Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-03-07T06:35:00+01:00

Allo !

Publié par divagations-et-balades

          * Allo ? Le Haut Commandement ?

          Bonjour ! Ici Li-Corona-Tsé. Comme prévu, je viens vous informer de mes heures de sortie afin que vous puissiez prendre toutes dispositions adéquates et utiles.

          * Ah bien ! Merci Monsieur Li, je vous écoute.

          * Bon, alors voilà : vous avez pu remarquer mon penchant pour le noctambulisme, donc, je continue mes sorties de 18h à 6h.

          Mais, vous le savez, il n'y a pas que cela.

          J'adore me promener dans les salles obscures et désertes des cinémas; j'y joue à me faire peur. Cela me change de faire peur aux Hommes. Pardon, aux Humains veux-je dire, car, bien sûr, vous aussi Mesdames, vous avez peur.

          Savez-vous que j'ai la faiblesse de penser que je prends soin de votre santé ? En effet, en étant installé en permanence dans vos restaurants et vous empêchant d'y aller, je vous garde d'un excès de cholestérol.

          Je vous protège aussi des fractures ou accidents plus graves, en vous empêchant de skier. Que voulez-vous, l'air pur des montagnes me fait un bien fou !

          Vous l'avez peut-être compris, je suis sportif, et quand j'ai vu tous ces beaux stades que vous avez dans votre pays, je n'ai pas pu résister pour faire en sorte de les garder pour mon usage personnel.

          Peut-être que, ce faisant, je vous mets à l'abri d'une crise cardiaque qui pourrait vous terrasser quand votre équipe favorite se fait étriller sur le terrain.

          J'oublie sûrement quelque chose, mais déjà, avec les informations que je viens de vous donner, vous avez assez pour bien exercer votre fonction et enquiquiner le peuple.

          Quant à moi, j'ose le dire, et vous en conviendrez sans doute, je pense qu'étant donné tout ce que je vous évite, je suis véritablement un bienfaiteur de l'Humanité.

          Au revoir, Monsieur du Haut Commandement !

         A vous revoir et merci, Monsieur Li !

 

Voir les commentaires

2021-03-05T10:45:24+01:00

Réveil in color

Publié par divagations-et-balades

          Chez nous, l'hiver finit en jaune et le printemps s'éveille en rose et blanc.

          Les ajoncs étaient les premiers à faire des guirlandes jaunes à l'orée de la forêt.

Réveil in color

          Ils sont bien un peu rébarbatifs avec leurs épines drues, mais ils apportent la promesse de la fin prochaine des jours ternes.

          Et leur succèdent les genêts, aussi colorés mais sans épines.

Réveil in color

          Au temps de l'Aquitaine anglaise, les Plantagenêt en avaient tiré leur nom, et je pense à notre belle duchesse Aliénor qui porta ce nom après son mariage avec le roi Henri II Plantagenêt d'Angleterre.

Réveil in color

          Et arriva le roi mimosa; il y en a partout, dans tous les jardins, dont le mien bien sûr,

Réveil in color

          Et sur toutes les places,

Réveil in color

          Mais son règne se termine, il se ternit et une à une, ses petites boules, comme des larmes duveteuses, tombent et tapissent le sol.

          Le gazon se pare de multiples fleurettes roses,

Réveil in color

          Ou de violettes, forcément timides,

Réveil in color

          Les arbres s'habillent de rose ou de blanc,

Réveil in color

          Et, remplaçant partout les mimosas défunts, surgissant au-dessus des haies, l'orgueilleux et superbe tulipier offre ses calices au ciel.

Réveil in color

          Il est vrai qu'il est partout en majesté;

Réveil in color

          Ainsi vont les saisons.....Le tulipier mourra aussi, comme le mimosa et les autres selon la loi de la vie qui va de la naissance à la mort, et de la mort à la naissance dans un autre temps, sous le regard impassible de la lune que l'on croit éternelle, mais qui n'est que dans un temps tellement plus long.

Réveil in color

Voir les commentaires

2021-02-27T19:35:04+01:00

La tête à l'envers

Publié par divagations-et-balades

          Nous vivons des temps étranges, et, par moment, je crois que le navire Terre tangue et prend de la gîte, et les Elites qui nous gouvernent, (enfin !!!), n'ont pas le pied marin.

          Et dans ces conditions, que font les neurones ? ........Ils s'entrechoquent.

La tête à l'envers

          Et que se passe t-il quand les neurones s'entrechoquent ? On devient incohérent.

          Un petit exemple pour illustrer le cas : 

     * Il y a quinze jours : les autorités sanitaires allemandes et françaises ont formellement déconseillé le vaccin AstraZeneca aux personnes âgées de plus de soixante cinq ans. L' Afrique du Sud s'est même débarrassée d' un million de doses le jugeant trop peu efficace.

     * Aujourd'hui : Madame Pannier-Runacher,ministre déléguée à l'industrie, a déclaré : " le vaccin AstraZeneca serait très efficace chez les personnes âgées sur les formes graves de covid ".

          Quoi ! Madame le Ministre n'est pas médecin !!! Et alors ???? Vous savez bien que " chez ces gens-là " le génie est universel !

          Et notre Monsieur Vaccin national a renchéri : " Cela doit nous amener à réajuster notre stratégie vaccinale ".

          OUPS ! Ils ont la tête à l'envers, mais moi.........la tête me tourne ! 

La tête à l'envers

Voir les commentaires

2021-02-25T13:28:30+01:00

Balade sous-marine

Publié par divagations-et-balades

          Il y a quelques années, me trouvant sur la plage d'Eilat, au bord de la mer Rouge, on était venu me proposer de faire un petit plongeon pour aller voir les poissons dans leur milieu naturel. Comme pour la virée en montgolfière dans le sud tunisien quelques années auparavant, j'avais accepté avec enthousiasme, (et sans plus de réflexion).

          L'homme qui m'avait abordée, évidemment, venait avec moi. J'étais sous sa responsabilité. (Il me semble que j'avais signé un papier ?); Comble de bonheur, il avait un appareil photos équipé pour les photos sous-marines.

          J'en ai retrouvé quelques-unes, mais malheureusement, je ne sais plus les noms des poissons rencontrés, à cause de ma stupide manie de ne jamais rien noter.

          Tant pis ! peut-être quelqu'un va t-il en connaître certains et me dire leur nom ?

          Au début, il y en avait une multitude qui se promenaient, à moins que....qui sait ? Ils partaient peut-être au travail ? Allez savoir ce qui se passe vraiment dans la société des poissons !

Balade sous-marine

          En tout cas, ils avaient l'air très affairé.

          Je suivais le guide comme son ombre. Il me montra du doigt un gros poisson bien dodu, mais qui avait l'air très bougon. Il nous jeta un regard peu amène, et je suis sûre qu'il bougonnait contre ces intrus que nous étions. 

Balade sous-marine

          Un peu plus loin, un peu plus profond, un autre poisson nous regardait d'un oeil rond, peut-être un jeune poisson qui se demandait ce qu'étaient ces créatures à longues pattes avec ce gros oeil de verre.

Balade sous-marine

          Est-ce un poisson  fleuriste ? A t-il peur qu'on ne lui vole ces fleurs de corail ?

          Le guide pointe son doigt vers le bas du bouquet corallien dont les fleurs ont ici des couleurs plus vives. A leur abri semble dormir un poisson. Il parait que ceux-ci dorment les yeux ouverts. Est-ce lui qui reflète les couleurs, ou bien, les coraux qui copient les siennes ?

          On dirait un rouget. En le voyant, si beau et si tranquille, heureux peut-être, je me demande si je mangerai à nouveau du rouget un jour.

Balade sous-marine

          Mais voilà que soudain, je me sens un peu mal à l'aise. Que se passe t-il ? Je ne suis pas peureuse. Alors ? Quoi ?

          Et je le vois ! Il n'a pas l'air particulièrement aimable, et il parait armé. C'est un soldat avec une solide carapace.

Balade sous-marine

          Aurait-il faim par hasard ? Serais-je comestible pour un être pareil ?

          Mais j'y pense tout-à-coup..........Il y a des requins en mer Rouge !!!!!

          Eh ! On remonte ????

Voir les commentaires

2021-02-21T11:11:20+01:00

Hippocrate, Au secours !

Publié par divagations-et-balades

          Quand je vois ce qu'écrivent la plupart de mes confrères, je me dis que je ne délire pas, que c'est ce monde infantilisé, paniqué et moutonnier qui a sombré dans une sorte de folie, et non moi. 

           Et même suis-je plutôt contente de me rendre compte que rebelle j'étais.....rebelle je reste.😉

           Alors, je m'insurge contre cette dérive de la Médecine dans laquelle je ne reconnais plus ce que j'ai appris à la fac, et je vois, avec consternation, qu'en fait, elle a cessé d'être humaniste pour devenir mécaniste.

          Ce sont mes amis qui m'en parlent, et ce qu'ils me disent fait frémir :

     * Consultations pendant lesquelles, après avoir pris la carte vitale, le médecin parle, les yeux rivés sur l'écran de son ordinateur.

     * Absence d'interrogatoire précis, d'examen clinique, les deux étant pourtant les clefs du diagnostic.

     * Abus des examens paracliniques, laboratoires, radiographies, scanners, IRM etc...

     * Et.......consultations par internet. Il parait qu'il suffit de bien décrire ses symptômes. Bien sûr, il est indispensable que le patient décrive ce qu'il ressent, mais c'est notoirement insuffisant. Le médecin va t-il avoir le temps de poser au malade les questions concernant son environnement, son climat de vie, son alimentation......Toutes questions qui jouent un rôle trop souvent méconnu ?

     * Et comment palper un foie, écouter les poumons, contrôler le rythme cardiaque, détecter un point douloureux ou une grosse rate ? Mais.....Ouf ! On peut toujours tirer la langue. Néanmoins, nous ne sommes pas une voiture où le carburateur est indépendant du système de freinage. Nous sommes un tout ! Un Etre Humain !

     * Quid de la relation singulière entre un patient et son médecin, qui compte tellement dans la manière dont il va pouvoir guérir ?

          " La Médecine est une science sociale ..." disait ce grand pathologiste allemand, père de l'anatomie, de la fin du XIXème siècle : Rudolf Virchow

 

Hippocrate, Au secours !

          Il travaillait dans cet hôpital berlinois dont on entend parler en ce moment : l'hôpital de la Charité, où sévissait le Dr Drosten, conseiller de Madame Merkel, et qui serait actuellement devant les tribunaux pour avoir trafiqué les tests PCR afin de les rendre positifs, même pour des fragments de virus morts, et d'obtenir un maximum de " cas " positifs au virus Covid-19, dont ce test n'est d'ailleurs pas spécifique. ( Dr Reiner Füllmisch, avocat qui fédère les plaintes à l'échelle mondiale relayées par un millier d'avocats internationaux en vue d' un procès de Nuremberg sanitaire).

          Et puisque nous en sommes aux tests PCR, donc à la " Pandémie ", voici ce que disait le Dr Virchow au sujet des épidémies :

     " Une épidémie est un phénomène social qui comporte quelques aspects médicaux "

          Et quand la médecine scientifique a tué la médecine humaniste, au lieu d'en devenir le complément, est-il déraisonnable d'en craindre toutes les dérives ???

Voir les commentaires

2021-02-18T16:54:09+01:00

Curieuses coïncidences

Publié par divagations-et-balades

          Les nombres, quelquefois, amènent à des situations bizarres ou à des coïncidences encore plus étranges.

          Il y a des nombres naturels, entiers, imaginaires..... et même irréels; certains ont une importance particulières, ainsi le nombre "Pi" pour les mathématiciens, "3" pour les Chrétiens. Pour les anciens Grecs, les dix premiers nombres, ou nombres primordiaux, faisaient partie de l'esprit, les autres nombres n'en étant que des combinaisons.

               " Tout est arrangé selon le nombre " disait Pythagore.

          Platon pensait que le nombre était l'essence de l' harmonie, fondement du cosmos et de l'homme. 

          Parmi tous les nombres, le nombre "100" parait à priori bien banal, bien qu'ayant acquis une certaine importance grâce à l'astronome allemand Johann Elert Bode, (1747 - 1826).

Wikipedia

Wikipedia

          Celui-ci inventa une séquence de nombres afin de calculer la distance entre les sept planètes de notre système solaire et le Soleil. Le nombre "100" est le septième de cette séquence après les 4 - 7- 10 - 16 - 28 et 52.

          Ce nombre "100" serait la distance de Saturne au Soleil en années astronomiques. En fait, cette distance, d'après les calculs modernes, serait de 95,5 années astronomiques. Pas mal !

          La Bible parle beaucoup de ce nombre qui connote surtout la multitude.

     * Ainsi, il fallut à Noé une centaine d'années pour construire l' Arche

     * Abraham avait cent ans quand il engendra Isaac.

   * Rabbi Zira, un babylonien qui alla s'installer à Jérusalem, jeûna cent fois pour oublier le Talmud de Babylone pour celui ce Jérusalem;

     * Abdias (Ovadia), ayant caché cent prophètes dans une caverne, mérita de figurer parmi les douze petits prophètes. Il en fut le quatrième.

          Alors, insignifiant le nombre "100"?

          Et n'oublions pas la mythologie grecque : le sacrifice de cent boeufs d'où nous vient le mot hécatombe (hekaton-bous), et surtout Ladon, ce terrible dragon aux cent têtes parlant chacune une langue différente, qu' Héraklès dut combattre et vaincre, pour pouvoir cueillir les pommes d'or du Jardin des Hespérides, dont Ladon était le gardien, envoyé par Héra. (Onzième travail) 

assiette romaine à reflets d'époque tardive

assiette romaine à reflets d'époque tardive

          Et puis, il y a le fameux parallèle Lincoln / Kennedy

   * Abraham Lincoln fut élu au Congrès en 1846

   * John F. Kennedy fut élu au Congrès en 1946

   * Abraham Lincoln fut élu président en 1860

   * John F. Kennedy fut élu président en 1960

   * Les épouses des deux présidents perdirent un enfant alors qu'elles vivaient à la Maison Blanche

   * Les deux présidents furent assassinés un vendredi, d'une balle dans la tête et sous les yeux de leur épouse

   * Leurs meurtriers, John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald furent assassinés avant leur procès

   * Booth s'échappa d'un théâtre et fut retrouvé dans un entrepôt

   * Oswald s'échappa d'un entrepôt et fut retrouvé dans un théâtre

   * Andrew Johnson qui succéda à Lincoln, était né en 1808

   * Lyndon Johnson qui succéda à Kennedy, était né en 1908

( Leurs noms et prénoms sont composés de treize lettres. "13" : nombre abominable )

BIZARRE QUAND MEME CE NOMBRE "100" A L'AIR SI BANAL ! 

Voir les commentaires

2021-02-14T05:37:00+01:00

Le petit garçon des étoiles

Publié par divagations-et-balades

          Il était une fois, un petit garçon qui rêvait beaucoup. C'est très agréable de rêver direz-vous ? Oui mais......le petit garçon rêvait les yeux ouverts, et, bien sûr, pas spécialement la nuit dans son lit. Et cela lui entrainait quelques désagréments, surtout à l'école.

          C'est ainsi que, lassé de le punir pour n'obtenir aucun résultat, le maître l'avait relégué au fond de la classe, et ne s'occupait plus trop de lui.

          Le petit garçon en était ravi, il était ainsi près de la fenêtre et voyait le ciel et les oiseaux.

          Un jour de printemps particulièrement chaud, une douce torpeur l'envahit et......... il vit par la fenêtre, Mickey, sur le tapis volant que lui avait un jour offert Aladin.

 

image Qwant

image Qwant

          Sympa, Mickey invita le petit garçon à faire un tour avec lui; il accepta bien sûr, avec enthousiasme.

          Et les voilà partis tous les deux.

     * Où veux-tu aller ? demanda Mickey. Ce tapis est magique, il suffit de prononcer un nom de lieu, et il nous y conduit.

     * Dans les étoiles, répondit le petit garçon.

          Le tapis se mit à tanguer un peu. Personne n'avait jamais rien demandé de pareil. Peut-être voulait-il parler des montagnes qui, parfois, touchent le ciel ? En avant donc !

          Sur le sommet de l'une d'elles, ils virent un autre petit garçon qui semblait un peu triste.

     

 

extrait de la couverture de mon livre

extrait de la couverture de mon livre

     * Je le connais, dit le nôtre; c'est le petit Prince, faisons une halte, je vais lui dessiner un mouton.

          Ravi, le petit Prince fit à nos deux aéronautes, le don précieux d'un sourire heureux.

          Mickey et son nouvel ami repartirent. Ils virent devant eux une belle montagne, couverte de neige et de curieuses fleurs en forme d'étoiles d'argent.

Le petit garçon des étoiles

     * Ah ! dit Mickey, c'est là que tu veux aller, dans ce champ couvert d'étoiles des neiges ?

     * Non, dit le petit garçon, mais je veux en cueillir une.

          Ainsi fit-il. Puis ils repartirent. Et ils montaient de plus en plus haut. Le ciel devenait sombre, mais nulle peur ne les habitait, même pas quand ils croisèrent le chemin d'une sorcière qui les regarda en ricanant.

dans un de mes livres.

dans un de mes livres.

          Mais que peuvent les sorcières face aux rêves d'un petit garçon ?

          Une à une, les étoiles s'allumaient dans le ciel. Sur l'une d'elles, deux sorcières se battaient à coups de balai.

Wikipedia

Wikipedia

          Et, tout-à-coup, ce fut l'éblouissement.....Un amas d'étoiles brillait de mille feux dans d'éclatantes couleurs.

Constellation d' Andromède. Image Google

Constellation d' Andromède. Image Google

          Dans leur centre incandescent, semblait palpiter un coeur.

     * Mais pourquoi voulais-tu tellement aller dans les étoiles ? dit Mickey;

          Et le petit garçon répondit, des larmes brillant dans ses yeux telles des étoiles liquides :

    * Parce qu'un jour semblable à celui-ci, ma maman est partie dans les étoiles, et je voulais lui rendre visite pour qu'on ne s'oublie pas.

     *Mais, dit Mickey, tu sais bien que tout amour est éternel..........Rentrons maintenant.

          Et alors qu'ils faisaient demi-tour, l'étoile des neiges s'envola de la main du petit garçon, vers le coeur des étoiles.

 

( Cette histoire est pour notre Mère qui s'est aussi envolée un jour semblable vers les étoiles où l'attendait depuis si longtemps déjà, le coeur de notre Père)  

Voir les commentaires

2021-02-12T10:34:20+01:00

Molière, n'écoute pas !

Publié par divagations-et-balades

          Cela se passait en classe de cinquième du lycée; je m'en souviens bien car, c'était celle où je mettais du fluide glacial sur la chaise des profs, et, où j'emmenais des souris mécaniques que je lâchais pendant les cours, en ayant au préalable, demandé aux camarades de se mettre à hurler en grimpant sur les sièges dès le lâchage de la souris. Tout le monde rigolait bien, et moi.......je passais à la porte, nantie de trois heures de colle le samedi après-midi suivant.

 

Molière, n'écoute pas !

          Mais j'ai d'autres souvenirs moins diaboliques. On étudiait les classiques : Racine, Corneille, Molière..... et il  fallait en apprendre quelques scènes par coeur, que l'on devait déclamer en classe.

          Le plus souvent, le prof de français faisait appel à une camarade et moi, les deux comédiennes de la classe pour cet exercice que j'adorais.

          On pouvait y donner libre cours, en toute impunité, à nos facéties et mimiques, surtout avec les pièces de Molière.  se donner la réplique avec entrain, et, en même temps, comme dit un comédien actuel,, on apprenait le beau langage, la dérision, le sens du tragique, la vie........

          Et aujourd'hui, qu'est-ce que j'apprends ?

     " En partenariat avec la Comédie Françaisel'association Drameducation,(?), a demandé à cinq auteur.ice.s d'adapter cinq pièces de Molière dans l'objectif de renouveler son oeuvre pour la rendre accessible au plus grand nombre ".

         Je rêve ! ou bien les professeurs actuels sont devenus bien mauvais pour ne pas savoir faire comprendre Molière, ou bien, et je crois plutôt cela, les élèves sont devenus crétins.

          Il me revient les paroles d'une patiente, professeur de français, qui m'avait dit, il y a environ dix à quinze ans: " C'est désespérant, les élèves de terminale actuels seraient incapables de passer le brevet d'il y a vingt ou trente ans ".

          J'ai lu récemment, les propos d'une autre personne, je crois aussi dans l'enseignement, disant que le vocabulaire manque cruellement aux élèves qui semblent ne plus avoir à leur disposition qu'environ quatre cents mots. Les chiens les plus intelligents en comprennent trois cents !!!!

          J'ai chez moi, un livre, paru il y a une vingtaine d'années, peut-être plus, intitulé la fabrique du crétin. Il faut que je le recherche.

          En tout cas, cette réécriture des textes classiques, entre dans ce que l'on appelle la cancel culture.

          Mais il n'y a pas que Molière, même les éditeurs de livres pour la jeunesse suivent ce mouvement de simplification.

          Verrons-nous les oeuvres du Caravage, de Léonard de Vinci ou de Vermeer, réduites bientôt à quelques traits simplificateurs ?

          Je propose aussi de traduire les oeuvres de Mozart ou Rachmaninov.....en rap.

          Alors, avec cette ânerie, la complicité de la Comédie Française, et cette idiotie d'écriture inclusive inventée par des simili-femmes mal dans leur peau..............

 

                                       HELP !!!

Voir les commentaires

2021-02-09T19:06:18+01:00

Une petite sieste !

Publié par divagations-et-balades

          Nous roulions sous le vaste ciel de l'état de l'Etoile solitaire, 

Une petite sieste !

l'immense Texas, vers l' Arizona et ses terres rouges. Nous étions sur ma "chère " interstate 10.

          C'était l'été, il faisait très chaud, et le miroitement de chaleur sur l'asphalte avait un effet quasi hypnotique.

          Nous avions quitté Fort Alamo et j'avais encore en tête cet air signifiant " pas de quartier ", ce " De Guello " rappelant cette bataille acharnée entre Américains et Mexicains.  

Une petite sieste !

          Les exploits de Davy Crockett et Jim Bowie résonnaient encore avec la musique.

          Le Texas est un de mes états préférés sur la petite vingtaine que j'ai parcourue au cours de mes années américaines. Les vestiges du passé y côtoient ces grands espaces où il arrive que l'on fasse des rencontres insolites. Ce fut le cas ce jour-là, et on a juste eu le temps d'attraper l'appareil-photos.

Une petite sieste !

          Etait-ce vraiment le bon endroit pour faire une petite sieste ? Il est vrai que les flics texans sont assez " cool " sous des dehors façon.......Clint Eastwood.

          Je le sais, quelques années après ils m'ont arrêtée, en mode cinéma, à la sortie de San Antonio. Comme je roulais en respectant les vitesses autorisées, je ne pensais pas que la sirène de la voiture du sheriff qui me suivait, valant injonction de s'arrêter, me concernait. Alors j'ai eu droit au dépassement, à la voiture me bloquant la route et au policier, la main sur le colt, m'ordonnant de descendre.

          J'ai fait alors ce que je faisais toujours dans ces cas-là : l'idiote qui ne baragouine que quelques mots et ne comprend rien. Il s'était avéré que je roulais trop lentement, personne ne respecte les limitations de vitesse au Texas. J'étais donc suspecte !

          Comble de malchance, j'avais oublié mes papiers dans le motel où nous logions à quelques miles de là; Le flic nous a donc suivi jusqu'au motel. Et là........on s'est mis à discuter et j'ai oublié que j'étais sensée ne pas savoir l'anglais.  Et tout a fini dans la bonne humeur.

          Sur les conseils du policier, je n'ai pas payé l'amende, mais il m'a dit que la prochaine fois que je viendrais au Texas j'avais quand même intérêt à ne pas me faire arrêter.

Free cliparts

Free cliparts

          J'adore le Texas !

Voir les commentaires

2021-02-06T13:51:24+01:00

Pandémie etc....

Publié par divagations-et-balades

          Les virus aiment bien l'hiver; c'est leur saison de randonnée.

          En l'an deux mille vingt, arrivant de la lointaine et mystérieuse Chine, survint un rival de la grippe saisonnière, ni plus, ni moins dangereux, si l'on en croit les chiffres officiels du très sérieux INSEE, mais qui a l'outrecuidance de revendiquer pour lui, les morts qui ne le concernent pas. Telle ma Belle-soeur, hospitalisée il y a douze jours pour un accident vasculaire cérébral, et décédée quatre jours plus tard sous l'étiquette....covid.

          On le déclara ennemi public numéro un, et on décréta la pandémie.

          Dès lors, une peur venue du fond des âges, véhiculée par un animal devenu mythique, envahit le bon peuple, occultant, comme souvent, ses facultés de raisonnement. 

image d'un manuel de médecine du XIXème siècle

image d'un manuel de médecine du XIXème siècle

          Alors, travaillant parait-il d'arrache-pied, les grands laboratoires du monde allumèrent l'espoir d'un vaccin salvateur, dont on créa l'attente, angoissée et impatiente, chez le bon peuple terrorisé.

          Prudents, les grands laboratoires s'assurèrent d'abord de l'impunité pénale auprès des cours de justice du monde.

          Puis, en un temps record et jamais vu, mirent à la disposition du monde un vaccin new look qui laissa le bon peuple béat d'admiration.

          Ils ne dirent évidemment pas que ce " vaccin " était en fait une thérapie génique vieille de vingt cinq ans, et officiellement utilisée chez l'homme pour traiter des cancers, première cause de mortalité dans le monde. ( Source : dossier Covid-19 - Politique magazine)

          La recherche est très coûteuse, alors pourquoi ne pas la rentabiliser et essayer ce " vaccin " sur la Covid-19 ? Après tout !

          D'où, quand même, leur prudente démarche préalable.

          Mais alors ! Y aurait-il un risque ? Peut-être, car la prudence ne s'arrête pas là.

          D'abord, on va vacciner " les Vieux ", car, ainsi que l'a dit avec élégance, notre président : " Ils n'ont qu'une vie résiduelle ",et comme ça on ne parlera pas d'effets à long ou moyen terme.

         Et l'on a pu assister, en direct, à cette scène grotesque de la vaccination d' une Mauricette légèrement ahurie, sous les applaudissements ridicules de " soignants " réduits au rôle de figurants assurant la " claque " du spectacle.

Pandémie etc....

          Puis, on a demandé au futur vacciné de ne le faire qu'après avoir donné son " consentement éclairé ", c'est-à-dire qu'il fait cela à ses risques et périls et engagé sa propre responsabilité si des effets secondaires s'avéraient ....délétères.

          Ah bon ! C'est un comble quand même ! Et les vaccinateurs alors ? Ils savent bien ce qu'ils injectent, alors pourquoi ne pas leur faire signer une déclaration par laquelle ils reconnaissent aussi une part de responsabilité dans l'apparition d' éventuels effets secondaires pouvant être graves ?

          Il ne faudrait quand même pas oub lier que la vaccination n'est pas un acte citoyen comme on veut le faire croire, mais un acte médical, et de ce fait, soumis à la Convention d' Oviedo. 

Pandémie etc....

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog