Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

curiosite

2021-02-18T16:54:09+01:00

Curieuses coïncidences

Publié par divagations-et-balades

          Les nombres, quelquefois, amènent à des situations bizarres ou à des coïncidences encore plus étranges.

          Il y a des nombres naturels, entiers, imaginaires..... et même irréels; certains ont une importance particulières, ainsi le nombre "Pi" pour les mathématiciens, "3" pour les Chrétiens. Pour les anciens Grecs, les dix premiers nombres, ou nombres primordiaux, faisaient partie de l'esprit, les autres nombres n'en étant que des combinaisons.

               " Tout est arrangé selon le nombre " disait Pythagore.

          Platon pensait que le nombre était l'essence de l' harmonie, fondement du cosmos et de l'homme. 

          Parmi tous les nombres, le nombre "100" parait à priori bien banal, bien qu'ayant acquis une certaine importance grâce à l'astronome allemand Johann Elert Bode, (1747 - 1826).

Wikipedia

Wikipedia

          Celui-ci inventa une séquence de nombres afin de calculer la distance entre les sept planètes de notre système solaire et le Soleil. Le nombre "100" est le septième de cette séquence après les 4 - 7- 10 - 16 - 28 et 52.

          Ce nombre "100" serait la distance de Saturne au Soleil en années astronomiques. En fait, cette distance, d'après les calculs modernes, serait de 95,5 années astronomiques. Pas mal !

          La Bible parle beaucoup de ce nombre qui connote surtout la multitude.

     * Ainsi, il fallut à Noé une centaine d'années pour construire l' Arche

     * Abraham avait cent ans quand il engendra Isaac.

   * Rabbi Zira, un babylonien qui alla s'installer à Jérusalem, jeûna cent fois pour oublier le Talmud de Babylone pour celui ce Jérusalem;

     * Abdias (Ovadia), ayant caché cent prophètes dans une caverne, mérita de figurer parmi les douze petits prophètes. Il en fut le quatrième.

          Alors, insignifiant le nombre "100"?

          Et n'oublions pas la mythologie grecque : le sacrifice de cent boeufs d'où nous vient le mot hécatombe (hekaton-bous), et surtout Ladon, ce terrible dragon aux cent têtes parlant chacune une langue différente, qu' Héraklès dut combattre et vaincre, pour pouvoir cueillir les pommes d'or du Jardin des Hespérides, dont Ladon était le gardien, envoyé par Héra. (Onzième travail) 

assiette romaine à reflets d'époque tardive

assiette romaine à reflets d'époque tardive

          Et puis, il y a le fameux parallèle Lincoln / Kennedy

   * Abraham Lincoln fut élu au Congrès en 1846

   * John F. Kennedy fut élu au Congrès en 1946

   * Abraham Lincoln fut élu président en 1860

   * John F. Kennedy fut élu président en 1960

   * Les épouses des deux présidents perdirent un enfant alors qu'elles vivaient à la Maison Blanche

   * Les deux présidents furent assassinés un vendredi, d'une balle dans la tête et sous les yeux de leur épouse

   * Leurs meurtriers, John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald furent assassinés avant leur procès

   * Booth s'échappa d'un théâtre et fut retrouvé dans un entrepôt

   * Oswald s'échappa d'un entrepôt et fut retrouvé dans un théâtre

   * Andrew Johnson qui succéda à Lincoln, était né en 1808

   * Lyndon Johnson qui succéda à Kennedy, était né en 1908

( Leurs noms et prénoms sont composés de treize lettres. "13" : nombre abominable )

BIZARRE QUAND MEME CE NOMBRE "100" A L'AIR SI BANAL ! 

Voir les commentaires

2021-01-17T13:44:43+01:00

Le "11", nombre abominable ?

Publié par divagations-et-balades

          Mais qu'a donc fait ce nombre, pour que, tout au long de l'histoire, on l'affuble d'épithètes tels que : fatal, funeste, abominable ?

          Est-il vraiment néfaste ? A t-on raison d'en avoir peur ?

          Depuis la nuit des temps, il fait frissonner ceux qui se penchent sur lui.

          Déjà, environ six cents ans avant notre ère, Lao tseu, dans son livre Dao De Jing, écrit sur tiges de bambou, trouve au "11" une connotation négative en mentionnant à son sujet la vision du vide.

Wikipedia

Wikipedia

          L'oracle chinois Yi Jing, datant du premier millénaire avent J.C., le plus ancien texte chinois, décrit les états du monde et leurs évolutions. Sa structure mathématique apparut aux yeux de Leibniz, comme le précurseur de l'arithmétique binaire.

Wikipedia

Wikipedia

          Mais c'était avant tout un oracle et, au sujet du "11", les pronostics étaient très négatifs.

          Dans la Kabbale, le nombre "11" symbolise des forces occultes dangereuses, les conflits et même le martyre.

livre personnel

livre personnel

          Saint Augustin lui-même pensait que ce nombre était néfaste.

          La tradition européenne en fait un nombre de mort, et Carl Jung, père de la notion d'inconscient collectif, voit en lui un violent processus de transformation.

          Alors ? Maudit le nombre "11" ? Voyons ça :

     * Le 11 septembre 2001 à New York, les tours jumelles furent détruites au cours d'un attentat terroriste qui engendra la stupeur.

Le "11", nombre abominable ?

          Le Pentagone fut endommagé au cours du même attentat. Sa construction avait commencé le.....11 septembre 1941.

     * Le 11 septembre 1973 eut lieu le coup d'état qui mettait fin à la démocratie au Chili.

     * Le 11 mars 2004 eut lieu à Madrid, l'attentat terroriste de la gare Atocha, qui fit près de deux cents morts et plus de mille cinq cents blessés.

          De quoi réfléchir non ?

Voir les commentaires

2020-11-28T09:39:31+01:00

Le nombre maudit

Publié par divagations-et-balades

          Les mathématiques sont décidément bien étranges ! On s'imagine entrer dans un univers rationnel et, Ô surprise, on trouve des nombres dont l'étrangeté pose bien des questions.

          Il y en a plusieurs, et peut-être ne les a t-on pas encore tous découverts; mais parmi eux, il en est un dont la connaissance est très ancienne, et dont le caractère maléfique est arrivé jusqu'à nous.

          Ce nombre, vous le connaissez sans doute : 

                                       666

          Ce nombre est apocalyptique. C'est en effet dans l'Apocalypse de Saint Jean qu'il en est fait mention pour la première fois. Il y fut désigné comme le nombre de La Bête ou de l'Antéchrist.

          Selon la Qabale, il correspond à la transcription alphabétique de Nero Caesar, qui n'était pas particulièrement apprécié des Hébreux.

          Ce nombre a donc toutes les qualités requises pour devenir le favori des prophètes....des numérologues....et de quelques individus qui s'en servirent à des fins personnelles pour discréditer ceux qu'ils n'aimaient pas.

          Ainsi, au XVIème siècle, un auteur catholique Petrus Bungus, ne supportant pas Martin Luther,entreprit de démontrer dans son ouvrage Numerorum Mysteria,qu'il n'était rien d'autre que l'envoyé du diable, car la somme des lettres de son nom valait 666; mais cet homme était un coquin, car n'obtenant pas le nombre espéré, il traficota les chiffres.

          Un nommé Stifelius, violemment antipapiste, voulut démontrer en mille cinq cent cinquante quatre, que le nom du pape Leon X était équivalent à celui de la Bête de l'Apocalypse. Mais lui, aussi avait traficoté les chiffres.

          Puis, à l'aide de savants calculs mathématiques, Stifelius prédit la date de l'Apocalypse qui devait signer la fin du monde. Il fut très précis, ce serait le :

                         19 Octobre 1553

          L'évènement était annoncé dans un livre, mais je crains qu'il n'ait commis une petite erreur !!!

      

Source : Le monde est mathématique - Les nombres remarquables

Source : Le monde est mathématique - Les nombres remarquables

          Et pour coller un peu à l'actualité, revenons à l'élection de Ronald Wilson Reagan aux Etats-Unis. Il était républicain et un des meilleurs présidents de ce pays, mais, lors de la campagne électorale, un adversaire démocrate avisa le pays que le nom complet de Reagan était formé de trois mots de six lettres chacun d'où......666.....et qu'il ne fallait surtout pas l'élire.

          Cette façon de rechercher ce nombre maléfique dans le nom de ses adversaires politiques ou de ses ennemis, remonte à Guerre et Paix de Tolstoï.

          Au chapitre XIX du livre troisième, première partie, on peut lire :

     * Un des frères de son Ordre lui fit part d'une prophétie relative à Napoléon et tirée de l'Apocalypse. Dans le verset 18 du chapitre 13 il est dit :

       " Ici est la sagesse : que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la Bête car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante six " et au verset 5 du même chapitre : " Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes, et il lui fut donné aussi le pouvoir d'accomplir quarante deux mois ".

          En appliquant les lettres latines au calcul hébraïque, on obtenait ......L' Empereur Napoléon, et, en additionnant le total, bien sûr.........666. Napoléon était donc la Bête de l'Apocalypse, et cela indiquait que l'année 1812, la quarante deuxième de son âge, serait la dernière de sa puissance !!!

          Ce nombre fut également appliqué à Hitler selon la règle suivante : A = 100, B = 101, C = 102..... et on obtient :

      * H = 107 - I = 108 - T = 119 - L = 111 - E = 104 - R = 117........= 666

          Pourtant ce nombre n'a pas toujours eu cette connotation maudite. Il apparait dans la Bible bien avant l'Apocalypse de Jean. 666 talents d'or était la somme que le roi Salomon recevait chaque année.  

      Il y a quand même une étrangeté : l' Apocalypse est le 66ème livre de la Bible, et le verset mentionnant le nombre 666 est le 18, soit.....6 + 6 + 6 !!!!

         A la période contemporaine, le côté démoniaque de ce nombre est toujours présent en de nombreux domaines curieusement différents :

     * La première émission de radio du monde eut lieu au 666, 5th Avenue à New York

     * La nouvelle version du film d'épouvante " The Omen " créée en 2006, est sortie le 06/06/06 à 06h06.06.

     * Le premier ordinateur d'Apple fut lancé au prix de 666,66 dollars, et le virus informatique "seven dust" de Macintosh, découvert en 1998, avait pour nom d'origine .... 666.

          On voit bien que ce nombre est démoniaque : l' addition des numéros de la roulette donne.. 666.

          Attention les joueurs, le diable est aux commandes !!!!

Voir les commentaires

2020-11-15T16:22:31+01:00

Magie mathémaatique

Publié par divagations-et-balades

          Eh oui ! Il y a de la magie en mathématiques ! Comment l'aurions-nous cru quand on nous faisait ingurgiter les dérivés et autres joyeusetés lycéennes.

          Ah ! Si on nous avait parlé des carrés magiques !!!

          Le plus célèbre est le carré " SATOR "

Magie mathémaatique

          Il renferme un palindrome latin : SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS, donc, il peut être lu dans les deux sens.

          Ce carré figure dans plusieurs inscriptions latines dont la plus ancienne a été trouvée à Pompéï, avant, bien sûr l'an 79 et la grosse colère du Vésuve.

          Cette inscription est énigmatique et a suscité l'intérêt de nombreux savants et exégètes, sans jamais trouver de signification satisfaisante.

          Ce carré a été retrouvé dans des endroits aussi disparates que le château de Jarnac, la maison de la favorite de Charles VII, Agnès Sorel, au pays de Galles ou en Turquie.....

          On l'a aussi trouvé dans les ruines de Rennes-le-Château. Il n'en fallait pas plus pour l'associer au mystère du trésor des Templiers.

          En 1925, un pasteur saxon lui trouva une connotation religieuse. Mais ce carré continue d'exciter l'imagination de nombreux exégètes dans le monde.

          Il semble que les premiers apparurent en Chine vers 650 avant JC. Puis, au cours de leurs guerres de conquêtes, les armées arabes apprirent ces carrés des mathématiciens indiens, et les chiffres remplacèrent les symboles chinois. Ils figurèrent dans une encyclopédie écrite à Bagdad en 983 : L' Encyclopédie de la Fraternité et de la Pureté.

          Des magiciens arabes utilisèrent ces carrés avec des " lettres magiques " pour leurs tours d'illusionnistes. 

          Le plus simple de ces carrés magiques est celui de Luo Shu. 

Magie mathémaatique

          Il est devenu le symbole de la pensée magique taoïste et la base de nombreux rituels; de nombreuses générations de Chinois ont fondé les formules de Feng Shui sur ce modèle de Luo Shu.

          Selon la tradition chinoise, ce carré présente dans l'espace, l'agencement des neuf nombres primordiaux, et il aurait été vu par un empereur sur la carapace d'une tortue sortie de la rivière alors qu'il vidait les eaux d'une crue. Des fissures sur le dos de la tortue figuraient des signes d'écriture. En réalité, c'était le dieu de la rivière qui avait pris la forme d'une tortue magique.

          En Chine, ils furent représentés par différents symboles, comme par exemple dans le carré Xi'an sur plaque de fonte, découvert en 1956 dans les ruines du palais d' Anxi, fils de l'empereur Kubilaï Khan, lui-même petit-fils de Gengis Khan.

 

Magie mathémaatique

          Ce carré magique est actuellement exposé au musée de la ville de Xi'an, capitale de la province de Shaanxi, en Chine.

          Ce terme de carré magique a été introduit dans la langue française, par un diplomaate et mathématicien français : Simon de la Loubère, dans son ouvrage " Du Royaume de Siam " publié en 1691.

          De nombreuses personnalités à travers les siècles se sont intéressés aux carrés magiques. Parmi elles, le peintre Albert Dürer. On peut voir un carré magique, (en haut à gauche sous la cloche), dans son célèbre tableau Mélancolia.

Magie mathémaatique

          A Barcelone, la façade de la Passion de la Sagrada Familia montre un carré magique dont la somme de tous les chiffres correspond à 33 c'est-à-dire l'âge du Christ au moment de sa mort.

Magie mathémaatique

          Des mathématiciens tels que Fermat, Gauss, Euler...se sont intéressés aux carrés magiques. Au Moyen-Âge on leur prêtait des propriétés surnaturelles que l'on essayait d' interpréter par des formules cabalistiques.

          De nos jours.......aux ordinateurs de nous aider à en décrypter les mystères.

Voir les commentaires

2020-05-20T17:25:23+02:00

Faut rigoler .......

Publié par divagations-et-balades

;

          C'est presque ma devise : Ne jamais rater une occasion de rigoler.Alors, merci à la mairie de mon bled qui m'en donne une aujourd'hui.

          La mairie de Bordeaux a acheté un très grand nombre de masques et les distribue aux Bordelais; Elle a confié aux maires des localités de Bordeaux Métropole, le soin d'en distribuer à leurs administrés.

          Posté le 4 mai dernier dans notre localité même, ma soeur a reçu le sien aujourd'hui.

          Je l'ai vue s'esclaffer en lisant la lettre d'accompagnement, qu'elle m'a tendue entre deux hoquets de rire; j'ai lu et.......l'ai rejointe dans son hilarité. Mais, lisez vous-même :

Faut rigoler .......

          Mais non, vous ne rêvez pas; ces masques censés nous protéger des méfaits de ce vilain virus sont......à usage non sanitaire !!!!!!

Faut rigoler .......

          Alors deux questions bêtes et méchantes :

               DE QUI SE MOQUE T-ON A VOTRE AVIS

              ET A QUOI SERVENT-ILS DONC ?

Voir les commentaires

2020-01-09T10:12:55+01:00

Le roi de Bruxelles - II

Publié par divagations-et-balades

          Il y a bien sûr, une symbolique attachée à ce " petit garçon qui pisse ".

          Au Moyen-Âge, on avait le goût des fontaines surprenantes, qui avait sans doute sa source dans l'Antiquité gréco-romaine où l'on voyait des nymphes faisant jaillir l'eau de leurs seins. Le thème de l'enfant figurait alors le dieu de l'amour, Eros, (ou Cupidon ), en train de se soulager et cela symbolisait la fertilité ou le " joyeux débordement ".

          C'est à Florence, vers mille quatre cents, que réapparaît ce petit personnage, assimilé alors à un petit lutin amusant et innocent.

          Dans la première moitié du XVème siècle, apparaissent d'autres enfants pisseurs figurant des fontaines. Ainsi ce bambin qui urinait de l'eau rose  au célèbre banquet du faisan, organisé à Lille par le duc de Bourgogne en mille quatre cent cinquante quatre, et où l'on jura d'aller délivrer Constantinople, passée l'année précédente sous le joug turc.

Wikipedia

Wikipedia

          Malgré le serment, la croisade n'eut pas lieu. Pourtant, le duc leva de l'argent pour armer troupes et navires, et organisa des états généraux pour définir un gouvernement pendant son absence. Alors, que s'était-il passé ?......La Diète de Ratisbonne concernant la Turquie, qui, elle aussi, n'aboutit pas.

          A l'aube du XVIème siècle parut un livre : Le songe de Poliphile dans lequel de nombreuses illustrations d'enfants en train d'uriner relança la mode des fontaines.

          Vers mille six cent vingt, apparut à Bruxelles, une version du Manneken Pis tel que nous le connaissons aujourd'hui, avec son ventre rebondi et sa belle musculature. Cette image de l'enfant urinant sera en vogue en peinture, sculpture, gravure, papiers peints.....jusqu'au XVIIIème siècle.

          Le Manneken Pis est vu comme un gamin impertinent, malicieux, provoquant délibérément le qu'en-dira-t-on. C'est sans doute cette espièglerie qui a séduit les Bruxellois qui en ont fait le symbole de la ville et qui l'on nommé : le plus ancien bourgeois de la cité.

          Ce vieux bourgeois fait aussi partie du folklore de la capitale belge. Dans la tradition de certaines fêtes bruxelloises, c'est de la bière qui coule du Manneken Pis.

          Sa visite est incontournable pour un touriste, et pourtant, en deux mille douze, ce vieux petit garçon a été élu " curiosité la plus décevante d' Europe ". 

          Pourquoi ? Mystère ! Je n'ai trouvé aucune explication.

          Mais, il y a aussi des légendes.........

A bientôt !

Voir les commentaires

2020-01-06T09:06:09+01:00

Le roi de Bruxelles

Publié par divagations-et-balades

          Quelques années après une première visite lors de l'exposition universelle, j'ai eu l'occasion d'aller deux fois à Bruxelles pour des congrès médicaux.

          Evidemment, je n'ai pas manqué d'aller rendre visite au " petit garçon " le plus célèbre de la ville : le Manneken Pis, ou plutôt le Menneken Pis car, en bruxellois, menneken signifie " garçon ". Il est situé non loin de la magnifique Grand Place.

          Mais voilà que j'apprends aujourd'hui, en cherchant l'histoire de ce " petit garçon qui pisse ", que je n'ai sans doute pas vu l'original, mais une copie à l'identique de la vraie statue datant de mille six cent dix neuf, laquelle est maintenant conservée au musée de la ville, dans la  Maison du Roi sur la Grand Place.

   

Le roi de Bruxelles

          En effet, c'est en mille neuf cent soixante cinq que la statue originale est allée au musée, afin de préserver cet emblème de la ville, car, à plusieurs reprises, ce " petit garçon qui pisse " fut victime de vols ou de tentatives de vol.

          La première eut lieu en mille sept cent quarante sept par.......des soldats français en garnison à Bruxelles. (La honte!!!). Evidemment cela fit grand bruit, à tel point que le roi Louis XV dut intervenir et, pour calmer l'ire des Bruxellois, il offrit au Manneken Pis un habit de gentilhomme, le port de l'épée, et le décora de la Croix de Saint Louis.

          En mille huit cent dix sept, la statue fut volée et même brisée. Ce forfait était du à un repris de justice qui fut lourdement puni pour ce crime impardonnable; il fut d'abord attaché à un carcan sur la Grand Place pendant une heure, et l'on peut imaginer les insultes qu'il a subi, puis tout simplement condamné aux travaux forcés à perpétuité. On ne plaisantait pas en ce temps-là, la justice savait faire respecter la loi. Bon......Passons !

          Cependant, le Manneken Pis n'en avait pas fini avec les péripéties. Plus près de nous, au siècle dernier, par trois fois il y eut des tentatives dont la dernière, en mille neuf cent soixante trois, qui fut réussie par des étudiants, ( je jure que je n'y étais pas), sur le motif d'oeuvres de bienfaisance.

          Puis, en mille neuf cent soixante cinq, le Manneken Pis fut volé une ultime fois, et, plus grave : la statue fut brisée par le voleur. Il n'en restait que les pieds et les chevilles. Grâce à un coup de téléphone anonyme, le corps fut retrouvé dans le canal de Charleroi. La statue fut restaurée, mais pour pallier à toute nouvelle tentative, c'est une copie que l'on admire depuis cette année-là.

Le roi de Bruxelles

          Bien sûr, une symbolique et des légendes se rattachent à cette statue d'enfant en train d'uriner. Je les raconterai prochainement. Promis !

Alors à bientôt !

Voir les commentaires

2019-05-09T16:38:39+02:00

L'arbre meurtrier

Publié par divagations-et-balades

          Je l'ai rencontré deux fois. la première fois aux Etats-Unis, je ne sais plus où exactement. Je crois que c'était en Floride.

L'arbre meurtrier

          La deuxième, (ou inversement !), en Israël, dans mon coin de paradis au bord de la mer Morte.

L'arbre meurtrier

          Cet arbre bizarre est un banyan, et c'est un meurtrier. On l'appelle aussi : arbre étrangleur.

           Pour exister, il phagocyte un autre arbre, l'enserre dans ses racines aériennes, et grandit jusqu'au moment où il étrangle sa pauvre victime qui meurt étouffée.

          Ce banyan peut devenir gigantesque et couvrir plusieurs hectares. Le plus gros de tous se trouve en Inde, près de Calcutta. Sa circonférence atteint le nombre incroyable de quatre cent douze mètres, soit cent trente et un mètres de diamètre. Sa croissance, complètement folle, peut durer plus de mille ans, et il peut vivre mille cinq cents ans.

          Le banyan est originaire de l' Inde, du Pakistan et du Sri Lanka. Mais on peut en trouver dans d'autres régions du monde. C'est ainsi que je l'ai rencontré.

          Grâce au banyan nous pouvons nous nourrir de l'énergie du ciel. Pour la médecine Ayurvédique, notre corps est considéré comme une sphère, avec le ciel au-dessus et en-dessous. Le corps est traversé et racines et sommet sont reliés comme pour le banyan.

          Celui-ci paraît être un bon auxiliaire de soins et toutes ses parties sont utilisées.

* Ses racines séchées, pulvérisées et mélangées à du lait sont utilisées comme seule nourriture des femmes stériles au début de leur cycle.

* Sa sève laiteuse est utile dans les inflammations cutanées et les verrues.

* Son latex soigne les plaies ulcéreuses.

* Ses bourgeons font merveille contre diarrhée et dysenterie.

* Certaines brosses à dents sont taillées dans ses racines car préviennent les pathologies gingivales. 

          Mais le banyan est originaire de pays hindouistes. Là on croit que la feuille de banyan sert de lit de repos au dieu Krishna, et que l'arbre entier est symbole d'immortalité et de fertilité.

          A lui seul il représente le trimurti Vishnou, Brahma et Shiva.

          Selon la tradition, Vishnou s'incarne quand le monde est menacé du trou béant du chaos.

Wikipedia

Wikipedia

          Brahma, créateur de l'Univers, a quatre têtes. La légende dit que pendant cette création, Brahma engendra Sarasvati, déité féminine si belle qu'il en tomba aussitôt amoureux. Celle-ci, gênée par les regards insistants de Brahma, se déplaça alors dans de nombreuses directions. Pour continuer à la voir, Brahma se créa une tête pour chacun des quatre points cardinaux, et une cinquième tête pour voir au-dessus. Mais Shiva lui coupa cette tête supérieure, jugeant que cette obsession de Sarasvati était inconvenante.

Wikipedia

Wikipedia

          Quand à ce moralisateur de Shiva, il possède la connaissance universelle absolue, et serait même dans un état au-delà de la connaissance. Doté d'un grand pouvoir, il mène une vie de sage sur le mont Kailash, au Tibet.

Wikipedia

Wikipedia

          Ainsi donc, ce tueur est relié à la spiritualité hindoue; on dit même que le banyan aurait nourri l'humanité de son lait, bien avant que les hommes aient accès à aucune autre forme de nourriture.

          Il serait aussi la maison des dieux et des esprits, et quand ses racines viennent à puiser dans la terre, il devient sacré, et un petit autel, recouvert d'un tissu à damiers noirs et blancs, symbolisant le Bien et le Mal, est construit à proximité.

          Si vous avez un jour la drôle d'idée de couper un banyan, surtout, n'oubliez pas de vous excuser auprès des esprits qui l'habitent et de leur assurer un autre logement convenable.

Voir les commentaires

2018-09-07T09:58:57+02:00

Quand j'étais espionne....

Publié par divagations-et-balades

          En ce temps-là, la guerre froide avait remplacé la guerre chaude, et le fou sanguinaire disparu dans les ruines fumantes de son bunker, un autre, d'un genre différent, avait pris sa place. On l'appelait le Petit Père des Peuples, et il vivait dans un pays mystérieux dont nul ne pouvait plus sortir.

          Alors, des espions partaient, vêtus de manteaux couleur de muraille pour qu'on ne les voit pas. Et moi, déjà en proie à des idées folles, j'aurais bien voulu aller voir là-bas ce qu'il s'y passait. Je m'imaginais, nouvelle Mata Hari, me faufilant subrepticement dans les couloirs du Kremlin, et ramenant, triomphante, en Europe de l' Ouest, des photos inédites.

          Et j'étais équipée......J'avais un mini appareil photos, né en mille neuf cent cinquante cinq dans ce qui était l'Allemagne de l'Ouest, et c'était tout ce qu'il fallait pour mes activités secrètes !

Quand j'étais espionne....

          Il tenait dans la paume de ma main.....et sa marque : Petie kamera. On ne pouvait mieux tomber. Il possédait une focale fixe de 25mm f9, une vitesse d'obturation unique de 1/50 et une lentille achromatique.

Quand j'étais espionne....

          Il pouvait prendre seize photos, avec, évidemment, un film en rouleau. Il possédait même un étui en cuir, comme des grands frères plus huppés.

Quand j'étais espionne....

          C'était vraiment un appareil amusant, et il faisait de vraies photos, étonnamment nettes de 90 cm à l'infini.

          Je m'étais bien amusée avec aux sports d'hiver, à Barèges, puis, je l'avais abandonné.Mais quand je revois les photos, je me dis que ce n'était vraiment pas si mal, même si elles étaient petites. (14,5 cm sur 14,5).

Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....

          Bien que l'on ne trouve plus de films pour cet appareil, je suis contente de l'avoir retrouvé.

          Au fait, je ne suis jamais allée espionner le Petit Père des Peuples.

Voir les commentaires

2018-08-16T16:52:08+02:00

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

Publié par divagations-et-balades

          Ce puits est effectivement beau et.....énigmatique.Quel est cet atlante cornu qui soutient une partie de la margelle ?

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          Un satyre ? Mais il devrait avoir des pieds de bouc ! Un silène, dépouillé de son enveloppe hideuse pour révéler le dieu qui est en lui ?

          Le puits représente " en même temps " la vie et la mort.

          C'est sur sa margelle que se nouent les amitiés, les intrigues amoureuses. C'est un lieu féminin; Ce sont les femmes qui de toute éternité viennent chercher l'eau du puits, et, comme le dit ironiquement Jean Rameau, papotent, cherchent des histoires dans la Lune pour les colporter ensuite.

          Mais le puits est aussi le trou sans fond qui communique avec le séjour des morts. C'est la porte du néant qu' empruntaient préférentiellement les candidats au suicide jusqu'au milieu du XXème siècle.

          Que sont ces atlantes et cariatides qui en décorent les huit faces ? 

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          Et cet Homme-Serpent qui semble défier le ciel ?

Le parc de Chavat - Le puits du dieu cornu

          N'incarne t' il pas l' immortalité, l' infini, les forces souterraines créatrices de vie ?

          Et d'ailleurs, cet infini se retrouve dans la forme octogonale du puits. Le nombre " " n'est' il pas celui qui représente l'infini ? Celui de l'équilibre cosmique ? Le symbole de la transformation et de la renaissance ?

          Le puits est aussi symbole de la connaissance; ne parle t'on pas de ces êtres qui sont de vrais " puits de science " ?

          Mais c'est aussi celui du secret, de la dissimulation. La Vérité ne se cache t'elle pas au fond ?

          Ce puits m'interpelle; que fait'il ici ? Le maître de ces lieux était sans doute enclin à la méditation philosophique et métaphysique. Mais en fait, quel meilleur endroit pour réfléchir à la vie, à la mort, qu' en pleine nature, au bord d' un fleuve qui, immuablement, s' écoule pour se jeter et se fondre dans le vaste océan. Et je ne sais pas pourquoi me revient ce petit poème anglais qu' André Maurois cite dans " Climat " :

                         From too much love of living     

                                           From hope and fear set free

                                           We thank with brief thankgiving

                                           Whatever God may be

                                           That no life lives for ever

                                           That dead men rise up never

                                           That even the wearest river

                                           Winds, somewhere, safe, to sea

( Délivrés d' un trop grand amour de la vie

  Délivrés de l'espoir et de la crainte

  Nous remercions brièvement

  Dieu quel qu'il puisse être

  De ce qu'aucune vie ne vit pour toujours

  Que les morts ne se relèvent jamais

  Que même la rivière la plus lasse

  Surgit quelque part, sauve, dans la mer )

  

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog