Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2013-12-27T06:33:00+01:00

La pensée du jour

Publié par divagations-et-balades

 

          Les livres que je préfère sont ceux que l' on lit avec un stylo à la main. J' ai l' habitude de noter tout ce qui me parait, à un titre ou un autre, intéressant.

          Ainsi en est' il de la phrase suivante, que j' ai envie de partager avec vous :

          " Il faut cueillir l' instant qui fuit, se concentrer sur le cadeau qu' il nous offre, c' est la seule façon de le rendre éternel ".

          Cette phrase me fait penser à une autre, celle qu' un poète avait dit, il y a bien longtemps : " Cueillez dès à présent les roses de la vie...."

          En fait.......Carpe diem.

 

                                         BONNE JOURNEE !

 

Voir les commentaires

2013-12-24T23:05:00+01:00

Effervescence en ursiland

Publié par divagations-et-balades

          En sortant ce soir de la Maison de Retraites, pour reprendre la route de notre maison, un grand vent allait sifflant et soufflant en slalomant entre les pins, et j' entendais mugir l' océan, manifestement en colère.

          La voiture tanguait un peu, et j' étais un peu somnolente, le sommeil finissant par manquer. J' ai même du dormir une fraction de seconde, mais se fut suffisant pour vivre un étrange rêve.

          Quel magicien d' Oz m' a emportée, non sur la " yellow brick road ", mais devant la fenêtre d' une maison où s' affairaient six ou sept petits oursons.

contes-et-autres-recits 0874

          En un éclair, je m' aperçus qu' ils m' avaient piqué ma balance de cuisine. L' un d' entre eux portait une toque de cuisinier, et paraissait commander tout le monde.

          Je compris qu' ils préparaient leur réception de Noël.

          Mais où étais-je donc ? Oh ! mais c' est bien sûr, à Ursiland, évidemment.

          Je m' approchais et vis le chef, en train de faire une crème au chocolat, tandis que l' un de ses marmitons avait sorti du four, une dinde dorée.

contes-et-autres-recits-0872.JPG

          Dans la salle à manger voisine, une jolie table, très gaie, avait été dressée.

          Ces oursons sont bien talentueux, me dis-je !

contes-et-autres-recits-0873.JPG

          Qui ont' ils pu inviter ? Voyons, mais le Père Noël sans aucun doute.

          Le monde est si vaste et Ursiland si loin !!! Il doit faire étape chez ces gentils oursons. Et que font ceux-ci ? L' un d' eux tient à la main, une lettre qui semble être venue par la poste aérienne; l' autre tient une carte de Noël. Est-ce qu' ils aideraient les Elfes à classer lettres et cadeaux pour les enfants oursons de Ursiland ? Ou bien, sont' elles leurs lettres de commandes.

contes-et-autres-recits-0871.JPG

          Soudain, des phares éblouissants ont rompu le charme. Mais, pas assez vite pour que je ne vois pas, que le Père Noël, sans doute ravi de la réception et de la gentillesse des oursons, ne leur ait laissé plein de cadeaux au pied de leur sapin, les remplissant d' une joie que je vous souhaite à tous, dans cette nuit de Noël remplie de sortilèges.

contes-et-autres-recits-0875.JPG

 

                   JOYEUSES FÊTES A TOUS !!!


Voir les commentaires

2013-12-23T05:44:00+01:00

La vie en raccourci

Publié par divagations-et-balades

 

          Notre amie Passion a lancé son jeu de mots. Je ne savais pas trop quoi dire, et si j' en aurais le temps. Et puis, ce matin, je me suis réveillée, sortant d' un rêve doux amer, où je l' ai retrouvé, un de ces rendez-vous nocturnes, où il sort de ce monde inconnu où nous allons tous, un jour ou l' autre, pour que nous puissions nous revoir dans le monde chimérique du sommeil.

          Tout avait commencé dans cet amphithéâtre de la fac de sciences. Nous étions mille deux cents, tous frais émoulus du lycée, venant étudier la physique, la chimie et la biologie qui devaient nous ouvrir la porte de la fac de médecine.

          Déjà, à notre insu, l' aimant avait fonctionné, nous amenant l' un à côté de l' autre, dans cette multitude. J' appris que j' avais le même prénom que sa mère, et je ne savais pas encore que j' allais devenir, avec elle, l' autre femme de sa vie. Il n' y a eu, entre elle et moi, aucune rivalité, seulement une grande affection réciproque.

          Un jour, il m' a emmené chez ses parents, au milieu des vignes, et pour me présenter, a simplement bafouillé : " c' est.....Elle ".

          Nous aimions les mêmes choses, nous nous ressemblions assez, et étions assez subtilement différents pour que notre entente soit parfaite.

          Nous avions une vie publique, et l' autre, la secrète, celle où s' exprimait cette complicité de l' âme qui n' avait besoin que du seul regard pour se comprendre. Celle du partage et de l' intimité. Les moments précieux qui rendent les êtres si précieux l' un pour l' autre. Et ces grands moments de silence partagé, dans lequel la dimension des sentiments devient immense.

          Et tout a fini, il y aura huit ans dans quelques jours, dans cet hopital, où, atterrée, je me tenais à côté de son lit, nos mains unis dans un silence effrayant, rempli de sanglots muets, car nous savions tous les deux que tout allait s' arrêter là.

          Depuis, je sais qu' il marche sur un chemin parallèle, je sais aussi, que nul n' est vraiment mort tant qu' un vivant pense encore à lui.

          Il était mon âme-soeur.

Voir les commentaires

2013-12-21T06:22:00+01:00

Couleurs marines

Publié par divagations-et-balades

 

          Une charmante vieille dame de la maison de retraite, m' a confié ses trésors. Quelques-uns proviennent de la profondeur des eaux atlantiques de l' estuaire de la Gironde. Celles-ci leur ont donné leurs couleurs, ou les ont habillé de limons.

          Dans le temps ancien où Bordeaux s' appelait Burdigala, des galères romaines remontaient le fleuve jusqu' à la ville.

galere.gif

                                                                    ( Image Wikipedia )

          Mais, parfois, les courants sont très violents, et les galères coulaient avec tout leur chargement. Il y avait aussi les naufrageurs.

          Quand la vieille dame était jeune, elle était curieuse; les histoires, que de temps immémorial, les Vieux du village racontaient, galopaient dans sa tête, aussi, avec quelques amis, elle allait farfouiller à marée basse dans le limon de l' estuaire. Elle y a trouvé, face à Saint Christoly, des morceaux de poteries anciennes, qu' elle a gardé précieusement.

Curiosites-0981.JPG

Sans doute un " bec de jarre ", celui-ci bien nettoyé,

Curiosites-0982.JPG

de même ce fragment;

Curiosites-0984.JPG

mais, celui-là, encore tout incrusté de ce limon qui donne au fleuve sa couleur dorée.

Curiosites-0983.JPG

          Et puis, bien plus récents bien sûr, les coquillages géants dont elle est très fière, parce qu' elle les a mangés. Ils sont trois fois plus gros, au moins, que les " normaux ".

          D' abord, l' huître de Vancouver. On les avait importées au début du XXème siècle quand les huîtres locales avaient manqué disparaître à cause de " la maladie ".

Curiosites-0979.JPG

Curiosites-0980.JPG

          Une huître locale, pour qui le mot " émulation " n' aura pas été vain. Une huître d' or !

Curiosites-0977.JPG

Curiosites-0978.JPG

          Et enfin, la star ! Une moule géante aux teintes irisées, verte, jaune, orangée.

Curiosites 0975

          Celle-ci aussi fut mangée, et comme pour les autres, quatre amis se la partagèrent. Mais, c' est cette vieille dame qui en fut la gardienne.

( L' huître de Vancouver mesure 17,6cm - la moule : 17,3cm et l' huître dorée : 14,4cm).

         

Voir les commentaires

2013-12-18T16:27:00+01:00

Cadeaux du matin

Publié par divagations-et-balades

 

          Hier matin, j' ai failli être en retard.

          En ouvrant la fenêtre de la cuisine, qui regarde vers l' est, j' ai reçu mon premier cadeau. Dans le ciel, à peine sorti des ombres de la nuit, de petits nuages roses étaient en suspension.

Sud-Ouest-0949.JPG

          Ils ressemblaient à un condensé d' optimisme, messagers diaphanes promettant pour la journée, de ces petits bonheurs qui enchantent la vie. Même si déjà, un envahisseur sombre venait en ternir un.

Sud-Ouest-0950.JPG

          Vite, en en voulant toujours plus, car je suis d' humaine nature, je suis allée ouvrir les volets côté ouest, espérant un autre cadeau.

          Et, il était là, juché sur la plus haute et la plus gracile branche du cèdre : l' Oiseau étranger, se détachant sur un ciel d' opaline.

Sud-Ouest-0960.JPG

          En courant, j' étais allée chercher le téléobjectif, craignat qu' il ne soit envolé à mon retour; mais non, il était encore là, lissant ses plumes.

Sud-Ouest-0964.JPG

          D' où vient' il ? Que vient' il nous dire ? Qui est' il ?

          Il est plus gros qu' un pigeon, mais peut-être en est' il un ? Ou bien, un de ces faucons pèlerins, se reposant sur la route d' une mystérieuse migration ! Mais, le bec n' est guère celui d' un rapace.

          Il arbore une collerette, et un pourpoint, au jabot rose mauve.

Sud-Ouest-0968-copie-1.JPG

          Son air altier me laisse entrevoir une noble origine.

Sud-Ouest-0965.JPG

          C' est à ce moment, que Victor le Chien, ne supportant pas que l' on reste plus de deux minutes sans s' occuper de lui, distrait fugitivement mon attention, car, ce cabot s' était déguisé avec sa couverture.

Sud-Ouest-0956.JPG

          Ces quelques secondes de distraction, m' ont faite manquer l' envol de l' Oiseau étranger, venu ce matin............me mettre en retard pour rejoindre ce lieu enchanté où je sévis depuis quelques semaines. Heureusement, ce matin, pas de brouillard, mais attention, car je viens de payer la première des deux amendes dues à ce maudit radar qui m' a épinglée ces derniers jours. Oulà !!!! Il me semble que..... ça craint ! Pourtant, d' habitude, je respecte le code, mais ....il fallait que je sois vite à la maison de retraite, et je ne dépassais que de 8kms/h !!!!!


                 

Voir les commentaires

2013-12-14T09:24:00+01:00

Les vents mauvais

Publié par divagations-et-balades

          En ce vendredi matin, la route se faufile vers le nord-ouest sous un ciel laiteux, et le premier brouillard de l' hiver dresse un décor fantomatique, dont, seuls, émergent les jeunes pins.

Sud-Ouest-0944.JPG

          Je croise si peu de voitures, que je me demande d' où sortent ces files innombrables et ininterrompues, dont les phares m' éblouissent tant le soir, quand je reviens à la maison.

          Perçant ce monde du silence que je devine, dans les étendues de pins ou de vignes, de part et d' autre de la route, je me fais la réflexion que ce manque de couleurs s' accorde très bien avec ce que je vais retrouver en arrivant sur mon lieu de travail, cette maison de retraite, où, contrairement à un hôpital, la bataille contre la mort est si souvent perdue.

          Mais, un changement subtil dans la lumière, les bords de la route retrouvant des tons de vert et de roux, et la netteté de leurs formes,

Sud-Ouest-0946.JPG

je me dis que le soleil n' est pas entré en hibernation, et qu' il n' est pas loin d' envahir le ciel.

Sud-Ouest-0947.JPG

          Une heure plus tard, j' arrive à destination, dans l' éclaboussement des couleurs retrouvées.

          Cette façade parait bien avenante, et son teint de mandarine évoque une sorte de sérénité heureuse.

Sud-Ouest-0948.JPG

          Mais voilà, des vents mauvais ont soufflé !

1-IMG_4976.JPG

tous dirigés vers la nouvelle directrice, créant un syndrome de rejet qui est allé crescendo, et qui, jeudi soir, après mon départ, a éclaté en venéneuses fleurs du mal.

1-IMG_5027.JPG

          L' atmosphère, déjà exécrable, est devenue irrespirable. La " cible " a explosé soudainement, en une violente et démentielle décharge de son être. Police, pompiers, SMUR, sénateur-maire, médecin...........hospitalisation.

          Certains jubilaient, d' autres, atterrés par la tournure des évènements, balbutiaient : " je ne voulais pas ça, c' est allé trop loin ".

          Eh oui ! c' est allé trop loin. Les crises ont ceci de particulier qu' elles ont tendance à s' exacerber et à échapper à la maîtrise de leurs instigateurs. Et la cible des vindictes, quels que soient ses torts, (et elle en a aussi), finit par perdre son humanité pour ne plus être qu' un objet que l' on veut éliminer.

          Autant en emporte.......les vents, qui ne tiennent aucun compte de la fragilité des êtres.

1-IMG_5062.JPG     

Voir les commentaires

2013-12-11T13:15:00+01:00

Les bougies sont allumées..........

Publié par divagations-et-balades

          Que la fête commence ........

Musique-0928.JPG

          Comme tous les ans, une ménora géante a été dressée dans Bordeaux, pour fêter Hanoucca, la fête des Lumières, mais aussi la célébration d' un miracle qui eut lieu en cent soixante cinq avant Jésus Christ.

        A cette date, la Judée, ( d' où vient le mot " juif "), était occupée par les Séleucides de Syrie, mais, une famille israélite : les Macabées, remporta contre ce puissant empire qui s' étendait de l' Indus à la Méditerranée, une importante victoire militaire, qui permit de délivrer Jérusalem.

image0.jpg

        C' est là qu' eut lieu le miracle. Le Temple avait été profané, il fallait le consacrer à nouveau, et rallumer le grand candélabre. Une fiole d' huile fut retrouvée, contenant à peine assez d' huile pour brûler une journée, mais...... elle brûla pendant huit jours. Ce fut le temps nécessaire pour fabriquer une nouvelle huile consacrée.

        C' est ce miracle que commémore Hanoucca avec ses huit lumières que nous allumons jour après jour, à la tombée de la nuit.

        Hanoucca est une fête joyeuse. Cette année, il y avait une nouveauté : un chanteur venu d' Israël pour animer notre soirée et nous faire danser la hora.

Musique-0880.JPG

          La petite foule présente, à laquelle s' étaient joints, attirés par la musique, des gens qui passaient par là, reprenait les chants en choeur, dans un hébreu qui hésitait parfois.

          Monsieur le Maire avait l' air d' apprécier; chantait' il en duo avec le Grand Rabbin de Bordeaux ?

Musique-0927.JPG

          Cette fête est très aimée des enfants; bien sûr....ils reçoivent des cadeaux....eux.... Allons, je suis mesquine, alors que je me suis régalée de beignets traditionnels.( Oui Dr R. des sufganiots, bravo !).

          Le chanteur ne ménageait pas sa peine, enchaînant chansons sur chansons,

un peu folles !

Musique-0883.JPGou faussement pathétiques;

Musique-0882.JPG

          De temps en temps, il reprenait son souffle en faisant chanter les enfants,

Musique-0899.JPG

qui, entraînés par le rythme, se mettaient à danser la hora eux aussi,

Musique-0897.JPG

avec un sérieux impressionnant.

          Non loin de là, un Père Noël, sponsorisé par Coca Cola, observait la scène, un peu éberlué.

Musique-0865.JPG

          Et, je me demande ce que devait penser la tortue de bronze !!!! Légende des tortues de bronze

Musique-0869.JPG

Voir les commentaires

2013-12-08T19:41:00+01:00

Simone : le retour !

Publié par divagations-et-balades

 

          Le voilà ! Il est entré dans ma vie hier soir, aprés quelques péripéties !!! Sans doute encore en colère aprés son prédécesseur, et un peu vengeresse, je l' avoue, je l' ai prénommé " esclave ".

Divagations-0939.JPG

          Mais, voulant l' amadouer, ( on ne sait jamais ! ), je lui ai offert un fond d' écran maritime, le flux et le reflux ayant un effet relaxant. Je ne suis quand même pas si méchante.

          Hélas, mes " malheurs " n' étaient pas uniquement dus à l' ordinateur. Voilà que vendredi soir, voulant faire une photocopie, je me suis heurtée à l' opposition complète de l' imprimante, qui n' a plus voulu fonctionner.

          Alors là........je me suis dite que j' étais bel et bien confrontée à une rébellion. Par solidarité informatique, l' imprimante avait décidé de me laisser tomber elle aussi.

          Trop, c' est trop. Allez, hop ! Poubelle. Rebelle, oui, lâcheuse, non. Et, la voilà remplacée, illico, presto.

Divagations-0941.JPG          Enfin, me dis-je, le soleil brille à nouveau dans le ciel informatique. Mais, je triomphe trop vite, voilà que le scanner a des ratés.

          Appel de la hot-line; ils n' ont rien compris, et..........je reste en rade !

          Serai-je maudite ? Un bras de fer commence.

          A bientôt malgré tout !


Voir les commentaires

2013-11-30T11:25:00+01:00

Que reste-t' il......?

Publié par divagations-et-balades

 

          .....De cet été qui s' était attardé, et qu' un novembre, soudain maussade, a remplacé sans crier gare ?

          Quelques vestiges dans le jardin; une rose qui se fane lentement, comme à regret, pleurant sûrement sa beauté passée.    

     nature-0854.JPG

 

          Une fleur de magnolia, jadis triomphante, exhibant ses pétales d' ivoire, qui exhalait un parfum si suavement citronné, et, qui, maintenant, n' a plus à offrir qu' une sorte de fruit bizarre, qui n' est même pas comestible.

     nature 0851

          Même la Lune qui, naguère encore, brillait de tous ses feux dans le bleu profond du ciel nocturne, l' éclaboussant de lueurs rosées,

     nature-0844.JPG

          s' entoure désormais d' un halo laiteux,

     nature-0848.JPG

          qui ne tarde pas à prendre des couleurs soufrées, un tantinet infernales.

     nature-0849.JPG 

          Et, pendant ce temps, avec une sournoiserie absolue, un nid de futures chenilles processionnaires s' est installé, accroché à une branche de pin.

          Je l' ai débusqué ce matin, sur fond de pâle ciel bleu, car, aussi soudainement qu' il nous glaçait, novembre est redevenu plus souriant.

     nature-0853.JPG

          Comme quoi............après la pluie vient le beau temps. Et la fête de Hanoucca que nous célébrons en ce moment, nous apprend qu' il ne faut jamais désespérer de rien, et qu' une petite lumière continue obstinément de briller quelque part.

                                           Scan-copie-1

            A bientôt !


Voir les commentaires

2013-11-27T17:01:00+01:00

balade des jours heureux

Publié par divagations-et-balades

 

          Dans la vie de chacun de nous, il y a des temps heureux et, d' autres, qui le sont moins. Ils forment une noria.

          Parmi ces temps heureux, il y avait celui où mes parents étaient encore là. Le samedi matin, ils allaient faire une grande balade dans les bois qui sont derrière chez nous. Puis, mon père n' a plus été là, et c' est moi qui ai accompagné ma mère. Et maintenant.......je ne vais plus au bois.

          Nous étions en novembre; le ciel était bleu, comme aujourd'hui, mais la température plus clémente, car, en ce moment, il fait anormalement froid; une température de janvier. 

                    Scan.jpg

          Nous allions par un large chemin de sable qui servait de pare-feu. De-ci, de-là, des touffes de bruyère callune égayaient le chemin.

     Scan-001-copie-1.jpg

          Dès l' aube, on entendait pétarader dans la forêt. Les chasseurs étaient sur la piste, et nous nous gardions bien d' y aller trop tôt. J' avais vu, pendant mon internat, arriver à l' hôpital, un homme dont les fesses étaient constellées de plombs, et je m' étais bien amusée à les lui enlever.

          Parfois, les pins et les chênes font un peu de place à d' énormes marronniers, et le petit sac que nous emportions se remplissait vite de marrons, que nous dégustions le soir avec de la confiture.

          Et puis, il y a les échappées sur la lande, vestige d' un ancien incendie, que les plantes recolonisent petit à petit.

                    Scan-002.jpg

          Fougères, houx et jeunes pins s' y mélangent dans un plaisant désordre.

     Scan-003.jpg

          Un jour, nous avions même eu la chance de voir, surgissant des broussailles, en un envol un peu lourd, un faisan malin, qui avait du s' y cacher, en attendant le départ des chasseurs.

                    Scan-004

          Ainsi va la vie, qui un jour, s' envole dans le bleu du ciel, peut-être plus légèrement que ce faisan.




Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog