Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2012-12-09T09:25:00+01:00

Malaga, vue de haut.

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Quand on est au " Gibralfaro ", la " colline du phare " , entre deux tours, vestiges des murailles du XIVème siècle, on voit la ville de Màlaga qui étend paresseusement ses maisons blanches au bord de la mer bleue.

1-Top-004.jpg

Màlaga est une ville très ancienne, fondée au XIIème siècle avant J.C. par les Phéniciens; elle s' appelait alors Malakka, et gisait au pied du Gibralfaro. Jusqu' à sa conquête par les Arabes en sept cent quarante trois, et son annexion à l' émirat de Cordoue en sept cent cinquante cinq, elle a connu des fortunes diverses, passant successivement sous la domination des Carthaginois, des Romains, des Vandales et des Wisigoths.

Pendant toute la période arabo-andalouse, elle a servi de débouché maritime à l' émirat de Grenade. Elle est restée un port important de part sa situation en face des côtes marocaines.

1-Top.jpg

Le dix neuf août mille quatre cent quatre vingt sept, après des combats féroces, la ville est reprise par les Castillans dans le cadre de la Reconquista.

De mil huit cent dix à mil huit cent douze, la cité de Màlaga a connu sa dernière occupation étrangère, par les troupes napoléoniennes.

Reine de la Costa del Sol, Màlaga est une ville très touristique. Sa plaza de toros est une des plus connues d' Espagne.

1-Top-003.jpg

1-Top-002.jpg

Elle a vu naître Pablo Picasso; un musée lui est d' ailleurs consacré ainsi qu' un parcours initiatique retraçant son passage dans les petites rues andalouses.

1-Top-005.jpg

Antonio Banderas, qui allait devenir un des " Zorro " les plus séduisants d' Hollywood, est aussi né ici.

1-250px-Zorro_pencil_sketch_CVN-copie-1.jpg

                                                                                       ( image Wikipedia )

Arthur Koestler a vécu à Màlaga qu' il a mis en scène dans son livre " Le testament espagnol ".

 

( les photos, de trente ans d' âge, ont subi les " outrages " du temps . Désolée ).

 

Voir les commentaires

2012-12-08T09:00:00+01:00

Le pont levant

Publié par divagations-et-balades

 

 

voyage cambodge

link  link

 

          Au port de la Lune, la Garonne est traversée par un nouveau pont. Comme il se trouve en aval du ponton d' accostage des immenses bateaux de croisière qui font escale à Bordeaux entre avril/mai et fin septembre, il a été construit un pont levant.

1-PB064192.JPG

Long de quatre cent trente trois mètres, large de trente deux à quarante cinq mètres selon les sections, il est constitué d' un tablier levant de cent dix sept mètres qui s' élève entre quatre pylônes de soixante dix sept mètres de hauteur.

Top-001.jpg

Des essais de levage ont eu lieu hier; je ne le sais malheureusement qu' aujourd'hui par le journal local. Il a fallu douze minutes pour qu' il atteigne les cinquante neuf mètres de cet essai.

Top.bmp.jpg

                                                                       ( photo " Sud Ouest " du 06/06/2012 )

Au printemps prochain, j' essaierai de ne pas rater l' arrivée du premier bateau de croisière dans le port. Si je le rate, je pourrais toujours me rabattre sur les quarante cinq autres qui viendront faire escale ici. Il y en a d' énormes, tel le Crystal, plus haut qu' un immeuble de quatre à cinq étages; il sera intéressant de le voir passer.

Ce pont sera mis en service début deux mille treize...........Si nous passons le vingt et un décembre..........

1-IMG_1420.JPG

1-Top-copie-3.jpg

Voir les commentaires

2012-12-07T08:22:00+01:00

Eglise St Paul

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Son édification commença à Bordeaux en mille six cent soixante et un, et se termina en mille six cent soixante treize. Cette église est typique du style baroque de la contre-réforme.

1-IMG_4021.JPG

1-IMG_4022.JPG

La nef est longue de quarante cinq mètres sur dix neuf de large, et dotée de voûtes en arcs doubleaux.

1-IMG_4023.JPG

1-IMG_4024.JPG

Elle est flanquée de plusieurs chapelles latérales, larges mais peu profondes. En deux mille sept, les Dominicains qui occupent le couvent adjacent, firent installer un lustre métallique pour remplacer la lumière qui aurait du provenir d' une coupole qui n' a jamais été construite, faute de moyen.

1-IMG_4028.JPG

1-IMG_4025.JPG

1-IMG_4026.JPG

Le maître-autel, réalisé entre mille sept cent quarante et un et mille sept cent quarante huit, représente l' apothéose de Saint François Xavier, missionnaire jésuite du XVIème siècle, sculptée par Guillaume Coustou, ainsi que le tabernacle et l' autel en marbre vert.

1-IMG_4030.JPG

Pierre Vernet, réalisa le décor en marbre rouge et le baldaquin formé de quatre colonnes et deux pilastres surmontés de chapiteaux corinthiens.

1-IMG_4031.JPG

1-IMG_4032.JPG

1-IMG_4033.JPG

Deux médaillons sculptés dans du marbre blanc, entourent le maître-autel.

1-IMG_4035.JPG

1-IMG_4036.JPG

Pendant la Révolution, ce maître-autel fut sauvé de la destruction grâce à l' astuce des fidèles qui le rendirent ridicule en coiffant le saint d' un bonnet phrygien, le maquillant d' une grosse moustache faite avec du charbon et en lui mettant une hache et une lance dans les mains. C' est cet aspect ridicule qui le sauva.

 

 

 

Voir les commentaires

2012-12-06T08:55:00+01:00

Les Mascarons de l' Intendance

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Ils sont plus de trois mille, grimaciers ou sournois, dieux et déesses, animaux fantastiques ou anges joufflus, à orner les façades bordelaises. Nés en Italie, ils ont commencé à envahir Bordeaux dès le XVIème siècle; mais c' est au XVIIIème qu' ils connaissent leur grande période. Ils forment un univers fantastique, fantaisiste, souvent burlesque. Ils sont aussi, parfois, le portrait caricaturé d' un notable. Après avoirt subi une éclipse, la mode en revient à la fin du XIXème siècle et même au XXème où l' art déco s' en empare d' une façon plus stylisée. La rénovation du secteur historique, à la fin du siècle précédent les a bien sûr remis en honneur, jusqu' à ce jour.

1-IMG_3856.JPG

Il s' agirait ici de la reine Marie-Antoinette qui avait séjourné tout près.

1-IMG_3859.JPG

1-IMG_3860.JPG

1-IMG_3864.JPG

Bacchus se doit d' être honoré ici, on ne l' a pas oublié;

1-IMG_3870.JPG

1-IMG_3861.JPG

Souriants, grimaçants, sataniques, ces visages nous épient à travers les siècles; ils ont tout vu de nous, nos inventions, nos paix, nos guerres.......Peut-être vaut' il mieux qu' ils ne nous parlent pas, ce ne serait pas forcément agréable à entendre !!!

 

 

 

Voir les commentaires

2012-12-04T09:57:00+01:00

Rideau de fer : expérience

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

          Il paraît que je suis la championne des idées saugrenues, et à la limite, idiotes. C' est ainsi que je m' étais mise un jour dans la tête d' aller voir ce qui se passait derrière le rideau de fer. Personne ne voulant m' accompagner, j' ai " réquisitionné " ma soeur. Je ne peux pas dire qu' elle était vraiment ravie, mais, nous partageons une certaine curiosité. Déjà, à Orly, un CRS nous dit : " vous allez prendre cet avion ? Eh bien, bon courage !" . Cela tombait bien, ma soeur a peur en avion. Installation, ceintures, décollage. Elle était assise à ma gauche, près du hublot. Concession de ma part, pour l' amadouer. Je me tourne vers elle pour lui parler et, .........vois deux pieds en train de battre l' air. Son siège s' était renversé. Fou rire de ma part, récriminations de la sienne. Rien à faire tant que l' altitude de croisière n' avait pas été atteinte. Explication de l' hôtesse : " les sièges ne sont pas fixés, en cas de besoin (?), l' avion, un tupolev, peut être transformé en bombardier en moins de deux heures ". Ah bon !

Enfin Budapest. C' est la vitrine que nous avions choisie. Direction : le Hilton dont nous avons une belle vue depuis la rue qui longe le Danube.

1-Top-001-copie-2.jpg

Il est situé sur la colline de Buda, dans le quartier historique. Buda, viendrait du nom du frère d' Attila. Celui-ci aurait donné son nom à ce lieu qu' il venait de conquérir.

Nous décidons d' aller faire un tour dans ce quartier. Nous passons par de jolies rues aux maisons colorées,

1-Budapestbudacastle100-copie-1

                                                                                        (photo Wikipédia)

Noius arrivons sur une place au milieu de laquelle se dresse une statue équestre de Saint Etienne; A droite, le bastion des Pêcheurs, et à gauche, la basilique Saint Mathias.

1-Top-001-copie-3.jpg

Son toit me rappelle celui de la cathédrale de Vienne, mais ce n' est pas étonnant, si l' on pense qu' au moment de leur construction, l' empire était austro-hongrois.

1-Top-002-copie-2

Une autre promenade nous a fait franchir un beau pont : le Pont des Chaînes, datant du XIXème siècle, et dont l' entrée est gardée par deux superbes lions de pierre.

1-Top-003-copie-1.jpg

On aperçoit, sur l' autre rive du Danube, le Parlement hongrois, surmonté de sa coupole grise et verte.

Nous marchons maintenant dans Pest. Une large avenue, où ne circulent que quelques voitures, nous amène vers une place monumentale : la place du Millénium;

1-Top-004-copie-1.jpg

Au centre de ce monument, s' élève la colonne du même nom. A ses pieds, les principaux héros de l' histoire hongroise, depuis le prince magyar Arpâds jusqu' au dernier Habsbourg et le prince héritier dont l' assassinat à Sarajevo déclencha la première guerre mondiale.

1-Top-005.jpg

Nous avons vu des magasins d' alimentation misérables, où des fromages type " vache qui rit " aux boites poussiéreuses, se vendaient à la portion; des oranges de Cuba, à demi-pourries; des navets et d' affreuses pommes de terre. A côté de ceux-là, d' autres magasins rutilants, débordant de marchandises, des " Fauchon " de l' Est, avec à profusion : whisky écossais, caviar de Russie, foie gras français, ftuits exotiques magnifiques etc...... mais où les Hongrois n' avaient pas accès car on ne pouvait y payer qu' en dollars ou en marks.

J' avais lu dans un guide bleu, qu' au sud du pays se trouvait une ville pittoresque et intéressante : Pecs. J' avais loué une Golf en me disant que c' était une voiture qui pouvait être rapide, et que s' il y avait un problème, je foncerais et défoncerais la frontière autrichienne. Romanesque...........pas tant que ça. Il a fallu dire à la police où nous allions, et, sidérées, nous avons entendu le policier nous répondre qu' il fallait, je ne sais plus combien de temps pour arriver à destination, et que nous devions sans délai signaler notre arrivée à la police locale. Conséquence : pas d' arrêt touristique en cours de route. A Pecs, nous disons vouloir rester trois jours, mais en une journée, nous avions fait le tour de la ville et voulions repartir, mais...........impossible car on a refusé de nous rendre nos passeports. Nous avons du attendre le troisième jour pour filer vers le lac Balaton. En route, sur plusieurs kilomètres, nous avons longé une haute barrière de barbelés, avec, à intervalles réguliers, un mirador où s' ennuyait un soldat armé d' une mitraillette.

C' était le jour de la fête des Mères en France, et nous avons voulu téléphoner à la nôtre. Interrogatoire serré : " quel est le motif de votre appel à l' étranger ? ......Nous n' avons jamais eu l' autorisation de téléphoner, même du Hilton, une fois rentrées à Budapest.

Tout devenait très pesant, et c' est avec soulagement que nous avons pris l' avion du retour. Mais l' expérience était à faire. C' était vraiment un autre monde dont il était difficile de sortir. Comme nous a dit une hongroise avec qui nous avons pu parler , en nous cachant, et quand elle a acquis la certitude que nous n' étions pas des provocatrices de la police politique, " il n' est pas interdit d' aller à l' étranger, mais le prix du passeport équivaut à un an de salaire, alors .."

Vive la liberté !

 

 

 

Voir les commentaires

2012-12-02T11:46:00+01:00

Aurore blanche

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Aujourd'hui, le jardin s' est réveillé médusé. Une fine couche blanche recouvrait l' herbe, les arbustes, même le toit et nos voitures. Tout devenait un peu irréel.

1-IMG_4020.JPG

Les palmiers étaient poudrés comme s' ils partaient à quelque bal;

1-IMG_4018.JPG

et les piracanthas jouaient les coquettes car ce givre faisait ressortir leurs jolies petites boules rouges.

1-IMG_4017-copie-1.JPG

1-IMG_4019.JPG

Bon, c' est vrai, c' est joli, mais............je préfère voir ça au cinéma ou en photo.

Vite, je rentre, et, quoi de mieux qu' un bon feu de cheminée !

1-IMG_3650.JPG

Voir les commentaires

2012-12-02T11:02:00+01:00

Un petit coin d' Italie

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          L' Intendant Tourny, à qui Bordeaux doit son élégance XVIIIème siècle, avait conçu le projet de relier la Garonne et le port, à la ville et aux commerces. C' est ainsi que naquit, en mille sept cent soixante, la place du Parlement, qui s' appelait alors : place du Marché Royal. C' est une place à l' italienne, carrée, avec une belle fontaine centrale, bordée de beaux immeubles sur trois niveaux, à l' alignemant harmonieux,

1-IMG_3994.JPG

aux façades Rococo, richement ornées de mascarons, clefs de voûtes décorées et balcons de fer forgé.

1-IMG_4002.JPG

1-IMG_4007.JPG

1-IMG_4010.JPG

1-IMG_4013.JPG

Au centre de la place, la belle fontaine néo Rococo, oeuvre de l' architecte bordelais Louis Garros, a été érigée en mille huit cent soixante cinq.

1-IMG_3995.JPG

Les enfants adorent tourner autour en courant, ce qui ne va pas sans quelque.........accident !

1-IMG_4016.JPG

Quatre mascarons crachent l' eau,

1-IMG_3996.JPG

quatre figures, surveillant les quatre horizons, en ornent la partie supérieure.

1-IMG_3998.JPG

La place du Parlement est bordées de restaurants dont les terrasses s' étalent sur les dalles dorées. Elle est située dans le quartier historique Saint Pierre, haut-lieu de la gastronomie bordelaise. On y trouve, en effet, un foisonnement de restaurants, la plupart dans de magnifiques salles voûtées. Il m' a été dit, par le propriétaire de l' un d' eux, que les splendides caves voûtées sur lesquelles ils sont construits, communiquaient entre elles et passaient même sous la Garonne, encore au temps de la seconde guerre mondiale, ce qui s' était avéré précieux plus d' une fois, pour qui voulait fuir le danger allemand.

Voir les commentaires

2012-11-30T18:08:00+01:00

Cariatides & Atlantes

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Il est à Bordeaux, cours de l' Intendance, un ancien hôtel du XVIIème siècle, qui est probablement un des immeubles les plus beaux et les plus décorés de la ville. il a été construit entre mille six cent dix et mille six cent quatorze, pour le président du Parlement de Bordeaux, François de Pichon, qui a donné son nom au célèbre domaine viticole de la région de Pauillac : Château Pichon Longueville.

1-IMG_3884.JPG

Au premier étage, on peut admirer des cariatides qui sont représentées tantôt de dos, tantôt de face.

1-IMG_3880.JPG

1-IMG_3881.JPG

1-IMG_3882.JPG

1-IMG_3883.JPG

Un pâtissier bordelais, acheta cet immeuble à Monsieur de Pichon. Son principal concurrent avait lui aussi, acheté un hôtel particulier cours du Chapeau Rouge, qui prolonge le cours de l' Intendance après la place de la Comédie. Il le fit surélever de deux étages. Jaloux, notre pâtissier fit de même, et, ajouta de la splendeur. Aux étages supérieurs, on peut ainsi admirer, colonnes de marbre vert et sculptures de part et d' autre.

1-IMG 3889

1-IMG 3885

1-IMG_3886.JPG

Notre pâtissier, grâce sans doute, à ces embellissements, eut l' insigne honneur d' héberger Louis XIV et Marie de Médicis, sur le chemin de retour vers Paris après leur mariage à Saint Jean de Luz.

Face à cet immeuble, l' ancien hôtel Acquart, datant de la même époque, permet d' admirer deux atlantes, sous la forme d' hommes-poissons, soutenant le premier étage.

1-IMG_3893.JPG

1-IMG_3876.JPG

1-IMG_3877.JPG

Laissons maintenant se reposer ces atlantes et cariatides qui depuis tant d' années soutiennent ces balcons et embellissent la ville.

 

 

Voir les commentaires

2012-11-28T09:21:00+01:00

Conte tragique de la Lune somnambule

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Certains soirs de nuit noire, elle est là, ronde, brillante, comme un gros bonbon au miel accroché dans le ciel.

1-IMG_3432.JPG

Parfois, elle joue à nous faire croire qu' elle est là, tout prés, et qu' elle s' accroche à une fine branche de pin, pour peut-être s' y balancer.

1-IMG_3434.JPG

Quoi de plus normal qu' une lune bien ronde, brillant dans un ciel d' ébène ? Mais, j' ai la preuve qu' elle ne reste pas tranquillement à sa place, la lune vadrouille, se disant que la nuit, tout le monde dort, et qu' on ne la verra pas. Pourtant......

1-IMG_3436.JPG

Je la soupçonne de courir aprés le soleil, dont un jour, il y a bien longtemps, elle était tombée amoureuse. Bien sûr, l' astre du jour s' était bien aperçu de l' effet qu' il produisait, et il en jouait, avec une certaine cruauté, il faut le dire. Le soir, à son coucher, pour aguicher la lune, il nimbait le ciel d' or éclatant;

1-IMG_3329.JPG

La lune, pour lui plaire, se transformait en topaze géante;

1-IMG_3742.JPG

Le matin, il peignait le ciel de couleur de feu, comme si chaque nuage démultipliait sa flamme mensongère.

1-IMG_3443.JPG

La pauvre lune alors perdit la tête. Elle ne savait plus distinguer le jour de la nuit. Elle devint somnambule, et, on la vit divaguer dans le ciel.

Dans le ciel pâle du petit matin, quand finissaient de s' estomper les artifices du soleil.

1-IMG_3706.JPG

C' est là qu' elle commença à maigrir.

1-IMG_3453.JPG

on la vit, de plus en plus mince, dans le bleu de la pleine journée, où elle errait, sans savoir où aller, ni sans doute, où elle était;

1-IMG_3668.JPG

Et le soleil continuait à jouer au chat et à la souris, se cachant de l' autre côté du firmament, dès qu' il l' apercevait quelque part.

Devenue complètement démente, elle se parait d' écharpe diaphane, que, telle Iris, elle laissait traîner derrière elle.

1-IMG_3838.JPG

Et, le soir revenant, elle se drapait de voiles roses, pour aller, disait' elle, hanter les rêves des enfants, en tentant d' échapper aux griffes qui, croyait' elle, étaient là pour la déchiqueter.

1-IMG_3846.JPG

Pauvre lune !!!

Voir les commentaires

2012-11-27T09:16:00+01:00

Crops circles

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  link

 

 

          Je crois qu' un , ou plusieurs drones extraterrestres ont atterri dans mon jardin. sans doute pendant la nuit. J' avais entendu un bruit sidéral, mais, je pensais que je rêvais. Or, le lendemain matin, nous avons détecté ces ronds étranges qui écrasaient l' herbe, et qui, immédiatement, nous ont évoqué des crops circles.

1-IMG_3794.JPG

Ils sont vraiment petits allez-vous dire, oui, mais, ou bien ce sont des drones qui se sont posés, ou bien c' est une race lilliputienne qui a atterri. Peut-être est-ce le prélude à une tentative d' invasion, car il y a quand même plusieurs engins qui ont vitrifié l' herbe.

1-IMG_3793.JPG

Où sont ces soucoupes volantes miniature ? Les extraterrestres sont' ils repartis pensant que les humains sont sans intérêt ? Ou bien ont' ils planqué leurs engins, et invisibles à nos yeux grâce à leur petitesse, sont' ils là, en train de nous espionner et de fomenter un mauvais coup ? Tiens ! un autre que nous n' avions pas encore vu !

1-IMG_3792.JPG

Celui-ci paraît plus grand et plus parfait que les autres. Est-ce le vaisseau-amiral qui a laissé cette trace ?

La question angoissante qui se pose est : y-a-t' il maintenant sur terre une cinquième colonne d' êtres venus de l' espace ? Et pourquoi ? Pour nous asservir ? Pour faire de nous une réserve de protéines ? Un zoo immense qu' ils feraient visiter à leurs enfants pendant les vacances ? Pour nous exterminer parce qu' ils nous trouveraient malfaisants et dangereux ?

Toujours est' il que ces traces sont bien mystérieuses.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog