai vu :

1-IMG_0602.JPG

          Le chocolat ! Ma plus grande faiblesse ! Mon coeur de gourmande n' a fait qu' un bond, et j' ai clamé " je vais y aller ! "

          Et voilà comment, hier aprés-midi, je suis entrée dans une grande salle, où, aussitôt, j' en ai eu plein les yeux.

          A ma gauche, une première sculpture qui ressemble à un masque africain que j' avais ramené de je ne sais plus d' où, et qui est je ne sais plus où.

1-IMG_0573.JPG

          En face, un stand qui m' a projetée dans un délicieux délire, et d' où je suis repartie en ayant effectué ce que l' on peut appeler une razzia. Mais aussi, comment choisir et rester raisonnable !

1-IMG_0578.JPG

1-IMG_0579.JPG

          Besoin de chaussures ?

1-IMG_0588.JPG

          Vous préférez celles-ci ?

1-IMG_0575.JPG

          Mais avec les chaussures, il faut une robe. Celle-ci, avec son petit canotier assorti ?

1-IMG_0593.JPG

          Ou bien celle-là, pour aller se pavaner sur le front de mer ?

1-IMG_0592.JPG

          Je ne suis pas du genre à porter des chapeaux, d' ailleurs, ça ne me va pas, mais......ces petits chapeaux-là........

1-IMG_0591.JPG

          Et comme je ne saurais pas lequel choisir, je serais bien obligée de tous les prendre ! Heureusement, ils ne sont pas à vendre.

          Et moi qui ne raffole pas du vin, si l' on m' offrait celui-là, je me laisserais bien tenter, et.........sans modération.

1-IMG_0590.JPG

          pour celui-ci aussi.

1-IMG_0597.JPG

          Mais celui-là !!!! Bof !!!

chocolat-10---.JPG

          Mais, c' est ce bon vieux géant Atlas ! Je m' en vais vite, car je serais capable de déclencher une catastrophe planétaire.

1-IMG_0594.JPG

          J' aurais bien emporté cette fontaine d' où coulait un chocolat qui me faisait bien saliver.

1-IMG_0595.JPG

          Et personne ne m' a jamais offert un tel bouquet ! Pourtant, les fleurs...........c' est périssable !

1-IMG_0596.JPG

          Mais, je dois être honnête, celles-ci auraient duré encore moins longtemps.

          Un éléphant surfer ! Bizarre !

1-IMG_0598.JPG

          Quelle torture toutes ces tentations !!! Et, si seulement il n' y avait eu que le chocolat !!!

          Allons, je vais être sympa, car je ne voudrais pas vous rendre malades. Et puis, j' en entends déjà me traiter de sadique ! peut-être pas faux !!!!

          A bientôt.......pour de nouveaux délices.

 

Et je n' ai toujours pas de musique ! désolée.

Voir les commentaires

2013-10-31T19:30:00+01:00

Jack le rusé

Publié par divagations-et-balades

 

          Bonsoir ! Bonsoir !

          Et oui, c' est moi Jack O' Lantern le rusé, ce soir, je suis de sortie comme tous les ans. Vous allez me trouver un peu rouge peut-être, mais, je sors de ma taverne favorite savez-vous ?

1-IMG_3714.JPG

          Et savez-vous qui était là, à m' attendre encore comme tous les ans ? Mais le Diable bien sûr, déguisé en vieille sorcière, mais je l' ai bien reconnu.

1-IMG_3712.JPG

          Pour faire plus vrai, il a même emprunté à Carabosse, son abominable chat.

          Mais moi, Jack le rusé, je n' ai peur de rien, car, lors de notre dernier affrontement, je me suis montré si malin que le sire Belzébuth a renoncé à revendiquer mon âme pour l' éternité. Que croyait' il donc, qu' il pouvait me la prendre parce que je l' avais bousculé dans la taverne?

          Et ses faveurs diaboliques je n' en ai pas voulu, j' ai fait semblant d' accepter, mais avant, je lui ai demandé de me payer un dernier verre. Cet idiot s' est transformé en pièce de six pence. Je l' ai aussitôt mise dans mon porte-monnaie, où je savais avoir une croix en argent. Et hop ! Monsieur le Malin, si mal nommé, s' est retrouvé prisonnier pour un an, et moi, j' étais tranquille.Je lui ai dit que dans un an il prendrait mon âme. Je n' en pensais pas un mot.

          Au bout d' un an, alors que je ne pensais plus à lui, voila t' il pas que je le rencontre sur le chemin de ma chère taverne.

          " Je viens chercher ce que tu m' as promis " me dit' il.

          " Ah ! oui, cher Diable, effectivement je t' ai promis mon âme. Peux-tu avant que je te suive attraper pour moi cette pomme sur cet arbre ? ".

          Bon prince, il grimpe sur mes épaules pour attraper la pomme. Pendant ce temps, je sors mon canif et trace une croix sur le tronc. Et le voilà à nouveau prisonnier. Mortifié d' avoir trouvé plus malin que lui, il s' est engagé à ne plus jamais réclamer mon âme.

          Mais, voilà, un jour, je suis mort. Saint Pierre m' a refusé l' entrée au paradis, et pour se venger, messire Satan me refuse l' entrée en enfer. Il accepte quand même de me donner un morceau de charbon ardent pour que je puisse m' éclairer dans le noir. Ce morceau, je l' ai mis dans un navet que j' avais creusé avec mon canif, pour me faire une lanterne. Et j' ai été condamné à errer jusqu' à la fin des temps, au jour du Jugement Dernier.

          Depuis, chaque année, je réapparais à l' anniversaire de ma mort, pour Halloween. Ah ! je n' ai plus cet air rubicond que notre bonne bière irlandaise me donnait. J' ai bien mauvaise mine, en réalité, je prends le teint du navet dans lequel j' avais taillé ma lanterne, et on a beau me vêtir maintenant de citrouille........je garde en moi cette couleur anémique.

1-IMG_3714-copie-1.JPG

          Mais je suis toujours joyeux, les gens font la fête en pensant à moi, et cela me redonne du courage pour une année de plus.

Voir les commentaires

2013-10-30T14:45:00+01:00

Sainte Hélène d' Hourtin

Publié par divagations-et-balades

 

          Quand j' ai vu, pointer devant moi, le clocher de l' église d' Hourtin, j' ai pensé qu' elle devait être intéressante à visiter.

1-IMG_0388.JPG

          Comme dans les églises basques, on se trouve ici devant un cloche-porche.

1-IMG_0390.JPG

          Ceux-ci ont pour spécificité de ne pas avoir de cloche.

          L' église date du XIXème siècle. En août mille neuf cent quarante quatre, elle a été en partie détruite par un bombardement. Elle a été restaurée de mille neuf cent cinquante neuf à mille neuf cent soixante.

1-IMG_0421.JPG

          A l' intérieur, beaucoup de clarté dans une nef centrale à cinq travées, au décor polychrome datant aussi du XIXème siècle.

1-IMG_0394.JPG

1-IMG_0395.JPG

          Les frises, encadrant le choeur, furent restaurées en mille neuf cent quatre vingt dix.

1-IMG_0409.JPG

1-IMG_0404.JPG

          A l' origine, un ciel étoilé couronnait l' abside, et un drapé rouge et or se trouvait sous les vitraux. L' un et l' autre ont disparu.

          Les clefs de voûte d' ogive de la nef, également décorées, portent des inscriptions dont quelques-unes en latin.

1-IMG_0407.JPG

          Il y a deux chapelles latérales. L' une est dédiée à la Vierge,

1-IMG_0400.JPG

          L' autre à Joseph.

1-IMG_0398.JPG          L' église s' enorgueillit d' une belle statue monolithe, dont on devine encore qu' elle fut polychrome.

1-IMG_0399.JPG

          Il s' agit d' une vierge du XVIIème siècle à l' histoire peu banale. Elle a été découverte dans les dépendances de l' école publique en mille neuf cent cinquante cinq, enfouie sous un tas de charbon dans une resserre. Elle a fait l' objet d' une sérieuse restauration, car elle avait les jambes coupées à hauteur de tibias et la tête cassée.

          On trouve aussi de belles grilles de fer forgé, telle celle des fonts baptismaux.

1-IMG_0415.JPG

          Le chemin de croix a été peint sur tôle de fer, et, a été restauré très fidèlement dans ses couleurs primitives.

1-IMG_0414.JPG

          Dans les temps anciens, un chenal unissait le lac et l' océan. Quand il fut obstrué, s' ensuivit une montée des eaux qui menaça la chapelle du petit village de Sainte Hélène de l' Estang, aux confins des communes de Carcans et Hourtin. Elle fut alors reconstruite sur l' emplacement de la bergerie d' un gardien de moutons, dont le nom : Jean Hortin, fut à la source de celui de la commune.

          Lors d' une visite pastorale en mille six cent onze, l' archevêque de Bordeaux, le cardinal de Sourdis, exprima le désir qu' une église fut construite. Ce qui fut fait, et cette église perdura de mille six cent vingt huit à mille huit cent soixante huit, date à laquelle fut construite l' église actuelle.

          Sainte Hélène, à qui l' église fut consacrée, était un curieux personnage, et sa vie pourrait faire l' objet d' un roman.

          Fille de domestiques, et elle-même servante d' auberge, elle avait été choisie comme seconde épouse, par un centurion romain : Constance Chlore. Celui-ci, devenant vingt ans plus tard, empereur, la répudia pour épouser une princesse byzantine. Il lui assura cependant, un exil doré avec son fils. Ce dernier, porté au trone impérial de Rome par ses légions, sous le nom de Constantin 1er le Grand, ne cessa de combler sa mère d' honneurs, faisant battre monnaie à son effigie, lui construisant un superbe palais, et même, la coiffant du diadème impérial.

1-heleneetconstantin

                                                                       Image Wikipedia

          A l' âge de quatre vingt ans, emlle entreprit un voyage en Palestine, où elle lança la construction de trois basiliques pour protéger les lieux saints.

          Elle mourut sur la route du retour. Constantin lui fit élever un mausolée magnifique à Rome, sur la voie Lavicane.

          De nos jours, ses reliques sont au Vatican, dans un sarcophage de porphyre.

 

( Désolée, aujourd-hui impossible d' insérer de la musique, le lecteur s' affiche en un éclair et disparait aussitôt. Bien sûr OB ne dépanne pas. On m' a envoyée sur le forum où je n' ai trouvé aucune réponse satisfaisante. Je commence à en avoir assez d' OB. Si quelqu' un a une idée pour me dépanner.......mais je crois que la panne vient d' OB. Merci )


                                                         



Voir les commentaires

2013-10-28T11:19:00+01:00

Magie matinale

Publié par divagations-et-balades

 

 

          De mes vies sous des latitudes plus basses, j' ai ramené l' habitude de me lever avec le soleil, et même un petit peu avant pour l' admirer émergeant des voiles sombres de la nuit.

1-IMG_0549.JPG

1-IMG_0554.JPG

          Quelquefois, j' ai la chance d' être spectatrice d' un moment magique, et, se fut le cas ce matin. Un magnifique arc-en-ciel faisait éclater ses couleurs dans le ciel orangé.

1-IMG_0556.JPG

          Aussitôt, je pensais aux contes et légendes qu' ils avaient inspirés.

          D' abord, à c ette arche d' alliance entre D. et Noé. Après le déluge, D. promit à Noé de ne plus jamais en fomenter un autre pour détruire l' humanité. Il a plus d' une corde à son arc !

1-IMG_0557.JPG

          En Europe, existe la vieille croyance qu' un chaudron d' or se trouve à un bout de l' arc-en-ciel; il n' est pas enterré, et chacun peut aller y puiser à condition d' avoir un coeur pur et rempli d' amour. Et l' or du chaudron se renouvèle à mesure que l' on en prend.

1-IMG_0560.JPG

          En Afrique, l' arc-en-ciel est un serpent géant, porteur du mauvais oeil. Si, par malheur, il touche une maison, la malchance s' abat sur celle-ci.

1-IMG_0551.JPG

          J' avais lu, je ne sais plus où, que l' arc-en-ciel était un pont vers le paradis des chiens. Tous les compagnons à quatre pattes que nous avons perdus, se retrouvent dans des prairies fleuries où ils peuvent s' ébattre sans contraintes et faire tout ce qui était interdit sur terre.

1-IMG_0550.JPG

          Et, quand le maître de l' un de ces chiens meurt, et arrive au bout du tunnel de lumière blanche, son chien est là, l' attendant en frétillant de joie pure.

1-PIC00056.JPG

          Il arrive que l' arc-en-ciel soit doublé par un second, moins brillant que lui. Entre les deux, existe " la bande sombre d' Alexandre " ainsi nommée en l' honneur d' Alexandre d' Aphrodisias, qui fut le premier à le décrire environ en deux cents avant l' ère chrétienne.

1-IMG_0558.JPG

          Alors, pour moi aujourd'hui, jour de chance ou de malchance ? En tout cas, pour rassurer tout le monde, si besoin était, une vieille légende médiévale allemande certifie qu' il n' y aura plus aucun arc-en-ciel dans les quarante années qui précèderont la fin du monde.

          Bingo ! Nous avons donc au moins quarante ans devant nous. Je peux alors vous dire à bientôt !



Voir les commentaires

2013-10-27T09:12:00+01:00

La plage de mon enfance

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Jeudi dernier, le temps était toute douceur et couleur de palombe. Il inclinait un peu à la nostalgie, et je suis partie vers Les Abatilles, lieu de mes vacances d' enfance et de jeunesse, où de fantomatiques silhouettes sont venues défiler devant moi.

1-IMG_0498.JPG

          Deux garçons, deux frères, et une fille; ils étaient mes alter ego. Tous les ans, dès la fin des classes, j' étais sur place. Les deux garçons déboulaient de Paris quelques jours après, et la fille, bordelaise, un peu plus tard. Tant que nous n' étions pas au complet, on se sentait un peu handicapé, mais nous prenions de l' avance sur les innombrables bêtises que notre imagination débordante nous soufflait. Tout était réuni pour que nous forgions une amitié qui durera autant que nos vies.

          Je suis arrivée par la corniche, c' était marée basse.

1-IMG_0511.JPG

La côte du Cap Ferret, en face, était trop nette pour ne pas annoncer la pluie ou l' orage, et la distance semblait raccourcie.

 

1-IMG_0484.JPG

1-IMG_0481-copie-1.JPG

          Un certain silence régnait, privilège des plages désertées par les touristes. Le bassin était calme, jets ski et hors bords ne sortant plus que le week-end. J' en admirais, une fois de plus, les couleurs changeantes. Ce lieu est magique.

1-IMG_0490.JPG

1-IMG_0495.JPG

1-IMG_0494.JPG

          Il montre un visage différent selon les saisons, mais, sa beauté enchante quel que soit le temps.

1-IMG_0496.JPG

          J' en resterai amoureuse jusqu' à ma mort, et peut-être au-delà, qui sait ?

          La marée remonte et, peu à peu, recouvre les bancs de sable.

1-IMG_0505.JPG

          Les pêcheurs au lancer ont repris possession de ces lieux dont les touristes les avaient exclus.

1-IMG_0488.JPG

1-IMG_0503.JPG

          Les abords de la plage ne ressemblent plus à ce qu' ils étaient dans notre jeunesse. Ils ont été aménagés, civilisés. Une promenade la longe.

1-IMG_0507.JPG

          Les pins sont toujours là.

1-IMG_0506.JPG

          Mais, avant, la dune dégringolait directement sur la plage, et nous la dévalions en courant pour finir par un plongeon, qui, de préférence, aspergeait les vieilles dames trop près de l' eau.

1-Top-002-copie-2.jpg

          Sur la plage Péreire, les " grands " jouaient au volley, avant qu' on ne le redécouvre en beach volley, ce qui est plus " smart "; et Coca Cola sponsorisait des tournois avec ceux du Cap Ferret.

1-Top-001-copie-1.jpg

          Et nous, le " gang des sucettes " on perpétrait nos malfaisances de garnements, dont certaines ont été avouées aux parents..........après la prescription trentenaire, ce qui entraînait un " si on avait su ça ! " plein de menaces chargées du regret de ne plus pouvoir les appliquer.

          Mais, assez de nostalgie, je vais rentrer à la maison, les yeux pleins de cette plage, celle d' aujourd'hui,

1-IMG_0478.JPG

          Et celle du souvenir.

1-Top.jpg



Voir les commentaires

2013-10-25T06:30:00+02:00

Violation, infraction

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Vous me suivez ? Sympa ! Alors on va vers la presqu'île, mais je vous préviens, je vous entraîne vers une infraction et une violation de la loi.

1-IMG_0363.JPG

          En effet, à l' entrée de la passerelle, il y a une barrière et une affiche : " Zone protégée, interdiction d' y pénétrer sous peine de poursuites ", plus une kyrielle d' articles de loi. J' abrège.

          Comment ça, on veut m' interdire l' entrée ! Cela double mon envie d' aller voir. Et cette barrière ridicule ne présentera guère de résistance. Allez, on y va !

          D' abord, un autre point de vue sur le chenal, toujours aussi photogénique.

1-IMG_0364.JPG

          Face à moi, un chemin de sable qui, en zigzagant un peu et grimpant sur une mini-dune, aboutit, à n' en pas douter, au lac.

1-IMG_0365.JPG

          Bingo ! J' arrive sur une jolie petite plage.

1-IMG_0368.JPG

          Une barque abandonnée, tend désespérément son mât vers le ciel. L' implore t' elle pour qu' un marin lui soit donné ?

1-IMG_0373.JPG

          Hum ! Je te vois venir ma fille, tu ne vas quand même pas voler ce bateau ? Bon, ça va ! Bien sûr que non. Il n' empêche que, parfois, je dis bien parfois, avoir une conscience est un peu frustrant.

          Gisant sur le sable, sa gueule grande ouverte tournée vers le lac, un vieux crocodile desséché par le soleil et le vent, appelle au secours.

1-IMG_0374.JPG

          Soudain, je me rends compte que je suis située après la presqu'île, qui est maintenant sur ma gauche.

1-IMG_0375.JPG

          Evidemment, j' y vais; le sable est doux et tiède sous mes pieds.

1-IMG_0369.JPG

          D' un côté, le chenal et les bateaux;

1-IMG_0377.JPG

          De l' autre, la petite plage que je viens de quitter.

1-IMG_0376.JPG

          Et, en face, la splendeur de notre luminaire du jour, en train de peindre le lac d' argent liquide.

1-IMG_0326.JPG

         Allez, je rebrousse chemin. Un dernier regard sur le port depuis la passerelle. ( Tout va bien, aucun gendarme ne m' attend !).

1-IMG_0367.JPG

          Les maisons colorées me prouvent que je suis bien revenue dans le monde des Terriens.

1-IMG_0381.JPG

          Mes fidèles chevaux m' attendent derrière ces maisons. Il est temps de rentrer, avec un tout petit peu de regret.

          L' escapade à Hourtin est terminée. Merci à ceux qui m' ont accompagnée. Et à bientôt, pour de nouvelles balades.........ou divagations !


Voir les commentaires

2013-10-23T07:40:00+02:00

Volte face

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Donc, je vais arpenter la digue rose en sens inverse.

          A ma droite, j' aperçois la plage qui court le long des pins. Le vent s' est levé, et, des vagues courtes font frémir le lac.

1-IMG_0336.JPG

          Un bateau, face à moi, file vers la passe.

1-IMG_0329.JPG

          Un homme, que je n' avais pas vu venir, me surprend quand il parle à mon côté : " ici, dès le travail fini, on vient faire un tour en bateau, ça détend ". Là, je comprends que je suis pleinement jalouse. Et les idées tourbillonnent : Et si je passais un permis bateau ? Et si j' en achetais un ? Jalousie et folie ! Il ne me manquait plus que ça !

          Mais quel est ce petit déclic dans ma tête ? Je le reconnais, il vient quand une solution s' offre à un problème. Et dans ce cas, c' est l' image d' un panneau auquel je n' avais pas prêté une grande attention, mais que je revois maintenant : on peut louer des bateaux,

1-IMG_0327-copie-1.JPG

          Et même sans permis. Agréable perspective.

          Mais, que font ces deux-là ? Lequel va à l' abordage de l' autre ?

1-IMG_0355.JPG

          Je me vois déjà plonger pour aller faire un sauvetage. C' est mon côté Zorro.

          Ouf ! Ils n' ont fait que se frôler; pour se donner des frissons sans doute ! Tant mieux, car je n' avais rien pour me changer !

          Je me demande ce que sont ces baies rouges, qui enjolivent le décor.

1-IMG_0360.JPG

          Des aiguilles de pin mortes mettent de la rousseur dans tout ce vert et bleu.

Carcans-B-7.JPG

          Me voilà de retour au début de la digue rose. De l' autre côté du port, au fond, je devine une passerelle en bois. Sans doute va-t' elle vers la mini presqu'île où je projette d' aller faire un tour.

1-IMG_0324.JPG

          Je m' approche, c' est bien ça, elle donne accès à la presqu'île.

1-IMG_0362.JPG

          Allez, j' y vais. Vous me suivez ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog