Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2012-11-08T08:08:00+01:00

Souvenirs en noir et blanc : Djelfa

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link   link

 

 

 

          Il parait que Djelfa, maintenant, est une ville de plus de deux cent mille habitants.Dans mes souvenirs des années soixante, c' était une bourgade, et la vie s' organisait autour de la fontaine publique,

 

1-Top-copie-9.jpg

et du marché;

1-Top-001-copie-7.jpg

1-Top-003-copie-5.jpg

En ces temps troublés, on ne savait pas trop ce qui nous attendait, même sur un apparent inoffensif marché du sud; et quelquefois certains s' amusait à essayer de faire peur à la jeunette qui s' écartait un peu de ses protecteurs. On savait aussi, que, parfois, un sourire ne signifiait rien. Et j' avais déjà la manie de la photo et appris qu' il ne fallait jamais montrer sa peur.

1-Top-004-copie-5.jpg

Il y avait malgré tout, une certaine tension, voire même une légère hostilité, et le capitaine de l' escorte était venu me gronder.

1-Top-002-copie-6.jpg

Nous étions dans le territoire de la tribu des Ouled Naïls. On les reconnaissait dans le bled, à leurs tentes rayées de rouge et noir.

1-Top-006-copie-4.jpg

Les femmes des Ouled Naïls étaient des danseuses. Les fameuses danses du ventre, censées affoler les européens avides de folklore.

Ces femmes étaient très recherchées par les marchands d' esclaves qui les achetaient à prix d' or, et les souteneurs des quartiers réservés d' Alger, de Tunis.......les appréciaient beaucoup car elles étaient belles et soumises.

1-Top-005-copie-4.jpg

8-Top-007.jpg

Djelfa était sur la route du Grand Sud, qui conduisait à Ghardaïa, la perle du Mzab, qui, je ne sais pas pourquoi, m' a toujours faite rêver. Michel Sardou aussi, mais lui, il sait sans doute pourquoi.

 

( Les dessins sont extraits du livre "Afrique du Nord" - Editions Odé - 1952)

 

 

Voir les commentaires

2012-11-07T09:13:00+01:00

12 Septembre 1940

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link   link

 

 

          C' était un jeudi, et quatre enfants jouaient dans les bois de Lascaux, accompagnés de leur chien Robot. Celui-ci venait de dénicher un trou dans le sol, et aboyait. C' était le " trou du diable " que les villageois de Montignac connaissaient depuis longtemps, et dont ils se servaient comme dépotoir. Le plus âgé des gamins, Marcel Ravidat, précédant ses compagnons, se glissa à plat ventre dans le trou, et.......arriva dans une salle en forme de rotonde, dans laquelle il distingua, grâce à sa lampe à acétylène, un boeuf, un cheval....peints sur les parois. Il venait, avec ses camarades, de découvrir l' une des plus belles grottes ornées préhistorique : Lascaux.

Le vingt et un septembre, l' abbé René Breuil, le plus grand expert en art préhistorique de l' époque, était venu authentifier les peintures.

1-220px-Lascaux2-B.jpg

A Bordeaux, depuis le treize octobre, et jusqu' au six janvier deux mille treize, se tient une exposition qui est un considérable évènement : Lascaux 3. Les parois reconstituées avec les peintures reproduites à l' identique. Unique ville française à accueillir cette exposition, qui partira ensuite en tournée mondiale, Chicago en mars, Montreal, puis d' autres villes américaines et asiatiques qui la demandent.

Je l' ai visité hier, et malheureusement : photos interdites, Je me retourne donc vers Wikipédia pour illustrer mes propos.

Ces peintures, sidérantes de beauté, de mouvement, de ce qu' elles révèlent de sens artistique, dateraient de périodes différentes, seraient le fait de groupes ethniques de culture différente. Les premiers qui auraient peint sur les parois du Puits, seraient les Solutréens il y a dix huit mille six cents ans. Mais c' est surtout entre quinze mille et dix sept mille ans que les Magdaléniens réalisèrent la plupart des peintures et gravures.

1-280px-Lascaux_painting.jpg

Il semble que les peintures d' animaux suivaient les saisons d' accouplement, ainsi, les chevaux étaient peints au printemps, les aurochs en été et les cerfs en automne.

1-cerfs_nef_lascaux_detail.jpg

On a aussi trouvé des signes énigmatiques, dont on pense qu' ils signifiaient peut-être qu' existait une certaine spiritualité; d' autres, plus terre à terre, pensent que ce ne sont que des pense-bêtes pratiques.

Toujours est' il que, pendant une heure trente, et sur trois niveaux, une foule de visiteurs admiraient en oubliant que l' on n' était pas dans la vraie grotte.

1-Lascaux_04.jpg

Ici, on voit la célèbre vache rouge à tête noire; La gracilité de la tête est surprenante.

1-diverticul_axial_vache.jpg

Sur l' un de ces tableaux pariétaux, on est un peu étonné par cette peinture étrange qui a été surnommée la " licorne "

1-licorne.jpg

Elle a fait l' objet de beaucoup d' interrogations et interprétations; c' est une peinture unique au milieu de tous ces animaux très réalistes. Ses pattes antérieures ont été vues par certains comme des bras humains, et ils ont pensé à un homme déguisé. D' autres, y voient l' associations de parties anatomiques d' animaux réels : tête de félin, jabot de renne, garrot d' ours, membres de rhinocéros, taches de léopard.....Laissons-lui son mystère !

 

Voir les commentaires

2012-11-06T07:49:00+01:00

Week-end à Puerto de la Cruz

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  

link

 

 

          Il parait que Tenerife est la plus jolie des Îles Canaries. J' étais allée y passer un week-end pour répondre à l' appel à l' aide d' une amie, mal mariée à un canarien, coureur, illétré et égoïste.

Je me souviens de mon arrivée de star à l' aéroport de Las Palmas, où m' attendait ledit canarien, flanqué de ses deux fils aînés, que l' on voyait à peine sous les énormes bouquets de strélizias qui m' étaient destinés en gage de bienvenue. En fait, je ne l' étais pas, mais je ne le savais pas encore. Les gens se demandaient qui était cette inconnue pour recevoir un  tel accueil.

Ayant refusé d' être hébergée chez mon amie, ( mais où m' aurait' elle casée? ), malgré le manque de temps, je disposais de quelque liberté en logeant à l' hôtel, et en profitais pour faire quelques photos et lézarder sur le sable noir de la plage de Puerto.

1-000025.JPG

J' avais promené mon amie, en écoutant, atterrée, ses confidences, vers le pic du Teide par la route bordée de palmiers et encombrée de............convois de mulets;

1-000016.JPG

avant de monter àl' assaut de la montagne;

1-000018-copie-1.JPG

Mais le plus intéressant à Puerto de la Cruz, était la ville ancienne, avec ses places bordées de maisons roses, et d' où émergeaient au-dessus des palmiers, ici un clocher, et là, un dôme.

1-000022.JPG

et surtout, les fameux balcons de bois canariens.

1-Puertod13.jpg

Certains sont des petits chefs-d' oeuvre.

1-000021.JPG

1-000023.JPG

Puerto de la Cruz, ville alors très touristique, maintenant délaissée pour le sud de l' île où les plages sont plus belles, mais la vie moins authentique, a retrouvé ses rues tranquilles et ses placettes où discutent les commères en faisant leur marché.

1-000017-copie-1.JPG

J' y suis retournée une fois, quelques années plus tard, puis..........je n' ai plus eu de nouvelles de mon amie. J' ai téléphoné, et son fils aîné, alors âgé d' environ dix sept ans, m' a dit sèchement qu' on ne pouvait pas parler à sa mère. J' ai contacté sa famille à Paris, qui m' a dit ne plus avoir de nouvelles et s' inquiéter pour elle.

Où est' elle ?

 

 

 

Voir les commentaires

2012-11-05T07:31:00+01:00

Sourire et larmes

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

          La journée, hier, a été triste. Le ciel a pleuré plusieurs fois, savait' il seulement pourquoi ? Peut-être parce que nous sommes en novembre, et que ce mois commence par la fête des Morts. Alors, il nous incite à la mélancolie, au questionnement; il nous ramène à notre limite, et au silence; et dans ce silence, miracle ! nous pouvons entendre la voix de ceux qui ne sont plus.

Le ciel s' habille de noir et de blême, le vent se tait, les feuilles des arbres se font immobiles.

1-IMG_3747-copie-1.JPG

 

Ecoutons !

C' est par la voix de Charles Péguy, relayant Saint Augustin, qu' ils nous parlent pour nous redonner l' Espérance; elle s' élargit en trainée brillante au milieu de ces nuages de ténèbres. Elle nous raconte que la mort n' est rien, que l' on ne fait que passer dans la pièce à côté; que ce qu' était le défunt, il l' est toujours; qu' il faut lui donner le nom qu' on lui a toujours donné, lui parler comme on l' a toujours fait, sans prendre un ton solennel ou triste; continuer à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Qu' il faut prier et sourire, penser à lui et prier pour lui.

Qu' il faut prononcer son nom à la maison, sans aucune trace d' ombre.

la vie signifie tout ce qu' elle a toujours été; le fil n' est pas coupé. Pourquoi mettre le défunt hors de nos pensées simplement parce qu' il est hors de notre vue ?

Il n' est pas loin, juste de l' autre côté du chemin.

Voir les commentaires

2012-11-04T07:57:00+01:00

Patios andalous

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

          Quand on se promène dans les vieilles rues de Cordoue, on a parfois la chance de voir une porte ouverte et d' apercevoir un patio que l' on devine paradisiaque.

1-000019.JPG

Il arrive que les habitants de la maison vous voient, et vous invitent à rentrer. très fiers en réalité de la beauté sereine de leur jardin intérieur.

1-000017.JPG

Le sol est souvent fait de galets arondis, parfois des azulejos tapissent la partie inférieure des murs.1-000018.JPG

De belles grilles de fer forgé servent le plus souvent de porte d' accés à ces jolis patios.

Ces jardins intimes croulent sous les fleurs, dans des parterres ou dans des pots accrochés aux murs, formant de vrais jardins verticaux.

Nous en avions vu quelques autres, mais, leurs photos font parties des disparues ou abimées par le temps. Comme je les regrette tous ces témoins de balades anciennes ! Je n' ai plus leurs images que dans ma tête. Difficile de les partager.

Voir les commentaires

2012-11-03T06:13:00+01:00

De Guello

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

          Non loin de San Antonio, au Texas, se trouve un lieu mythique de l' Histoire de cet état et de l' Histoire américaine. C' est un lieu qui symbolise le courage et la résistance : Fort Alamo.

1-Top-copie-3.jpg

Si le drapeau de l' Etat de l' Etoile Solitaire flotte sur ce bâtiment, c' est parce qu' un jour de mars mil huit cent trente six, cent quatre vingt neuf hommes, tous volontaires, acceptèrent d' y mourir pour que le Texas devienne indépendant et soit libéré du joug mexicain.

Pendant treize jours, ils furent assiégés par les deux mille cinq cents hommes de l' armée du Général Santa Anna.

1-220px-Santaanna1

Ces volontaires étaient de toutes origines. Certains venaient de l' armée régulière des Etats Unis; ils étaient commandés par un jeune lieutenant-colonel de vingt six ans : William Barrett Travis.

1-travis.jpg

Il y avait Jim Bowie, l' homme au couteau, dont la renommée de combattant audacieux n' était plus à faire.

1-220px-Jimbowie.jpg

Enfin, accompagné de treize compagnons trappeurs comme lui, il y avait celui qui allait devenir une véritable légende au Texas et aux USA : Davy Crockett.

1-220px-Davy_Crockett.jpg

Je suis un peu déçue de n' avoir trouvé que ce portrait en tenue civilisée. Je l' aurais aimé en trappeur, comme John Wayne dans le film racontant cet épisode de l' Histoire américaine.

Ces trois hommes sont des héros connus, mais tous le furent autant qu' eux. La bataille de Fort Alamo, qui était une ancienne Mission très mal fortifiée, fut terrible. Le jour où le fort tomba reste parmi les plus sanglants de l' Histoire.

Quand elle donna l' assaut, les volontaires résistèrent plus d' une heure face à l' armée mexicaine. Santa Anna ne s' attendait pas à un tel acte d' héroïsme; cela ne l' empêcha pas de faire sonner le " De Guello " par ses clairons. Cela signifiait " pas de quartier ". Il n' y en eut pas en effet.

William Travis mourut à la tête de ses troupes, en défendant la partie nord du fort.

Jim Bowie, malade, fut tué sauvagement, à coups de baïonnettes, dans son lit, non sans avoir vidé son chargeur sur les assaillants.

Davy Crockett et ses compagnons furent faits prisonniers, et exécutés.

Tous moururent, mais grâce à leur sacrifice, les troupes mexicaines perdirent un temps que mit à profit le Général Sam Houston, qui devint un peu plus tard, Président de l' éphémère République du Texas, avant son rattachement aux jeunes Etats Unis.

Le " De Guello " résonne encore dans le coeur des Texans.

1-220px-Bugle-rhside-large-1-

 

( Les portraits des quatre protagonistes et la photo  du clairon sont extraits de Wikipedia ).

Voir les commentaires

2012-11-02T07:36:00+01:00

Rencontres insolites

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

          Quelquefois, en parcourant les routes du monde, il arrive que l' on fasse des rencontres pour le moins insolites ou amusantes.

Celle-ci a eu lieu sur l' interstate10, sans doute la route américaine que j' ai empruntée le plus souvent, et qui va " coast to coast ", de l' Atlantique au Pacifique, via les états du sud.

1-Top-copie-2.jpg

N' est-ce pas une façon originale de prendre un bain de soleil sans perte de temps ?

Celle-là est dans mon jardin, et je crois que c' est une fleur hantée. On dirait que quelqu'un y a été enfermé, et nous adresse ce regard implorant qui semble crier " délivrez-moi ".

1-ph-10088.jpg

Plus qu' insolite, il s' agit plutôt ici d' une curiosité : un des plus vieux oliviers du monde. Il est Place Rabin à Tel Aviv. Selon un ami israélien, il aurait environ deux mille ans.1-PIC00493.JPG

Il serait contemporain de la naissance de Rome, et le plus vieux, âgé de trois mille ans, qui se trouve en Crête, serait né bien avant l' empire romain.

D' autres arbres de par le monde sont encore plus vieux, tel celui que l' on nomme Mathusalem, un pin de Bristlecone en Californie, qui, âgé de quatre mille huit cent quarante quatre ans, serait antérieur à............l' Ancien Testament daté de 605 avant J.C; il est contemporain du règne des Sumériens sur le monde mésopotamien. L' invention de l' écriture cunéiforme sur tablette d' argile avait déjà eu lieu. Il est le champion de longévité des arbres non clonaux.

Il n' était pas le plus vieux, un autre pin de Bristlecone, Prométhéus, avait cinq mille ans en mil neuf cent soixante trois, quand il a été abattu dans des circonstances mystérieuses.

Le lieu où se trouve Mathusalem est gardé secret, pour sa protection.

La vie des arbres est fabuleuse et fascinante, et je suis persuadée qu' ils sont nos amis. Ils pourraient nous raconter notre histoire.

Voir les commentaires

2012-11-01T10:50:00+01:00

La ville qui ne dort jamais

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

          Il n' y a pas que New York pour être ainsi qualifiée, Tel Aviv aussi ne dort jamais. Il y a dans cette ville une extraordinaire énergie, en même temps qu' une certaine douceur orientale. Tel Aviv, la " Colline du Printemps ", est née en mil neuf cent neuf, et cette ville originelle se voulait un peu  à l' image des villes européennes, que les pionniers avaient laissées derrière eux. Maisons basses et toits rouges.
1-Top-copie-2.jpg
De nombreux artistes s' y sont installés. Peu à peu, la ville s' est agrandie, elle s' étend maintenant sur quatorze kilomètres le long de la mer.
Ce premier quartier, Névé Tsedek, est plein de charme, avec ses maisons anciennes, ses petites rues tranquilles où l' on flâne nez au vent.
1-medley-photos-428.jpgParfois, une bâche est tendue au-dessus de la rue, pour protéger la mini-terrasse d' un petit café des ardeurs du soleil de......novembre.
1-medley photos 432
A côté de ce havre de calme, il y a la ville moderne, trépidante, toute blanche, bordée de bleu par la Méditerranée, coiffé de bleu, par un ciel que l' on imagine immuable. Blanc, bleu, les couleurs d' Israêl.
Il y a ces grands immeubles modernes qui lui donnent un air de Miami Beach quand on est sur le front de mer;
1-ph-10020-copie-1.jpg
de jolies places où chante l' eau des fontaines;
1-ph-10021.jpg
des rues calmes avec de belles maisons d' où dégringolent des bougainvillées;
1-Top-003-copie-1.jpg
et des arbres, apportant leur fraîcheur;
1-Top-004-copie-1.jpg
1-PIC00517.JPG
de larges avenues bordées d' arbres, et sur un côté, des flamboyants qui offrent la splendeur de leurs fleurs dès le Printemps.
1-PIC00490.JPG
1-Top-005-copie-1.jpg
les immeubles d' affaires, et les grands hôtels internationaux,
1-Top-006-copie-1.jpg
Le " David Inter-Continental " face à la mosquée Hassan Bak, reconstruite à l' identique, aprés qu' elle ait été détruite par la seule bombe égyptienne tombée sur la ville pendant la guerre de mil neuf cent quarante huit.
1-Top-007.jpg
Les tours d' habitation, le pays est petit, en superficie, et il faut bien construire en hauteur pour accueillir les nombreux immigrants.
1-Photo-374.jpg
Et, la plage, longue et blonde,
1-Top-008.jpg
au bord de laquelle, le samedi aprés-midi, des groupes se forment pour chanter et danser la hora, parce que, comme il a été écrit devant les ruines du Delphinarium, où tant de jeunes vies ont été fauchées : " Nous n' arrêterons pas de danser ".
1-Top-009.jpg
La ville a été classée à l' UNESCO.

Voir les commentaires

2012-10-31T08:48:00+01:00

Corvéables.....

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

 

          Ces deux ou trois jours de froid que nous venons d' avoir, nous ont été finalement profitables.Bercés de douceur d' un été qui s' attardait, nous avions oublié de faire rentrer du bois, pour les soirs de fraîcheur méritant un feu de cheminée. Aujourd'hui, profitant de la douceur revenue, le jardinier est venu couper les mimosas qui avaient malencontreusement, et pour la première fois, gelé lors de la semaine glaçante  que nous avions eu en février dernier, alors qu' ils étaient en pleine floraison.

Pas la peine d' acheter du bois, et en avant pour la corvée.

1-IMG_3735-001.JPG

Aidé de son assistant, il a coupé neuf mimosas, un dixième, heureusement, est en train de se remettre de ce gel dévastateur. Puis, il a débité les branches en un tas de bûches qui n' arrêtait pas de grandir.

1-IMG_3723.JPG

1-IMG_3728.JPG

Et, c' est là que ma soeur et moi sommes intervenues. Combien de fois avons-nous chargé, trimbalé et déchargé cette brouette ?

1-IMG_3729.JPG

nous allions du jardin de l' est au jardin de l' ouest, l' une chargeant et charroyant, (moi), l' autre déchargeant et rangeant les bûches,(ma soeur). Le tas montait, relativement vite.

1-IMG_3730.JPG

1-IMG_3736.JPG

Première téserve remplie, attaquons la deuxième;

1-IMG_3737.JPG

Je crois que nous avons eu raison de ne pas acheter de bois, Nous regardons quand même un peu tristement les souches des mimosas qui bordent le Rond-Point, mais il y en a plein qui poussent autour. mais d' aprés le jardinier, qui est censé s' y connaître, peut-être ne refleuriront' ils qu' en deux mille quatorze.

1-IMG_3738.JPG

La corvée d' Automne est terminée, les serves ont bien droit à une petite récompense, car les soirées sont fraîches désormais. Alors, voilà :

1-IMG_3650.JPG

mais, je ne peux m' empêcher d' avoir devant les yeux du souvenir, l' image des mimosas d' avant ce gel fatidique.

1-ph-10069.jpg

Voir les commentaires

2012-10-30T08:00:00+01:00

La nuit de tous les dangers

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

 

 

          On croit qu' il s' agit d' un cauchemar, mais non, c' est la nuit des sorcières. On pensait les avoir bannies pour toujours, mais............elles reviennent une fois par an pour hanter notre sommeil. C' est Halloween, et sur l' écran noir de nos nuits, elles dansent de vertigineuses et fantomatiques sarabandes autout de la citrouille infernale.

1-Halloween.jpg

Elles se font effrayantes pour mieux nous asservir; et, quand elles ont bien dansé, elles sortent de l' écran pour mieux nous tourmenter chacune à son tour.

1-IMG_3709.JPG

Elles se font séductrices, pour mieux nous tromper, recourant à tous les artifices;

1-IMG_3710.JPG

Se font fantômes, pour mieux nous faire peur;

1-IMG_3711.JPG

1-IMG_3712.JPG

Ou bien, deviennent vraiment très maléfiques.

1-IMG_3708-001.JPG

( Mais je la connais celle-là, elle est installée dans mon bureau ! Et moi qui la croyais inerte et inoffensive ! )

Elles sont accompagnées du terrifiant Jack O' Lantern, qui a un rire tellement sinistre, et qui semble toujours prêt à nous dévorer.

1-jackol001.jpg

Pourtant, nous l' honorons, pour l' amadouer. Nous avons même son totem en permanence à la maison. ( il est vrai que nous aimons manger des citrouilles).1-IMG_3713.JPG

mais, je crois que rien ne peut y faire. jack O' Lantern n' a pas d' âme. Le seul espoir qui nous reste est de passer cette nuit sans encombres, et que vienne vite le lever du soleil.

Attention aux sorcières !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog