Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

birmanie

2015-05-03T13:34:10+02:00

Le lac Inlé

Publié par divagations-et-balades

          Situé à huit cent quatre vingt quatre mètres d' altitude, le lac Inlé est un lieu touristique majeur de la Birmanie. Il est le deuxième plus grand lac du pays en superficie, et, sans doute le plus attractif avec ses villages flottants,

Le lac Inlé

         Ses jacinthes d' eau,

Le lac Inlé

         Et la célèbre pagode Hpaung Daw U, siège de grandes fêtes annuelles.

Le lac Inlé

         Les Birmans qui viennent prier dans cette pagode, déposent des feuilles d' or sur les statues centrales, jusqu' à, parfois, les rendre méconnaissables.

         Ce lac d' eau douce est aussi un paradis pour les pécheurs. Ceux-ci sont les seuls au monde à se tenir debout sur leur barque, en pagayant avec une unique rame qu' ils manipulent avec leur jambe.

Clic sur la photo pour la voir en entier

Clic sur la photo pour la voir en entier

          La plupart pèche à l' épervier,

Le lac Inlé

          En harponnant d' abord les poissons. On voit parfois de longues barques où plusieurs pécheurs sont en train de traquer les poissons de leurs harpons.

 

Le lac Inlé

          Quand le soleil amorce sa lente descente pour aller se cacher derrière les montagnes qui cernent le lac, celui-ci devient magique, se pare de couleurs douces qui préparent le paysage à la nuit. Sa noirceur atteint déjà l' eau dans laquelle se disloque le soleil.

Le lac Inlé

         Et, quand enfin, il arrive au terme de sa course et va être dévoré par la montagne, le lac se colore d' ocre rose, tandis que, en guise d' au-revoir, le soleil abandonne une coulée rose indien, promesse de retour.

Le lac Inlé

           Avec le lac Inlé se termine ce petit voyage en Birmanie, devenue Myanmar en deux mille dix, après bien des péripéties.

          Merci encore à mon amie Monique A. pour ces belles photos, dont quatre d' entre elles : les petits formats, sont de Wikipedia.

         A bientôt pour une autre balade

Voir les commentaires

2015-04-11T04:56:32+02:00

Enfants de Birmanie

Publié par divagations-et-balades

          Joyeux, souriants ou graves, ils sont comme tous les enfants du monde,

Enfants de Birmanie

          Vraiment tous ? Non, car ces enfants-là sont confrontés très tôt au monde du travail. Peu d' entre eux connaissent le privilège fantastique d' avoir accès à la connaissance.

         Qui peut dire ce qui se cache dans la tête de cette gamine ?

Enfants de Birmanie

         Quels rêves sont peut-être refoulés dans celle de ces garçons, et qui se perdent dans cette eau boueuse ?

Enfants de Birmanie

         Et dans le regard noir de ce petit garçon roux, n' y a t' il pas comme une interrogation ? Une inquiétude sourde et encore incomprise ?

Enfants de Birmanie

          Et que de sérieux chez cette toute petite fille portant le longyi à fleurs traditionnel des femmes birmanes !

Enfants de Birmanie

         Cette fillette, comme le garçonnet qui la précède, a le visage enduit d' une sorte de crème blanchâtre.

         Celle-ci est obtenue en frottant, avec de l' eau, des rondins de bois dur sur une pierre circulaire.

Photo Wikipedia

Photo Wikipedia

          Ceci entraine la formation d' une crème blanc-jaune, le thanaka, avec laquelle les Birmans, hommes, femmes et enfants, protègent et soignent leur peau.

         Cet usage remonterait à plus de deux mille ans. On le trouve aussi en Thaïlande.

         Cette pâte cosmétique est produite avec le bois de plusieurs arbres abondants au centre du pays, et que l' on nomme : " arbres à thanaka ". Les deux plus populaires sont le shwebo ou limonia acidissima, et le thanaka shimataung.

         Ces arbres à thanaka ne sont pas coupés avant trente cinq ans.

Voir les commentaires

2015-04-08T06:03:05+02:00

La vie au fil des rues

Publié par divagations-et-balades

          Les rues extrême-orientales ont quelques points communs avec les rues africaines. Un aspect hétéroclite où les autochtones semblent parfois perdus au milieu des touristes,

La vie au fil des rues

          Et ou, malgrè les différences de latitude, on voit les femmes portant de la même façon, les plus lourds fardeaux sur la tête.

         Les mêmes cahutes sommaires où le coiffeur, ici en sarong, là en djellaba ou en boubou, s' active sur la tête du client.

La vie au fil des rues

         Le restaurant ouvert à tous les vents,

La vie au fil des rues

         Et les laveurs de vaisselle, faisant la plonge sur la chaussée;

La vie au fil des rues

         Ou le restaurant concurrent, tenu par des gamins, proposant un mets douteux à manger avec des baguettes, dans un plat tout aussi douteux !

La vie au fil des rues

         ou l' atelier, un peu plus élaboré et technique, du tisserand aux cheveux blancs filant, assis devant son métier. L' artisanat des origines !!!

La vie au fil des rues

         L' épicerie " de luxe " où les vendeuses ont de quoi s' asseoir de façon confortable,

La vie au fil des rues

         Ou un peu moins,

La vie au fil des rues

         Et encore un peu moins;

La vie au fil des rues

         En Birmanie, les marchandises paraissent un peu mieux traitées qu' à Dakar par exemple, où le poisson est sur le sol, ou qu' au Niger où l' étalage de viande est un vrai défi à l' hygiène.

En Birmanie, à Dakar et au Niger
En Birmanie, à Dakar et au Niger
En Birmanie, à Dakar et au Niger

En Birmanie, à Dakar et au Niger

          Et j' allais oublier nos.........demi-frères, très bien intégrés à, la vie urbaine,

La vie au fil des rues

          Font' ils du stop sur le bord des pistes, comme leurs parents kényans ?

La vie au fil des rues

         Et quelquefois, on a la chance de voir parmi la foule, une jolie demoiselle à l' air timide, avec de beaux atours, peut-être une nouvelle mariée auprès d' un élégant en veston jaune.

La vie au fil des rues

         Ainsi va la vie dans les rues birmanes.

Voir les commentaires

2015-04-07T05:12:27+02:00

Le sacré dans les rues

Publié par divagations-et-balades

         En se promenant dans les rues des villes birmanes, il n' est pas rare de faire des rencontres qui peuvent sembler insolites voire bizarres pour certains.

Le sacré dans les rues

         Un bonze, en pleine méditation;

Le sacré dans les rues

         Un autre, égrenant un chapelet sans fin, assis à même le sol.

         Un yogi en posture du lotus, en train d' évacuer un stress; des courses fatigantes peut-être, si on en juge par le panier et le sac ?

Le sacré dans les rues

         Et l' éléphant blanc, objet de vénération;

Le sacré dans les rues

          Vu comme un symbole de chance, notamment sur le plan politique, selon les superstitions birmanes. Il symbolise aussi la souveraineté du pays.

         Une femelle âgée de sept ans a été découverte en deux mille treize dans une réserve forestière, dans la régiion du delta de l' Irrawadi. En réalité, ce pachyderme est de couleur rosée.

Photo AFP

Photo AFP

          Ces albinos sont rarissimes. Il existe une légende les concernant que je raconterai bientôt.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog