Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-09-09T07:30:11+02:00

La légende du village écrasé

Publié par divagations-et-balades

          Très très loin d' ici, au pied d' une montagne noyée dans la brume, était un village dont les habitants ne pensaient qu' à festoyer.

La légende du village écrasé

          Et tout spécialement les nuits de pleine lune.

La légende du village écrasé

          Ils chantaient, dansaient et s' enivraient de vin de palme, jusqu' à l' aube, où, épuisés, ils oubliaient de travailler pour assurer leur subsistance.

La légende du village écrasé

          Et voilà qu' un soir, une silhouette apparut à l' entrée du village. Un homme âgé, apparemment à bout de force.

La légende du village écrasé

          Boitant bas, il demanda abri et nourriture. Vivant pourtant dans un véritable jardin d' Eden, où rien ne leur manquait, les habitants du village se moquèrent de lui, refusèrent, et....... reprirent leurs jeux et leurs danses.

          Mais, heureusement pour lui, il toucha le coeur d' une jeune fille qui lui apporta de quoi manger et boire, et lui offrit un abri pour la nuit.

          En partant, le lendemain, l' homme lui dit : " éloignes-toi du village, car la nuit prochaine, un esprit viendra apporter la mort ".

          Effrayée, la jeune fille courut avertir les gens du village, mais, ils ne la crurent pas, et continuèrent à festoyer avec leur insouciance habituelle.

          Quand elle s' enfuit, au coucher du soleil, elle aperçut le vieil homme en train d' exécuter une danse rituelle qu' il accompagnait d' une étrange mélopée. Et.............la montagne s' effondra sur le village.

          Quand la jeune fille revint, il n' en restait rien; le village était complètement écrasé.

          Voilà ce qui arrive quand on refuse la loi sacrée de l' hospitalité ! Et, de plus, on sait jamais à qui on la refuse !!!!

          Bien plus tard, une nouvelle aurore finit par se lever. Un ciel incandescent chassa les mauvais nuages.

La légende du village écrasé

          La jeune fille devint une femme sage, vénérée de tous ceux qui venaient la consulter pour qu' elle les aide à affronter les malheurs de la vie.

Voir les commentaires

2014-09-07T06:53:35+02:00

La légende des bonsaïs

Publié par divagations-et-balades

          Un jour, un Chinois partit, comme tous les matins, faire une promenade. Mais, ce jour-là n' était pas tout à fait comme les autres. C' était son anniversaire, et, alors que d' habitude ce n' était que fête, il ressentait un sourd malaise.

          Il était à l' âge où, l' insouciance qui accompagnait la vie depuis la prime jeunesse, se trouvait, tout à coup, entachée d' une minuscule inquiétude, dont on devinait qu' elle ne pourrait que grandir.

          C' était un matin de brouillard et de froid, où un soleil de glace, à demi paralysé, n' arrivait qu' à peine à réchauffer la montagne.

La légende des bonsaïs

          Il était bien courageux d' aller affronter ces hautes terres parcourues d' une bise mordante. Mais, il avait une motivation forte qui le poussait à grimper toujours plus haut. Il avait remarqué que les arbres étaient de plus en plus petits, même très âgés, à mesure que l' on se rapprochait du sommet.

La légende des bonsaïs
La légende des bonsaïs

          Il en avait déduit que c' était pour mieux résister aux conditions climatiques extrêmes de la montagne, neige, froid et vent violent, et, que ces petits arbres avaient un pouvoir magique qui leur donnait endurance et longévité.

          Notre Chinois avait identifié cette sourde inquiétude qui, maintenant, le rongeait de plus en plus : la conscience de sa finitude, et la peur de la maladie; alors, il avait décidé de s' emparer du pouvoir magique de ces petits arbres, et il escaladait la montagne ce jour-là pour aller en voler un.

          Il évita soigneusement un bel arbre rouge. On était en Chine ancienne, et le rouge était encore couleur de mort et de maladie.

La légende des bonsaïs

          Il jeta son dévolu sur un magnifique pin, qui semblait plein de force et de vitalité.

La légende des bonsaïs

          Tout heureux, le Chinois repartit chez lui, portant son précieux trésor, persuadé que sa magie allait lui assurer longue vie et bonne santé.

           Par la suite, vénérés en raison de leur grand âge, considérés comme un lien entre la Terre et le ciel, les bonsaïs furent propagés dans toute l' Asie par des moines bouddhistes au Xème siècle. Mais, c' est au Japon que l' art de les cultiver, longtemps apanage de la noblesse, est le plus raffiné.

La légende des bonsaïs

Voir les commentaires

2014-09-05T07:15:18+02:00

La Pharaonne

Publié par divagations-et-balades

          En Egypte ancienne, il n' y eut pas que Cléopâtre et son nez problématique,

Wikipedia

Wikipedia

          D' ailleurs, je me suis toujours demandée d' où Pascal tenait que Cléopâtre avait un grand nez.

          Donc, il n' y eut pas que Cléopâtre; je veux dire, en tant que reine exerçant le pouvoir. Bien sûr il y eut Tyi, grande épouse royale d' Amenhotep III qui acquit une grande influence,

Wikipedia

Wikipedia

          Nefertiti, dont parait' il, Cléopâtre admirait, et jalousait, la beauté. Elle était la grande épouse royale d' Akhenaton, l' un des derniers rois de la XVIIIème dynastie. A la mort de celui-ci, certains disent qu' elle eut une grande influence sous le nom de Semenkhkaré, mais ceci est controversé.

Ce buste fameux est au Musée de Berlin. Des mauvaises langues affirment que c' est une copie datant de 1912

Ce buste fameux est au Musée de Berlin. Des mauvaises langues affirment que c' est une copie datant de 1912

          Mais, aussi grandes furent' elles, une autre reine les domine : Hatshepsout, " la première grande femme dont l' histoire ait gardé le nom " disait un grand égyptologue anglais.

 

Wikipedia

Wikipedia

          Fille de Touthmosis 1er, et épouse rituelle d' Amon, Hatshepsout devint, bien que femme, pharaon durant la minorité de Touthmosis III, son neveu.

          Elle s' empara du pouvoir, et relégua le futur Touthmosis III, au seul rôle subalterne de prince consort. Il semble qu' elle fut aidée dans cette entreprise par le grand intendant Senmout, qui fut aussi l' architecte du temple funéraire qu' elle se fit construire à Déir Al Bahari, sur la rive occidentale du Nil, à Thèbes.

La Pharaonne

          Ce temple est révolutionnaire. Adossé aux hautes falaises lybiques, il présente des terrasses reliées entre elles par des rampes, et des plans inclinés unissent les portiques à la falaise. Il annonce, avec mille ans d' avance, le classicisme grec.

          Contigu à Déir Al Bahari, se trouve un petit temple dédié à la déesse Hathor. Les artisans qui l' ornèrent,donnèrent à la déesse les traits du visage d' Hatshepsout. Celle-ci dut cet honneur au fait qu' elle préféra l' amour et le commerce à la guerre.

La Pharaonne

          On y voit aussi Hathor sur une fresque très bien conservée.

La Pharaonne

          Le temple de Déir Al Bahari était entouré d' arbres sacrés. C' étaient des arbres à encens ramenés du voyage d' exploration entrepris par la flotte de la reine au pays de Pount, pays mystérieux dont on ne sait vraiment où il se trouvait.

Ce voyage est raconté par des fresques sur les bas-reliefs des portiques. Celles-ci se trouvent au portique sud.
Ce voyage est raconté par des fresques sur les bas-reliefs des portiques. Celles-ci se trouvent au portique sud.

Ce voyage est raconté par des fresques sur les bas-reliefs des portiques. Celles-ci se trouvent au portique sud.

          Hatshepsout, dont le nom de couronnement était Maâtkarê, aurait régné plus de vingt et un ans. Touthmosis III lui succéda. Vingt ans aprés, pour, sans doute, se venger d' avoir été tenu à l' écart, il fit subir à Hatshepsout une " damnatio memoriae " en faisant effacer son nom de tous les monuments. On peut quand même se demander pourquoi il a attendu si longtemps.

          Malgré cela, le souvenir de la pharaonne demeura vivace au cours des dynasties suivantes, et, a même franchi les millénaires.

Voir les commentaires

2014-09-03T07:54:40+02:00

Le rosier fou

Publié par divagations-et-balades

          En cet été bizarre qui n' en fut vraiment un qu' épisodiquement, des choses étranges se sont passées dans notre jardin.

          Le rosier " Pierre de Ronsard " par exemple, qui, naguère, se distingua pour avoir fait naître une rose blanche parmi ses roses roses,

Héroïne du Conte de la Rose Blanche

Héroïne du Conte de la Rose Blanche

          et sans doute, montré à cette occasion, des tendances un peu étranges que nous n' avions pas comprises, est devenu, cette année, je le crains, complètement fou.

          Mais comment est-ce possible ? Il faut arrêter de faire de l' anthropomorphisme, et penser qu' une plante, par essence végétative, puisse se comporter comme un humain.

          Mais, est-ce bien sûr ?

          Il existe une science de l' affectivité élaborée par des médecins, des dentistes, des pharmaciens, au contact de leurs patients dans la vie quotidienne, et qui, bien sûr, surprend les chercheurs universitaires ou hospitaliers.

          La phytothérapie affective sera l' union entre la sexologie, l' agriculture, l' histoire de la médecine et la botanique, l' étymologie et la parfumerie, l' homéopathie et la pharmacologie, les sciences psychiques et les sciences biologiques.

          La seule chose importante est de parler de science de l' âme.

          La phytothérapie médicale, proposée par certains depuis mille neuf cent quatre vingt, a une seule recette : " à chaque plante correspond un conflit affectif ".

          Les plantes poussent autour des hommes qui en ont besoin. Toute plante est médicinale pour quelqu'un; elle gomme un conflit affectif et sa puissance est considérable. Les Anciens le savaient bien, qui étaient plus près de la nature que nous, et en comprenaient les messages. Leur intuition a permis d' établir un langage éternel. Chaque nom de plante évoque ses rapports à l' homme.

          Par exemple :

     * estragon : en dehors de ses gonds, mis KO par le combat livré contre un dragon de vertu.

     * armoise : le moi armé. Tout pour l' être est agression. A l' origine, une grande déception affective qui déclenche un état d' alerte permanent, et ........des tumeurs hypophysaires.

          Ceux qui faisaient des philtres d' amour avaient bien compris.

          Alors, pourquoi s' étonner si un rosier est devenu fou ? Et qu' est-ce que la folie, sinon des comportements devenus anormaux et qualifiés comme tels ?

          Voyez donc, il y a quelques semaines, nous avons constaté qu' au lieu de produire ces magnifiques roses qui nous enchantaient,

 

 

Le rosier fou

          Nolus avons eu la surprise de voir...............une églantine !

Le rosier fou

          Mais, qu' est-ce qui lui a pris ? La flemme d' aller au bout du programme ? Il faisait très chaud ces jours-là, celà lui aurait' il ramolli l' esprit ? Altéré son ADN ?

          Nous l' avons épié pendant quelques jours; rien de nouveau ne se passant, nous avons relâché notre surveillance. C' était sans doute, un simple accident de parcours.

          Et voilà que ce matin, un regard machinal vers le sommet d' une branche, m' a scotchée, ahurie.

          Qu' est donc cela ?

Le rosier fou

          L' image d' un oursin me vient à l' esprit. Une rose-oursin !!! Mais ça n' existe pas !!!

          Et pourtant, elle est là, sereine, tranquille, provocante. Quelle vie invisible s' agite dans ces pétales pointus ?

          Alors s' empara de moi une idée inquiétante et fascinante : " et si notre rosier était en train de tenter de s' animaliser !!! ".

Voir les commentaires

2014-09-01T06:59:15+02:00

Le sentier des chevreuils sportifs

Publié par divagations-et-balades

          Nous voilà donc parties à l' assaut de la dune. Une " bonne " surprise nous attend : arrivées au sommet du chemin de sable.........nous voyons se dérouler un sentier qui monte encore plus haut.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes dans la forêt et les cigales s' en donnent à coeur-joie de cymbaliser d' une façon assourdissante et effrénée. Le sol redevient plat, et nous commençons à voir de belles échappées sur le lac.

Le sentier des chevreuils sportifs
Le sentier des chevreuils sportifs

          Mais voilà que nous montons encore;

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous nous offrons quelques belles glissades sur les aiguilles de pin. La pente vers le lac devient un peu plus raide.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Par endroit, le sentier semble se perdre;

Le sentier des chevreuils sportifs

          Et, brusquement, montre qu' il est bien là, et............qu' il grimpe encore !

Le sentier des chevreuils sportifs

          L' amie parisienne monte obstinément et méthodiquement. Je ne suis pas sûre qu' elle ne me maudisse pas dans son for intérieur.

          Les vues sur le lac  valent bien quelques tiraillements dans les mollets.

Le sentier des chevreuils sportifs
Le sentier des chevreuils sportifs

          Puis, tout à coup, on redescend. Dernière vue d' en-haut.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes maintenant en terrain plat. Il y a des flaques de bruyères dispersées comme au hasard.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes maintenant en bas, attablées au petit café, face au lac que nous ne dominons plus,

Le sentier des chevreuils sportifs

          Et à côté de la plage où les aoûtiens qui viennent d' arriver ont bien besoin de bronzer un peu. ( Et si certains veulent se baigner......);

Le sentier des chevreuils sportifs

          Quand à nous, satisfaites, nous avons bien terminé les

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous avons déjà en tête la prochaine balade.

          ( Nous ne savions pas qu' elle ne pourrait se faire et que celle-ci était la dernière avant que l' amie ne rejoigne son cher Paris ).

Voir les commentaires

2014-08-31T09:16:45+02:00

Piqûre de rappel

Publié par divagations-et-balades

          Ne croyez pas que je radote, et je ne voudrais pas vous ennuyer, mais, je suis en train de lire :

Piqûre de rappel

          Et, quiconque est attaché à la liberté, à la loyauté dans les rapports humains, bref, à tout ce qui fait l' honneur de notre humanité, ne peut qu' éprouver colère et indignation à la lecture de ce livre-témoignage.

          Il s' y greffe le besoin de faire quelque chose pour que cet homme soit rendu à sa famille, et tout simplement à sa vie que les Qataris sont en train de lui voler, et de quel droit ?

          Outre une pétition que j' ai signée, mais dont je ne suis pas sûre qu' elle émeuve beaucoup ceux qui tiennent les rênes de la liberté de Jean-Pierre Marongiu, ici, et au Qatar, en raison d' intérêts financiers, mais on ne sait jamais ! que nous reste t' il pour agir pour lui ? Acheter son livre, afin que sa famille puisse vivre et qu' il puisse lui, faire face à son affolante situation.

          Alors, je compte sur la fraternité de notre devise et la solidarité qui ici, ne sera pas un vain mot.

Voir les commentaires

2014-08-30T05:34:05+02:00

Trompeuse Lobélie

Publié par divagations-et-balades

          Malignes comme nous sommes, nous avons retrouvé le bon sentier. Le Gaouleou est derrière nous. Il n' a pas réussi à nous retenir prisonnières de ses charmes.

Trompeuse Lobélie

          Le sentier de la Lobélie nous invite à nouveau à l' aventure.

Trompeuse Lobélie

          Il suit la rive de très près, et, soudain, nous aboutissons à une charmante petite crique.

Trompeuse Lobélie

          Le calme et la paix distillés par cet endroit, sont presque surnaturels. C' est une crique pour les Fées, d' ailleurs, qui peut dire qui sont ces baigneuses ?

          Ici, on se sent loin du monde. C' est un de ces lieux privilégiés et magiques, comme il en existe quelques-uns sur notre planète, où l' on a l' impression d' être à l' abri de toute laideur, et qu' il faut dénicher au prix d' un petit effort.

          Je m' y attarde, assise sur une souche. Une sorte de rêve éveillé m' emplit d' une étrange langueur. Je resterais volontiers davantage, mais.....l' amie parisienne a filé, et se trouve déjà loin. Pourtant ! Je l' ai vue, il y a peu.

          Allez, debout ! J' allonge le pas pour la rattraper.

          Et..........de manière imprévue, le sentier semble finir là, brusquement, butant sur le lac omniprésent.

Trompeuse Lobélie

          Encore un cul-de-sac ! Mais, où est passée la parisienne ? Aurais-je du la voir rebrousser chemin ? Avançons. Le sentier tourne à angle droit, et s' est transformé en chemin de sable grimpant à l' assaut de la dune.

          La parisienne est déjà presque au sommet. Je la sens peiner un peu dans son ascension.

Trompeuse Lobélie

          Une flèche en bois est là, et, me nargue un peu en indiquant :

Trompeuse Lobélie

          Et alors ! Ce n' est pas ça qui va me décourager. A mon tour, je me lance à l' assaut de la dune, non sans un regard un peu trop plein de commisération pour le malheureux homme qui a fait trois mètres et, a renoncé.

Trompeuse Lobélie

          Une modestie tardive me fait me demander si nous ne sommes pas un peu présomptueuses. Allons-donc, me dis-je, j' étais très sportive ! " Oui mais, il y a longtemps " crois-je entendre dire une petite voix intérieure.

          Mais, quelle perfidie ! Allez, hop ! En avant !

Voir les commentaires

2014-08-28T10:11:51+02:00

Danse avec les virus

Publié par divagations-et-balades

          Ils sont nombreux dans les profondeurs des forêts de l' Afrique tropicale. Ils s' y tapissent depuis des milliers d' années...........

          Ils viennent, " mangent " ce qu' ils peuvent, puis, se replient dans la forêt.

          Ils reviennent toujours.

          Le dernier en date à venir nous visiter se nomme " Ebola ". On dirait un nom de danse africaine.

 

         

Virus Ebola. Source Wikipedia.

Virus Ebola. Source Wikipedia.

          Sa première apparition date de mille neuf cent soixante seize. Il a fait des offensives foudroyantes en mille neuf cent quatre vingt neuf, et quatre vingt dix. Puis, il est reparti se cacher. Et aujourd' hui, le voilà qui revient pour une nouvelle attaque. Et la première est évidemment en Afrique, son lieu de naissance.

          Voilà où il sévit ces jours-ci.

Sa localisation il y a 3 jours. Wikipedia.

Sa localisation il y a 3 jours. Wikipedia.

          Pourquoi ces virus, tel l' Ebola, ou le VIH par exemple, jouent' ils les marionnettes en venant faire un tour, puis, s' en vont, aprés avoir détruit nombre d' êtres humains au passage ?

          Il y a quelques années, un scientifique américain, Robert Preston, qui, à ce moment-là, siégeait au Conseil des Sciences Humaines de l' Université de Princeton, avait émis une théorie qui m' avait semblé intéressante. D' aprés lui : 

          " L' apparition de l' Ebola, et de bon nombres d' autres agents des forêts humides, semblait une conséquence naturelle de la dégradation de la biosphère dans les régions tropico-équatoriales.

Déforestation en Afrique. Wikipedia.

Déforestation en Afrique. Wikipedia.

          Les virus se manifestent dans les parties du monde endommagées sur le plan écologique. Nombre d' entre eux viennent des abords violés des forêts vierges, ou des savanes trop rapidement colonisées par des populations animales et/ou humaines.

Danse avec les virus

          Les forêts vierges sont les réservoirs profonds de la vie sur la planète, elles renferment la plupart des espèces végétales et animales du monde. Elles sont également les plus vastes réservoirs de virus, puisque tout ce qui vit en est porteur. Quand les virus sortent d' un écosystème, ils tendent à se diffuser par vagues dans la population humaine comme les échos d' une biosphère mourante ".

          Et Preston ajoute :

          " La Terre, ne serait' elle pas en train de fabriquer une réponse immunitaire contre la race humaine ? Elle commence à réagir à l' homme comme à un parasite...........Peut-être la biosphère n' aime t' elle pas la présence de plus de six milliards d' êtres humains ?

Image Wikipedia

Image Wikipedia

          Mais, on pourrait dire aussi, que l' augmentation de la population humaine au cours des cents dernières années, a produit une énorme quantité de viande, présente partout, et pas toujours capable de se défendre contre une forme de vie qui voudrait la consommer.

          La nature voudrait' elle ainsi rétablir son équilibre ? Si tel est le cas, la Terre commence à attaquer la race humaine, considérée comme un parasite infectieux dont elle veut se débarrasser ".

          Preston pose alors une autre question inquiétante :

          " Les virus ne font'ils pas partie d' un processus naturel d' élimination, très mal intentionné envers notre espèce ? "

          Si un virus tueur se propageait par voie aérienne, il ferait le tour du monde en quelques semaines ou, au plus, en quelques mois.

Danse avec les virus

          Assistons-nous à un nouvel épisode de la revanche de la forêt vierge ?

          Cette épidémie, comme les précédentes, va s' arrêter, presque d' elle-même. Le virus va, une fois de plus, se replier dans sa cachette.

          Il reviendra.

          En attendant, nous n' arrêterons pas de danser.

Danse avec les virus

Voir les commentaires

2014-08-26T13:24:26+02:00

La Pointe du Gaouleou

Publié par divagations-et-balades

          D' où vient ce nom ? Peut-être est-ce la forme gasconne de " Gaule ", vestige du temps de la Gaule Aquitaine !

          Le Gaouleou est une petite presqu' île. A la pointe, on a une vue à trois cent soixante degrés sur le lac.

 

La Pointe du Gaouleou

          Sur notre chemin, à notre gauche, roselière et bateaux.

La Pointe du Gaouleou

          En poursuivant notre panoramique : la dune, et à son pied, la plage.

La Pointe du Gaouleou

          Et partout, le lac, qu' enchâsse la forêt.

La Pointe du Gaouleou

          Nous approchons de la pointe, avec ces fleurs improbables, surgies du sable.

La Pointe du Gaouleou
La Pointe du Gaouleou

          Déjà, nous contournons la pointe.

          Un pin foudroyé n' en finit pas de se noyer dans la roselière.

La Pointe du Gaouleou

          De l' autre côté, un bout de lac, dans un cadre de bois mort.

La Pointe du Gaouleou

          Et............Nous nous perdons. Le chemin que nous avons pris finit en cul-de -sac au ras de l' eau.

          Nous rebroussons chemin, pour essayer de retrouver celui qui nous ramènera sur le sentier de la Lobélie.

          Allons-nous y arriver ? Peut-être aurions-nous du semer des petits galets blancs !!!!

          A bientôt ! ........... Peut-être ! Quels animaux sauvages hantent ces bois ?

Voir les commentaires

2014-08-25T05:46:31+02:00

Où es-tu ?

Publié par divagations-et-balades

          Où es-tu, mon vieux jardinier algérien d' un jardin d' Aïn Taya, qui un jour m' avait dit : " Ma fille, n' oublie jamais de regarder pousser les fleurs ".

Où es-tu ?

          Je t' imagine, Vieux Sage, quand, du haut du vrai paradis d' Allah où tu es maintenant, tu regardes vers cette Terre qui s'obscurcit, et je vois les larmes amères qui coulent de tes yeux.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog