Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #architecture catégorie

2017-01-24T11:46:41+01:00

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

Publié par divagations-et-balades

          Tiens ! Le canal est à sec sous le pont des Soupirs !!!!

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Holà Simone ! Tu as disjoncté ma fille !!! Tu n' es pas à Venise, mais à Sarlat, France. Alors, ça va ? On peut continuer ? Tu as atterri ? Bon !

          Alors je reprends ma balade dans les rues de Sarlat la Belle. Une pancarte sur fond de drapeau tricolore me fait rire, tant elle est insolite par les temps qui courent.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Un peu plus loin, sur la grande place, une enseigne dont on se demande quelle peut en être la raison : touriste américain tombé amoureux de Sarlat et ayant décidé de s' installer ici ? ou bien sarladais tombé amoureux du Wyoming au cours d' un voyage outre atlantique ?

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Je penche plutôt vers la thèse de l' Américain amoureux de Sarlat : Chez Jimmy's - salade Caesar - Fish N Chips - Cheeseburger...... ( Et puis, c' est plus flatteur pour nous ).

          Le décor de la place présente quand même plus de charme que les rues rectilignes des petites villes du Far West. Encore que....Mais c' est très différent et rempli de la mythologie des westerns.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air
La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Ces maisons à colombages, ces tourelles pointues qui surgissent au coin d' une ruelle, ces pierres dorées, sont de la vieille Europe, chargées d' une histoire plus que bi-millénaire, et sur lesquelles nous devons veiller avec un soin jaloux et défendre bec et ongles.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Elles sont l' âme de notre peuple, et nous ne serions plus rien si elles disparaissaient.

          Il y a des coins et des recoins où se cachent quelques gourmandises locales. ( pour titiller certaines papilles qui se reconnaîtront ).

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          On croit se trouver dans un cul-de-sac, mais non, on tourne à droite et c' est un nouveau régal pour les yeux.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          On se croit perdu dans un Moyen-Âge ressuscité, mais une ruelle qui, sans complexe, passe sous une maison, nous ramène vers la place centrale.

La perle du Périgord Noir : nez en l' air

          Je vais donc reprendre ma visite dans une autre direction.
A plus tard !!!

Voir les commentaires

2016-12-16T13:42:28+01:00

Corrèze en Corrèze

Publié par divagations-et-balades

         L' après-midi était bien avancée quand nous sommes revenues vers Corrèze.

Corrèze en Corrèze

          Par-dessus les toits sombres, on aperçoit le clocher carré de l' église coiffé de son chapeau pointu.

Corrèze en Corrèze

          Il y a dans cette petite ville de très belles maisons, bâties dans cette pierre mal équarrie que j' aime beaucoup; la plupart datant de la Renaissance.

Corrèze en Corrèze

          Les plus belles se situant autour de l' église.

Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze

          Beaucoup de maisons ont les volets tristement fermés, car, nous a-t-on dit : Corrèze se meurt lentement.

Corrèze en Corrèze

          Pourtant, ce gros bourg ne manque pas de charme avec sa ville enclose, dans laquelle on entre par cette belle porte Margot datant du XVème siècle.

Corrèze en Corrèze
Corrèze en Corrèze

          Elle fut ainsi nommée en l' honneur de la reine Marguerite de Valois, dite reine Margot, première épouse d' Henri IV. Elle ne fut pas la coquine nymphomane d' Alexandre Dumas, et même des pamphlets de son époque, mais, au contraire, un esprit éclairé et cultivé qui joua un rôle politique, avec la Ligue par exemple, après que le pape ait volontairement mis fin à son mariage. Elle passa vingt années d' exil en Auvergne.

          Dans une petite niche, on distingue, vêtu de rouge, une statuette de Saint Martial, patron de la cité qui, contrairement à la logique traditionnelle, ne porte pas son nom mais celui de sa rivière.

Corrèze en Corrèze

          Cette porte est le vestige le plus emblématique du passé de Corrèze. Elle a été inscrite aux Monuments Historiques en mille neuf cent vingt sept.

          Nous allons faire une halte et poursuivrons plus tard notre visite.

A bientôt !

Voir les commentaires

2016-02-11T11:21:21+01:00

Nantes XVIIIème

Publié par divagations-et-balades

         Continuant notre promenade de plus en plus nocturne, nous nous retrouvons dans les quartiers formant le coeur XVIIIème de la ville.

         A tout seigneur, tout honneur, la première place que nous " rencontrons " est la place Royale, avec sa belle fontaine représentant la Loire et ses affluents.

Nantes XVIIIème

          C' est à un architecte nantais : Mathurin Crucy, que l' on doit l' élaboration de cette place en mille sept cent cent quatre vingt six. Elle a été aménagée quatre ans plus tard, après la destruction des remparts médiévaux.

          Malgré son nom, et, contrairement aux autres places Royale de notre pays, elle n' a jamais comporté de statue d' un roi de France.

          La fontaine, quant à elle, a été inaugurée en mille huit cent soixante cinq. 

Nantes XVIIIème

          La statue qui la couronne représente la ville de Nantes. La statue centrale est la Loire déversant son eau bienfaitrice; (J' ai pris la photo du mauvais côté, alors merci Wikipedia).

 

Wikipedia

Wikipedia

          Autour, les quatre rivières qui l' alimentent : l' Erdre, le Cher, la Sèvre et le Loiret.

         Continuant notre balade, nous débouchons place Graslin;

Nantes XVIIIème

         Nous retrouvons l' architecte Mathurin Crucy qui, sur des terrains dus, en mille sept cent soixante dix sept, au fermier général Graslin, bâtit cette place en hémicycle, face au Grand Théâtre de Nantes.

Nantes XVIIIème

         Celui-ci fut inauguré le vingt trois mars mille sept cent quatre vingt huit. Il fut ravagé par un incendie le vingt quatre août mille sept cent quatre vingt seize, (7 fructidor An IV), pendant la représentation de Zémire et Azor, un opéra d' André Grétry. Cet incendie fit sept morts, dont une fillette de cinq ans.

         A la suite de la visite à Nantes, de l' Empereur Napoléon III en mille huit cent huit, et de l' octroi de la permission d' avoir une troupe, ce théâtre fut reconstruit en mille huit cent treize, par ce même Mathurin Crucy.

         De l' autre côté de la place, se situe un véritable bijou dont je parlerai plus tard.

         Et nous voilà place Aristide Briand où se trouve l' ancien Palais de Justice de Nantes. Construit au XIXème siècle, il s' avéra vite mal adapté au XXème. Vers les années mille neuf cent quatre vingt, on décida de l' abandonner et de lui construire un remplaçant. Le célèbre Jean Nouvel en fut chargé.

         L' ancien Palais fut reconverti en hôtel de luxe, et devint, en deux mille douze, Hôtel Radisson, chaîne internationale bien connue.

Nantes XVIIIème

         Il arbore toujours les statues symboliques d' un bâtiment dévolu à la Justice.

Nantes XVIIIème

          A plus tard pour la suite de la balade nantaise !

Voir les commentaires

2016-02-08T20:06:47+01:00

Escapade

Publié par divagations-et-balades

         Grâce à internet, j' ain retrouvé un ami d' enfance, ou plutôt, c' est lui qui m'a retrouvée. La dernière fois que nous nous étions vus, c' etait en........... mille neuf cent cinquante trois !!!

         Waou ! Ce coup de vieux !!! mais en réalité, non, ce fut un coup de jeune. Il habite près de Nantes, et j' y suis allée ce week-end.

         Nous retrouver face à face a entraîné un grand rire chargé d' émotion. Je ne vais pas en dire plus, mais vous montrer les images prises pendant ce week-end pas comme les autres, à Nantes et ailleurs.

         Quoi de mieux pour se replonger dans l' atmosphère bretonne qu' une bonne galette ! Nous voilà donc partis à la recherche de la crêperie ad hoc dans Nantes de plus en plus by night. 

Escapade

         Nous étions dans le vieux Nantes, et, au passage j' ai pu admirer quelques belles demeures.

Escapade
Escapade
Escapade

         Puis sans crier gare, la pluie s' est mise à tomber drue, et je n' avais plus aucun doute, j' étais bien revenue en Bretagne; ( Pardon les Bretons........mais vous avez de si bons caramels au beurre salé.....). Oui, oui, je sais, depuis trois cents ans, Nantes est rentrée dans le giron du roi de France; mais c' est une vieille querelle !

Escapade

         Ces maisons du quartier de Bouffay, datent pour l' essentiel du XVème siècle. Certaines constructions, remontant au Haut Empire Romain, ont été recouvertes par des aménagements postérieurs.

         Juste avant la pluie, nous avions vu la cathédrale Saint Pierre dont la construction a duré quatre cent cinquante sept ans. Elle avait commencé sous l' impulsion du duc de Bretagne Jean V et de l' évêque Jean de Malestroit en mille quatre cent trente quatre, pour se terminer en mille huit cent quatre vingt onze.

Escapade

         Elle était malheureusement fermée, et je n' ai pas pu admirer l' intérieur. Les trois porche sont beaux et bien mis en valeur.

Escapade
Escapade
Escapade

         Cette cathédrale a été classée monument historique dès mille huit cent soixante deux.

         Mais Nantes, comme Bordeaux, c' est aussi un patrimoine du XVIIIème siècle, en grande partie du à l' enrichissement par le commerce triangulaire dont Nantes fut le dernier bastion en France.

         Nous le découvrirons plus tard.

A bientôt !

Voir les commentaires

2015-02-06T08:55:42+01:00

Breakfast chez Stanislas

Publié par divagations-et-balades

          En laissant Strasbourg derrière moi, je décidais de passer par Paris pour voir mes amis d' enfance. En passant par la Lorraine.........

          J' ai retrouvé quelques photos exploitables de Nancy, et j' avoue qu' à part celle-ci, qui est connue de tout le monde, 

Breakfast chez Stanislas

         je me suis faite aider par Wikipedia pour savoir ce que représentent les autres.

         Dans l' axe du portail, on aperçoit la fontaine d' Amphitrite. On la doit à un sculpteur nimois : Barthélémy Guibal. La nudité d' Amphitrite, déesse de la mer, choquait beaucoup, parait' il, l' aumonier de Stanislas.

         On doit ce célèbre portail d' or à Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine, par la grâce familiale ( et politique ) de Louis XV.

         

Wikipedia

Wikipedia

         En effet, celui-ci, marié à Marie Leszczynska, ne donne pas ce Duché de Lorraine à son beau-père sans arrière-pensée.

         Le duc légitime, François III, a été contraint d' échanger les duchés de Bar et de Lorraine contre la Toscane, au Traité de Vienne. Stanislas reçoit ce duché en viager, car c' est un intendant, nommé par Louis XV qui le gère, et ceci, dans la perspective de l' intégrer plus tard dans le royaume de France.

         Alors, n' ayant rien à faire, Stanislas décida d' embellir sa capitale, et de travailler au confort de ses habitants. ( On croit rêver ! ). Et c' est ainsi qu' a été créée la Place Royale, en hommage à celui qui l' a fait ( presque ) roi. Plus tard, elle s' est appelée Place Stanislas, nom qu' elle porte encore de nos jours.

Breakfast chez Stanislas

         Dès le début de la Première Guerre Mondiale, la ville est déclarée en état de siège. En mille neuf cent seize, les Allemands la bombardent pour terroriser les habitants.

La Place Stanislas sous les bombardements. Wikipedia.

La Place Stanislas sous les bombardements. Wikipedia.

         Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la ville est évidemment occupée. Et la Lorraine est devenue allemande.

Les troupes allemandes sur la Place Stanislas. Wikipedia.

Les troupes allemandes sur la Place Stanislas. Wikipedia.

       Elle sera libérée en septembre mille neuf cent quarante quatre par la Troisième Armée américaine du Général Patton.

Wikipedia

Wikipedia

         Les circonstances de la mort de Patton, un an après à Heidelberg, rendent de plus en plus probable l' hypothèse d' un assassinat. L' écrivain américain Robert Wilcox, relate les faits et les résultats de son enquête dans son livre : Target : Patton. Un camion, qui selon un témoin, attendait la cadillac de Patton, l' a percutée. Bizarrement seul Patton fut blessé; il mourut douze jours plus tard officiellement d' une embolie alors qu' il allait sortir de l' hopital pour rentrer aux USA. Ni les autres occupants de sa voiture ni ceux du camion ne furent blessés. Le soldat qui conduisait le camion, l' avait volé à l' armée, et il disparut avec les autres passagers aussitôt après l' accident. Tous les rapports le concernant ont mystérieusement disparu. Alors qu' il était gravement blessé, il ne fut pas transporté à l' hopital de Mannheim, pourtant tout proche, mais une demi-heure plus tard à Heidelberg, pourtant plus éloigné. Enfin, des années après, un officier soviétique raconta à des membres de la famille Patton, qu' il avait été empoisonné.

         Mais revenons à Nancy.

         La Porte de la Craffe, érigée au XIVème siècle, est un vestige des fortifications médiévales antérieures à Vauban. Sur la partie centrale, la plus ancienne, on distingue une croix de Lorraine surmontée de machicoulis.

Breakfast chez Stanislas

         Au XVème siècle, elle fut flanquée de deux tours rondes qui servirent de prisons. Au XVIème, on construisit des bastions et une deuxième enceinte à l' extérieur. Une autre porte fut le pendant de la Porte de la Craffe à laquelle elle fut reliée par un tunnel.

         Stanislas fit relier la vieille cité médiévale à la ville neuve, par des places urbaines, Place Stanislas et Place de la Carrière dévolue aux joutes et tournois, séparées par un arc de triomphe : la Porte Héré, du nom de son constructeur.

Breakfast chez Stanislas

         Celle-ci est au bout d' une courte rue qui, au temps de ma visite, n' était pas piétonne. Elle est bordée de petits pavillons dans la perspective de la Place de la Carrière. Elle a été construite à l' emplacement d' une ancienne porte : la Porte Royale, construite sous Louis XIV et détruite par Stanislas en mille sept cent cinquante deux.

         A l' origine, la Porte Héré faisait partie des remparts. Quand ils furent abattus, elle devint un véritable arc de triomphe.

         Passé cet arc, on se trouve donc Place de la Carrière, dont le centre est une esplanade bordée de tilleuls et d' hôtels particuliers Renaissance, qui furent unifiés en style classique par Emmanuel Héré.

Breakfast chez Stanislas

         Ainsi s' achève ce petit tour à Nancy, qui mériterait une visite plus approfondie. Un jour peut-être ! Qui sait ?

Voir les commentaires

2015-02-01T20:15:43+01:00

Belles d' Alsace

Publié par divagations-et-balades

         Avant d' arriver au château du Haut Koenigsbourg, je m' étais arrêtée à Riquewihr, selon les conseils de mes parents qui avaient beaucoup aimé cette petite ville. Malheureusement, les photos retrouvées sont trop abimées, une seule a survécu, une diapo, et encore a t' il fallu couper quelques moisissures.

Belles d' Alsace

         Mais, je me souviens de la séduction de cette bourgade, avec ses maisons à colombages et ses balcons fleuris au milieu des vignobles.

         M' arrachant à ce joli village, je filais vers Strasbourg. En route, je me demandais si j' allais rencontrer une belle alsacienne en costume traditionnel. 

Belles d' Alsace

          Hélas non ! J' aurais pourtant bien aimé.

         Le premier monument que j' aperçus d' assez loin, en arrivant à Strasbourg, fut la splendeur gothique de la cathédrale. Il parait qu' on l' aperçoit même depuis la Forêt Noire.

Belles d' Alsace

         Ce n' est pas étonnant, car, avec plus de cent quarante deux mètres, elle est la deuxième plus haute cathédrale de France après celle de Rouen, qui culmine à cent cinquante mètres.

         J' ai quand même pris le temps d' y rentrer pour voir la célèbre horloge astronomique. Désolée, la photo m' a trahie.

          Construite au XVIème siècle, elle était une des sept merveilles d' Allemagne. La légende raconte que le bourgmestre voulant que sa ville fut la seule à accueillir cette splendeur, fit crever les yeux du constructeur. Certains disent même qu' il le fit en personne.

         L' horloge s' active tous les jours à 12h30. Tous les quarts d' heure défilent les quatre âges de la vie. D' abord un enfant, puis un jeune homme, puis un homme mûr et enfin un vieillard. Mais celui-ci annonce à nouveau l' enfant, illustrant le cycle des vies. Naissance, mort et, renaissance.

          Tout près se trouve la fameuse maison Kammerzell. (Au fond sur la photo).

Belles d' Alsace

         Sa construction remonte à mille quatre cent vingt sept. Ses colombages sont les plus richement décorés de toute la ville. C' est un négociant en fromages, Martin Braun, qui fit construire cette maison. Elle est de style Renaissance, et, offre la particularité d' avoir le rez-de-chaussée en pierre et les étages supérieurs en bois.

Désolée pour la mauvaise qualité de la photo

Désolée pour la mauvaise qualité de la photo

         Sur le pignon, on pourrait voir, si j' avais pu montrer la photo, mais elle est trop dégradée, la poulie qui servait à monter les réserves au grenier.

         Depuis le XIXème siècle, cette maison est un célèbre restaurant, connu je crois, dans toute la France. Je n' y suis pas allée, mais, mes parents qui l' avaient expérimenté quelques années plus tôt, m' en avaient dit beaucoup de bien.

         Enfin, je suis allée admirer le quartier de la Petite France. Une sorte de Venise alsacienne, toutes proportions gardées bien sûr. (Seule photo rescapée de ce beau quartier ).

Belles d' Alsace

         L' heure tournant, je suis repartie vers l' endroit où j' avais garé ma voiture, par de jolies rues pratiquement désertes à cette heure méridienne.

Belles d' Alsace

         En cherchant des renseignements sur Wikipedia, j' ai appris qu' il y avait à Strasbourg, un Palais Rohan, comme à Bordeaux. Il y a réellement quelques ressemblances entre eux.

Wiukipedia; Palais de Strasbourg, vue de l' intérieur

Wiukipedia; Palais de Strasbourg, vue de l' intérieur

Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur
Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur

Palais de Bordeaux. Vue de l' extérieur

            Fin de la balade strasbourgeoise. Et maintenant, cap sur.............        

Voir les commentaires

2014-09-21T20:09:29+02:00

Vannes.....au hasard

Publié par divagations-et-balades

          Le hasard est un bon copain, et, j' aime bien quand il me prend par la main, pour vadrouiller sur les routes, ou dans une ville, peu familières.

          Nous sommes à Vannes, la Gwened bretonne, et à partir de la place des Lices, je tourne à gauche et.....en avant !

Vannes.....au hasard

          Tiens ! Une crêperie ! Décidément, aucune tentation ne me sera épargnée. La crêpe est mon gâteau préférée ! Mais je préfère les miennes, telles que ma mère m' a apprise à les faire.

          J' arrive à la cathédrale. Il y a foule. Le mois d' août est le mois des mariages en Bretagne.

Vannes.....au hasard

          Cette cathédrale, dédiée à Saint Pierre, a peut-être été construite sur les traces d' une première église, détruite en neuf cent dix neuf, lors des invasions normandes. La construction d' une nouvelle cathédrale, de style roman, fut impulsée par l' évêque Judicaël et son frère, Geoffroi 1er, duc de Bretagne.

          Trop petite, elle fut reconstruite en style gothique aux XVème et XVIème siècles, car il y avait afflux de pèlerins venant se recueillir sur le tombeau d' un saint espagnol venu mourir à Vannes, Saint Vincent Ferrer, enterré dans le choeur.

Vannes.....au hasard

          Les deux tours sont différentes. La tour romane, côté nord, a été conservée.

          En tout, la construction de cet édifice a duré sept siècles. J' avais un jour visité l' intérieur avec mon ami; hélas, ce jour-là, nous n' avions ni lui ni moi, emporté nos appareils photos. J' y reviendrai donc un jour.

          Le nez au vent, je continue ma promenade entre ces belles maisons à colombages rouges.

Vannes.....au hasard

          En me retournant, je vois le porche de la cathédrale; il date du XIXème siècle.

Vannes.....au hasard

          Et, que je suis sur la place Henri IV. En face, une rue; est-ce celle où se trouve ce restaurant indien où mon ami et moi allions parfois diner quand nous étions à Vannes ?

Vannes.....au hasard

          C' est peut-être plutôt celle-ci ?

Vannes.....au hasard

          A moins que......

Vannes.....au hasard

          Assez cherché pour aujourd'hui ! Je vais aller manger une glace au caramel au beurre salé. Vous venez ? Ou on se retrouve aprés ?

Voir les commentaires

2014-05-03T07:36:46+02:00

La glace, la Saône, et moi.

Publié par divagations-et-balades

          Quel meilleur endroit pour déguster ma glace, que les bords du fleuve. Juste en face de moi, une église aux clochers disparates, coincée entre des immeubles jaune pale et orangé.

La glace, la Saône, et moi.

          En déambulant le long des quais, et en zoomant un peu, je vois cette porte monumentale sur le quai opposé. Vers quoi s' ouvre t' elle ?

La glace, la Saône, et moi.

          Un coup d' oeil panoramique me montre quelques maisons colorées sur le quai où je me trouve;

La glace, la Saône, et moi.

          Un mur peint, face à moi, superbe trompe-l'oeil.

 

La glace, la Saône, et moi.

          Et surtout, le bel ensemble du quai de Saône, en face de moi, de l' autre côté de la masse verte liquide qui court rejoindre son compère le Rhône.

La glace, la Saône, et moi.

          Ma glace est finie, dommage ! Je repars vers les rues du Vieux Lyon, pour revenir vers la cathédrale Saint Jean, comme je me l' étais promis en descendant de Fourvière.

          Cela me permet de rebrousser chemin par une autre rue, où, une certaine et célèbre Tour Rose m' attend. Mais avant, un peu blême coincée entre ses voisines aux teintes vermeilles, une belle demeure gothique.

 

La glace, la Saône, et moi.

          Tout à coup, je tombe en arrêt devant une inscription murale : maison du Crible.

La glace, la Saône, et moi.

          Entrons par ce large couloir; vers quoi débouche t' il ?

La glace, la Saône, et moi.

          Un univers ocre-orangé, faisant avec le vert d' un arbre un joli contraste.

La glace, la Saône, et moi.
La glace, la Saône, et moi.

          En me retournant, je la vois, resplendissante dans le soleil; un effet de sol y sombra la rend bicolore,

La glace, la Saône, et moi.

          Oui, c' est bien elle, la star du Vieux Lyon, la Tour Rose, veillant à droite,

La glace, la Saône, et moi.

          Se gardant à gauche,

La glace, la Saône, et moi.

          Et soudain, intimidée, se dérobant aux regards derrière ces parures vertes.

La glace, la Saône, et moi.

          Mais l' heure tourne; le temps est impitoyable. Un petit clin d' oeil narquois à cet escalier que j' avais pris.....à rebrousse-poil.

La glace, la Saône, et moi.

          Et me voici à nouveau place Saint Jean pour visiter la cathédrale.

 

La glace, la Saône, et moi.

          Je m' assieds un peu à côté du porche et m' aperçois que j' ai une superbe vue sur la Basilique, là-haut. Il suffit de zoomer un peu.

La glace, la Saône, et moi.

          A plus tard pour la visite intérieure !

Voir les commentaires

2014-05-01T17:00:46+02:00

Au bout du couloir

Publié par divagations-et-balades

          Voilà, j' ai fait mon petit suspense, alors je vais dévoiler ce qu' il y a au bout de ce vilain couloir.

          D' abord, en levant le nez, cette belle croisée d' ogives,

 

Au bout du couloir

          Et la porte que l' on aperçoit est celle d' une tour, dans laquelle se trouve un escalier qui dessert deux corps de bâtiment.

 

Au bout du couloir

          Je la trouve belle avec ses fenêtres à meneaux,

          Cet immeuble a la particularité d' avoir deux cours en une;

 

Au bout du couloir
Au bout du couloir
Au bout du couloir

          J' ai bien fait de rentrer dans ce vilain couloir. Il ne faut pas se fier aux apparences, des trésors peuvent s' y cacher.......

          Un peu plus loin, une autre entrée qui ne paie pas trop de mine, et là, dans une cour assez banale, un fort beau puits.

 

Au bout du couloir

          Il aurait été construit par Philibert de l' Orme. A ses côtés, un ancien cadran solaire.

          Retour dans la rue où se presse une foule compacte;

Au bout du couloir

          Ceci explique t' il cela ? Car après tout, c' est l'heure !

Au bout du couloir

          Celui-ci me plait davantage avec ses arcades; elles lui donnent du mystère !

 

Au bout du couloir

          A moins que...celui-ci.......

Au bout du couloir

          Ce pauvre Amphytrion, prototype du mari trompé ! Bon, c' est vrai, Zeus, fidèle à son habitude, avait pris son apparence pour mieux abuser son épouse Alcmène, et il avait engendré Héraklès, mais, quand même........

          Non, tenez, si je devais perdre mon temps à aller manger, j' irais plutôt là :

 

Au bout du couloir

          Et, une petite glace ? Si je parviens à m' approcher du marchand; mais.....pourquoi petite ?

          Rendez-vous après la dégustation ?

Voir les commentaires

2014-04-29T10:27:16+02:00

Le Vieux Lyon

Publié par divagations-et-balades

          Revenue au XXIème siècle, je vais prolonger le plaisir en arpentant les rues du Vieux Lyon, avec ses maisons " Renaissance " si chaudement colorées, entourant ici, un petit jardin clos.

Le Vieux Lyon

          Des enfants y jouent, à califourchon sur un majestueux lion.

Le Vieux Lyon

          Il suffit de lever les yeux ou de tourner la tête, pour voir des choses intéressantes.

Le Vieux Lyon

          Holà ! Belle Dame ! Que faites-vous donc ici au XXIème siècle ? Vous vous êtes perdue, ou bien, égarée par la bonne conservation des rues et bâtiments de votre époque, vous vous y croyez encore ?

 

Le Vieux Lyon

          Les ménestrels d' aujourd'hui sont moins pittoresques.

 

Le Vieux Lyon

          Les rues sont des entailles étroites et profondes dans le flanc des maisons.

Le Vieux Lyon

          Parfois, une enseigne sympathique et colorée. Est' elle moderne ou transfuge du passé ?

Le Vieux Lyon

          Un homme, se rêvant jonjleur d' antan, expédie dans l' air une boule verte et rouge, au-dessus de la tête des........manants qui se promènent, et sous l' oeil intéressé d' un berger haut placé, qui voudrait peut-être l' attraper.

 

Le Vieux Lyon
Le Vieux Lyon

          Que cette librairie a une belle entrée, et que l' immeuble est beau !

 

Le Vieux Lyon

          Et celui-ci, avec ses arcades et ses fenêtres à meneaux.

Le Vieux Lyon

          Et, où et à quoi, mène ce vilain couloir ?

Le Vieux Lyon

          Nous le saurons bientôt !!!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog