Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations

2022-05-31T10:01:56+02:00

Du calme les Humains !

Publié par divagations-et-balades

          Qui ose nous interpeller ainsi ?

          C'est moi, Jocko, le roi des Chimpanzés

Du calme les Humains !

          Parmi mon peuple, je suis renommé pour ma sagesse, que bien des Humains pourraient m'envier. Oui, oui, je le dis sans aucune forfanterie, d'ailleurs je ne suis pas le seul à penser ainsi; certains Humains, plus lucides que d'autres, le disent aussi.

          En fait, depuis quelques temps, les Humains nous divertissent fort. Ils sont atteints d'une forme de pathologie hilarante à nos yeux : ils aiment se faire peur. Et ce qui nous fait le plus rire, c'est leur dernière invention: la variole du singe. 

          Attention ! Je ne dis pas que ça n'existe pas, c'est même chez nous, dans les grandes forêts d'Afrique équatoriale qu'elle a été découverte en mille neuf cent cinquante-huit. Et mes frères de Sierra Leone ont été victimes d'une épidémie, alors qu'ils venaient d'être emmenés en France en mille neuf cent soixante-huit. Et c'est peut-être à cause d'eux qu'elle a surgi chez l'homme deux ans plus tard.

          Mais pourquoi faire peur avec cette maladie ? Les Humains auraient-ils besoin de la peur pour se sentir vivants ? Les médias jettent de l'huile sur le feu pour alimenter une sorte de panique.

          Et nous, dans la forêt, on s'amuse bien, parce que nous savons que cette maladie est bénigne chez les Humains, que chez eux, elle guérit spontanément en quelques jours, et que la contamination entre eux est si faible qu'il n'y a pratiquement aucun risque d'épidémie. Nous sommes d'ailleurs assez jaloux, parce que c'est bien plus grave chez nous. Et là, nous sommes bien obligés de constater que les Humains ont une certaine supériorité sur nous.

     * Et laquelle s'il te plait ? dit l'un de mes frères d'un ton pincé, vraiment, je ne vois pas.

          Il le sait aussi bien que moi, mais c'est un aigri, jaloux et hargneux invétéré. Néanmoins, je lui réponds patiemment :

- ils connaissent l'hygiène

- ils se lavent les mains

- ils savent reconnaître les malades, les isoler, et surtout :

- ils savent les soigner

- ils mettent même des masque tout en sachant qu'ils ne peuvent empêcher de passer un virus tellement plus petit que leurs mailles.

     * Et alors ? dit ce mauvais coucheur, tout cela ne les empêche pas d'avoir peur, alors la supériorité des Humains !!!! Laissez-moi rire !!!!

          Et effectivement, il s'en roule par terre.

     

Du calme les Humains !

Voir les commentaires

2022-05-02T19:07:23+02:00

Mégalomanie !

Publié par divagations-et-balades

          Le beau soleil printanier d'hier, et une amie d'enfance, m'ont incitée à aller faire un tour à la plage. 

          Ni une, ni deux.....hop ! cap sur Arcachon ! Et là.......Ô surprise ! 

          Vous savez bien sûr que les fleurs et les papillons, ces fleurs volantes, sont emblématiques du printemps, de l'air devenu doux, des couleurs qui reviennent nous enchanter et du soleil, à nouveau triomphant.

          Mais là !!!! Je suis restée sidérée devant des fleurs géantes et blanches,

Mégalomanie !

          Mais qu'est-ce qu'il leur a pris ? Tout pourtant a l'air normal autour d'elles, les rues sont calmes,

Mégalomanie !
Mégalomanie !

          La jetée est en place, la mer ondule paisiblement,

Mégalomanie !

          Je déambule un moment le nez en l'air, tout va bien, mais......... Oh ! Mais je rêve ou bien ai-je des hallucinations ? Je n'en crois pas mes yeux..........un bouquet de papillons blancs est là, devant moi. 

Mégalomanie !

          Cette fois, aucun doute, la ville est tombée sous l'emprise d' un sorcier. Je décide de m'enfuir. Imaginez que je tombe aussi sous sa coupe, que je devienne géante et blanche, me balançant mollement, au gré de la brise marine, à jamais figée au bout d'une grande perche. 

          Adieu, vite je pars.....je cours.....je vole !!!!

Voir les commentaires

2022-04-27T14:46:15+02:00

Les vieux garnements

Publié par divagations-et-balades

          Hier matin, longue conversation téléphonique avec mon ami d'enfance. Ils étaient deux frères malheureusement, celui qui était le plus jeune d'entre nous, est décédé depuis plusieurs années.

          C'était une conversation pendant laquelle on n'a pas arrêté de rigoler, parce que, comme d'anciens combattants, on a évoqué nos souvenirs de garnements.

          Quand nous nous sommes connus, nous avions dix ans tous les deux, le jeune frère en avait huit. On faisait beaucoup de sottises et on s'amusait bien. Nos parents nous laissaient une grande liberté pendant les vacances avec pour seule obligation : respecter l'heure des repas.

          Nous ne nous voyions que pendant les grandes vacances, ils étaient parisiens, j'étais bordelaise, mais en dehors de ce temps béni, nous échangions une correspondance très active.

          La plage était le lieu principal de nos aventures, et le portique de Monsieur Maurice, celui de nos exploits

Les vieux garnements

          Puis, devenus grands et " bien sûr " plus raisonnables, de nos parties de volley ball.

Les vieux garnements

          Et tant d'années après, on riait des mêmes bêtises, avec peut-être la secrète envie de les recommencer. Et, avec soudain, une petite pointe d'émotion, on s'est dit que c'était formidable d'être toujours amis et complices au bout de toutes ces décennies.

          Quoi de mieux que les amis d'enfance !

Voir les commentaires

2022-04-07T05:32:05+02:00

Ainsi naquit....

Publié par divagations-et-balades

          Quand on pense à nos grands ancêtres, on voit souvent un homme des cavernes en train de mordre à belles dents, dans un cuissot, cru, de sanglier pas encore à la crème et conquis de haute lutte.

Ainsi naquit....

          Puis, vint le temps de la cueillette, et, ce qui allait devenir des légumes, ajouta de nouvelles saveurs.

          Je crois que c'est à partir de là, que se développa l'inventivité culinaire.

          Après les chasseurs et les cueilleurs, il y eut les marins et les voyageurs, et de nouvelles cuisines apparurent.

          En voyageant, les Hommes emmenèrent avec eux quelques " secrets " culinaires qui contribuèrent à créer les différentes cuisines du monde.

          J'en suis un exemple : ) la maison, à côté de notre bonne vieille cuisine française, on a invité la paella espagnole, les couscous maghrébins, le ti bou diène sénégalais, le jambalaya de Louisiane, le taboulé du Moyen Orient.....et même le riz cantonnais, mais là, ce n'est pas moi qui suis allée le chercher, mais le père indochinois de mes amis d'enfance qui me l'a enseigné.

         Ainsi, chaque pays développa une sorte de génie culinaire, offrant par là, une incroyable diversité.

         Ainsi, peut-être, naquit la gastronomie et ses corollaires : la gourmandise et la convivialité.

         Et Assurancetourix le Barde se mit à chanter.

         Mais qu'est-ce que je raconte ????

Voir les commentaires

2022-01-11T09:57:48+01:00

Branle-bas de combat

Publié par divagations-et-balades

          Les Fourmis étaient inquiètes. On disait qu'un certain Cronibus parcourait clandestinement le royaume.

          Bien que nul, jusque là, n'en ait entendu parler, la rumeur lui prêtait une cruauté inouie. Et de fait, il semblait frapper aveuglément quiconque avait le malheur de croiser son chemin.

          C'est du moins ce que la rumeur affirmait.

          Alarmé, le roi des Fourmis, dont le trône chancelait un peu, se dit qu'il aurait peut-être un moyen de le sauver, s'il parvenait à prendre des mesures efficaces.

          Ses conseillers faisaient auprès de lui, assaut d'idées toutes plus farfelues les unes que les autres, preuve de leur incompétence notoire.

          Le roi devait bien choisir. Il le fit en prenant la mesure qui lui semblait devoir lui apporter le soutien inconditionnel des Fourmis apeurées. Il décida de leur interdire toute sortie de chez elles.

          Ainsi, Cronibus pouvait bien se promener dans les rues, il ne trouverait personne à martyriser, et de ce fait, gagné par un indicible ennui, il finirait par partir.

          Mais les Fourmis étaient inconséquentes. A peine le roi avait-il fait claironner sa loi dans les rues par les crieurs publics, qu'elles furent de mauvaise humeur voulant continuer leur vie insouciante.

          Le roi manda encore ses conseillers; l'un d'eux, particulièrement actif, le chevalier Médicus Véri, lui dit qu'il avait une idée qu'il pensait excellente pour calmer les Fourmis, en leur promettant qu'elles pourraient vivre à nouveau librement, en échange d'une petite formalité : porter un signe distinctif prouvant qu'elles s'étaient soumises à un stage de jiu jitsu.

          Celui-ci devait intéresser surtout les vieilles Fourmis, moins aptes à se battre pour se défendre que les plus jeunes.

          Mais voilà, les vieilles Fourmis regimbèrent.

     * Eh quoi ! dirent-elles, si nos rhumatismes nous empêchent de nous battre, comment pourrions-nous pratiquer le jiu jitsu !!! mais c'est du n'importe quoi....ou alors on se moque de nous.

          Le roi envoya une armée de crieurs des rues pour inciter les vieilles Fourmis à se rendre dans les salles de sport.. Beaucoup s'y rendirent, par crainte de punition, et, pour le plus grand plaisir des traumatologues et autres rhumatologues, mais, il y avait toujours des réfractaires qui faisaient la sourde oreille.

          Puis, le ministre des phinances alerta le souverain :

     * Messire le Roi, les meuniers sont fort en colère, les Fourmis transporteuses de grains de blé, ne viennent plus, elles ont trop peur de rencontrer Cronibus. Comment les boulangers vont-ils pouvoir faire le pain quotidien ?

     * Bof ! fit le roi avec désinvolture, ils n'ont qu'à utiliser de la farine de pois chiches.

     * Chiche ! S'exclamèrent certains boulangers frondeurs; le peuple sera mécontent et déposera ce roi ignare et sans empathie.

          Et Cronibus pendant ce temps ???

          On l'avait un peu oublié, de même la terreur qu'avait suscité la litanie des agressions que psalmodiaient chaque soir les crieurs publics.

          On revoyait dans les rues, les vieilles Fourmis promenant en laisse leur microümin, de jeunes Fourmis jouant au pattball.........

          Le roi était courroucé. Ses savants conseillers le poussaient à émettre des édits pour punir ce peuple désobéissant.

          Il tergiversait, disant blanc le matin et noir le soir. Plus personne ne comprenait ce qui se passait vraiment. On en arrivait même à douter de la réalité de Cronibus.

          Ainsi allaient les choses au royaume des Fourmis, ballotées de droite et de gauche, ne sachant plus vers quoi se tourner qui serait un peu plus stable ! 

 

 

Branle-bas de combat

Voir les commentaires

2021-08-04T09:15:33+02:00

La Reine des Fées n'habite pas chez moi

Publié par divagations-et-balades

          Et pourtant j'ai bien cherché dans le jardin : il n'y a pas de sureau noir.

Par Willow — Travail personnel, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2643905

Par Willow — Travail personnel, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2643905

          Quel rapport avec la reine des Fées direz-vous ? C'est simple, celle-ci habite dans les racines de sureau noir.

          C'est pour cela qu'il ne faut pas brûler le bois de cet arbre, sinon, on attire les mauvais esprits et la malchance.

          Mais est-il bien sûr que la Reine des Fées loge dans ses racines ?

          Au Moyen-Âge, le sureau noir était considéré comme une plante maléfique, en fait, très lié aux sorcières. Comme celle qui, sans demander notre avis, a décidé de squatter dans notre maison avec ses enfants.

La Reine des Fées n'habite pas chez moi
La Reine des Fées n'habite pas chez moi

          Je la soupçonnais de s'être accrochée à l'un de nous quand nous avions visité une maison hantée aux Etats-Unis.

La Reine des Fées n'habite pas chez moi

          Ou alors, peut-être avions - nous, en hiver, brûlé par inadvertance du bois de sureau dans la cheminée ! Chacun sait que les sorcières en profitent pour venir, quelquefois même accompagnées du Diable en personne.

(Oh ! mais j'y pense ! Peut-être lui devons-nous cette incroyable malchance qui nous poursuit depuis de nombreux mois. Il va nous falloir chercher un talisman ! Paradoxalement, on dit qu'un talisman en bois de sureau protègerait contre tout ensorcellement. Je vais aller faire le tour des voisins, il y en a bien un qui aura un sureau noir dans son jardin !!! On dit aussi que se passer de l'écorce de sureau sur les paupières fait fuir les sorcières !).

          Les rameaux de sureau peuvent facilement être vidés, et les bergers de Slovaquie le savent bien qui en font des flûtes. Et " sambucus " son nom grec ne veut-il pas dire " flûte " ?

          Oui mais, le sureau est quand même un arbre magique, et certains racontent que, par ces flûtes, on aurait accès au monde des morts.

          Bizarre cet arbre quand même !!! faut-il s'en méfier ? Je serais tentée de dire oui....... mais.......je n'oublie pas.....;Sambucus Nigra qui a rendu bien des services aux patients de l'homéopathe que je fus, pour ses actions sur les symptômes respiratoires tels que nez bouché, laryngite striduleuse, asthme suffocant...........et bien d'autres encore.

          Allons, le voilà réhabilité le sureau noir ? Néanmoins.........Jeunes dames qui venez d'avoir un bébé, ne le couchez pas dans un berceau en bois de sureau noir car, il attirerait les fées et les inciterait à enlever le bébé.

La Reine des Fées n'habite pas chez moi

Voir les commentaires

2021-06-09T18:14:44+02:00

Magie noire

Publié par divagations-et-balades

          Les plantes, longtemps, sont restées mystérieuses, et par leurs étranges pouvoirs, ont bien sûr, intéressé sorciers et sorcières.

          Certaines étaient associées à la magie blanche, d'autres, à la magie noire.

          Tout près de la porte-fenêtre de ma chambre se trouve une de ces plantes maléfiques : un cytise. 

Magie noire

          Ses grappes éclatantes m'enchantaient jusqu'à............ une certaine nuit, où une colonne de lumière rousse, tout à fait surnaturelle, éclaira le ciel.

Magie noire

          Cette lumière aux teintes maléfiques, s'infiltra dans ma chambre et me réveilla.

          Je sortis sur la terrasse en me demandant ce qui se passait. Une vieille chouette qui méditait sur un arbre, me dit :

     * Tu devrais rentrer dans ta chambre; n'as-tu pas compris que cette lumière annonce l'arrivée d'une sorcière ?

     * Une sorcière !!! dis-je. Mais que viendrait-elle faire ici ?

          La chouette haussa les épaules et s'envola sans répondre.

          Négligeant ses conseils, je restais sur la terrasse en espérant ne pas le regretter, mais.....la curiosité est souvent la plus forte.

          C'est en me tournant vers le cytise que je la vis qui me regardait d'un air mi-goguenard, mi-inquiétant.

Magie noire

     * Que fais-tu chez moi ? lui dis-je;

     * De quoi te mêles-tu, Mortelle, me répondit-elle d'un ton peu amène.

     * Comment !!! Mais je suis chez moi et je ne t'ai pas invitée.

          Faisant comme si je n'existais pas, elle se mit à couper des branches de cytise.

     * Holà ! stop ! Je ne t'ai pas permis de couper mes plantes.

     * Ecoute, me dit-elle, tu me fais pitié, décidément, les mortelles ne savent rien. Mon balai est cassé et les branches de cytise sont ce que j'ai trouvé de mieux par ici, et puis, j'ai un travail à faire pour lequel ces fleurs sont indispensables.

     * Ah bon ! Et c'est quoi ce travail ?

     * Je dois préparer un philtre.

     * Pour quoi faire ?

     * Ah , mais tu m'ennuies à la fin. Méfie-toi que je ne m'en serve contre toi aussi.

          A ces mots, je me rendis compte qu'elle allait préparer un philtre maléfique, et qu'elle pratiquait le sorcellerie sous sa forme la plus noire. Les conseils de la chouette prenaient alors tout leur sens, et.......je rentrais dans ma chambre.

          La nuit redevint noire et..........je me rendormis.

          En fait, ai-je vraiment vécu cette rencontre ? Ou bien n'était-ce qu'un rêve ?

Voir les commentaires

2021-06-02T18:29:26+02:00

Romantica

Publié par divagations-et-balades

          De frêles petites fleurs bleues poussaient sur les bords d'une tumultueuse rivière. Un jeune homme s'y promenait avec sa belle dont il était éperdument amoureux.

          Comme celle-ci s'extasiait devant ces jolies fleurettes, il voulut en cueillir pour les lui offrir. Il s'approcha donc de la rivière mais......Ô malheur...glissa, tomba dans l'eau et, fut entraîné par le courant. mais avant de disparaître, il eut le temps de lancer quelques fleurs à la jeune fille, en lui criant : Ne m'oublie pas.

          Ces jolies fleurs bleues étaient des myosotis, les " forget me not " des Anglais.

 

Romantica

          J'aime à penser, puisque le romantisme est né en Allemagne au XVIIIème siècle, que c'est là, au bord de cette rivière tragique.

          Vainqueur de la raison classique, le romantisme s'est infiltré partout en Europe, imprégnant la littérature, la peinture et peut-être surtout la musique.

          Le romantisme, ce sont des états d'âme dont les reflets peuvent se trouver partout. Et la nature n'est pas en reste, qui nous en offre souvent des images de sublime beauté.

Romantica

          Ce sont les mousses espagnoles qui ornent les arbres du sud profond, ou la vie tremblante des cypress dans les eaux des lacs noirs sur les rives desquels flotte l'ombre de Scarlett.

Romantica

          C'est Rachmaninov bousculant Vivaldi, sans toutefois réussir à le chasser complètement.

          C'est Chopin, émouvant George Sand des perles musicales de ses sonates.

          Ou Juliette à son balcon, charmée par Roméo.

Romantica

          C'est peut-être aussi la Révolution Française naissant de l'idéal de liberté avant que de ne se perdre.

          Ou bien un poète, se promenant en rêvant au bord d'un lac oublié. Ô temps, suspend ton vol......

Romantica

          C'est se tenir par la main en marchant au clair de lune,

Romantica

          Ou admirer ensemble, la splendeur rose de l'aurore;

Romantica

          Mais toutes ces beautés valent-elles la romantique et unique magie du premier regard échangé, quand, ébloui, on ne pense pas encore qu'un jour, bien longtemps, et si vite après, il y aura le dernier. Quand les aurores auront la couleur safranée de la nostalgie.

Romantica

Voir les commentaires

2021-05-21T13:27:01+02:00

Mon chien a une double vie !

Publié par divagations-et-balades

          On le sait, j'ai un chien que j'aime beaucoup et qui me le rend bien.

          Depuis la boule de poils noirs, blancs et marrons qui m'avait choisie dans ce chenil loin au nord où j'étais allée le chercher, et que j'avais mis dans la cage et la cage dans ma voiture,

Mon chien a une double vie !

          deux années ont passé et, le bon petit diable a bien grandi, a perdu les poils noirs de sa tête, mais a gardé le côté diable déguisé en chien.

          Son caractère indépendant s'est affirmé et les bienfaits de l'école des chiots où il allait, avant que celle-ci, virus oblige, ne soit fermée, se sont peu à peu estompés; il sait toujours faire, mais, seulement quand il veut.

          Je croyais sa vie transparente, mais........ depuis quelque temps, j'ai des doutes.

          Depuis qu'il est tout petit, il pose sans arrêt sur ce qui est autour de lui et sur nous, un regard acéré et pensif. Il passe le temps à observer. Quand on se promène, il se montre d'une curiosité de tous les instants, passant son museau à travers les interstices d'une haie ou d'un portail, pour regarder ce qui se cache derrière, cherche à savoir ce que porte dans son sac, la dame qui sort du super marché devant lequel on attend ma soeur......

          Ce chien a l'âme de James Bond ou d' OSS 117 dis-je parfois pour rigoler, mais......voilà t'il pas qu'il y a quelques semaines, prenant le courrier dans la boite aux lettres, je trouve une enveloppe bizarre venant de l'étranger, et.......que vois-je, stupéfaite........Ceci :

 

Mon chien a une double vie !

          Incroyable !!! Une lettre adressée à mon chien, personnellement !!!

          Cette fois, aucun doute, mon chien a une double vie ! Bien sûr, je décidais de l'interroger, mais je n'ai eu droit qu'à un regard du genre " ne te mêle pas de ça ".

Mon chien a une double vie !

          Holà ! Tu ne m'impressionnes pas mon chien ! Je décidais de revenir à la charge plus tard, quitte même à lui faire un peu de chantage à la balade ou au bout de gruyère dont il raffole.

          Je laissais passer le temps; ses poils repoussèrent, lui donnant un aspect plus débonnaire et....le soumis à nouveau à la question.

          Peine perdue. Il prit l'air lointain de celui que l'on ennuie, mais qui est trop bien élevé pour le dire.

Mon chien a une double vie !

          Très bien, j'ai compris, je ne poserai plus de questions, mais.........j'en suis sûre désormais, mon chien a une double vie.

Voir les commentaires

2021-05-11T05:48:00+02:00

L'amour en ce jardin

Publié par divagations-et-balades

          Depuis quelques jours, le jardin bruisse de mille murmures, qui, étrangement, cessent quand j'approche. Cela me confirme dans mon idée qu'il s'y passe quelque chose de louche. Et plutôt dans le fond du jardin.

          il semble même que cela concerne deux arbres qui se font face de part et d'autre d'une allée : le grand pin de Douglas, toujours rougissant quand je le regarde, comme s'il était coupable de quelque chose, et un acacia; mon arbre à beignets.

L'amour en ce jardinL'amour en ce jardin

          Quelque chose se trame entre ces deux-là, et peut-être cela ne date t'il pas d'hier car il me souvient que Philibert le résinier m' avait alertée en son temps.

 

L'amour en ce jardin

          Je décidais d'en savoir davantage. Pour cela, prenant un air détaché, j'allais impromptu, d'un côté du jardin, puis, brusquement, changeai de direction et surgissais face aux deux arbres.

          Un silence lourd comme une chape de plomb s'abattit. Les oiseaux se turent, le souffle ténu du vent s'arrêta, et, quand je vis mes deux lascars, je sus, dès lors, que je ne m'étais pas trompée.

          Le grand pin rougit, l'acacia devint jaune de dépit et d'inquiétude.

L'amour en ce jardin

          Alors, je suis repartie, mais ma conviction était faite : le grand pin était amoureux de cet odorant acacia, et.......vice versa ?

          Mais comment allaient-ils faire ? Une allée les sépare. Je décidais de continuer à les épier.

          Bon, c'est vrai; la curiosité parfois ce n'est pas bien, mais uniquement si elle est mal placée, et cette histoire n'est-elle pas émouvante ?

          J'aurais voulu faire quelque chose pour eux, mais quoi ?

          Et puis un jour, je me suis rendu compte que l'amour rend ingénieux, même les arbres qui nous paraissent si immobiles. Le grand pin avait trouvé le moyen d'exprimer ses sentiments. J'en restais un peu bouche-bée. Voyez plutôt :

L'amour en ce jardin

          Attention Grand Pin, j'espère que tu as la permission d'embrasser l'acacia, nous ne sommes plus au temps de François Truffaut et les " baisers volés " n'ont plus cour. Et tout magnifique sois-tu, tu n'es même pas un prince Charmant !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog