Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

afrique du nord

2012-10-08T06:37:00+02:00

jardins marocains

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

          Les jardins marocains, du plus modeste au plus élaboré, sont des morceaux de jardin d' Eden tombés sur terre. Luxuriance, couleurs, murmures de l' eau, tout est fait pour le plaisir des yeux et le ravissement de l' âme.

Poussons la première porte, une dentelle de fer forgé;

1-Top-004-copie-3.jpg

Celui-ci est petit, mais il enchante par l' harmonie des tons, la fraîcheur de l' eau qui chantonne dans son bassin;

A l' inverse, celui-là semble présenter un aimable fouillis, mais ce n' est qu' apparence;

1-Top-014-copie-1.jpg

Promenons-nous dans quelques-uns de ces jardins de rêve;

1-Top-copie-6.jpg

1-Top-001-copie-4.jpg

Nous projetons d' avoir une eau murmurante dans notre jardin, je ne sais quand........peut-être l' an prochain avec un peu de chance.......un peu ce genre.......en plus petit,

1-Top-002-copie-4.jpg

pour retrouver ici mon jardin de Casablanca............à moins que cela ne reste qu' un rêve.........

J' aime beaucoup celui-ci :

1-Top-003-copie-4.jpg

Ces jardins sont magiques, une musique à eux seuls, entre le chant de l' eau et celui-des oiseaux. Et quand, parfois, quelques notes de oud flottent dans l' air et arrivent vers nous, telles de légers papillons, on s' envole vers les Mille et unes Nuits, en une sorte de voyage intemporel.............en tapis volant.

Voir les commentaires

2012-10-07T05:33:00+02:00

Le tombeau de la Chrétienne

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

          A une cinquantaine de kilomètres à l' ouest d' Alger, au village de Sidi Rachid près de Tipasa, se trouve un énorme tumulus cylindrique connu sous le nom de " Tombeau de la Chrétienne ".

Ce nom étrange me laissait présager une histoire, ou même une légende, mais, déception, son origine serait beaucoup plus prosaïque; il viendrait de panneaux de pierre encadrés dans le chambranle de quatre portes, partagés au centre par des moulures disposées en croix.

1-Top-copie-5.jpg

Vu de loin, il ressemblait à une grosse meule de foin. Si ce n' était pas le tombeau d' une chrétienne, qu' était donc ce monument ? De quand datait' il ?

Il semble que l' on en parlait déjà quarante ans après J.C. au temps où Rome avait conquis l' Afrique du Nord appelée alors :  Royaume de Maurétanie. Les historiens sont divisés à son sujet. Certains pensent qu' il s' agit d' un mausolée royal construit à la demande du roi Juba II pour son épouse, la reine Cléopâtre Séléné. Pour d' autres, qui le datent bien antérieurement à l' époque romaine, il ne serait qu' une construction indigène, avec une influence grecque cependant.

La reine Cléopâtre Séléné était vénérée par la population locale, son tombeau le fut aussi. Et beaucoup pensent qu' une erreur de traduction a fait de " tombeau de la romaine " le " tombeau de la chrétienne ". Au crédit de cette théorie est le fait qu' au premier siècle de notre ére, le christianisme ne s' était pas encore étendu hors de la Palestine.

1-Top-006-copie-2.jpg

Des amis m' avaient emmenée voir ce monument; étant près de Tipasa, nous en avons visité les ruines romaines. Elles sont bien modestes à côté de celles de Timgad ou d' El Djem en Tunisie, mais je leur trouvais un charme mélancolique.

1-Top-002-copie-3.jpg.Tout près, le jardin d' une villa bien cachée par la verdure; elle était très connue, mais j' en ai oublié le nom et la raison de cette célébrité. Il y avait aussi des stèles et des colonnes romaines dans son jardin.

1-Top-003-copie-3.jpg

Mais il ne fallait pas trop s' attarder, les temps étaient troublés et il ne faisait pas bon circuler à la nuit tombée. Nous décidons de rentrer à Alger. La route suivait la mer, derrière nous, au loin, se profilait la presqu' île du Chenoua, où par une funeste inspiration, nous devions aller quelques jours plus tard, un mauvais jour, mais c' est une autre histoire.

1-Top-005-copie-3.jpg

Mes souvenirs sont moins fanés que les photos, et j' ai encore dans la tête les couleurs qui sur ces images paraissent bien fades.

Voir les commentaires

2012-10-04T06:11:00+02:00

Luxe, calèche et tanneries

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

          Aprés le thé à ma menthe et quelques briouats et cigares aux amandes et miel, ( mes préférés ), nous décidons d' aller faire un tour chez les bijoutiers. Ils viennent souvent de Tata, village perché là-haut dans la montagne, au sud, où l' on n' accède, (accédait ? ), qu' à dos de mulet. Là, je succombe à un collier de corail à perles d' argent, ( pour remplacer celui beaucoup plus joli que ma soeur m' a piqué, comme mes pull-over. Ah! les soeurs ! Au moins mon frère ne me prend rien de tout ça, il me pique des disques ! ), et une boite à bijoux en argent ciselé.

1-PA034177.JPG

Heureusement pour mes finances, en fait de bijoux je n' aime que l' or, et ici, il n' y a que de l' argent. Sinon......Ce n' est pas par snobisme, mais l' argent noircit sur moi. En fait c' est lui qui ne m' aime pas.

L' aprés-midi, nous décidons de faire une balade en calèche, et de jouer les princesses se promenant incognito. En fait, nous ne jouons que les touristes.

Voilà un cocher qui nous fait signe.

1-Top-007-copie-2.jpg

Allez, hop ! Nous voilà parties.

1-Top-008-copie-1.jpg

Nous voulons aller vers le quartier des tanneurs;

Notre cocher nous demande une halte pour besoin physiologique personnel. j' en profite pour photographier une enfilade de remparts bien conservés.

1-Top-009-copie-1.jpg

Nous y voilà; j' aime bien les tanneries, ces cuves de couleurs, ces peaux qui sèchent au soleil;

1-Top-010.jpg

Il y en a partout, à même le sol. L' odeur n' est pas très agréable, surtout celle des peaux de mouton je crois.

1-Top-011-copie-1.jpg

C' est vraiment de l' artisanat;

1-Top-012-copie-2.jpg

Je ne sais plus à quoi sert ce four. Fait' il seulement partie de cette tannerie ? Je ne sais plus. Si quelqu' un a une idée ???

1-Top-013-copie-1.jpg

Notre petite excursion à Taroudannt prend fin. Demain, nous rejoindrons Casa, via Marrakech. L' idée insidieuse de Tizi n Test vagabonde dans ma tête.....

Voir les commentaires

2012-10-03T05:29:00+02:00

La Belle du Souss

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

 

          Il y a au sud-ouest de Marrakech, par-delà les montagnes du Tizi n Test, une petite cité que j' aime beaucoup : Taroudannt. Elle se blottit derrière ses remparts,

1-Top-copie-3

et l' on y entre par une porte monumentale;

1-Top-001-copie-3.jpg

Taroudannt est un nom berbère dont l' origine est énigmatique. Comme souvent, le légende compense le manque de connaissance. Il y en a deux. La première raconte que ce nom vient de celui d' une princesse syrienne, Reine Roudana, qui serait venue s' installer dans la région; la deuxième viendrait du cri d' une mère berbère dont les enfants auraient été emportés par une crue subite de l' oued au bord duquel elle faisait sa lessive; ce cri : " taroua ddante " veut dire : " les enfants ont été emportés par l' eau ".Cette deuxième légende paraît plus vraisemblable. Que serait venue faire une princesse syrienne si loin du Moyen Orient, aux confins de nulle part ?

Entrons dans la ville. Ici, les femmes sont souvent voilées de noir. Taroudannt fut au XIème siècle, la capitale d' un petit royaume chiite; alors, la syrienne ! Pourquoi pas ?

1-Top-002-copie-2.jpg

Nous avons la surprise de découvrir une jolie promenade fleurie;

1-Top-003-copie-2.jpg

1-Top-004-copie-2.jpg

Les habitants de Taroudannt étaient réputés fiers et rebelles, ce qui lui a valu d' être détruite par les Mérinides en mil trois cent six; la ville fut rasée une seconde fois par les Alaouites, ( dynastie actuelle, descendante du Prophète ), qui avaient été humiliés par le Gouverneur de la région de Taroudannt qui avait fait emprisonner le fondateur de cette dynastie. Par la même occasion, les habitants furent massacrés. Bof ! pourquoi faire les choses à moitié !!!

De mil neuf cent douze à mil neuf cent quatorze, la ville fut le siège d' une résistance acharnée à l' armée française.

Nous la traversons en empruntant les typiques ruelles étroites et encombrées;

1-Top-005-copie-2.jpg

A force de déambuler, nous nous retrouvons hors de la ville, dans un décor beaucoup plus rural.

1-Top-007-copie-1.jpg

Nous décidons de revenir vers l' hôtel. C' est " tea time " ! Et un bon petit thé à la menthe avec quelques-uns de ces gâteaux qui vont de suite se fixer là où il ne faut pas, nous tentent assez. En ce temps-là, je m' en moquais, je pouvais en manger trois douzaines d' affilées sans prendre un gramme. Heureux temps !

Mais qu' est-ce que je raconte, je suis en France, alors je vais aller boire un thé à la menthe.....sans gâteaux. Eh ! zut ! Je me suis mise l' eau à la bouche toute seule, et un de ces jours je vais faire cornes de gazelle et autres hypocrites douceurs. Car pour mon malheur, je sais les faire.

A demain !

Voir les commentaires

2012-01-31T17:56:00+01:00

Quelques images de ma vie marocaine

Publié par divagations-et-balades

          Il paraît qu' il va faire très froid; il m' en faut moins que ça pour éprouver mes nostalgies africaines. Mais, j' ai décidé, dans l' espoir de réchauffer un peu tout le monde, ne serait-ce que par le pouvoir de l' imagination, de vous donner quelques images, en vrac, de ma vie marocaine. J' en ai aimé les couleurs, les bruits et les odeurs........ enfin, pas toujours !!!!

Top-7.jpg

          C' était l' hiver; il faisait un peu frais à Casablanca, et nous avons décidé d' aller passer le week-end à Fès. Fès la mystérieuse, Fès la religieuse, Fès.....ma préférée. J' aime y arriver en fin de journée et passer par le tombeau des Mérinides pour la contempler, étendue comme une courtisane, baignée par les rayons du couchant. Comme d' habitude, nous descendons au Palais Jamaï, et retrouvons avec bonheur une vue de calme beauté depuis la fenêtre de la chambre.

Top.jpg

          Vite, dans la Médina. J' y ai un repère, une fontaine à l' angle de deux ruelles. Je sais que celle de droite va traverser le Mellah et aboutir à la porte du Palais Royal.

Top-3.jpg

Nous plongeons avec délices au coeur de la ville, délaissant les gamins qui veulent à tout prix nous servir de guide. La vie grouillante de Fès s' offre à nous et nous présente ses splendeurs.

Top-4.jpg

Top-8.jpg

Top-9.jpg

Top-10.jpg

          Fès, la première à mes yeux, et pas seulement, des trois cités impériales. Les agences de voyages privilégient Marrakech la Rouge, il est vrai que la place Djemââ El Fna est si pittoresque avec ses charmeurs de serpents........ses conteurs............Marrakech me fait souvent l' effet d' une prostituée. Mais Fès.........Quelle impression de dignité et de noblesse engendrent certaines rencontres....

Top-5.jpg

sous la magnificence de ses balcons de bois de cèdre, si bien sculpté, ses mosaïques, ses dentelles de pierre.

          Ville religieuse ai-je dit ! Parfois nous pouvons jeter un regard discret par la porte ouverte d' une mosquée, et nous avons envie de partir sur la pointe des pieds.

Top-6.jpg

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog