Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La vitamine D. Pourquoi ? Quand ? Pour qui ? Comment ?

Publié par

1-IMG 2668

POURQUOI ?

          La vitamine D, une des quatre vitamines liposolubles, c' est à dire, soluble dans les graisses, est connue depuis longtemps pour être la vitamine du squelette, et ceux qui, dans leur enfance, ont connu l' huile de foie de morue, n' en ont sans doute pas un bon souvenir.

          On sait maintenant, après que des études sérieuses se soient intéressées à elle, qu' elle joue un rôle très important dans la santé en général, et qu' elle a de nombreuses vertus toutes attestées scientifiquement. Outre son action bien connue sur le système osseux, voici quels sont ses principaux bienfaits:

Protection anti-grippe

Prévention de l' apparition de la maladie de Crohn chez les sujets avec antécédents familiaux.

Retarde l' apparition de la sclérose en plaques. ( Plus fréquente dans le nord de la France, moins ensoleillé ).

Diminue la sévérité de l' asthme.

Freine la progression de la tuberculose.

Optimise les traitements de l' ostéoporose, et sans doute aussi de l' hépatite C.

Favorise la rémission du psoriasis.

Améliore la qualité de vie après un cancer du sein.

Agit sur plus de deux mille gènes du génome humain.

L' être humain la synthétise grâce à l' action des UVB du soleil sur la peau.

 

QUAND ?

           Chaque année, d' octobre à avril sous nos latitudes.Il faudrait résider au sud de Rabat au Maroc pour espérer que la peau la synthétise toute l' année. Dans la moitié sud de la France, les UVB sont assez forts de la mi-avril à la mi-octobre pour que la synthèse se fasse, à condition de s' exposer entre 12h et 16h, heure légale d' été. De quoi faire hurler les dermatologues, mais de quoi éviter le retour du rachitisme chez les enfants ( dont on recommence à trouver des cas ), et l' ostéomalacie chez les adultes, en particulier les personnes âgées.

Si on a la peau blanche, ne pas dépasser quinze minutes d' exposition consécutives; le rougissement de la peau est un signal d' arrêt.

Si la peau est bronzée ou foncée, les UVB passent moins bien et il faut doubler le temps d' exposition.

Dans la matinée et en fin d' aprés-midi, les rayons UVB sont trop faibles pour qu' une synthèse efficace se produise.

Attention : une crème solaire fait s' effondrer de plus de 95% la synthèse de la vitamine D. De même, les tatouages. Et le verre d' une vitre bloque les UVB, alors pas de bain de soleil derrière la fenêtre.

 

POUR QUI ?

          Tout le monde. En France, 80% des adultes sont carencés. Plus de 90% au sortir de l' hiver. Il y a une mention spéciale pour les personnes à risque :

Personnes âgées

Personnes obèses

Personnes à peau bronzée ou foncée

Personnes se couvrant systématiquement au soleil

Femmes enceintes

Personnes atteintes d' ostéoporose, quel que soit l' âge

Personnes atteintes de douleurs diffuses chroniques

Personnes atteintes d' un problème de malabsorption

Personnes atteintes d' insuffisance rénale

Personnes atteintes d' une maladie auto-immune

Personnes atteinte d' un cancer qui majore le risque de perte osseuse

Les doses : l' idéal est de faire pratiquer un dosage sanguin de la vitamine D afin d' ajuster les doses. Mais il existe une échelle internationale qui permet d' ajuster la quantité quotidienne recommandée ou AQR en fonction de l' âge :

 

De zéro à douze mois :                                800 à 1000 UI

De un à trois ans :                                        600 à   800 UI

De quatre à huit ans :                                  600 à   800 UI

De neuf à dix huit ans :                                800 à 1000 UI

De dix neuf à cinquante ans :                           800 UI

De cinquante et un à soixante dix ans :   1000 à 1500 UI

Plus de soixante dix ans :                               > 1500 UI

Grossesse/Allaitement :                              800 à 1000 UI

 

Pour assurer une santé optimale, la concentration sanguine en vitamine D doit être comprise entre 40 et 60 nanogrammes par millilitre. Ce que l' on obtient avec les doses ci-dessus.

Il y a une toxicité de cette vitamine, mais la marge est grande car pour qu 'elle soit toxique il faudrait atteindre des concentrations supérieures à 200 nanogrammes par millilitre.

 

COMMENT ?

          L' alimentation n' apporte que de la vitamine D2, en petite quantité. ( poissons gras, huitres, oeufs )

Exposée au soleil, la peau fabrique naturellement de la vitamine D3. Le bon sens impose donc de supplémenter en vitamine D3 dont l' efficacité biologique est bien meilleure.

La meilleure forme d' administration, et la plus moderne, est la vitamine D3 en solution huileuse naturelle combinée avec de la vitamine E elle aussi naturelle, sous forme de gouttes, beaucoup plus facile à doser.

Préférer les gouttes dosées à 400 UI dont il suffira de prendre de deux à quatre ou cinq gouttes par jour selon l' âge.

Les produits qui sont dosés à 100000 UI, que l' on prend une fois par mois semblent pratiques mais imposent une charge trop importante d' un seul coup.

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog