Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divagations

2014-03-05T19:07:00+01:00

Voyage au fond d' une tasse de thé

Publié par divagations-et-balades

 

          Le thé que je m' étais servie était bien trop chaud. Je n' aime pas boire chaud, donc....j' avais décidé de le laisser tiédir.J' ai abandonné la tasse en poterie de Salé dont je me servais ce jour-là, sur un coin de table, et suis partie vaquer à quelque autre affaire.

          Et....j' ai oublié le thé. Me le rappelant tout à coup, je l' ai trouvé bien sûr, complètement froid.

          Alors que je portais la tasse à mes lèvres, j' ai aperçu au fond, un étrange dessin. Pendant que je l' oubliais, le thé avait dessiné au fond de la tasse.


Divagations-1277.JPG

          C' était un étrange dessin. J' y voyais comme un oeil, avec les structures radiaires de l' iris, et une pupille, qui, au lieu de paraître noire, était un gouffre blanc. Et, sur les bords, un oiseau, genre échassier, qui semblait attendre.

Divagations-1276.JPG

          A force de scruter ce dessin, je me sentis soudain bizarre. Et tout à coup, je me trouvais emportée par un maelström, et........me retrouvai à califourchon sur le dos de l' échassier, qui, d' un ton peu amène, me dit : " Eh bien ! Tu en as mis du temps ! Qu' est-ce que tu attendais ? ".

          Mais......où va t' il ? Il est fou ! Nous plongeons dans le tunnel blanc de la pupille de cet oeil.

          Pendant quelques instants, j' ai l' impression que nous sommes en apesanteur, puis, nous faisons irruption dans un monde bleu-vert, et nous nous stabilisons.

Divagations-1078.JPG          Pas pour longtemps. Nous sommes brutalement secoués par une sorte de vague déferlante aérienne qui manque de me désarçonner. Qu' est-ce donc ? Un météore ?

          Non, c' est un tapis volant qui se déplace à grande vitesse et qui nous a frôlés. Le chevauchant, une sorte de mage oriental arrogant.

          Il crie : " Place ! Place ! " et vocifère des insultes aux manants que nous sommes à ses yeux.

tapis-volant-2.jpg

          Il n' y a donc pas de limitation de vitesse ici ?

          Nous continuons tranquillement notre vol. Je me demande où l' étrange échassier m' emmène ? Il reste muet à mes questions.

          Mais, voilà encore une bizarrerie. Un jeune garçon, à califourchon sur le dos d' une énorme oie sauvage, nous fait des signes amicaux en croisant notre route.

          Mais......c' est Nils Holgersson !!! J' en reste éberluée. Où suis-je donc ? Je réponds à ses salutations amicales.

nils-2.jpg          Une lune couleur de bonbon au miel, brille dans le ciel clair. Notre trajet devient ascendant. Allons-nous vers elle ?

          C' est alors qu' une petite voix m' interpelle : " Dis, dessine-moi un mouton ".

          Comment !!! Le Petit Prince est ici ???

petit-prince.jpg          Nous survolons alors une terre rougeâtre et désertique. Il est sûr que ce n' est pas la Suède, et que le jeune Nils s' est perdu.

Photo-265.JPG

          Une silhouette, vaguement familière, s' y déplace à vive allure, faisant voler de la poussière couleur de brique dans cet air sec.

          Je rêve !!! C' est Speedy Gonzales !

speedy-G.jpg

          Toujours aussi pressé ! Je me demande où il va. Eh ! Mais, il a un concurrent ! Qui est celui-là ? Il me parait familier aussi.

          Je le reconnais. C' est le Chat Botté. Alors Monsieur, encore en mission pour le marquis de Carabas ?

180px-Gustave_Dore_le_chat_botte.jpg

          Holà ! Qu' arrive t' il ? Tout oscille et tremble autour de moi, et ma monture commence à fondre.

          J' entends comme un gong, et je me retrouve assise, ma tasse de thé à la main. Les dessins se dissolvent.

          C' est alors que je comprends que je suis allée faire un tour dans le monde des rêves des poètes disparus.

                                                           HELP !

          Y-a t' il sur la toile, un sorcier sachant lire dans le fond des tasses de thé ?




Voir les commentaires

2014-02-01T10:03:00+01:00

Le chat perché

Publié par divagations-et-balades

 

          Il est là, l' air nonchalant, l' oeil faussement indifférent, comme un baron perché, ( quel toupet ! ), sur le toit de ma voiture.

          Quel Italo Calvino félin lui a inspiré ce goût des positions élevées ?

Divagations-1052.JPG

          Il est le plus beau de tous les chats qui viennent dans notre jardin, du moins dans la partie non clôturée, où, ils savent bien qu' ils ne rencontreront pas Victor le Chien.

          D' ailleurs, où est' il celui-là ? Ah ! il fait attention à mes affaires !!! Je comprends, il fait la sieste.

P5110473.JPG          Quel impudique ce chien !

          Je reviens vers le chat. Oh ! mais le voilà soudain sur le qui-vive ! Les oreilles se dressent, le regard se fait aigu.

Divagations-1055.JPG          Que se passe t' il ? Je suis un peu bousculée devant la porte-fenêtre de la salle-à-manger, et, j' entends un grognement continu. Victor le Chien est là; il regarde et rouspète. Je suis rassurée, mon chien a du flair et l' atavisme s' exprime en lui.

PB180761.JPG

          Le chat a capté la présence de l' ennemi héréditaire; il le fixe de ses yeux bleus, dans lesquels se devine une pointe de défi.

Divagations-1054.JPG

          C' est malin un chat ! Je crois qu' ils ont en eux une sagesse immémoriale. Le chien est fougueux et intrépide; le chat analyse et réfléchit.

          Celui-ci a vite compris que les vociférations de Victor se heurtent aux vitres de la porte-fenêtre. Il sait aussi que nous n' ouvrirons pas, et qu' il ne risque rien.

          Alors, dédaigneusement, il se détourne,

Divagations-1057.JPGet reprend cette méditation millénaire qui lui donne l' air si énigmatique.

          Mais, Victor le Chien est horriblement vexé de cette indifférence aux menaces qu' il proférait si rageusement. C' est un véritable outrage; alors, il ne se retire pas sous sa tente comme n' importe quel chef de guerre humain, mais, dans son couffin, d' où il nous regarde d' un air si mauvais, que nous décidons de le laisser tranquille, des fois qu' il voudrait venger sur nous son orgueil meurtri.

ph-10022-001.jpg

          Quand au chat, je le soupçonne fort d' avoir passé sa patte derrière son oreille, car il est anormal qu' il pleuve autant. Il nous manifeste ainsi, avec ironie, sa supériorité.


Voir les commentaires

2013-12-18T16:27:00+01:00

Cadeaux du matin

Publié par divagations-et-balades

 

          Hier matin, j' ai failli être en retard.

          En ouvrant la fenêtre de la cuisine, qui regarde vers l' est, j' ai reçu mon premier cadeau. Dans le ciel, à peine sorti des ombres de la nuit, de petits nuages roses étaient en suspension.

Sud-Ouest-0949.JPG

          Ils ressemblaient à un condensé d' optimisme, messagers diaphanes promettant pour la journée, de ces petits bonheurs qui enchantent la vie. Même si déjà, un envahisseur sombre venait en ternir un.

Sud-Ouest-0950.JPG

          Vite, en en voulant toujours plus, car je suis d' humaine nature, je suis allée ouvrir les volets côté ouest, espérant un autre cadeau.

          Et, il était là, juché sur la plus haute et la plus gracile branche du cèdre : l' Oiseau étranger, se détachant sur un ciel d' opaline.

Sud-Ouest-0960.JPG

          En courant, j' étais allée chercher le téléobjectif, craignat qu' il ne soit envolé à mon retour; mais non, il était encore là, lissant ses plumes.

Sud-Ouest-0964.JPG

          D' où vient' il ? Que vient' il nous dire ? Qui est' il ?

          Il est plus gros qu' un pigeon, mais peut-être en est' il un ? Ou bien, un de ces faucons pèlerins, se reposant sur la route d' une mystérieuse migration ! Mais, le bec n' est guère celui d' un rapace.

          Il arbore une collerette, et un pourpoint, au jabot rose mauve.

Sud-Ouest-0968-copie-1.JPG

          Son air altier me laisse entrevoir une noble origine.

Sud-Ouest-0965.JPG

          C' est à ce moment, que Victor le Chien, ne supportant pas que l' on reste plus de deux minutes sans s' occuper de lui, distrait fugitivement mon attention, car, ce cabot s' était déguisé avec sa couverture.

Sud-Ouest-0956.JPG

          Ces quelques secondes de distraction, m' ont faite manquer l' envol de l' Oiseau étranger, venu ce matin............me mettre en retard pour rejoindre ce lieu enchanté où je sévis depuis quelques semaines. Heureusement, ce matin, pas de brouillard, mais attention, car je viens de payer la première des deux amendes dues à ce maudit radar qui m' a épinglée ces derniers jours. Oulà !!!! Il me semble que..... ça craint ! Pourtant, d' habitude, je respecte le code, mais ....il fallait que je sois vite à la maison de retraite, et je ne dépassais que de 8kms/h !!!!!


                 

Voir les commentaires

2013-11-30T11:25:00+01:00

Que reste-t' il......?

Publié par divagations-et-balades

 

          .....De cet été qui s' était attardé, et qu' un novembre, soudain maussade, a remplacé sans crier gare ?

          Quelques vestiges dans le jardin; une rose qui se fane lentement, comme à regret, pleurant sûrement sa beauté passée.    

     nature-0854.JPG

 

          Une fleur de magnolia, jadis triomphante, exhibant ses pétales d' ivoire, qui exhalait un parfum si suavement citronné, et, qui, maintenant, n' a plus à offrir qu' une sorte de fruit bizarre, qui n' est même pas comestible.

     nature 0851

          Même la Lune qui, naguère encore, brillait de tous ses feux dans le bleu profond du ciel nocturne, l' éclaboussant de lueurs rosées,

     nature-0844.JPG

          s' entoure désormais d' un halo laiteux,

     nature-0848.JPG

          qui ne tarde pas à prendre des couleurs soufrées, un tantinet infernales.

     nature-0849.JPG 

          Et, pendant ce temps, avec une sournoiserie absolue, un nid de futures chenilles processionnaires s' est installé, accroché à une branche de pin.

          Je l' ai débusqué ce matin, sur fond de pâle ciel bleu, car, aussi soudainement qu' il nous glaçait, novembre est redevenu plus souriant.

     nature-0853.JPG

          Comme quoi............après la pluie vient le beau temps. Et la fête de Hanoucca que nous célébrons en ce moment, nous apprend qu' il ne faut jamais désespérer de rien, et qu' une petite lumière continue obstinément de briller quelque part.

                                           Scan-copie-1

            A bientôt !


Voir les commentaires

2013-10-31T19:30:00+01:00

Jack le rusé

Publié par divagations-et-balades

 

          Bonsoir ! Bonsoir !

          Et oui, c' est moi Jack O' Lantern le rusé, ce soir, je suis de sortie comme tous les ans. Vous allez me trouver un peu rouge peut-être, mais, je sors de ma taverne favorite savez-vous ?

1-IMG_3714.JPG

          Et savez-vous qui était là, à m' attendre encore comme tous les ans ? Mais le Diable bien sûr, déguisé en vieille sorcière, mais je l' ai bien reconnu.

1-IMG_3712.JPG

          Pour faire plus vrai, il a même emprunté à Carabosse, son abominable chat.

          Mais moi, Jack le rusé, je n' ai peur de rien, car, lors de notre dernier affrontement, je me suis montré si malin que le sire Belzébuth a renoncé à revendiquer mon âme pour l' éternité. Que croyait' il donc, qu' il pouvait me la prendre parce que je l' avais bousculé dans la taverne?

          Et ses faveurs diaboliques je n' en ai pas voulu, j' ai fait semblant d' accepter, mais avant, je lui ai demandé de me payer un dernier verre. Cet idiot s' est transformé en pièce de six pence. Je l' ai aussitôt mise dans mon porte-monnaie, où je savais avoir une croix en argent. Et hop ! Monsieur le Malin, si mal nommé, s' est retrouvé prisonnier pour un an, et moi, j' étais tranquille.Je lui ai dit que dans un an il prendrait mon âme. Je n' en pensais pas un mot.

          Au bout d' un an, alors que je ne pensais plus à lui, voila t' il pas que je le rencontre sur le chemin de ma chère taverne.

          " Je viens chercher ce que tu m' as promis " me dit' il.

          " Ah ! oui, cher Diable, effectivement je t' ai promis mon âme. Peux-tu avant que je te suive attraper pour moi cette pomme sur cet arbre ? ".

          Bon prince, il grimpe sur mes épaules pour attraper la pomme. Pendant ce temps, je sors mon canif et trace une croix sur le tronc. Et le voilà à nouveau prisonnier. Mortifié d' avoir trouvé plus malin que lui, il s' est engagé à ne plus jamais réclamer mon âme.

          Mais, voilà, un jour, je suis mort. Saint Pierre m' a refusé l' entrée au paradis, et pour se venger, messire Satan me refuse l' entrée en enfer. Il accepte quand même de me donner un morceau de charbon ardent pour que je puisse m' éclairer dans le noir. Ce morceau, je l' ai mis dans un navet que j' avais creusé avec mon canif, pour me faire une lanterne. Et j' ai été condamné à errer jusqu' à la fin des temps, au jour du Jugement Dernier.

          Depuis, chaque année, je réapparais à l' anniversaire de ma mort, pour Halloween. Ah ! je n' ai plus cet air rubicond que notre bonne bière irlandaise me donnait. J' ai bien mauvaise mine, en réalité, je prends le teint du navet dans lequel j' avais taillé ma lanterne, et on a beau me vêtir maintenant de citrouille........je garde en moi cette couleur anémique.

1-IMG_3714-copie-1.JPG

          Mais je suis toujours joyeux, les gens font la fête en pensant à moi, et cela me redonne du courage pour une année de plus.

Voir les commentaires

2013-10-15T06:32:00+02:00

Retour à terre

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Nous avons donc fait demi-tour. Bientôt, Fort Boyard ne sera plus qu' un point perdu à l' horizon du monde.

          Il me semble que notre bateau va bien plus vite qu' à l' aller. Sommes-nous en train de fuir quelque maléfice ? Ou quelque danger ?

1-IMG_0051.JPG

          Je jette un coup d' oeil circulaire; la mer paraît calme, seuls, trois voiliers s' y promènent, tranquillement. Ils n' ont rien de vaisseaux fantômes.

1-IMG_0024.JPG

          Mais..........peut-être de pirates !!! Ne vont' ils pas surgir de cet endroit au loin où la terre paraît finir, et fondre sur nous avec clameurs et bruits de machettes qui s' entrechoquent, pressées de nous découper en morceaux ?

1-Top-002.jpg

          Je les imagine, en train de charger les canons pour nous envoyer par le fond.

1-Top-001.jpg

          D' abord, ils nous dévalisent, puis, après nous avoir enchaînées, nous les femmes, nous emmènent pour nous vendre comme esclaves, sur les quais d' Hispanola.

1-Top-002-copie-1.jpg

          Et les hommes, qu' en font' ils ?

          Ils sont là, ficelés, et tout éberlués de ce qui leur arrive. Et, ils ne nous ont même pas défendus !

1-Top-003.jpg

          Holà ! Stoppe le petit vélo. Où vas-tu encore ? Réveille-toi, nous allons bientôt accoster.

1-IMG_0053.JPG

          Comment ? Déjà ! Mais non, ce n' est que l' île d' Aix où nous allons faire une brève escale, le temps pour quelques passagers de débarquer. Voici la passe, pour entrer dans le petit port.

1-IMG_0055.JPG

          La rade est tranquille. Quelques maisons se pelotonnent derrière les fortifications.

1-IMG_0057.JPG

          Nous allons nous y reposer un moment, et, ici, au moins, nous sommes à l' abri des pirates........

          A demain.........si...........?      

 

( Les trois images de pirates sont extraites de la pochette du disque " Pirates des Caraïbes " de Walt Disney, acheté à Disney World Florida, sur les lieux de l' attraction où l' on se promène en barque avant de se trouver au milieu d' une attaque par un vaisseau pirate ). J' avais adoré !

Voir les commentaires

2013-08-13T13:10:00+02:00

Revendication

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge - link

voyage france - link

 

 

          Hier, un moineau à l' oeil sévère est venu se poser sur la table du jardin.

1-IMG_9069.JPG

          Nous l' avions remarqué depuis longtemps; il nous surveillait. Il venait se poster au bord du toit à l' heure des repas, et, venait souvent, voleter au-dessus de la terrasse.

          Mais, aujourd'hui, il ne s' est pas envolé quand je me suis approchée, et, je me suis doutée qu' il voulait me parler. Vraiment, il n' avait pas l' air très aimable ! Etait' il fâché ? Et pourquoi ?

1-IMG_9068-001.JPG

          " Dis-donc, me dit' il d' un ton peu amène, tu laisses faire n' importe quoi dans ton jardin ! "

          J' étais estomaquée de cette attaque frontale à laquelle je ne trouvais pas de justification. Ne cultivons-nous pas des fleurs, pour qu' il puisse se balancer sur leurs tiges graciles !

1-IMG_9030.JPG

          N' avons-nous pas planté des arbres pour qu' il puisse y bâtir un nid bien caché, pour qu' il soit en sécurité sous la garde des aiguilles de pin ! Et avec chauffage solaire !

1-IMG_6117.JPG

          Ne lui offrons-nous pas, au printemps, une autre résidence au milieu des fleurs enivrantes d' un acacia !

1-IMG_7092.JPG          " Mais enfin, que veux-tu ? " dis-je, un peu excédée et quand même un peu vexée de tant d' ingratitude.

          " Eh bien, dit' il, un peu radouci, car c' est quand même un oiseau gentil, tu laisses une de tes fleurs faire n' importe quoi. Elle se moque de nous en se déguisant en roi des oiseaux, et avec quelle arrogance ! "

          " Ah bon ! Montre-moi cette effrontée ! "

          " La voilà ! Ne fait' elle pas preuve d' une grande outrecuidance ? "

1-IMG_9059.JPG

          Hum ! Je trouvais personnellement, qu' elle avait plutôt l' air d' une poule avec son oeil rond. Et, je ne savais pas les moineaux si susceptibles.

          Alors, il va falloir que je me transforme en brillant diplomate pour en guérir l' un de sa susceptibilité et de sa colère, sans vexer l' autre, qui, il faut bien le reconnaître, s' est un peu monté la tête.

          Allez, j' y vais, armée de mon seul courage et consciente de marcher sur une corde raide, sous l' oeil, encore impitoyable, du moineau.


         

Voir les commentaires

2013-07-04T05:56:00+02:00

Le retour du Gaulois

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Pendant mes séjours bretons, j' en avais profité, les dimanches sans pluie, pour aller explorer les environs, même un peu lointains, si......mon ami réussissait à se lever assez tôt !

          Ce jour-là, nous partions vers Carnac, ses menhirs et ses dolmens.

          Je ne sais plus ce que j' avais pu concevoir dans mon imaginaire, mais, je fus vaguement déçue. En fait, j' attendais sans doute un " Stonehenge " et, je trouvais des géants couchés,

1-Top-copie-1.jpgdes alignements de pierres dressées, et je trouvais ce qui me semblait être de gros cailloux jetés sur la prairie.

1-Top-001-copie-2.jpg

          Soudain, l' air trembla sur la route, et, devant mes yeux ahuris, une silhouette fantomatique apparut. Elle portait, en sifflotant, un menhir sur son dos, avec autant d' aisance que s' il eût été un ballon gonflé d' air.

1-obelix-et-son-menhir-001.jpg

          Obélix, pensai-je; il va livrer un menhir.

          " Salut, me dit' il, tu es drôlement habillée, tu n' as pas l' air d' une Romaine, mais, d' une Gauloise non plus. D' où viens-tu ? "

          J' étais bien embarrassée, je ne pouvais pourtant pas lui dire que je venais d' un futur où les romaines étaient des salades et les gauloises des cigarettes.

          " Euh ! dis-je, je viens du sud ";

          " Ah ! Et, c' est comme cela qu' on s' habille chez toi ? Que sont ces drôles de vêtements? "

          " Un bermuda et un tee-shirt "

          Il posa son menhir et me regarda bizarrement.

1-obelix-amoureux-001.jpg

          " Tu as l' accent des gens de Burdigala, me dit' il, puis, soudain suspicieux : Dis-donc, tu ne serais pas une de ces bonnes femmes que les Romains envoient chez nous pour nous soutirer tous nos sous ? César nous a déjà tout pris, regarde !

1-obelix-tenant-son-pantalon-001.jpg

          Et, il retourna ses poches devant moi, d' où ne tombèrent rien d' autre qu' un cuissot de sanglier et un pot de crème, mais pas la moindre piécette.

          " Dans mon pays aussi, lui dis-je, le César local nous prend tous nos sous ".

          " Ah ! Vous n' avez donc pas de potion magique ? Si tu veux, mon copain Astérix et moi, on peut venir vous aider. Y a t' il des sangliers chez vous ? Et des Romains ? "

          " Ben.....non; tu avais mangé tous les sangliers, et chassé tous les Romains ".

          " Oh ! Alors ! Débrouillez-vous. Ici, nous avons les sangliers à la crème que cuisine Bonnemine, et les Romains si nous avons envie de faire un peu de sport ".

          Sur ce, il a pris dans ses bras le chien Idéfix qui venait d' arriver, et il est parti.

1-obelix-et-idefix-2-001.jpg

          Il a oublié son menhir, me dis-je.

          " Alors, me dit mon ami, tu vas rester combien de temps devant ces menhirs ? Cela fait une heure que tu bayes aux corneilles devant eux !

1-Top-002.jpg

1-Top-003.jpg

          " Si nous allions déjeuner ? "

          Matérialiste va ! Et il n' y avait même pas de sanglier à la crème !!!





Voir les commentaires

2013-06-24T09:18:00+02:00

Folles de rage !

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Aujourd'hui, c' est l' été, me suis-je dite en m' éveillant ce vingt et un juin, le temps va changer, il n' est pas possible que perdurent ces journées de printemps qui ressemblaient à un vilain mois de novembre.

          Avant même de prendre mon petit déjeuner, pourtant sacré dès que je me lève, je suis allée au jardin et là........stupeur : tout est changé, je ne reconnais plus rien; il y a une extravagance de couleurs, et une rumeur qui enfle, éclate en imprécations et cris.

1-IMG_7930.JPG

          De quelque côté vers lequel je me tourne, tout est rouge, et j' ai du mal à m' y reconnaître.

1-IMG_7883.JPG

1-IMG_7933.JPG

          Mais, ai-je balbutié, comment avez-vous fait pour être si rouges ce matin ?

          Ils nous ont tous volé notre couleur pendant la nuit, tant que nous dormions, dirent les petites voix remplies de larmes, d' une si jolie pensée, d' un géranium qui fut éclatant;

1-IMG_7836.JPG

1-IMG_7877.JPG

          Qu' est-ce qui vous a pris ? dis-je d' un ton courroucé;

          Tu ferais mieux d' aller voir au fond du jardin, me dit un arbousier d' un rouge explosif, là-bas, les fleurs sont devenues folles. Comment veux-tu qu' il en soit autrement, nous ne savons plus quand nous sommes, plus rien n' est normal ici. Est-ce l' été ? est-ce l' automne ? Nous sommes rouges de colère, mais là-bas, la folie règne.

          J' allais vite vers le fond du jardin, et là...........des images de carnaval m' attendaient.

1-IMG_7204.JPG

1-IMG_7959.JPG

1-IMG_7197.JPG

          Un délire de couleurs. J' étais médusée.

1-IMG_7872.JPG

          Certaines s' étaient même déguisées façon perroquet.

1-IMG_7882.JPG

          Des rires fous m' agressaient les oreilles. Soudain, au milieu de cette cacophonie, il me sembla entendre des appels au secours. cela venait du côté des roses. J' y courus. Deux roses hurlaient qu' on leur volait leur couleur. Elles résistaient comme elles pouvaient, et demandaient de l' aide.

          Que faire ? Déjà, la décoloration était bien engagée.

1-IMG_7200.JPG

1-IMG_7202.JPG

          Alors, une idée me vint pour essayer de calmer toutes ces enragées. Je rentrais, et mis sur la chaîne, un disque de Mozart.

          Et le miracle eut lieu. Un grand silence envahit le jardin, et, sous mes yeux émerveillés, peu à peu, tout redevint normal. Les plantes voleuses rendirent aux fleurs leur couleur éclatante, les arbres redevinrent verts, les roses rouges, rouges, ainsi que les callistémons et les géraniums, les pensées et les rosiers pompom........

1-IMG_7960.JPG

          Ouf ! Nous étions passés bien prés d' un drame.

      


Voir les commentaires

2013-06-08T16:13:00+02:00

Un petit tour en Enfer

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

          Dan Brown et Glenn Cooper sont deux auteurs américains contemporains, dont j' apprécie beaucoup les livres.

          Comme bien des lecteurs, j' ai abordé le premier par " Da Vinci Code ",

1-Top-copie-1.jpg

          et le second par " Le Livre des Morts " qui est son premier roman.

1-Top-001.jpg

          Ces deux ouvrages m' ont tellement plu que je me suis précipitée sur les suivants, et qu' aprés " la Prophétie des Papes " de Glenn Cooper, paru et lu en février dernier et que j' ai dévoré en une nuit blanche,

1-Top-004.jpg

j' ai acheté hier, " Inferno " de Dan Brown, que je me suis bien gardée de lire dans mon lit, mais qui est déjà bien entamé, ayant avalé beaucoup de mon temps.

1-Top-003.jpg          Glenn Cooper, avec qui j' entretiens quelques liens épistolaires, m' avait fait remarquer l' à-propos de la parution de son livre avec la retraite de Benoît XVI, ce qui m' avait incitée à lui demander combien il avait payé ledit pape pour cela. Je sais, je suis trop impertinente.

          Mais, je m' égare. Revenons à Inferno. Ce titre, bien sûr, nous renvoie à Dante Alighiéri et à sa " Divine Comédie " dont l' Enfer est une composante importante. Et c' est une phrase extraite de cette oeuvre de celui dont Michel Ange disait qu' il était le plus grand homme que la Terre ait porté, qui est en exergue du livre de Dan Brown.

                    " Les endroits les plus sombres de l' Enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale ".

          Cette phrase a des résonnances plutôt graves, et, vu du XXIème siècle, on peut se demander, en lisant  " la Divine Comédie ", où est la comédie, sinon en prenant le parti de l' ironie. Mais, au Moyen-Âge, il n' y avait que tragédie, écrite en latin, et qui s' adressait aux nobles, et comédie, écrite en langue vernaculaire, ici l' italien, pour être à la portée du plus grand nombre. La tragédie pouvait être comique, et la comédie, tragique.

1-Portrait_de_Dante.jpg

                                                        Dante, peint par Botticelli.Wikipédia

          Voyage initiatique d' inspiration religieuse, il n' est pas étonnant que cette phrase me rappelle une phrase de la Bible dont le sens est assez similaire, en ce qui concerne la neutralité.

                    " Tu n' es ni chaud ni froid, ni froid, ni chaud, et puisque tu es tiède, ni chaud ni froid, je te vomirai ".

          Ce voyage, Dante l' accomplit guidé par le poète Virgile, qu' il rencontre dans une sombre forêt, et qui l' invite à pénétrer dans le monde de l' Au-Delà. Il commence par l' Enfer, dont il va franchir les neuf cercles concentriques, tels que Stradano les a représentés.

1-200px-Stradano_Inferno-_Map_of_Whole_Hell-copie-1.jpg                                                                    Wikipédia

          Dante, a t' il vu l' inscription au-dessus de la porte de l' Enfer, et n' a t' il pas tremblé ?

                    " Vous qui entrez, laissez ici toute espérance ".

          Il faut dire que l' imagination humaine s' est surpassée dans ses représentations de l' Enfer, univers bouiilonnant où des démons sadiques passent leur temps à torturer les morts.

1-200px-Stradano_Inferno_Canto_31.jpg

                                                                       Stradano. Wikipedia

          Stradano, en a fait ce tableau selon la croyance chrétienne. Chez les Juifs, Le Shéol est un lieu sombre et silencieux où dorment les morts. Est-ce pour cela que l' on dit : " Tout homme qui dort connait un soixantième de la mort " ? Certains pensent que l' on peut les réveiller et les faire revenir pour les interroger, ce que Dieu interdit formellement. Mais, à la fin des temps, ils seront ressuscités......du moins ceux qui l' auront mérité.

          Chez les Musulmans, l' Enfer existe aussi sous le nom de Jehannam, et il comporte sept degrés. Les deuxième et troisième plus sinistres degrés sont réservés exclusivement, et dans l' ordre, aux Chrétiens, considérés comme polythéistes, et aux Juifs.

          Donc, rassurons-nous, de toute façon nous aurons une place, car, celles-ci seront peut-être chères. Nous vivons, je crois, des temps de crise morale, et les indécis qui restent neutres sont peut-être trop nombreux pour les places disponibles. Alors, savoir que l' on a une place réservée est somme toute, très réconfortant. D' autant que dans le Jehannam, comme dans l' Enfer chrétien, il fait plutôt chaud, et, si nous mourrons par un jour de printemps aussi vilain que celui de cette année !!! Nous apprécierons peut-être !!!!

          Sur ce, et, en attendant, je vais aller voir le tennis à la télé. mais aprés ce sublime match entre Nadal et Djokovic !!!!


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog