Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #architecture catégorie

2019-12-02T17:59:13+01:00

Béni soit le fouillis!

Publié par divagations-et-balades

          Depuis cinq jours, ma soeur et moi passons tous les après-midis à vingt kms de chez nous, dans des garages que ma soeur avait loués il y a......... au moins vingt ans, pour y entreposer sa brocante, et dans lesquels j'avais moi aussi entassé quelques affaires avant de partir m'installer au Maroc.

          Il y a un invraisemblable fouillis : meubles, cartons pleins de vaisselle, un frigo.....et nous devons toutes les deux nous coltiner tout ça pour le porter à la décharge, et que tout ait disparu avant le 20 de ce mois, car nous avons résilié nos contrats de location.

          C'est éreintant, mais, il y a quelques compensations : une poche pleine de photos oubliées, dont celles prises à Dijon, où j'étais allée assister à un congrès de phlébologie il y a.................?

          J'arrivais toujours la veille lors d'un congrès dans une ville intéressante, assez tôt pour la visiter un peu. Une visite du palais des ducs de Bourgogne était prévue dans le programme du congrès, aussi je le laissais de côté.

          Le temps était plutôt maussade, mais mon amour des cités médiévales se moquait du ciel gris.

          J'étais donc à Dijon, au coeur du vignoble rival, et empruntais très vite une rue du quartier historique dont la richesse architecturale m'avait éblouie. 

 

Béni soit le fouillis!

          Se promener dans une rue aussi ancienne attise l'imagination, et j'avais eu vite fait de me croire sujette du duc de Bourgogne. Voyons, lequel ? il y en a quatre qui, apparemment, ont compté plus que les autres : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, ( ah ! peut-être celui-ci !), 

Wikipedia

Wikipedia

          Philippe III le Bon, (bof ! peut-être un peu mou !), et Charles le Téméraire, (Et pourquoi pas celui-là ?).

Wikipedia

Wikipedia

          On ne peut pas dire que Jean sans Peur soit très avenant; je choisis donc le Téméraire, plus sympa, et.........cousin du roi de France Louis XI, mais celui-ci était un sacré lascar. Je peux le dire sans craindre qu'il ne m'enferme dans une cage de fer, selon son dada habituel.

          Déguisée mentalement en bourgeoise du XVème siècle, je continuais ma balade dans le Dijon médiéval.

Béni soit le fouillis!

          Certaines de ces maisons sont tellement de guingois que l'on se demande comment elles ont réussi à franchir les siècles. En tout cas, Messieurs les bâtisseurs du XXème siècle, je ne vous félicite pas, car nous venons de faire refaire la charpente et les combles de notre maison, nous ruinant jusqu'à la fin de mes jours.

          Et voilà trois autres maisons beaucoup plus pimpantes. Peut-être avaient'elles été rénovées récemment ?

Béni soit le fouillis!

          J'avais du interrompre mes pérégrinations dans le temps, car l'heure était venue de rejoindre l'hôtel, où une petite cérémonie attendait les congressistes.

          Et le sur-lendemain, après une journée studieuse, nous nous retrouvions à cinq heures trente, pour une brève visite de la ville. Le ciel gris de l'avant-veille avait cédé la place à un ciel bleu sans nuages. Tant mieux, mais il aurait pu faire aussi beau quand je prenais mes photos !

          Le palais ducal est magnifique et un peu hétéroclite; la partie la plus ancienne, de style gothique, date des XIVème et XVème siècles. Elle comprend une tour dite de Philippe le Bon ou encore Tour de Bar. C'est la partie que je préfère.

Béni soit le fouillis!

          Mais j'aurais bien aimé avoir une baguette magique pour transporter ces voitures ailleurs ! Ou bien.......les brûler, pour être dans l'air du temps actuel ! Oups !!!

          Les autres parties du palais datent des XVIIème et XVIIIème siècles, et bien sûr, le style en est plus classique. J'aime moins.

          Ce palais a été classé au titre des monuments historiques en mille huit cent soixante deux, et par arrêté en mille neuf cent vingt six.

          Il abrite maintenant la Mairie et le musée des Beaux Arts de Dijon.

          Nous avons vu aussi une magnifique maison à colombages constituée de trois pignons : la maison aux trois visages. Elle a été construite entre mille quatre cent cinquante et mille quatre cent soixante dix pour abriter des moines Chartreux.

Béni soit le fouillis!

          Elle recèle un mystère. En effet, à l'intérieur de la pharmacie qui fait l'angle, se trouve un puits mystérieux, datant parait-il, de la Renaissance, mais dont il ne reste que des moulures racontant la rencontre du Christ avec la Samaritaine. Je regrette que l'on ne soit pas rentré dans la pharmacie, mais le temps nous était compté, on avait tous un train à prendre.

          C'est ce que j'avais fait pour rejoindre Paris puis Orly.....en ratant de peu le dernier avion pour Bordeaux. Obligée d'attendre le premier du lendemain matin.

          Mais il y a de bons hôtels près de l'aéroport !

Voir les commentaires

2018-11-13T18:23:16+01:00

Ruelles et vieilles pierres

Publié par divagations-et-balades

          En sortant du prieuré par ce magnifique porche,

Ruelles et vieilles pierres

          Je pars à la recherche des vieilles maisons de la Charité. Je n'ai pas très loin où, aller. A ma gauche, cette curieuse petite maison coincée entre les deux autres, est-elle leur entrée commune ?

Ruelles et vieilles pierres

          Elles ne sont pas très anciennes, mais ne manquent pas de charme avec leurs toits pentus et leurs fenêtres à petits carreaux.

          A ma droite, celle-ci semble sortie du Moyen-Âge, et je crois entendre le pas des chevaux s' engouffrant dans ce passage qui perfore la maison.

Ruelles et vieilles pierres

          Dans la maison du Sabotier, aucun bruit ne résonne plus, étouffé par ces volets verts obstinément fermés.

Ruelles et vieilles pierres

          Où va m'amener cette ruelle ? On dirait le royaume ancien de quelques tire-laines, rois miséreux de ces coupe-gorges. Mais nous sommes au XXIème siècle, alors...allons-y !

Ruelles et vieilles pierres

          Sur une antique façade, une inscription indique une facétie de la Loire qui avait escaladé le mur pour arriver presque en haut du portail.

Ruelles et vieilles pierres

           Puis, la ruelle s'élargit un peu et dévoile quelques maisons de guingois.

Ruelles et vieilles pierres

          A ma gauche, une autre ruelle s'ouvre; elle est très courte et me voilà arrivée sur les bords de la Loire.

Ruelles et vieilles pierres

          Je vais aller me promener sur les rives de ce fleuve royal, et, peut-être.....m'y sentir un peu reine !!!!! wink

A plus tard !!!

Voir les commentaires

2018-10-26T18:36:48+02:00

Flânerie

Publié par divagations-et-balades

          Appareil photos en bandoulière, je continuais ma flânerie dans les rues de la Charité sur Loire. Une jolie vitrine de boulangerie me rappela que, n'ayant pas mangé à midi car j'avais roulé sans m'arrêter, j'avais un peu faim. Oui, je sais, il faut être raisonnable et faire une pause tous les cents kilomètres, mais j'étais en forme, pas raisonnable et pressée d'arriver pour visiter la ville. Et puis j'ai une longue et ancienne habitude des longs trajets.

Flânerie

          J'allais le nez en l'air et tournais dans les rues, complètement au hasard, en suivant une inspiration buissonnière.

Flânerie

          Le clocher de la Basilique veille sur de vieilles maisons au toit pentu.

Flânerie

          Ah ! la ville sympa où l'on peut se garer sur le trottoir!!! Avec ou sans PV ?

Flânerie

          Et qu'y a t-il au-delà de cette arche ?

Flânerie

          Et celle-ci ? Vers quel mystère interdit s'ouvre t-elle ? J'irai plus tard.

Flânerie

          J'arrive sur une place où dansent joyeusement quelques jets d'eau.

Flânerie

          A la parapharmacie à gauche, je vais demander où se trouve l'ancienne halle. L' employée ne sait pas, mais une dame âgée me renseigne :c'est l'actuelle salle des fêtes, à droite puis à gauche et je l'apercevrai. La voilà; la façade est un peu défigurée par les affiches.

Flânerie

          Mais l'heure tourne; si je veux voir la Basilique, il faut que je revienne sur mes pas. Alors.......à plus tard !

Voir les commentaires

2017-11-09T11:16:17+01:00

Une journée à Gloucester

Publié par divagations-et-balades

          J' avais quatorze ou quinze ans, et mes parents m' avaient envoyée passer le mois de juillet en Angleterre, hôte payante dans une famille anglaise.

          Sur le bateau, j' avais fait la connaissance d' un garçon du même âge qui faisait la traversée pour la même raison que moi. C' était un loustic du même acabit que moi; on ne pouvait que bien s' entendre.

          Déjà, sur le bateau, on rigolait bien, et comme nous allions tous les deux dans la même ville : Cheltenham, ce séjour linguistique se présentait sous les meilleurs augures.

Une journée à Gloucester

          C' était une ville agréable, avec une jolie promenade bordée de belles demeures. Entre deux séries de sottises, on allait jouer au golf au.....Montpellier Club !!! Celui qui allait rentrer, plus tard, dans le cercle de mes amis s'y essayait avec style. Je dis plus tard car, quelques années après, on allait se retrouver à la fac de Sciences  pour notre année de PCB préparatoire à l' entrée en fac de médecine.

Une journée à Gloucester

          Malheureusement, il est maintenant parmi mes amis disparus.

          J' étais dans une famille qui avait un couple d' amis très sympathiques, dont le mari faisait des déplacements fréquents, il emmenait son épouse, puis moi, car sans enfant, ils s' étaient attachés à moi.

          Cette fois-là nous étions allés à Gloucester. C' est une ville proche du Pays de Galles, et qui avait acquis le statut de cité en mille cinq cent quarante et un.

          L' origine de son nom est peut-être dans le vieil anglais, et signifierait : château fort, du mot ceaster = fort et glow qui veut dire brillant. Bâtie au bord de la rivière Severn, on l' appelait : château fort au bord de la rivière brillante.

          Au temps des Tudor et des Stuart, la cité fut le siège d' une bataille importante. En mille six cent quarante trois, elle fut assiégée pendant la Première Révolution Anglaise.

          De cette période restent de vieilles maisons, les unes avec tourelles et clochetons,

Une journée à Gloucester

          Les autres à colombages,

Une journée à Gloucester
Une journée à Gloucester

          Et il y a la cathédrale,

Une journée à Gloucester

          Malheureusement, je n' en ai pas visité l' intérieur. Elle fut construite en six cent quatre vingt un, sur les fondations d' une abbaye dédiée à Saint Pierre.

          Elle a été réaménagée au XIVème siècle par un abbé bénédictin normand nommé Serlo, et selon le style Perpendiculaire.

          On y trouve le tombeau du roi Edouard II, assassiné en mille trois cent vingt sept, en son château de Berkeley, situé non loin de la ville.

          De nos jours, la cathédrale de Gloucester connait un renouveau de gloire, car elle est devenue école de sorcellerie et de magie dans les films de Harry Potter.

          J' avais beaucoup apprécié ce style architectural assez répandu en Angleterre, mais...........il pleut vraiment beaucoup en Grande Brittany !!!

Une journée à Gloucester

Voir les commentaires

2017-01-24T11:46:41+01:00

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

Publié par divagations-et-balades

          Tiens ! Le canal est à sec sous le pont des Soupirs !!!!

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Holà Simone ! Tu as disjoncté ma fille !!! Tu n' es pas à Venise, mais à Sarlat, France. Alors, ça va ? On peut continuer ? Tu as atterri ? Bon !

          Alors je reprends ma balade dans les rues de Sarlat la Belle. Une pancarte sur fond de drapeau tricolore me fait rire, tant elle est insolite par les temps qui courent.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Un peu plus loin, sur la grande place, une enseigne dont on se demande quelle peut en être la raison : touriste américain tombé amoureux de Sarlat et ayant décidé de s' installer ici ? ou bien sarladais tombé amoureux du Wyoming au cours d' un voyage outre atlantique ?

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Je penche plutôt vers la thèse de l' Américain amoureux de Sarlat : Chez Jimmy's - salade Caesar - Fish N Chips - Cheeseburger...... ( Et puis, c' est plus flatteur pour nous ).

          Le décor de la place présente quand même plus de charme que les rues rectilignes des petites villes du Far West. Encore que....Mais c' est très différent et rempli de la mythologie des westerns.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air
La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Ces maisons à colombages, ces tourelles pointues qui surgissent au coin d' une ruelle, ces pierres dorées, sont de la vieille Europe, chargées d' une histoire plus que bi-millénaire, et sur lesquelles nous devons veiller avec un soin jaloux et défendre bec et ongles.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Elles sont l' âme de notre peuple, et nous ne serions plus rien si elles disparaissaient.

          Il y a des coins et des recoins où se cachent quelques gourmandises locales. ( pour titiller certaines papilles qui se reconnaîtront ).

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          On croit se trouver dans un cul-de-sac, mais non, on tourne à droite et c' est un nouveau régal pour les yeux.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          On se croit perdu dans un Moyen-Âge ressuscité, mais une ruelle qui, sans complexe, passe sous une maison, nous ramène vers la place centrale.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Je vais donc reprendre ma visite dans une autre direction.
A plus tard !!!

Voir les commentaires

2016-12-16T13:42:28+01:00

Corrèze en Corrèze

Publié par divagations-et-balades

         L' après-midi était bien avancée quand nous sommes revenues vers Corrèze.

Corrèze en Corrèze

          Par-dessus les toits sombres, on aperçoit le clocher carré de l' église coiffé de son chapeau pointu.

Corrèze en Corrèze

          Il y a dans cette petite ville de très belles maisons, bâties dans cette pierre mal équarrie que j' aime beaucoup; la plupart datant de la Renaissance.

Corrèze en Corrèze

          Les plus belles se situant autour de l' église.

Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze

          Beaucoup de maisons ont les volets tristement fermés, car, nous a-t-on dit : Corrèze se meurt lentement.

Corrèze en Corrèze

          Pourtant, ce gros bourg ne manque pas de charme avec sa ville enclose, dans laquelle on entre par cette belle porte Margot datant du XVème siècle.

Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze

          Elle fut ainsi nommée en l' honneur de la reine Marguerite de Valois, dite reine Margot, première épouse d' Henri IV. Elle ne fut pas la coquine nymphomane d' Alexandre Dumas, et même des pamphlets de son époque, mais, au contraire, un esprit éclairé et cultivé qui joua un rôle politique, avec la Ligue par exemple, après que le pape ait volontairement mis fin à son mariage. Elle passa vingt années d' exil en Auvergne.

          Dans une petite niche, on distingue, vêtu de rouge, une statuette de Saint Martial, patron de la cité qui, contrairement à la logique traditionnelle, ne porte pas son nom mais celui de sa rivière.

Corrèze en Corrèze

          Cette porte est le vestige le plus emblématique du passé de Corrèze. Elle a été inscrite aux Monuments Historiques en mille neuf cent vingt sept.

          Nous allons faire une halte et poursuivrons plus tard notre visite.

A bientôt !

Voir les commentaires

2016-02-11T11:21:21+01:00

Nantes XVIIIème

Publié par divagations-et-balades

         Continuant notre promenade de plus en plus nocturne, nous nous retrouvons dans les quartiers formant le coeur XVIIIème de la ville.

         A tout seigneur, tout honneur, la première place que nous " rencontrons " est la place Royale, avec sa belle fontaine représentant la Loire et ses affluents.

Nantes XVIIIème

          C' est à un architecte nantais : Mathurin Crucy, que l' on doit l' élaboration de cette place en mille sept cent cent quatre vingt six. Elle a été aménagée quatre ans plus tard, après la destruction des remparts médiévaux.

          Malgré son nom, et, contrairement aux autres places Royale de notre pays, elle n' a jamais comporté de statue d' un roi de France.

          La fontaine, quant à elle, a été inaugurée en mille huit cent soixante cinq. 

Nantes XVIIIème

          La statue qui la couronne représente la ville de Nantes. La statue centrale est la Loire déversant son eau bienfaitrice; (J' ai pris la photo du mauvais côté, alors merci Wikipedia).

 

Wikipedia

Wikipedia

          Autour, les quatre rivières qui l' alimentent : l' Erdre, le Cher, la Sèvre et le Loiret.

         Continuant notre balade, nous débouchons place Graslin;

Nantes XVIIIème

         Nous retrouvons l' architecte Mathurin Crucy qui, sur des terrains dus, en mille sept cent soixante dix sept, au fermier général Graslin, bâtit cette place en hémicycle, face au Grand Théâtre de Nantes.

Nantes XVIIIème

         Celui-ci fut inauguré le vingt trois mars mille sept cent quatre vingt huit. Il fut ravagé par un incendie le vingt quatre août mille sept cent quatre vingt seize, (7 fructidor An IV), pendant la représentation de Zémire et Azor, un opéra d' André Grétry. Cet incendie fit sept morts, dont une fillette de cinq ans.

         A la suite de la visite à Nantes, de l' Empereur Napoléon III en mille huit cent huit, et de l' octroi de la permission d' avoir une troupe, ce théâtre fut reconstruit en mille huit cent treize, par ce même Mathurin Crucy.

         De l' autre côté de la place, se situe un véritable bijou dont je parlerai plus tard.

         Et nous voilà place Aristide Briand où se trouve l' ancien Palais de Justice de Nantes. Construit au XIXème siècle, il s' avéra vite mal adapté au XXème. Vers les années mille neuf cent quatre vingt, on décida de l' abandonner et de lui construire un remplaçant. Le célèbre Jean Nouvel en fut chargé.

         L' ancien Palais fut reconverti en hôtel de luxe, et devint, en deux mille douze, Hôtel Radisson, chaîne internationale bien connue.

Nantes XVIIIème

         Il arbore toujours les statues symboliques d' un bâtiment dévolu à la Justice.

Nantes XVIIIème

          A plus tard pour la suite de la balade nantaise !

Voir les commentaires

2016-02-08T20:06:47+01:00

Escapade

Publié par divagations-et-balades

         Grâce à internet, j' ain retrouvé un ami d' enfance, ou plutôt, c' est lui qui m'a retrouvée. La dernière fois que nous nous étions vus, c' etait en........... mille neuf cent cinquante trois !!!

         Waou ! Ce coup de vieux !!! mais en réalité, non, ce fut un coup de jeune. Il habite près de Nantes, et j' y suis allée ce week-end.

         Nous retrouver face à face a entraîné un grand rire chargé d' émotion. Je ne vais pas en dire plus, mais vous montrer les images prises pendant ce week-end pas comme les autres, à Nantes et ailleurs.

         Quoi de mieux pour se replonger dans l' atmosphère bretonne qu' une bonne galette ! Nous voilà donc partis à la recherche de la crêperie ad hoc dans Nantes de plus en plus by night. 

Escapade

         Nous étions dans le vieux Nantes, et, au passage j' ai pu admirer quelques belles demeures.

Escapade
Escapade
Escapade

         Puis sans crier gare, la pluie s' est mise à tomber drue, et je n' avais plus aucun doute, j' étais bien revenue en Bretagne; ( Pardon les Bretons........mais vous avez de si bons caramels au beurre salé.....). Oui, oui, je sais, depuis trois cents ans, Nantes est rentrée dans le giron du roi de France; mais c' est une vieille querelle !

Escapade

         Ces maisons du quartier de Bouffay, datent pour l' essentiel du XVème siècle. Certaines constructions, remontant au Haut Empire Romain, ont été recouvertes par des aménagements postérieurs.

         Juste avant la pluie, nous avions vu la cathédrale Saint Pierre dont la construction a duré quatre cent cinquante sept ans. Elle avait commencé sous l' impulsion du duc de Bretagne Jean V et de l' évêque Jean de Malestroit en mille quatre cent trente quatre, pour se terminer en mille huit cent quatre vingt onze.

Escapade

         Elle était malheureusement fermée, et je n' ai pas pu admirer l' intérieur. Les trois porche sont beaux et bien mis en valeur.

Escapade
Escapade
Escapade

         Cette cathédrale a été classée monument historique dès mille huit cent soixante deux.

         Mais Nantes, comme Bordeaux, c' est aussi un patrimoine du XVIIIème siècle, en grande partie du à l' enrichissement par le commerce triangulaire dont Nantes fut le dernier bastion en France.

         Nous le découvrirons plus tard.

A bientôt !

Voir les commentaires

2015-02-06T08:55:42+01:00

Breakfast chez Stanislas

Publié par divagations-et-balades

          En laissant Strasbourg derrière moi, je décidais de passer par Paris pour voir mes amis d' enfance. En passant par la Lorraine.........

          J' ai retrouvé quelques photos exploitables de Nancy, et j' avoue qu' à part celle-ci, qui est connue de tout le monde, 

Breakfast chez Stanislas

         je me suis faite aider par Wikipedia pour savoir ce que représentent les autres.

         Dans l' axe du portail, on aperçoit la fontaine d' Amphitrite. On la doit à un sculpteur nimois : Barthélémy Guibal. La nudité d' Amphitrite, déesse de la mer, choquait beaucoup, parait' il, l' aumonier de Stanislas.

         On doit ce célèbre portail d' or à Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine, par la grâce familiale ( et politique ) de Louis XV.

         

Wikipedia

Wikipedia

         En effet, celui-ci, marié à Marie Leszczynska, ne donne pas ce Duché de Lorraine à son beau-père sans arrière-pensée.

         Le duc légitime, François III, a été contraint d' échanger les duchés de Bar et de Lorraine contre la Toscane, au Traité de Vienne. Stanislas reçoit ce duché en viager, car c' est un intendant, nommé par Louis XV qui le gère, et ceci, dans la perspective de l' intégrer plus tard dans le royaume de France.

         Alors, n' ayant rien à faire, Stanislas décida d' embellir sa capitale, et de travailler au confort de ses habitants. ( On croit rêver ! ). Et c' est ainsi qu' a été créée la Place Royale, en hommage à celui qui l' a fait ( presque ) roi. Plus tard, elle s' est appelée Place Stanislas, nom qu' elle porte encore de nos jours.

Breakfast chez Stanislas

         Dès le début de la Première Guerre Mondiale, la ville est déclarée en état de siège. En mille neuf cent seize, les Allemands la bombardent pour terroriser les habitants.

La Place Stanislas sous les bombardements. Wikipedia.

La Place Stanislas sous les bombardements. Wikipedia.

         Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la ville est évidemment occupée. Et la Lorraine est devenue allemande.

Les troupes allemandes sur la Place Stanislas. Wikipedia.

Les troupes allemandes sur la Place Stanislas. Wikipedia.

       Elle sera libérée en septembre mille neuf cent quarante quatre par la Troisième Armée américaine du Général Patton.

Wikipedia

Wikipedia

         Les circonstances de la mort de Patton, un an après à Heidelberg, rendent de plus en plus probable l' hypothèse d' un assassinat. L' écrivain américain Robert Wilcox, relate les faits et les résultats de son enquête dans son livre : Target : Patton. Un camion, qui selon un témoin, attendait la cadillac de Patton, l' a percutée. Bizarrement seul Patton fut blessé; il mourut douze jours plus tard officiellement d' une embolie alors qu' il allait sortir de l' hopital pour rentrer aux USA. Ni les autres occupants de sa voiture ni ceux du camion ne furent blessés. Le soldat qui conduisait le camion, l' avait volé à l' armée, et il disparut avec les autres passagers aussitôt après l' accident. Tous les rapports le concernant ont mystérieusement disparu. Alors qu' il était gravement blessé, il ne fut pas transporté à l' hopital de Mannheim, pourtant tout proche, mais une demi-heure plus tard à Heidelberg, pourtant plus éloigné. Enfin, des années après, un officier soviétique raconta à des membres de la famille Patton, qu' il avait été empoisonné.

         Mais revenons à Nancy.

         La Porte de la Craffe, érigée au XIVème siècle, est un vestige des fortifications médiévales antérieures à Vauban. Sur la partie centrale, la plus ancienne, on distingue une croix de Lorraine surmontée de machicoulis.

Breakfast chez Stanislas

         Au XVème siècle, elle fut flanquée de deux tours rondes qui servirent de prisons. Au XVIème, on construisit des bastions et une deuxième enceinte à l' extérieur. Une autre porte fut le pendant de la Porte de la Craffe à laquelle elle fut reliée par un tunnel.

         Stanislas fit relier la vieille cité médiévale à la ville neuve, par des places urbaines, Place Stanislas et Place de la Carrière dévolue aux joutes et tournois, séparées par un arc de triomphe : la Porte Héré, du nom de son constructeur.

Breakfast chez Stanislas

         Celle-ci est au bout d' une courte rue qui, au temps de ma visite, n' était pas piétonne. Elle est bordée de petits pavillons dans la perspective de la Place de la Carrière. Elle a été construite à l' emplacement d' une ancienne porte : la Porte Royale, construite sous Louis XIV et détruite par Stanislas en mille sept cent cinquante deux.

         A l' origine, la Porte Héré faisait partie des remparts. Quand ils furent abattus, elle devint un véritable arc de triomphe.

         Passé cet arc, on se trouve donc Place de la Carrière, dont le centre est une esplanade bordée de tilleuls et d' hôtels particuliers Renaissance, qui furent unifiés en style classique par Emmanuel Héré.

Breakfast chez Stanislas

         Ainsi s' achève ce petit tour à Nancy, qui mériterait une visite plus approfondie. Un jour peut-être ! Qui sait ?

Voir les commentaires

2015-02-01T20:15:43+01:00

Belles d' Alsace

Publié par divagations-et-balades

         Avant d' arriver au château du Haut Koenigsbourg, je m' étais arrêtée à Riquewihr, selon les conseils de mes parents qui avaient beaucoup aimé cette petite ville. Malheureusement, les photos retrouvées sont trop abimées, une seule a survécu, une diapo, et encore a t' il fallu couper quelques moisissures.

Belles d' Alsace

         Mais, je me souviens de la séduction de cette bourgade, avec ses maisons à colombages et ses balcons fleuris au milieu des vignobles.

         M' arrachant à ce joli village, je filais vers Strasbourg. En route, je me demandais si j' allais rencontrer une belle alsacienne en costume traditionnel. 

Belles d' Alsace

          Hélas non ! J' aurais pourtant bien aimé.

         Le premier monument que j' aperçus d' assez loin, en arrivant à Strasbourg, fut la splendeur gothique de la cathédrale. Il parait qu' on l' aperçoit même depuis la Forêt Noire.

Belles d' Alsace

         Ce n' est pas étonnant, car, avec plus de cent quarante deux mètres, elle est la deuxième plus haute cathédrale de France après celle de Rouen, qui culmine à cent cinquante mètres.

         J' ai quand même pris le temps d' y rentrer pour voir la célèbre horloge astronomique. Désolée, la photo m' a trahie.

          Construite au XVIème siècle, elle était une des sept merveilles d' Allemagne. La légende raconte que le bourgmestre voulant que sa ville fut la seule à accueillir cette splendeur, fit crever les yeux du constructeur. Certains disent même qu' il le fit en personne.

         L' horloge s' active tous les jours à 12h30. Tous les quarts d' heure défilent les quatre âges de la vie. D' abord un enfant, puis un jeune homme, puis un homme mûr et enfin un vieillard. Mais celui-ci annonce à nouveau l' enfant, illustrant le cycle des vies. Naissance, mort et, renaissance.

          Tout près se trouve la fameuse maison Kammerzell. (Au fond sur la photo).

Belles d' Alsace

         Sa construction remonte à mille quatre cent vingt sept. Ses colombages sont les plus richement décorés de toute la ville. C' est un négociant en fromages, Martin Braun, qui fit construire cette maison. Elle est de style Renaissance, et, offre la particularité d' avoir le rez-de-chaussée en pierre et les étages supérieurs en bois.

Désolée pour la mauvaise qualité de la photo

Désolée pour la mauvaise qualité de la photo

         Sur le pignon, on pourrait voir, si j' avais pu montrer la photo, mais elle est trop dégradée, la poulie qui servait à monter les réserves au grenier.

         Depuis le XIXème siècle, cette maison est un célèbre restaurant, connu je crois, dans toute la France. Je n' y suis pas allée, mais, mes parents qui l' avaient expérimenté quelques années plus tôt, m' en avaient dit beaucoup de bien.

         Enfin, je suis allée admirer le quartier de la Petite France. Une sorte de Venise alsacienne, toutes proportions gardées bien sûr. (Seule photo rescapée de ce beau quartier ).

Belles d' Alsace

         L' heure tournant, je suis repartie vers l' endroit où j' avais garé ma voiture, par de jolies rues pratiquement désertes à cette heure méridienne.

Belles d' Alsace

         En cherchant des renseignements sur Wikipedia, j' ai appris qu' il y avait à Strasbourg, un Palais Rohan, comme à Bordeaux. Il y a réellement quelques ressemblances entre eux.

Wiukipedia; Palais de Strasbourg, vue de l' intérieur

Wiukipedia; Palais de Strasbourg, vue de l' intérieur

Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur
Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur

Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur

            Fin de la balade strasbourgeoise. Et maintenant, cap sur.............        

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog