Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations

2021-06-09T18:14:44+02:00

Magie noire

Publié par divagations-et-balades

          Les plantes, longtemps, sont restées mystérieuses, et par leurs étranges pouvoirs, ont bien sûr, intéressé sorciers et sorcières.

          Certaines étaient associées à la magie blanche, d'autres, à la magie noire.

          Tout près de la porte-fenêtre de ma chambre se trouve une de ces plantes maléfiques : un cytise. 

Magie noire

          Ses grappes éclatantes m'enchantaient jusqu'à............ une certaine nuit, où une colonne de lumière rousse, tout à fait surnaturelle, éclaira le ciel.

Magie noire

          Cette lumière aux teintes maléfiques, s'infiltra dans ma chambre et me réveilla.

          Je sortis sur la terrasse en me demandant ce qui se passait. Une vieille chouette qui méditait sur un arbre, me dit :

     * Tu devrais rentrer dans ta chambre; n'as-tu pas compris que cette lumière annonce l'arrivée d'une sorcière ?

     * Une sorcière !!! dis-je. Mais que viendrait-elle faire ici ?

          La chouette haussa les épaules et s'envola sans répondre.

          Négligeant ses conseils, je restais sur la terrasse en espérant ne pas le regretter, mais.....la curiosité est souvent la plus forte.

          C'est en me tournant vers le cytise que je la vis qui me regardait d'un air mi-goguenard, mi-inquiétant.

Magie noire

     * Que fais-tu chez moi ? lui dis-je;

     * De quoi te mêles-tu, Mortelle, me répondit-elle d'un ton peu amène.

     * Comment !!! Mais je suis chez moi et je ne t'ai pas invitée.

          Faisant comme si je n'existais pas, elle se mit à couper des branches de cytise.

     * Holà ! stop ! Je ne t'ai pas permis de couper mes plantes.

     * Ecoute, me dit-elle, tu me fais pitié, décidément, les mortelles ne savent rien. Mon balai est cassé et les branches de cytise sont ce que j'ai trouvé de mieux par ici, et puis, j'ai un travail à faire pour lequel ces fleurs sont indispensables.

     * Ah bon ! Et c'est quoi ce travail ?

     * Je dois préparer un philtre.

     * Pour quoi faire ?

     * Ah , mais tu m'ennuies à la fin. Méfie-toi que je ne m'en serve contre toi aussi.

          A ces mots, je me rendis compte qu'elle allait préparer un philtre maléfique, et qu'elle pratiquait le sorcellerie sous sa forme la plus noire. Les conseils de la chouette prenaient alors tout leur sens, et.......je rentrais dans ma chambre.

          La nuit redevint noire et..........je me rendormis.

          En fait, ai-je vraiment vécu cette rencontre ? Ou bien n'était-ce qu'un rêve ?

Voir les commentaires

2021-06-02T18:29:26+02:00

Romantica

Publié par divagations-et-balades

          De frêles petites fleurs bleues poussaient sur les bords d'une tumultueuse rivière. Un jeune homme s'y promenait avec sa belle dont il était éperdument amoureux.

          Comme celle-ci s'extasiait devant ces jolies fleurettes, il voulut en cueillir pour les lui offrir. Il s'approcha donc de la rivière mais......Ô malheur...glissa, tomba dans l'eau et, fut entraîné par le courant. mais avant de disparaître, il eut le temps de lancer quelques fleurs à la jeune fille, en lui criant : Ne m'oublie pas.

          Ces jolies fleurs bleues étaient des myosotis, les " forget me not " des Anglais.

 

Romantica

          J'aime à penser, puisque le romantisme est né en Allemagne au XVIIIème siècle, que c'est là, au bord de cette rivière tragique.

          Vainqueur de la raison classique, le romantisme s'est infiltré partout en Europe, imprégnant la littérature, la peinture et peut-être surtout la musique.

          Le romantisme, ce sont des états d'âme dont les reflets peuvent se trouver partout. Et la nature n'est pas en reste, qui nous en offre souvent des images de sublime beauté.

Romantica

          Ce sont les mousses espagnoles qui ornent les arbres du sud profond, ou la vie tremblante des cypress dans les eaux des lacs noirs sur les rives desquels flotte l'ombre de Scarlett.

Romantica

          C'est Rachmaninov bousculant Vivaldi, sans toutefois réussir à le chasser complètement.

          C'est Chopin, émouvant George Sand des perles musicales de ses sonates.

          Ou Juliette à son balcon, charmée par Roméo.

Romantica

          C'est peut-être aussi la Révolution Française naissant de l'idéal de liberté avant que de ne se perdre.

          Ou bien un poète, se promenant en rêvant au bord d'un lac oublié. Ô temps, suspend ton vol......

Romantica

          C'est se tenir par la main en marchant au clair de lune,

Romantica

          Ou admirer ensemble, la splendeur rose de l'aurore;

Romantica

          Mais toutes ces beautés valent-elles la romantique et unique magie du premier regard échangé, quand, ébloui, on ne pense pas encore qu'un jour, bien longtemps, et si vite après, il y aura le dernier. Quand les aurores auront la couleur safranée de la nostalgie.

Romantica

Voir les commentaires

2021-05-21T13:27:01+02:00

Mon chien a une double vie !

Publié par divagations-et-balades

          On le sait, j'ai un chien que j'aime beaucoup et qui me le rend bien.

          Depuis la boule de poils noirs, blancs et marrons qui m'avait choisie dans ce chenil loin au nord où j'étais allée le chercher, et que j'avais mis dans la cage et la cage dans ma voiture,

Mon chien a une double vie !

          deux années ont passé et, le bon petit diable a bien grandi, a perdu les poils noirs de sa tête, mais a gardé le côté diable déguisé en chien.

          Son caractère indépendant s'est affirmé et les bienfaits de l'école des chiots où il allait, avant que celle-ci, virus oblige, ne soit fermée, se sont peu à peu estompés; il sait toujours faire, mais, seulement quand il veut.

          Je croyais sa vie transparente, mais........ depuis quelque temps, j'ai des doutes.

          Depuis qu'il est tout petit, il pose sans arrêt sur ce qui est autour de lui et sur nous, un regard acéré et pensif. Il passe le temps à observer. Quand on se promène, il se montre d'une curiosité de tous les instants, passant son museau à travers les interstices d'une haie ou d'un portail, pour regarder ce qui se cache derrière, cherche à savoir ce que porte dans son sac, la dame qui sort du super marché devant lequel on attend ma soeur......

          Ce chien a l'âme de James Bond ou d' OSS 117 dis-je parfois pour rigoler, mais......voilà t'il pas qu'il y a quelques semaines, prenant le courrier dans la boite aux lettres, je trouve une enveloppe bizarre venant de l'étranger, et.......que vois-je, stupéfaite........Ceci :

 

Mon chien a une double vie !

          Incroyable !!! Une lettre adressée à mon chien, personnellement !!!

          Cette fois, aucun doute, mon chien a une double vie ! Bien sûr, je décidais de l'interroger, mais je n'ai eu droit qu'à un regard du genre " ne te mêle pas de ça ".

Mon chien a une double vie !

          Holà ! Tu ne m'impressionnes pas mon chien ! Je décidais de revenir à la charge plus tard, quitte même à lui faire un peu de chantage à la balade ou au bout de gruyère dont il raffole.

          Je laissais passer le temps; ses poils repoussèrent, lui donnant un aspect plus débonnaire et....le soumis à nouveau à la question.

          Peine perdue. Il prit l'air lointain de celui que l'on ennuie, mais qui est trop bien élevé pour le dire.

Mon chien a une double vie !

          Très bien, j'ai compris, je ne poserai plus de questions, mais.........j'en suis sûre désormais, mon chien a une double vie.

Voir les commentaires

2021-05-11T05:48:00+02:00

L'amour en ce jardin

Publié par divagations-et-balades

          Depuis quelques jours, le jardin bruisse de mille murmures, qui, étrangement, cessent quand j'approche. Cela me confirme dans mon idée qu'il s'y passe quelque chose de louche. Et plutôt dans le fond du jardin.

          il semble même que cela concerne deux arbres qui se font face de part et d'autre d'une allée : le grand pin de Douglas, toujours rougissant quand je le regarde, comme s'il était coupable de quelque chose, et un acacia; mon arbre à beignets.

L'amour en ce jardinL'amour en ce jardin

          Quelque chose se trame entre ces deux-là, et peut-être cela ne date t'il pas d'hier car il me souvient que Philibert le résinier m' avait alertée en son temps.

 

L'amour en ce jardin

          Je décidais d'en savoir davantage. Pour cela, prenant un air détaché, j'allais impromptu, d'un côté du jardin, puis, brusquement, changeai de direction et surgissais face aux deux arbres.

          Un silence lourd comme une chape de plomb s'abattit. Les oiseaux se turent, le souffle ténu du vent s'arrêta, et, quand je vis mes deux lascars, je sus, dès lors, que je ne m'étais pas trompée.

          Le grand pin rougit, l'acacia devint jaune de dépit et d'inquiétude.

L'amour en ce jardin

          Alors, je suis repartie, mais ma conviction était faite : le grand pin était amoureux de cet odorant acacia, et.......vice versa ?

          Mais comment allaient-ils faire ? Une allée les sépare. Je décidais de continuer à les épier.

          Bon, c'est vrai; la curiosité parfois ce n'est pas bien, mais uniquement si elle est mal placée, et cette histoire n'est-elle pas émouvante ?

          J'aurais voulu faire quelque chose pour eux, mais quoi ?

          Et puis un jour, je me suis rendu compte que l'amour rend ingénieux, même les arbres qui nous paraissent si immobiles. Le grand pin avait trouvé le moyen d'exprimer ses sentiments. J'en restais un peu bouche-bée. Voyez plutôt :

L'amour en ce jardin

          Attention Grand Pin, j'espère que tu as la permission d'embrasser l'acacia, nous ne sommes plus au temps de François Truffaut et les " baisers volés " n'ont plus cour. Et tout magnifique sois-tu, tu n'es même pas un prince Charmant !

Voir les commentaires

2021-04-29T08:48:59+02:00

Désert ? Vraiment ?

Publié par divagations-et-balades

          J'aime les déserts, ils m'ont toujours fascinée.

          Le premier que j'ai connu est le Sahara, (pour moi le plus beau), d'abord par la géographie, puis les lectures, et enfin, j'y suis allée. La première fois par l'Algérie, au début des années soixante, un peu avant l'indépendance, quand je faisais fonction d'interne, (FFI), à l'hôpital de Beni Messous, non loin de la forêt de Baïnem ( brûlée), au sud d'Alger.

          Ghardaïa, la mystérieuse mozabite, en fut pour moi la porte. Cette ville me faisait rêver, sans doute à cause de la légende qui explique sa fondation :

     * Une belle jeune fille du nom de Daïa, vivait seule dans une grotte, ghar, en arabe. Un jour, un beau et noble jeune homme passant par là, aperçut la jolie Daïa et, instantanément, en tomba amoureux. La belle, elle aussi, fut séduite par ce bel inconnu. Comme dans les contes de fées, ils se marièrent, eurent sans doute beaucoup d'enfants pour peupler la ville qu'ils venaient de fonder : Ghardaïa, la grotte de Daïa.

          

Désert ? Vraiment ?

          De là, on prend la piste d' In-Salah, et le désert va s'offrir à nos yeux. Ma première impression fut ces dromadaires, immobiles, apparemment seuls dans cette immensité figée, dont j'imaginais le regard perdu dans l'infini qui se profile devant eux, alors qu'apparaissent au loin, les premiers ergs.

Désert ? Vraiment ?

          Mais alors...le désert n'est pas si désert ! Des animaux y vivent, et, à part les dromadaires, pour qui j'ai une tendresse particulière, pas forcément des plus sympathiques, comme par exemple, cette charmante vipère à cornes que je suis ravie de ne pas avoir rencontré personnellement.

Désert ? Vraiment ?

          Par contre, les scorpions.......et je ne parle pas du petit scorpion noir à queue jaune que l'on trouve à Bordeaux.

          Mais le désert peut présenter un visage plus souriant. Je me souviens d'une vieille dame rencontrée à Alger, et qui me disait avoir vu, dans sa jeunesse, fleurir le désert. Je l'enviais beaucoup.

          Et un jour, le miracle s'est produit, normal, j'étais dans le désert de Judée, Oh non, je n'ai pas vu comme elle, le désert fleurir, mais l'ami israélien qui me servait de guide, m'a montré quatre fleurs qui m'ont époustouflée car je pensais qu'on ne les trouvait que dans les jardins. Ma photo, trop abimée et en noir et blanc, est remplacée par celle-ci, qui n'est pas de moi.

Désert ? Vraiment ?

          Quatre iris violets, couleur de la méditation. Car, en réalité, le désert c'est cet infini du ciel et de la terre, où l'on finit par se retrouver seul avec soi-même dans une interrogation sans réponse. Un univers métaphysique qui transcende ou écrase.

          Je me souviens y avoir un jour traîné une amie. J'avais réussi, je ne sais comment, à lui faire accepter une balade de trois jours dans le Grand Erg Oriental.........à dos de dromadaire. Elle avait mis longtemps à me pardonner. Ah ! les Parisiennes !

         De suite elle avait ressenti de l'angoisse. Cette immensité, cet infini du ciel, lui avaient procuré un malaise réel. Elle s'était sentie écrasée..........et avait gâché mon plaisir !

          Et moi qui lui avais vanté cette expansion du moi, cette impression de participer à l'univers entier, de toucher du doigt la Création et de vivre le premier matin du monde!!!!

          Comment ne captait-elle pas ces vibrations des caravanes disparues, celles des méditations des hommes du désert, au pas lent de leurs dromadaires, qui flottaient dans cet air surchauffé de la journée saharienne ? ( mais la nuit......brrr.....ce que j'ai eu froid !)

          Illusion peut-être, mais pour moi, le désert appelle à la transcendance, à cette spiritualité qui n'habitent plus notre civilisation agonisante. Le Judaïsme et l'Islam ne sont-ils pas nés dans le désert ? Le désert incite à l'introspection, à la recherche de soi ou de ce jumeau qui, tel celui de Mani, n'est en réalité que la part de lumière que chacun a en soi, et qu'on a laissé s'éteindre parce qu'on ne sait plus l'écouter dans notre vertige de démiurges qui ont remplacé l'idée, vraie ou fausse qu'importe, de D.ieu par la technologie.

          Allez, je reviens sur terre et vais courir avec mon chien. Mais........si les dromadaires me donnaient raison ! Je pense à celui-ci, debout, immobile, le regard perdu dans un horizon où le ciel et la terre se noient ensemble. N'est-il pas en train de méditer ? Sur la folie des hommes peut-être ?

Désert ? Vraiment ?

Voir les commentaires

2021-03-07T06:35:00+01:00

Allo !

Publié par divagations-et-balades

          * Allo ? Le Haut Commandement ?

          Bonjour ! Ici Li-Corona-Tsé. Comme prévu, je viens vous informer de mes heures de sortie afin que vous puissiez prendre toutes dispositions adéquates et utiles.

          * Ah bien ! Merci Monsieur Li, je vous écoute.

          * Bon, alors voilà : vous avez pu remarquer mon penchant pour le noctambulisme, donc, je continue mes sorties de 18h à 6h.

          Mais, vous le savez, il n'y a pas que cela.

          J'adore me promener dans les salles obscures et désertes des cinémas; j'y joue à me faire peur. Cela me change de faire peur aux Hommes. Pardon, aux Humains veux-je dire, car, bien sûr, vous aussi Mesdames, vous avez peur.

          Savez-vous que j'ai la faiblesse de penser que je prends soin de votre santé ? En effet, en étant installé en permanence dans vos restaurants et vous empêchant d'y aller, je vous garde d'un excès de cholestérol.

          Je vous protège aussi des fractures ou accidents plus graves, en vous empêchant de skier. Que voulez-vous, l'air pur des montagnes me fait un bien fou !

          Vous l'avez peut-être compris, je suis sportif, et quand j'ai vu tous ces beaux stades que vous avez dans votre pays, je n'ai pas pu résister pour faire en sorte de les garder pour mon usage personnel.

          Peut-être que, ce faisant, je vous mets à l'abri d'une crise cardiaque qui pourrait vous terrasser quand votre équipe favorite se fait étriller sur le terrain.

          J'oublie sûrement quelque chose, mais déjà, avec les informations que je viens de vous donner, vous avez assez pour bien exercer votre fonction et enquiquiner le peuple.

          Quant à moi, j'ose le dire, et vous en conviendrez sans doute, je pense qu'étant donné tout ce que je vous évite, je suis véritablement un bienfaiteur de l'Humanité.

          Au revoir, Monsieur du Haut Commandement !

         A vous revoir et merci, Monsieur Li !

 

Voir les commentaires

2021-01-29T10:35:38+01:00

La genèse selon le pithécanthrope

Publié par divagations-et-balades

          Assis devant sa caverne, songeait le pithécanthrope.

Wikipedia

Wikipedia

          Depuis quelque temps, deux questions taraudaient son âme sub-humaine :

     * D'où vient ce monde qui m'entoure ?

     * Et son inévitable corollaire : Et moi ?

          La philosophie venait de naître, mais évidemment, il ne le savait pas.

          Il ne savait pas non plus que ces questions allaient s'enchaîner pendant des millénaires et que, tout aussi inévitablement, devant la splendeur d'un matin du monde, se poserait un jour la question du :

                                        Qui a fait ça ?

La genèse selon le pithécanthrope

                              Mais ceci est une autre histoire

          En attendant, le pithécanthrope songeait, et comme il n'avait pas encore levé les yeux vers le ciel, il cherchait sa réponse dans cette forêt où il vivait, dans ces grands arbres dont il avait, depuis peu, quitté les branches, et dans cette montagne qui bouchait son horizon et limitait son univers.

          Assis devant sa caverne, il réfléchissait, silencieux, quand soudain, la terre sous lui se mit à trembler et, un souffle puissant réveilla la montagne qui se mit à vomir des pierres et du feu.

          Sa horde, qui dormait dans la caverne, surgit, terrorisée par cette colère incandescente.

La genèse selon le pithécanthrope

          Et le pithécanthrope comprit. La réponse était là. Un volcan géant, quelque part, dans une fulgurante fureur, avait craché une énorme pierre sur laquelle, le soleil et la pluie, avaient fait pousser la forêt.

          Oui mais.......et moi se dit-il ?

          Le pauvre pithécanthrope n'eut jamais la réponse.

Voir les commentaires

2021-01-12T15:24:25+01:00

Le délire du mardi : Vaccin : la recette

Publié par divagations-et-balades

          A cette heure fantomatique qui précède le réveil, les pensées sont encore en roue libre, et ce matin, quel génie a frappé à la porte de ma boite à idées pour me donner la recette du vaccin contre ce virus qui nous ennuie depuis trop longtemps ?

          Qu'importe, mais je me suis levée en vitesse pour aller tout noter avant d'oublier.

          Voici donc la recette du génie :

     * D'abord, on prend un pangolin, puisque celui-ci est à l'origine de cette maladie.

Le délire du mardi : Vaccin : la recette

     * On le tue.

     * On le badigeonne à l'alcool à 90

     * Il faut maintenant le déshydrater. Il suffit d'un appareil à faire le vide. On place l'embout sur un orifice naturel de l'animal et on pousse le bouton de mise en marche.

     * Quand le pangolin est complètement déshydraté, il s'effondre sur lui-même. Il faut alors le piler au mortier, dans la baignoire par exemple, jusqu'à obtention d'une poudre homogène.

     * Il suffit alors de diluer cette poudre dans de l'eau stérilisée et......

                                        BINGO !

                LE VACCIN EST PRET

     * Il ne reste plus qu'à l'injecter.

Le délire du mardi : Vaccin : la recette

    * Voilà, c'est fait.

Le délire du mardi : Vaccin : la recette

          Il me vient une pensée de Chamfort :

               " Seules les plaisanteries doivent se faire avec le plus grand sérieux "

NB : Pour le Nobel, on peut me joindre à cette adresse.

Voir les commentaires

2021-01-01T18:29:10+01:00

An neuf

Publié par divagations-et-balades

          Un dernier petit tour autour de la Lune et....hop.....Le Père Noël est reparti pour son pays de glace. Il aura bien besoin d'un an de bon sommeil réparateur pour récupérer de sa tournée.

An neuf

          Et ce matin s'est présentée l'année nouvelle. Que sera t-elle ? Hum !!! Et si je me transformais en Pythie ?

          Holà ! On est bien ambitieuse en ce premier jour !

          Mais c'est parce que je suis toute neuve moi aussi, comme chaque année, alors...je ne veux pas dire que j'ose tout, attention !!! Des esprits malintentionnés ajouteraient un complément peu flatteur même s'il est parfois fort pertinent........Je m'égare...........déjà !

          Or donc, ce matin, en ouvrant les volets, j'ai décidé que la couleur du ciel me donnerait celle de l'année nouvelle.

          D'abord, côté Est; sera t-il au rendez-vous ? Ouf ! Le voilà ! Il ne flamboie pas trop mais a toujours de belles couleurs pour enjoliver nos jours

An neuf

          Cependant, un détail me chagrine un peu..........tout ce gris qui semble peser pour empêcher l'éclaboussement orangé du ciel; on n'en voit que des fragments.

          Qu'en pense la Pythie ?

          Je vois.....je vois......une année mitigée qui ne sera pas ce qu'elle devrait être. Des maléfices circuleront dans le ciel et obscurciront la Terre.

          Ah ! Zut ! J'aurais mieux fait de m'adresser à Madame Irma !

          Vite, allons ouvrir les volets côté Ouest; c'est de là qu'arrivent les nuages de pluie.

          Mais quelle jolie surprise !!! Un ciel bleu clair dans lequel une Lune toute ronde me fait un sympathique clin d'oeil.

An neuf

          Et voilà la pythonisse du jour rassurée. La Lune est là aussi, fidèle, et avec la promesse que le romantisme et la poésie ne sont pas morts, et qu'ils sauront nous réconforter si trop de grisaille envahit le champ céleste et embrume nos âmes.

                YOUPI ! VIVE LA NOUVELLE ANNEE !

Voir les commentaires

2020-11-01T15:25:20+01:00

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

Publié par divagations-et-balades

          C'est la pleine lune, et, comme chaque mois, elle inonde ma chambre de clarté opaline si intense, que mes yeux s'ouvrent et que je me crois le matin.

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

          Me voilà réveillée ! Mais, est-ce bien sûr ? Est-ce ma voix que j'entends ? 

                    Hou, fuis, fuis, lune, lune,

                    Car si les Gitans revenaient,

                    Ils feraient avec ton coeur,

                    Blancs colliers et blancs anneaux.

          Mais qu'est-ce qui me prend ? Voilà qu'en pleine nuit je récite le Romancero gitan !!!

                    Hou, fuis, lune, lune, lune,

                    Déjà j'entends les chevaux.........

            ......... Par les champs d'oliviers viennent

                    Bronze et rêve, les Gitans.....

          Ah mais, assez à la fin ! Il est cinq heures du matin et je voudrais me rendormir.

          C'est alors que j'entends une voix éraillée dire :

     * Prends cent vingt cinq grammes de cacahuètes, écrases-les grossièrement..

          Quoi ! Une recette de cuisine maintenant ?

          Un ricanement me répond, et.......je la vois !

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

          Quel toupet ! Elle fait sa cuisine dans ma chambre ! Mais ce n'est pas possible ! Je fais un cauchemar, moi qui n'en fais jamais.

     * C'est bien fait pour toi ! me dit une voix caverneuse. Et je vois Jack O'Lantern, dans un autre coin de ma chambre, me regardant méchamment.     

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

          Alors me prend une sorte de rage; je me lève, une force irrésistible m'envahit, je le sens, rien ne pourra me résister.

          J'attrape la sorcière et son chaudron, Jack O'Lantern et sa méchanceté. Ils sont si surpris qu'ils ne m'opposent aucune résistance. Je les enferme dans un grand sac poubelle et me voilà partie vers la forêt avec mon fardeau.

          Et là.......Que fais-je ?

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

          Et me revoilà dans mon lit. Je ferme les yeux et me rendors.

          A sept heures, le jour va bientôt se lever, et en ouvrant les volets de ma chambre, je la vois, innocente au milieu du ciel.

Lune, lune, que m'as-tu fait ?

          Et je réalise que cette nuit était particulière; c'était la nuit des sorcières, et j'ai découvert un grand secret : cette nuit-là, la lune aussi est une sorcière.

          Je suis quand même un peu triste. car, hier soir, les petits sorciers ne sont pas venus prendre les bonbons qui devaient m'éviter un mauvais sort.

               QUE VA T-IL SE PASSER MAINTENANT ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog