Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #lacs -etangs -mares catégorie

2017-06-22T12:49:20+02:00

Chaleur de Juin

Publié par divagations-et-balades

          On est en train de nous rabâcher qu' il fait chaud, trop chaud pour ce moment de la saison; mais pour qui nous prend-on ? Des veaux ? Des individus sans mémoire ?

          Oui, c' est vrai, il fait chaud, nous devrions avoir 28/29° et nous en avons dix de plus. Quelle aubaine pour accréditer la thèse du réchauffement climatique ! (Mais on nous engage fortement à isoler nos maisons, à installer des doubles vitrages....peut-être pour garder la chaleur, car, selon certains astronomes aussi savants que ceux du GIEC, et qui étudient l' activité solaire, nous allons vers un refroidissement, ce dont j' avais eu connaissance, en râlant, dans les années 90).

          Et puis....c' est déjà arrivé, sans qu' on en fasse tout ce cirque, mais Hollande n' avait pas inventé la COP. En mille neuf cent quatre vingt dix, justement, quand la Cutty Sark avait fait escale à Bordeaux, il faisait un peu plus de 40° à l' ombre, un autre mois de juin je ne sais plus quand il avait fait 39°5, comme hier vers 16h dans les rues de Bordeaux. J' y étais.

         Mais ici, on a de quoi passer ce cap, d' abord, nous avons le miroir d' eau, 

Chaleur de Juin

        où un certain monsieur se permet des fantaisies;

Photo Laurent Theillet pour Sud-Ouest

Photo Laurent Theillet pour Sud-Ouest

         Puis il y a le grand lac de Bordeaux; Certains s' y promènent en bateau,

Chaleur de Juin

         D' autres préfèrent la plage et la baignade,

Chaleur de Juin
Chaleur de Juin

         Et les solitaires, contemplatifs ou méditatifs, préfèrent la rive opposée et taquiner les poissons à l' ombre des pins que j' ai vu grandir.

Chaleur de Juin

          Il y a un autre lac où une plage a été aménagée, à Bègles, en banlieue, mais je n' y suis pas encore allée.

         Et puis, bien sûr, ce que je préfère, la " vraie " plage, à Arcachon, celle de mon enfance, ou celle qui est aujourd'hui la plus proche de chez moi, au bord de l' océan.

Chaleur de Juin
Chaleur de Juin

          Tout ça a l' air de me faire paraître terriblement égoïste, mais non, pas du tout, mais....pourquoi n' habitez-vous pas Bordeaux qui est la plus belle ville du monde ?

Voir les commentaires

2015-03-19T10:19:05+01:00

Après l' évasion

Publié par divagations-et-balades

         Une voix me sort de ma torpeur mentale : " Madame, où est le chemin pour retrouver la route, je ne sais plus trop où je suis ? ". Vite, je rattrape mes pensées au lasso.

         Un homme âgé, bardé d' appareils photos et d' objectifs divers, semble effectivement un peu perdu. Il avait suivi cette rive sauvage et ne savait plus où était le chemin conduisant vers le monde dit civilisé. Je lui montrais les deux petits bateaux blancs et le portail que l' on apercevait derrière, et lui dit que le chemin était entre eux.

Après l' évasion

         Nous avons discuté un moment et il m' a exhortée à m' inscrire au club de photos dont il faisait partie. Je suis assez allergique aux clubs et groupes de toutes sortes, alors............je ne crois pas que j' irai, bien qu' il m' ait assuré que l' on y apprenait des choses intéressantes en photographie. On verra !

         Il est parti, et j' ai repris ma chasse à l' image.

         Il y a pas mal de bateaux au mouillage. Attention aux taxes...........

Après l' évasion

         Quelques-uns, échoués sur la petite plage,

Après l' évasion
Après l' évasion

         Facétieux, un mince mat s' est transformé en serpentin aquatique.

Après l' évasion

         De ce côté, pas de sable, mais une herbe rêche et un monde de rousseur.

Après l' évasion

         Je suis revenue vers la plage les mimosas et la forêt qui en faisaient la toile de fond.

Après l' évasion

         Un étroit chemin traçait sa voie au milieu d' entre eux;

Après l' évasion

         Petit chemin privé d' accès à la plage.

Après l' évasion

          A son débouché, le lac, et un beau catamaran blanc.

Après l' évasion

         A gauche, le chemin vers la sortie perdue du vieux monsieur.

Après l' évasion

         Un petit tour sur le ponton branlant d' accès interdit, juste pour le plaisir de transgresser la chose défendue.

Après l' évasion

         Et je laisse ce lieu enchanteur, pour rentrer enchantée, (je sais, c' est facile, mais c' est vrai), à la maison.

 

( Et je suis toujours enchantée quand vous laissez une trace de votre passage).

Voir les commentaires

2015-03-17T09:06:47+01:00

De l' Escourette à Longarisse

Publié par divagations-et-balades

         Comme pour les étangs de la Barreyre, à l' automne dernier, passant par l' Escourette et Longarisse, je m' étais promise d' y revenir au temps des mimosas. Je l' ai fait, et, ne l' ai pas regretté.

De l' Escourette à Longarisse

         Tous les mimosas avaient tenu leur promesse, illuminant la forêt.

De l' Escourette à Longarisse

         Le temps était doux, et, roulant vitre ouverte, leur senteur envahissait ma voiture.

         Humant cet air parfumé, je continuai vers Longarisse où j' allais retrouver le lac du Moutchic.

De l' Escourette à Longarisse

         Sur le bord de cette extrémité ouest du lac, un seul mimosa se dressait, tel un énorme bouquet.

De l' Escourette à Longarisse

         Avec les pins, il encadrait joliment le lac.

De l' Escourette à Longarisse

          Et à lui seul, le cadre devenait somptueux.

De l' Escourette à Longarisse

         Le mariage des couleurs était magnifique.

De l' Escourette à Longarisse

         Je m' éloignais cependant de lui, allant vers un endroit un peu plus sauvage.

De l' Escourette à Longarisse

         C' était, ici une symphonie en bleu,

         Là, on avait fondu du chocolat, et, plus loin, du citron et de la pistache.

De l' Escourette à Longarisse

          C' était un bon endroit pour rester un moment et laisser ses pensées en roue libre. Alors, je me suis assise sur le sable, et je les ai laissé s' évader, les yeux pleins de lumière colorée.

         On se retrouvera après cette halte ?

Voir les commentaires

2015-03-12T07:51:52+01:00

Seul au bord du carpodrome

Publié par divagations-et-balades

         Laissant le premier, et plus grand étang, peuplé de carpes et d' esturgeons géants, je vais vers le second, surnommé " carpodrome " où l' on pèche des carpes plus petites.

         Il est plus étroit, moiré de bleu glacé et de kaki.

Seul au bord du carpodrome

         La première fois que j' étais venue, j' en avais suivi la rive sud, je vais aujourd'hui le contourner par sa rive nord.

         Face à moi, dressé dans une orgueilleuse solitude, un mimosa se montre dans l' espèce d' échancrure formée par des arbres sombres. Son reflet est timide dans l' eau de l' étang.

Seul au bord du carpodrome

         A force de se pencher pour se mirer dans l' eau, un morceau de ciel est tombé et, se trouve piégé par des herbes folles.

Seul au bord du carpodrome
Seul au bord du carpodrome

         Et le mimosa est là, impassible, en sentinelle, prêt à fustiger les éventuels braconniers.

Seul au bord du carpodrome

         Parfois, il se cache, ne montrant que le bout de quelques branches, mais il est trahi par sa couleur éclatante.

Seul au bord du carpodrome

         Que se passe t' il ? Un incendie ? Non, le soleil sur les herbes sèches. 

Seul au bord du carpodrome

         Plus loin, quelques pins, l' âme militaire, font la parade en se démultipliant dans l' eau.

Seul au bord du carpodrome

         Oh ! Oh ! Il a triché ! Il n' est pas si seul que ça ce mimosa ! Un autre, plus jeune, se tient à demi-caché, comme s' il n' avait pas le droit d' être là.

Seul au bord du carpodrome
Seul au bord du carpodrome

         Il y a vraiment de magnifiques couleurs.

Seul au bord du carpodrome

         Je reviens maintenant vers mon point de départ. La lumière perd de sa chaleur car le soleil commence sa lente descente vers les eaux atlantiques.

         Le grand étang prend une étrange couleur, comme frappé par le célèbre rayon vert.

Seul au bord du carpodrome

          Ceci me rappelle que c' est encore l' hiver, et que les soirées peuvent être fraîches. Je vais donc rentrer chez moi, et, clore ainsi, la balade aux étangs de La Barreyre. 

Voir les commentaires

2015-03-08T07:09:27+01:00

La rencontre

Publié par divagations-et-balades

         Des aboiements furieux m' annoncèrent que je n' étais pas seule. Il y avait au moins un chien, et...............un pécheur qui m' apparut au milieu de la végétation.

La rencontre

         Puis, je vis le chien qui sautait comme un cabri en tirant rageusement sur sa chaîne.,

La rencontre

         Pendant que je le photographiais, le saisissant entre deux bonds, le pécheur avait ramené sa prise. Zut ! J' avais raté ça.

         Une énorme carpe.

 

La rencontre

         Tout fier de son trophée, le pécheur me demanda si je voulais bien le prendre en photo, car il n' était guère commode de faire un selfie (selfish), avec une telle charge sur les bras. Je lui rendis volontiers ce service, et pris deux photos, avec son appareil, et, avec le mien. 

         Dans ses bras, la carpe avait l' air à la fois ahuri et effrayé.

La rencontre

         En pécheur consommé, il était bien équipé. Il avait l' indispensable balance à poissons.

La rencontre

         Je m' approchais pour voir le verdict que le sourire satisfait du pécheur me faisait penser très favorable.

La rencontre

         J' en restais un peu baba. Le même poids que Victor le Chien quand il ne nous a pas piqué une crêpe ou une sole dans nos assiettes.

         Mais pendant ce temps, la pauvre carpe se demandait ce qui lui arrivait. Elle semblait désespérée.

La rencontre

         Je commençais vraiment à la prendre en pitié. Allait' il la laisser mourir à petit feu ? Mais je fus vite rassurée quand je vis notre pécheur se diriger vers l' eau, et remettre la carpe en liberté. Ouf !

         Elle n' a pas demandé son reste.

 

La rencontre

         Tout est bien qui finit bien au paradis des pécheurs.

Voir les commentaires

2015-03-06T06:57:15+01:00

Les étangs : six mois après

Publié par divagations-et-balades

          J' avais dit que je reviendrais aux étangs de la Barreyre au moment des mimosas. Je l' ai donc fait.

          Le temps était cristallin, comme souvent l' hiver; le grand étang ressemblait à un miroir bicolore.

Les étangs : six mois après

         Par endroit, un friselis miroitant coupait le reflet des arbres,

Les étangs : six mois après

         Et d' autres fois, semblait les délayer.

Les étangs : six mois après

         Les mimosas étaient au rendez-vous, installés au bord de l' eau,

Les étangs : six mois après

         Ne ratant pas une occasion de s' y mirer.

Les étangs : six mois après

          Cet endroit est un morceau de paradis tombé sur Terre. J' étais baignée par le silence et la senteur des mimosas. Ces lieux sont d' une sérénité absolue, et je m' en croyais encore la seule occupante.

Les étangs : six mois après
Les étangs : six mois après

         Il y a une sorte de pureté originelle qui rend ces lieux magiques; je comprends celui qui, ensorcelé, a écrit qu' il faisait le plus souvent possible plus de cinq cents kilomètres pour venir ici, y ayant trouvé son jardin d' éden.

Les étangs : six mois après

         On se sent devenir poète, car : " Tout n' est qu'ordre et beauté............"

Les étangs : six mois après

         J' ai dit que je me croyais seule. Erreur ! J' ai fait une rencontre que je raconterai la prochaine fois.

         Alors à bientôt ?

Voir les commentaires

2014-11-26T07:12:33+01:00

Longarisse

Publié par divagations-et-balades

         Le chien a été clément et, a certainement reconnu une copine, car il m'a permis de vadrouiller au bord du lac, et s' est même désintéressé de moi, ce qu' à la limite, je me demande si ce n' est pas vexant.

Longarisse

          Quelques bateaux sont à l' ancre, dont un petit catamaran qui doit pester contre sa petite taille, qui le condamne au lac, alors que, j' en suis sûre, il rêvait d' épopée océane.

         Une passerelle de bois m' invite; j' accepte l' invitation et m' aventure dessus. Elle a l' air solide.

Longarisse

         A ma gauche, une modeste crique avec quelques bateaux, à ma droite, une eau de métal brillant bordée d' une végétation rousse, quelques villas abritées sous les grands pins, et les inévitables bateaux, dont il semble bien que l' un d' eux soit en préparation pour une aventure sur les eaux du Moutchic.

Longarisse

         Je pars en exploration et tombe sur une mini crique, royaume aquatique de roseaux verts et roux.

Longarisse

         Cet endroit me parait un peu mystérieux. Il m' a semblé voir une ombre furtive glisser dans cette eau d' argent liquide. C' est Triton, m' a confié le chien, aprés les tempêtes de l' hiver dernier, que sa trompe n' a pas suffit à arrêter, il s' est senti vexé, et, il est venu se réfugier ici, à l' abri des regards.

Wikipedia

Wikipedia

         En fait, c' est Poséidon qui l' a puni, et l' a privé d' océan, l' exilant dans cette anse minuscule.

         Un peu plus loin, quelques barques semblent abandonnées au bord du lac; mais je crois qu' elles ne font que se reposer en attendant les rameurs du week-end,   

Longarisse

envieuses de celle qui, là-bas, est en partance pour une croisière lacustre.

Longarisse

          Ici, une belle sculpture naturelle, malheureusement trop grosse pour que je puisse l' emporter; dommage elle aurait orné mon jardin.

Longarisse

         Je pense qu' il est temps que je reprenne mes chevaux pour rentrer à la maison, comme dit mon GPS.

         Je dis adieu au lac, et lui vole une dernière image.

Longarisse

         J' ai maintenant rejoins la route qui va vers Bordeaux. Le lac et l' océan sont désormais derrière moi. Mais je reviendrai.

Longarisse

Voir les commentaires

2014-11-18T08:00:05+01:00

L' étang oublié

Publié par divagations-et-balades

         Je l' avais aperçu qui miroitait sur la droite de la piste, quand je longeais le grand étang.

        Me voilà donc repartie sur le chemin, au début de la boucle.

L' étang oublié

         Les étangs de la Barreyre sont donc quatre, et non trois. Comme les mousquetaires du roi.

         Pourquoi cet oubli du quatrième ? Est-ce sa modeste dimension qui a suscité le snobisme des trois autres ? Sa petitesse désordonnée a t' elle entraîné le dédain ?

L' étang oublié

          Soudain, un étrange personnage se dresse, l' air sévère, devant moi.

Wikipedia

Wikipedia

    " Où vas-tu à cette heure-ci ? " me dit'il d' un ton peu amène.

    " Je viens voir ce petit étang ", dis-je, un peu interloquée quand même.

    " Et pourquoi t' intéresse t' il ?

    " Parce que, me semble t' il, on l' a oublié; je trouve cela injuste car il est plein de charme, et.......peut-être y a t' il un charme, puisque tu es là ! ".

    " Je suis le gardien de cet étang. Est-ce que tu crois aux Fées ? Et à l' existence du Petit Peuple ?".

    " Mais oui, bien sûr " dis-je, sincère.

    " Alors, reste jusqu' à ce que la nuit tombe, et je te permettrai de voir ".

          Je ne posais plus de questions et décidais d' attendre; il n' y en avais plus pour très longtemps. Et.....je fus récompensée. Une jeune ondine habitait cet étang, et, tous les soirs, quand les humains étaient partis, elle sortait un peu pour respirer l' odeur de la forêt. 

Wikipedia

Wikipedia

         Je restais cachée et n' osais bouger pour ne pas l' effrayer. D' ailleurs, j" étais surveillée de prés.

         Elle resta un moment à humer l' air, et batifoler dans l' eau, puis, après un signe de connivence amicale avec le gardien, elle plongea et disparut à ma vue.

         Il ne restait plus, à la surface du petit étang oublié, que des plantes aquatiques qui devaient soustraire son palais aux regards trop curieux

L' étang oublié

         Après avoir remercié le vieux gardien, je lui souhaitais bonne nuit, et, rentrais à la maison, enchantée de ma curiosité.

Voir les commentaires

2014-11-16T08:49:36+01:00

Le petit dernier ?

Publié par divagations-et-balades

         Il s' étire un peu en longueur, l' eau partagée entre le chocolat et le bleu nacré.

Le petit dernier ?

         Un îlot minuscule flotte à la jonction des deux couleurs. Ici, point de carpes géantes ou non, seulement de la " friture ", menu fretin un peu dédaigné.

         Ses bords sont plus broussailleux; je me demande où les pécheurs peuvent s' installer en sécurité. Peut-être certains sont'ils tombés à l' eau ! Cette pensée me donne envie de rire. N' y faites pas attention, c' est nerveux, mais cela m' a valu un jour une magistrale gifle de ma mère, qui avait trébuché sur un trottoir. Elle était la vivacité personnifiée.

         A cet endroit, l' eau est striée de bleu et de chocolat au lait.

 

Le petit dernier ?

          Je suis toujours sur la piste fauve qui amorce un virage, et me voilà déjà à l' extrémité de l' étang.

         Un deuxième îlot se trouve dans l' alignement du premier. Les couleurs se panachent harmonieusement et lustrent les eaux.

Le petit dernier ?

          Je suis maintenant sur le chemin qui va boucler la boucle autour des étangs.

         Je crois que voilà la trace du passage d' un chevreuil ou d' une biche.

Le petit dernier ?

          La piste longe à nouveau le grand étang.         

Le petit dernier ?

         Le vent s' est levé, et ses rafales rendent folles les herbes de la pampa.

Le petit dernier ?

         La balade touche à sa fin. Mais, en ai-je terminé avec les étangs de la Barreyre ?

         La suite le dira. Alors....à bientôt !

Voir les commentaires

2014-11-14T10:39:55+01:00

En suivant la piste fauve....

Publié par divagations-et-balades

         ....J' arrivais vite au bord du deuxième étang. Il était plus petit, mais exhibait des îles touffues pour Robinson lilliputien.

En suivant la piste fauve....

         Mais, ce sont surtout des pécheurs qui viennent hanter ces lieux, car, ces étangs ont été très empoissonnés. Parmi les espèces de poissons, on trouve de très grosses carpes et des esturgeons dans le premier étang,

En suivant la piste fauve....
En suivant la piste fauve....

          Des carpes " normales " dans le second, et des espèces " friture " dans le troisième.

          La règle, pour ceux qui viennent pécher ici est : " No Kill " ce qui veut dire que tous les poissons péchés doivent être remis vivants dans les étangs.

          En ce qui me concerne, ce n' est pas la pèche qui m' intéresse, mais la magie de cet endroit, la synthèse parfaite des couleurs de l' automne, qui le transforme en lieu enchanté.

En suivant la piste fauve....

         Un peu plus loin, je vois des bouquets d' herbes folles qui tentent de descendre vers l' eau, pour se baigner ou essayer de construire de nouveaux îlots ?

En suivant la piste fauve....

         Certains ressemblent à des bâteaux, échoués là, par inadvertance.

En suivant la piste fauve....

          Puis, soudain, aprés un virage de cette piste rousse, les couleurs se font plus éclatantes.

En suivant la piste fauve....

         L' automne tente même d' allumer un incendie dans un coin sombre, histoire de montrer qu' il y a encore de l' été en elle.

En suivant la piste fauve....

         Un autre virage et, tout s' apaise; le décor se pastellise à nouveau; trois petits canards s' en vont, se promenant tranquillement.

En suivant la piste fauve....

         J' arrive au bout de ce second étang. Un îlot, ici, semble immergé dans du chocolat;

En suivant la piste fauve....

         Mais, la piste fauve ne s' arrête pas là. A suivre !!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog