Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #italie catégorie

2017-10-18T14:08:19+02:00

J' ai marché sur le sentier des dieux

Publié par divagations-et-balades

          La côte amalfitaine est bordée par la mer Tyrrhénienne, formant à cet endroit le golfe de Salerne.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Elle tire son nom de la principale ville de cette côte : Amalfi. Constituée de falaises rocheuses, elle est renommée pour sa beauté et la douceur de son climat. Ceci la fit choisir par les notables romains qui en firent un lieu résidentiel apprécié. De charmants villages précèdent l' arrivée à Amalfi, capitale de cette côte.

Wikipedia

Wikipedia

          A, environ six ou sept kilomètres avant, se trouve Minori dont le nom dérive de celui du fleuve Reghinna et de l' appellation latine de Reghinna Minor.

          En poursuivant son chemin, on trouve, à moins d' un kilomètre d' Amalfi, la petite ville d' Atrani, l' unique village de la côte amalfitaine à être demeurée un bourg de pêcheurs, qui, la nuit, vont pêcher au lamparo.

          Atrani est coincée entre la roche et la mer. Elle est traversée par un petit fleuve au nom inquiétant : le fleuve des Dragons, venant de la vallée du même nom. 

          Comme Amalfi, Atrani a été fondée au temps de la décadence de l' Empire Romain. Les deux cités furent réunies en une seule au XVème siècle, et séparée à nouveau, un peu plus de cent ans plus tard.

          Au XIIème siècle, à deux ans d' intervalle, elles furent pillées par les Pisans.

          Puis, on arrive en vue d' Amalfi.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          La ville est implantée sur les parois et au fond d' une gorge, et se trouve dominée par le mont Cerreto, haut de mille trois cent quinze mètres.

          Amalfi a une riche histoire. Dès le VIème siècle, la ville devint puissance maritime, pour être un des principaux ports d' Europe du IXème au XIIème siècles. On y faisait commerce des céréales, du sel et........des esclaves. Les marins d' Amalfi furent les premiers en Occident à utiliser la boussole. Au IXème siècle, les marchands amalfitains utilisaient une monnaie en or, alors que le reste de l' Italie en était encore à l' économie de troc.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Les relations d' Amalfi avec l' Orient peuvent encore se voir à travers les portes de la cathédrale, qui furent fondues à Constantinople en mille soixante six.

          Si la façade est néo-gothique,

J' ai marché sur le sentier des dieux

          le clocher, datant de mille cent quatre vingt, a un faux air de minaret avec ses arabesques de faïences jaunes et vertes.

J' ai marché sur le sentier des dieux
J' ai marché sur le sentier des dieux

          En mille cent trente sept, la ville fut prise par les Pisans et amorça alors un lent déclin. Cependant, les Tables Amalfitaines, manuscrit constitué de soixante six articles, les premiers en latin, puis en italien, furent le premier code maritime réglant la circulation en Méditerranée. Il demeura en usage pendant plus de quatre cents ans.

          Une catastrophe médiévale toucha rudement la ville en novembre mille trois cent quarante trois : un terrible raz de marée qui en ruina l' économie.

          Cette côte était magnifique, et une légende s' y rattachait. Un peu plus loin qu' Amalfi, en allant vers Sorrente, il y avait le sentier des dieux.

          Quand ils voulaient écouter les sirènes chanter, les dieux empruntaient ce sentier qui surplombe la mer. De là, ils apercevaient un petit archipel qui était le refuge des femmes-oiseaux dont la voix les ensorcelait.

J' ai marché sur le sentier des dieux

          Aujourd'hui, leurs voix se sont tues, et les dieux n' existent plus que dans la mémoire des Hommes. Et pourtant, en marchant sur ce sentier,  sachant que je mettais mes pas dans ceux des dieux antiques, je jurerais avoir entendu des voix devenues fluettes et lointaines, me chanter une belle et triste mélodie.

Ulysse et les sirènes - Marc Chagall

Ulysse et les sirènes - Marc Chagall

Voir les commentaires

2017-10-07T16:59:39+02:00

Paestum

Publié par divagations-et-balades

          Nous avions visité Pompéi dont je n' ai pas retrouvé de photos, (ou " pas encore " avec un gros morceau de chance comme disent les Anglais), et ce lieu reste celui où mes mauvais instincts d' ado voleuse de chocolat se sont réveillés. Mais.....j' étais en état de légitime défense. Je venais de faire remplir le réservoir d'huile par le garagiste auquel j' avais acheté le bidon. Tranquilles, nous grimpions vers Pompéi, et, à mi-parcours, le moteur s' était mis à fumer. Un coup d' oeil au tableau de bord : lampe rouge allumée, plus d' huile. J' aurais du me méfier, il avait gardé le bidon disant qu' il était vide.

          Dès cet instant, j' ai décidé de me venger de ce vol et je n' ai plus payé une seule des cartes postales que j ai envoyées.......bien plus nombreuses que d' habitude.

          Hé ! halte-là ! Il y a prescription.

          Nous sommes donc allées voir Paestum, l' ancienne Poséidonia des Grecs. On ne sait pas exactement quel est l'âge de cette antique cité. Strabon, fameux géographe grec, mort dans le premier quart du premier siècle, parle d' un village fortifié appelé Poséidonia qui aurait été édifié au VIIème siècle avant J.C. La cité aurait été au faîte de sa gloire aux VIème et Vème siècles avant J.C.

Strabon. Wikipedia

Strabon. Wikipedia

          Il y a trois temples grecs doriques à Paestum.

          Le premier est un temple dédié à Héra,très grand, mais dont malheureusement je n' ai plus de photo. On l'a dit " basilique " au XVIIIème siècle, car son agencement rappelait davantage un tribunal ou une salle de réunions publiques qu' un édifice religieux.

          Ce temple a une particularité : le nombre impair de ses colonnes frontales interdit la vue de la statue de la divinité depuis l' extérieur et la coupe ainsi du peuple.

          Le second temple, voué à Poséidon, est plus récent et date environ de moins quatre cent cinquante. Sans doute à l' époque de la gloire de la ville.

Paestum

          Il est presque mieux conservé que ma photo dont les couleurs sont quand même un peu altérées.

          Il semble que ce temple soit inspiré du temple de Zeus à Olympie. Ses colonnes sont doriques et il est de type hexastyle. Pourtant, le nombres de colonnes latérales ne correspond pas aux normes strictement doriques. Elles sont au nombre de quatorze au lieu de treize. Certains temples grecs, dont celui de Ségeste en Sicile, ont la même particularité.

          Les colonnes sont plus minces mais plus hautes que celles du temple d' Olympie, et le nombre de cannelures, vingt quatre, ne correspond pas non plus au canon dorique.

          Mais peut-on pour autant parler d' imperfection ?

          La cité de Paestum fut abandonnée dès les premiers siècles de l' ère chrétienne, en raison du paludisme qui y sévissait. C' est peut-être pour cela que les temples, les remparts, les quatre grandes portes romaines, sont si bien conservés.

          En ce qui concerne le troisième temple, dit temple de Cérès, plus petit que les deux autres, je n' ai pas de photos qui aient résisté au temps.

          On pense qu' il fut bâti environ cinq cents ans avant J.C. Il a été probablement transformé en église car on a trouvé trois tombes médiévales dans son sous-sol.

          Et maintenant, enfin............plus tard (!!!), cap sur la côte amalfitaine.

Voir les commentaires

2017-10-04T16:59:47+02:00

Le rêve brisé

Publié par divagations-et-balades

          Au temps heureux de la fac, je me souviens d' une année, je ne sais plus laquelle, qui est restée particulière dans mon souvenir.

          Mon ami vivait dans un appartement, en colocation avec deux copains. L' un, Michel, étudiant en mathématiques, était le cousin de Marie Laforêt dont il avait les yeux; l' autre, Jacques, futur prof de gym, est décédé la semaine dernière.

          Leur souvenir se rattache à cette histoire.

          Toute cette année-là, nous avions rêvé, échafaudé des plans, des parcours, toute une logistique. Nous avions décidé que les prochaines grandes vacances, nous irions.........en Afghanistan, voir les Bouddhas de Bamyan.

Wikipedia

Wikipedia

          Nous étions loin d' en imaginer le funeste destin.

          C' était décidé, et nous partirions tous les quatre avec deux voitures. La mienne, ma Simca 1000 blanche, ( dont le nom était les premières syllabes de mes prénom et nom), et la Citroën de Jacques, dont j' ai oublié le nom du modèle et qu' il confondait souvent avec celle d' un voisin.

          Nous y avions cru jusqu'à la fin du mois de juin, date du résultat des examens. Et......patatras...........Mon ami était encore collé. ( A sa décharge, il faisait médecine contre son gré, détestait ça, mais était obligé par son père qui rêvait de lui faire épouser la fille du pharmacien du village. Et puis quoi !!!).

          Collé !!! Cela voulait dire tout l' été bloqué à la maison, à se morfondre, en attendant que je vienne l' aider pour la session d' octobre. ( Et, éventuellement, râler après moi si je tardais trop à revenir de vacances).

          Alors bien sûr, l' Afghanistan est tombé à l' eau. Pas question de partir sans lui. Et c'est ainsi que nous n'y sommes jamais allés. De même une autre année, en Croatie, pour la même raison.

          Quand à moi, j' ai battu le rappel de ma soeur et d' une copine, et (dépitée, au moins moi), nous sommes parties en Italie.

          C' est au cours de ce trajet que nous avions failli embarquer Tony Perkins, planté sur un trottoir varois, et qui était monté dans un bus le temps que l' on se décide. Mais je crois avoir déjà raconté ça.

          Notre premier objectif était Naples et la côte amalfitaine. La ville de Naples m' a laissé un souvenir un peu....." pagaille ". mais la baie de Naples est superbe.

          Quand on part vers Amalfi, la côte est assez déchiquetée, et la vue sur la ville changeait à chaque virage. Il me reste heureusement la vue que je préférais :

Le rêve brisé

          Dans le recyclage des vieilleries photographiques, celle-ci est une des moins abîmées.

          Dans la région de Naples, il y a Paestum, et je ne me souviens plus si c' était avant ou après la ville, mais c' était incontournable, et comme il m' en reste une photo rescapée, nous irons donc à Paestum......Plus tard !

Voir les commentaires

2016-11-22T11:59:35+01:00

Ciao Roma

Publié par divagations-et-balades

          Comment être à Rome et ne pas aller piazza Venezia pour y admirer le monument à Victor Emmanuel II, roi d' Italie après l' unification de ce pays !

Ciao Roma

          Cet immense monument est tout entier de marbre blanc, ce qui le rend éblouissant sous le soleil.Il est formé d' une profusion de colonnades et de fontaines. De chaque côté, au-dessus du bâtiment, se trouvent deux statues de la déesse Victoria conduisant un quadrige.

          En avant, une statue équestre de Victor Emmanuel II est l' oeuvre du sculpteur Enrico Chiaradia. Le roi fut l' instigateur de ce monument qui fut bâti entre mille huit cent quatre vingt cinq et mille neuf cent onze, pour célébrer les cinquante ans de l' unification italienne. Décédé en mille huit cent soixante et un, il ne le vit jamais.

          Sa construction fut contestée car elle nécessita la destruction d' un quartier médiéval sur les pentes de la colline du Capitole. De plus, ses adversaires le trouvaient trop important et mal assorti au centre historique de la ville. De nos jours, il en est considéré comme un symbole.

          Ce monument abrite aussi la tombe du Soldat inconnu italien.

          Les rues de Rome réservent des rencontres surprenantes. Voyez ce jeune homme sympathique, au pas conquérant, la cravate au vent. Il est l' image même du dynamisme.

Ciao Roma

          Il est souriant mais pressé. Pas question de l' arrêter pour une petite tchatche improvisée.

          Eh bien, Ô surprise, ce fringant jeune homme est inanimé, faux, il n' est qu' une statue de jeune cadre dynamique sur un trottoir romain.

          La balade à Rome touche à sa fin. Ultime repas dans une trattoria du Trastevere.

Ciao Roma

          Et, après ce dernier hommage rendu aux " pasta ", le regard ' adieu à la ville éternelle. Adieu, parce que bien qu' ayant jeté des pièces dans la fontaine de Trévi, je n' y suis jamais revenue.

                                                CIAO ROMA

 

Ciao Roma

Rendons à César ce qui est à César :

          J' étais allée à Rome alors que, si je me souviens bien, j' étais encore étudiante,c' est-à-dire il y a fort longtemps, déjà.

          Si longtemps, que les photos que j' avais prises à ce moment-là, sont devenues inutilisables et toutes piquetées. Mais, l' ami d' enfance retrouvé l' an dernier est allé à Rome au mois de septembre, et, bien que n' aimant guère faire des photos,il a bien voulu accéder à ma demande d' en faire pour moi et remplacer les miennes.

          Toutes les photos de ces articles romains sont donc de JCF, qu' il en soit ici remercié.

          

 

Voir les commentaires

2016-10-19T06:28:25+02:00

Nez au vent dans Rome

Publié par divagations-et-balades

          En se dirigeant vers la plus grande place touristique de Rome : la piazza Navona, on passe piazza della Redonda où se situe le Pantheon.

Nez au vent dans Rome

          Il est le plus ancien monument romain antique parvenu pratiquement intact à nos jours. Comme son nom l' indique, il était à l' origine, dédié à tous les dieux romains. Bâti au premier siècle sur ordre d' Agrippa, il connut plusieurs incendies avant d' être entièrement reconstruit sous Hadrien.

          Il fut converti en église chrétienne au VIIème siècle. Le Pantheon parisien lui ressemble beaucoup, sauf qu' il n' a que six colonnes au lieu de huit pour l' original.

          Puis, c' est l' arrivée piazza Navona dont on aperçoit l' obélisque et la fontaine des quatre fleuves bâtie par le Bernin face à l' église Sainte Agnès en Agone.

Nez au vent dans Rome

          Je me rappelle que je m' étais demandée quels étaient ces quatre fleuves, et je repassais dans ma tête les noms des fleuves italiens. Grosse erreur :! il s' agit des quatre fleuves symbolisant chacun un continent: Le Danube pour l' Europe, ( Comment le Danube ! Et la Garonne alors ! Même que si elle avait voulu...... ), sculpté par Antonio Raggi, le Nil pour l' Afrique, ( visage voilé car on ne connaissait pas encore sa source ), sculpté par Giacomo Antonio Fancelli, le Gange pour l' Asie, sculpté par Claude Poussin, et le Rio de la Plata pour l' Amérique sculpté par Francesco Baratta.

          Il manque l' Océanie diront les forts en géographie, mais.....elle n' était pas encore découverte quand fut construite cette fontaine entre mille six cent quarante huit et mille six cent cinquante et un.

          Une légende dit que la statue du Rio de la Plata a le bras tendu de peur que l' église proche ne s' écroule, et que celle de l' Afrique a le visage voilé parce qu' elle ne voulait pas voir ça. Mais ce n' est qu' une légende car la construction de l' église ne débuta qu' en mille six cent cinquante deux. La grande rivalité qui existait entre le Bernin et Borromini qui construisit l' église, explique peut-être cela.

Nez au vent dans Rome

          Cette église, Sainte Agnès en Agone, a été construite à l' endroit où une jeune fille de 13 ans, Agnès, témoigna de sa foi chrétienne, ce qui lui valut d' être persécutée. On dit, qu' exposée nue à la vue de tous, elle fut miraculeusement recouverte par ses cheveux et ainsi soustraite aux regards.

          Je n' ai malheureusement pas de photos de l' intérieur.

          Il y a sur cette piazza Navona, deux autres fontaines :

     * la fontaine de Neptune, sculptée par Gregorio Zappalà et Antonio della Bitta en mille cinq cent soixante quatorze,

Nez au vent dans Rome

     * et la fontaine du Maure de Giacomo della Porta en mille cinq cent soixante seize. 

Nez au vent dans Rome

          J' aurais aimé en savoir un peu plus sur ces deux fontaines, mais....je n' ai rien trouvé les concernant.

A bientôt pour la suite de la balade romaine.

Voir les commentaires

2016-10-17T05:31:00+02:00

Au musée du château St Ange

Publié par divagations-et-balades

          C' est au début du XXème siècle que le château Saint Ange est devenue musée national.

          On y trouve des poteries, des armes anciennes, d' un temps où l' on pouvait tuer ses ennemis ......" en beauté ".

         Avec celle-ci par exemple :

Au musée du château St Ange

          ou cette magnifique arbalète :

Au musée du château St Ange

          Aussi beau soit-il, je n' aurais pas aimé que celui-là me transperce le corps!

Au musée du château St Ange

          Et pas plus que celui-ci me casse la tête !

Au musée du château St Ange

          Tout compte fait, je me demande si, quitte à se faire tuer, il ne vaut pas mieux une bonne arquebuse plutôt qu' une lame aussi fine soit-elle ou un bon vieux colt 45 comme dans les vieux polars américains.

Au musée du château St Ange

          Bof !!! En fait, à choisir.........je n' en choisis aucun.

          Quittons cet endroit belliqueux et allons vers un peu plus de douceur en admirant la Dame à la licorne de Luca Longhi.( 1507-1580 ).

Cette Dame-là serait Giulia Farnese

Cette Dame-là serait Giulia Farnese

          La licorne, très " à la mode " durant la période médiévale, faisait entrer le merveilleux dans la vie de tous les jours.

          Des voyageurs en Perse et en Inde l' avaient faite connaître en Occident depuis l' Antiquité Grecque. Les Bestiaires médiévaux en avaient fait un animal féroce vivant dans les forêts, symbole de pureté et de grâce, et attiré par l' odeur de la virginité. Pour la capturer, les chasseurs utilisaient une jeune fille vierge en guise d' appât.

Image Wikipedia

Image Wikipedia

          La licorne n' apparaît que dans les ouvrages pour lettrés et jamais dans le folklore populaire. Cependant, une légende raconte qu' un seigneur du Maine revenant un jour d' une contrée lointaine, avait ramené une licorne,mais la perdit en route. Désespéré, il se mit à hurler : " Ma licorne ! Ma licorne ! ".

          Hélas ! Il ne la retrouva pas, mais depuis, son village s' appela " Malicorne sur Sarthe ". Et s' appelle toujours ainsi.

          La licorne avait des dons magiques qui lui permettaient de reconnaître une vierge par l' odorat. Mais, si la femme avait des pensées impures, la licorne la tuait et prenait la fuite.

          Dans certains contes médiévaux, la licorne est figure de la mort qui poursuit l' Homme et aspire à le prendre.

          On a cru à son existence jusqu' au milieu du XIXème siècle.

A bientôt pour une autre escapade romaine.

Voir les commentaires

2016-10-13T09:37:09+02:00

Le château Saint Ange

Publié par divagations-et-balades

          Il doit son nom à une légende datant du IXème siècle au sujet de la grande peste qui frappa Rome en l' an cinq cent quatre vingt dix. Le pape Grégoire 1er aurait vu apparaître l' archange Saint Michel au sommet du château en train de remettre son épée dans le fourreau. Il en aurait déduit que cela signifiait la fin de l' épidémie.

         Pour commémorer cet évènement, on éleva, bien plus tard en mille sept cent cinquante trois, une statue en bronze de l' archange au sommet de l'édifice.

Le château Saint Ange

          Cette façon de coiffer un édifice avec une statue ailée était d' ailleurs une tradition très ancienne.

         Autant que je m' en souvienne, cette vision du château St Ange au bout du pont enjambant le Tibre, était très imposante.

Le château Saint Ange

          En se rapprochant et arrivant à son pied, il était même assez écrasant.

Le château Saint Ange

          Sa construction fut décidée par l' empereur Hadrien en cent vingt cinq, pour en faire son mausolée. Il fut achevé par Antonin le Pieux en cent trente neuf. Les cendres d' Hadrien y furent ensevelies cette année-là. Caracalla fut le dernier empereur dont les cendres y reposèrent.

Wikipedia : Hadrien et Caracalla
Wikipedia : Hadrien et Caracalla

Wikipedia : Hadrien et Caracalla

         Puis, le château St Ange fut accaparé par les militaires, et, en quatre cent trois, fut intégré à la muraille aurélienne en tant que bastion avancé.

         Ce fut une bonne idée. En huit cent quarante six, les Sarrasins, ( encore eux ! ), décidèrent d' une excursion dans Rome, et, pour se distraire, pillèrent la Basilique St Pierre et dévastèrent le quartier du Borgo proche du château. Pour le protéger, le pape Léon IV le relia au château par une muraille, délimitant ainsi la cité léonine.

          Poursuivant sa " carrière ", le château devint prison et quatre des papes du IXème siècle y trouvèrent la mort.

         Le château St Ange passa ensuite entre les mains de la puissante famille des Crescenzi. Un descendant s' y barricada pour échapper aux assauts de l' empereur Othon III, mais......il fut décapité sur la plateforme.

         Les papes s'y réfugièrent pour résister aux attaques du Saint Empire, du roi de France, de Charles Quint lors du terrible sac de Rome en mille cinq cent vingt sept.......

         Le pape Paul III, l' époque étant moins troublée, le transforma en palais, mais il resta quand même prison, Benvenuto Cellini en sut quelque chose.

                                                          CC BY-SA 3.0,                       https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=584626

CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=584626

          Le pape Urbain VIII le fit fortifier en mille six cent vingt trois, et, faisant fi de l' un des dix commandements, alla voler au Panthéon le bronze nécessaire pour confectionner l' artillerie du château.

         Enfin, en mille huit cent soixante et onze, le drapeau pontifical fut amené pour la dernière fois, et l' armée italienne prit possession des lieux.

         Et maintenant.......on y déguste d' inoubliables glaces, ou du moins, c' était ainsi quand je l' ai visité il y a......fort longtemps.

         Il est temps de dire au-revoir à ce personnage qui monte la garde à l' entrée.

Le château Saint Ange

          Et avant d' aller vers le Vatican que nous apercevons de la terrasse du château, 

Le château Saint Ange

         Nous allons nous sustenter dans une de ces trattorias dont Rome a le secret.

Le château Saint Ange

A plus tard !!!

Voir les commentaires

2016-10-10T18:59:39+02:00

La puissance de Rome

Publié par divagations-et-balades

          Sa construction, commencée entre soixante dix et soixante douze après J.C. sous l' empereur Vespasien, s' acheva en l' an quatre vingt sous Titus.

          Il est l' exemple le plus parfait de l' architecture romaine, et l' emblème de la puissance de l' empire : le Colisée.

      Même s' il n' en reste que des ruines, il écrase encore de sa formidable présence. 

La puissance de Rome

          Cinquante à soixante quinze mille spectateurs pouvaient venir s' y distraire en regardant les combats d' animaux sauvages : les venationes, les muneras ou combats de gladiateurs; ceux-ci, dont le nom dérive de celui de l' arme dont ils usaient : le gladius ou glaive, se livraient à un combat qui souvent, selon le bon plaisir des Romains, se terminait par la mise à mort du vaincu décidée par le geste du pouce bas. Ceci est d' ailleurs contesté, certains disant que la main entière dirigée vers le vaincu était le véritable signe de son funeste destin.

Wikipedia. Tableau de Jean Léon GERÔME 1872

Wikipedia. Tableau de Jean Léon GERÔME 1872

          Le Colisée était aussi le théâtre de reconstitutions de célèbres batailles ou de drames tirés de la mythologie romaine.

         Mais il était aussi le lieu des exécutions des condamnés à mort, et des chrétiens qui étaient livrés aux lions, lesquels devaient se faire un plaisir de profiter du festin.

Wikipedia. Miam !

Wikipedia. Miam !

          Les gradins du Colisée devaient vibrer sous les vociférations de la foule.

         Malheureusement, les tremblements de terre entraînèrent d' irrémédiables dommages à cette orgueilleuse construction dont il ne reste que d' imposantes ruines.

La puissance de Rome

          Tout près, on peut admirer l' arc de Constantin qui sera la porte de la suite de l' escapade romaine.

La puissance de Rome

         Il a l' air de souffrir un peu de la captation d' intérêt suscitée par son colossal voisin.

A plus tard !

Voir les commentaires

2016-10-08T05:39:21+02:00

La louve au grand coeur

Publié par divagations-et-balades

          Rhéa Silvia, la vestale qui avait rompu son voeu de chasteté sous l' insistance, coupable évidemment, du dieu Mars, avait par la suite mis au monde deux garçons jumeaux : Romulus et Rémus.

         Numitor, père de Rhéa Silvia et roi de la légendaire ville d' Albe la Longue, avait été dépossédé de son trône par son frère Amulius. A une certaine époque cela se faisait beaucoup.

         Cet Amulius, mauvais garçon et mauvais oncle, se dit que ces jumeaux pourraient, une fois grands, lui faire des ennuis et revendiquer le trône, alors, il ne fit ni une ni deux, et ordonna de les jeter dans le Tibre, qui, fort à propos, coulait non loin de là.

         Mais......le panier dans lequel étaient les jumeaux dériva jusqu'à l' entrée de la grotte de Lupercale, où une louve l' aperçut. Elle sauva les petits d' homme et......non, elle ne les mangea pas, mais au contraire décida de les nourrir. Un pivert, oiseau de Mars, veillait sur eux.

Wikipedia.

Wikipedia.

          Les deux frères grandirent et décidèrentde fonder une ville à l' endroit même où ils avaient été abandonnés.

         Les complications apparurent quand il fallut nommer la ville, et les deux frères commencèrent à se regarder de travers, d' autant plus, nous dit Tite Live, que celui qui nommait la ville obtenait en même temps le droit de la gouverner.

         Alors, Romulus trucida Rémus, et la ville s' appela ROME.

         Le Tibre, qui avait falli noyer les jumeaux, passait au milieu de la cité.

         Il y passe bien sûr toujours, ajoutant à la beauté de la ville.

La louve au grand coeur

          Louons Rhéa Silvia qui, en succombant aux assauts de Mars, se trouve de ce fait l' origine première de Rome, et n'oublions pas la louve au grand coeur qui a sauvé et nourri ses fondateurs.

         C' est en quelque sorte grâce à elles que je peux vous convier à une petite escapade romaine.

Alors, à bientôt dans la ville éternelle !

Voir les commentaires

2015-10-20T17:55:16+02:00

Balade musicale

Publié par divagations-et-balades

         Venise est assurément un des endroits les plus romantiques du monde. A son évocation viennent immédiatement à l' esprit et à l' âme, des images et des sons.

         Le Carnaval, et ses folies hiératiques ou coquines;

Wikipedia

Wikipedia

          Le gondolier, chantant sa barcarolle;

Balade musicale

         Et surtout la musique, avec le compositeur que j' aime particulièrement : Albinoni et son célèbre adagio.

         En réalité, cet adagio a été composé en mille neuf cent quarante cinq par Remo Giazotto, à partir d' un ensemble d' éléments appartenant au mouvement lent d' une oeuvre orchestrale d' Albinoni, dont le manuscrit fut retrouvé par Giazotto dans les ruines de la Bibliothèque de Dresde à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

         Et, puisque nous parlons musique...Il y a à Venise, un musée très intéressant en montrant des instruments. Allons y faire un tour.

          Pour moi, le roi des instruments est le violon. (Mes parents m' ont fait apprendre le piano, craignant pour leurs oreilles au début de l' apprentissage!!!!).

Balade musicale

          Parler musique à Venise, c' est aussitôt penser à Vivaldi. Il y a entre la ville et lui, une symbiose harmonieuse que sa musique rend merveilleusement bien.

         Virtuose du violon, Vivaldi fut l' un des plus admirés de son temps.

Wikipedia

Wikipedia

         Très jeune, il fut nommé Maître de violon au Pio Ospedale della Pietà, le plus prestigieux des quatre hospices financés par la Sérénissime République.

         Mais il n' y avait pas que le violon. Vivaldi fut l' un des rares compositeurs à s' être intéressé à la mandoline pour laquelle il composa deux concerti : le concerto en ut majeur pour une mandoline, et le fameux concerto en sol majeur pour deux mandolines.

Balade musicale

         On trouve aussi dans ce musée, des mandolines d' un luthier du XVIIIème siècle, très connu : Giovani Guadagnini.

Balade musicale

         Dans un coin, une harpe a réussi à piéger la lumière dans ses cordes.

Balade musicale

         Mais il n' y a pas que des instruments à cordes, il y a aussi quelques instruments à vent, tels ces hautbois baroques, que l' on appelait alors "chalémies" et qui se pavanent sur un chatoyant tapis rouge.

Balade musicale

          A Venise, la musique est partout. Sûre de la retrouver lors de la prochaine balade, et comme des frissons parcourent l' eau du canal, je vais rentrer, avant que de frissonner moi-même.

A plus tard ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog