Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lacs -etangs -mares

2014-11-26T07:12:33+01:00

Longarisse

Publié par divagations-et-balades

         Le chien a été clément et, a certainement reconnu une copine, car il m'a permis de vadrouiller au bord du lac, et s' est même désintéressé de moi, ce qu' à la limite, je me demande si ce n' est pas vexant.

Longarisse

          Quelques bateaux sont à l' ancre, dont un petit catamaran qui doit pester contre sa petite taille, qui le condamne au lac, alors que, j' en suis sûre, il rêvait d' épopée océane.

         Une passerelle de bois m' invite; j' accepte l' invitation et m' aventure dessus. Elle a l' air solide.

Longarisse

         A ma gauche, une modeste crique avec quelques bateaux, à ma droite, une eau de métal brillant bordée d' une végétation rousse, quelques villas abritées sous les grands pins, et les inévitables bateaux, dont il semble bien que l' un d' eux soit en préparation pour une aventure sur les eaux du Moutchic.

Longarisse

         Je pars en exploration et tombe sur une mini crique, royaume aquatique de roseaux verts et roux.

Longarisse

         Cet endroit me parait un peu mystérieux. Il m' a semblé voir une ombre furtive glisser dans cette eau d' argent liquide. C' est Triton, m' a confié le chien, aprés les tempêtes de l' hiver dernier, que sa trompe n' a pas suffit à arrêter, il s' est senti vexé, et, il est venu se réfugier ici, à l' abri des regards.

Wikipedia

Wikipedia

         En fait, c' est Poséidon qui l' a puni, et l' a privé d' océan, l' exilant dans cette anse minuscule.

         Un peu plus loin, quelques barques semblent abandonnées au bord du lac; mais je crois qu' elles ne font que se reposer en attendant les rameurs du week-end,   

Longarisse

envieuses de celle qui, là-bas, est en partance pour une croisière lacustre.

Longarisse

          Ici, une belle sculpture naturelle, malheureusement trop grosse pour que je puisse l' emporter; dommage elle aurait orné mon jardin.

Longarisse

         Je pense qu' il est temps que je reprenne mes chevaux pour rentrer à la maison, comme dit mon GPS.

         Je dis adieu au lac, et lui vole une dernière image.

Longarisse

         J' ai maintenant rejoins la route qui va vers Bordeaux. Le lac et l' océan sont désormais derrière moi. Mais je reviendrai.

Longarisse

Voir les commentaires

2014-11-18T08:00:05+01:00

L' étang oublié

Publié par divagations-et-balades

         Je l' avais aperçu qui miroitait sur la droite de la piste, quand je longeais le grand étang.

        Me voilà donc repartie sur le chemin, au début de la boucle.

L' étang oublié

         Les étangs de la Barreyre sont donc quatre, et non trois. Comme les mousquetaires du roi.

         Pourquoi cet oubli du quatrième ? Est-ce sa modeste dimension qui a suscité le snobisme des trois autres ? Sa petitesse désordonnée a t' elle entraîné le dédain ?

L' étang oublié

          Soudain, un étrange personnage se dresse, l' air sévère, devant moi.

Wikipedia

Wikipedia

    " Où vas-tu à cette heure-ci ? " me dit'il d' un ton peu amène.

    " Je viens voir ce petit étang ", dis-je, un peu interloquée quand même.

    " Et pourquoi t' intéresse t' il ?

    " Parce que, me semble t' il, on l' a oublié; je trouve cela injuste car il est plein de charme, et.......peut-être y a t' il un charme, puisque tu es là ! ".

    " Je suis le gardien de cet étang. Est-ce que tu crois aux Fées ? Et à l' existence du Petit Peuple ?".

    " Mais oui, bien sûr " dis-je, sincère.

    " Alors, reste jusqu' à ce que la nuit tombe, et je te permettrai de voir ".

          Je ne posais plus de questions et décidais d' attendre; il n' y en avais plus pour très longtemps. Et.....je fus récompensée. Une jeune ondine habitait cet étang, et, tous les soirs, quand les humains étaient partis, elle sortait un peu pour respirer l' odeur de la forêt. 

Wikipedia

Wikipedia

         Je restais cachée et n' osais bouger pour ne pas l' effrayer. D' ailleurs, j" étais surveillée de prés.

         Elle resta un moment à humer l' air, et batifoler dans l' eau, puis, après un signe de connivence amicale avec le gardien, elle plongea et disparut à ma vue.

         Il ne restait plus, à la surface du petit étang oublié, que des plantes aquatiques qui devaient soustraire son palais aux regards trop curieux

L' étang oublié

         Après avoir remercié le vieux gardien, je lui souhaitais bonne nuit, et, rentrais à la maison, enchantée de ma curiosité.

Voir les commentaires

2014-11-16T08:49:36+01:00

Le petit dernier ?

Publié par divagations-et-balades

         Il s' étire un peu en longueur, l' eau partagée entre le chocolat et le bleu nacré.

Le petit dernier ?

         Un îlot minuscule flotte à la jonction des deux couleurs. Ici, point de carpes géantes ou non, seulement de la " friture ", menu fretin un peu dédaigné.

         Ses bords sont plus broussailleux; je me demande où les pécheurs peuvent s' installer en sécurité. Peut-être certains sont'ils tombés à l' eau ! Cette pensée me donne envie de rire. N' y faites pas attention, c' est nerveux, mais cela m' a valu un jour une magistrale gifle de ma mère, qui avait trébuché sur un trottoir. Elle était la vivacité personnifiée.

         A cet endroit, l' eau est striée de bleu et de chocolat au lait.

 

Le petit dernier ?

          Je suis toujours sur la piste fauve qui amorce un virage, et me voilà déjà à l' extrémité de l' étang.

         Un deuxième îlot se trouve dans l' alignement du premier. Les couleurs se panachent harmonieusement et lustrent les eaux.

Le petit dernier ?

          Je suis maintenant sur le chemin qui va boucler la boucle autour des étangs.

         Je crois que voilà la trace du passage d' un chevreuil ou d' une biche.

Le petit dernier ?

          La piste longe à nouveau le grand étang.         

Le petit dernier ?

         Le vent s' est levé, et ses rafales rendent folles les herbes de la pampa.

Le petit dernier ?

         La balade touche à sa fin. Mais, en ai-je terminé avec les étangs de la Barreyre ?

         La suite le dira. Alors....à bientôt !

Voir les commentaires

2014-11-14T10:39:55+01:00

En suivant la piste fauve....

Publié par divagations-et-balades

         ....J' arrivais vite au bord du deuxième étang. Il était plus petit, mais exhibait des îles touffues pour Robinson lilliputien.

En suivant la piste fauve....

         Mais, ce sont surtout des pécheurs qui viennent hanter ces lieux, car, ces étangs ont été très empoissonnés. Parmi les espèces de poissons, on trouve de très grosses carpes et des esturgeons dans le premier étang,

En suivant la piste fauve....
En suivant la piste fauve....

          Des carpes " normales " dans le second, et des espèces " friture " dans le troisième.

          La règle, pour ceux qui viennent pécher ici est : " No Kill " ce qui veut dire que tous les poissons péchés doivent être remis vivants dans les étangs.

          En ce qui me concerne, ce n' est pas la pèche qui m' intéresse, mais la magie de cet endroit, la synthèse parfaite des couleurs de l' automne, qui le transforme en lieu enchanté.

En suivant la piste fauve....

         Un peu plus loin, je vois des bouquets d' herbes folles qui tentent de descendre vers l' eau, pour se baigner ou essayer de construire de nouveaux îlots ?

En suivant la piste fauve....

         Certains ressemblent à des bâteaux, échoués là, par inadvertance.

En suivant la piste fauve....

          Puis, soudain, aprés un virage de cette piste rousse, les couleurs se font plus éclatantes.

En suivant la piste fauve....

         L' automne tente même d' allumer un incendie dans un coin sombre, histoire de montrer qu' il y a encore de l' été en elle.

En suivant la piste fauve....

         Un autre virage et, tout s' apaise; le décor se pastellise à nouveau; trois petits canards s' en vont, se promenant tranquillement.

En suivant la piste fauve....

         J' arrive au bout de ce second étang. Un îlot, ici, semble immergé dans du chocolat;

En suivant la piste fauve....

         Mais, la piste fauve ne s' arrête pas là. A suivre !!!

Voir les commentaires

2014-11-12T09:14:54+01:00

Retour à l' étang

Publié par divagations-et-balades

          Je reprends ma balade sur le chemin tapissé d' aiguilles de pins, qui, en vieillissant sur le sol changent de couleur et deviennent marron rouge.

Retour à l' étang

          Elles font rougeoyer la rive opposée sur laquelle viennent se briser les rayons du soleil.

Retour à l' étang

          Au premier plan, un mimosa sauvage essaie de se mirer dans l' eau. Je vais en rencontrer beaucoup, perchés sur la rive, des petits à leurs pieds. Je me promets de revenir en janvier, au moment de leur floraison, ce sera sans doute un merveilleux spectacle.

Retour à l' étang

          Les pins s' amusent à faire du graphisme avec leurs aiguilles, qui se tendent vers l' eau comme des doigts.

Retour à l' étang

          Un friselis bleuté agite l' eau au milieu de l' étang. Un vent léger vient de l' effleurer.

Retour à l' étang

           L' étang se rétrécit; en face, la rive devient de plus en plus rouge, ensanglantée par le soleil qui commence à plonger dans l' océan, qui gronde derrière la dune.

Retour à l' étang

          L' eau prend une discrète, et délicate, teinte de pétale de rose. J' arrive à l' extrémité de ce premier étang; un coup d' oeil d' au-revoir, et, je lui tourne le dos.

Retour à l' étang

          Mais la balade n' est pas terminée. Les deux petits frères m' attendent; alors, je vous donne rendez-vous pour aller les admirer aussi.

Voir les commentaires

2014-11-10T09:18:33+01:00

Je vous emmène visiter......

Publié par divagations-et-balades
Je vous emmène visiter......

          Ils sont situés dans la partie nord du Médoc, entre la route des Lacs et l' océan, à Grayan.

Je vous emmène visiter......

          Ces étangs, au nombre de trois, sont surtout connus des pécheurs. Peu de touristes les connaissent, et même les Médocains ne les connaissent pas tous.

          J' ai du me renseigner auprès de l' épicière de Grayan pour les dénicher, et la pancarte, en retrait de la route, ne facilite pas les choses. J' ai même failli les rater.

          Un petit chemin, que l' automne a rendu polychrome, semble filer droit vers la mer.

Je vous emmène visiter......

          Trompeur, il tourne brusquement à gauche, une centaine de mètres plus loin. Là, on fait environ cinquante mètres, et, sur la droite, un autre chemin très court vient buter contre une barrière. Une fois franchie, trois ou quatre pas et, me voilà face au premier et plus grand de ces étangs.

Je vous emmène visiter......

          J' étais venue il y a quelques jours, quand c' était encore l' été. Mais toutes mes photos ont disparu dans le second naufrage de mon ordinateur.

          Aujourd'hui, le temps est plus instable, et il ne fait plus que dix huit degrés. La lumière est totalement différente. Mais, je crois que je suis dans une phase d' éclaircie, et le soleil va venir faire un petit tour. Quoi qu' il en soit, ces étangs sont pleins de charme.

Je vous emmène visiter......

          Le ciel changeant pare l' eau d' irisations vertes et bleues.

Je vous emmène visiter......

          En baissant la tête, je me surprends à regretter amèrement d' être venue sans un sac. Des cèpes se rient de moi, étalés en colonies en bordure du chemin.

Je vous emmène visiter......

          Ce sont des cèpes de pins. Il est vrai qu' ils sont, à mon goût, moins bons que ceux poussant au pied des chênes, mais.......quand même..........Il y a aussi ceux qui sont beaux à voir, mais qu' il est préférable de ne pas manger.

          Pourtant, il y a eu un gourmand. Cette forêt regorge de chevreuils, cerfs, écureuils et sangliers......Ces derniers qu' il serait dangereux de rencontrer. Mais ils préfèrent sortir le soir, traverser les routes en trombe pour aller percuter quelques imprudents qui prennent la route des Lacs la nuit.

          Lequel d' entre eux a goûté ce champignon ?

Je vous emmène visiter......

          Mais, je m' égare dans ces digressions gastronomiques. Alors nous reprendrons plus tard la balade, aprés mes élucubrations botaniques.

Voir les commentaires

2014-09-01T06:59:15+02:00

Le sentier des chevreuils sportifs

Publié par divagations-et-balades

          Nous voilà donc parties à l' assaut de la dune. Une " bonne " surprise nous attend : arrivées au sommet du chemin de sable.........nous voyons se dérouler un sentier qui monte encore plus haut.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes dans la forêt et les cigales s' en donnent à coeur-joie de cymbaliser d' une façon assourdissante et effrénée. Le sol redevient plat, et nous commençons à voir de belles échappées sur le lac.

Le sentier des chevreuils sportifs
Le sentier des chevreuils sportifs

          Mais voilà que nous montons encore;

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous nous offrons quelques belles glissades sur les aiguilles de pin. La pente vers le lac devient un peu plus raide.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Par endroit, le sentier semble se perdre;

Le sentier des chevreuils sportifs

          Et, brusquement, montre qu' il est bien là, et............qu' il grimpe encore !

Le sentier des chevreuils sportifs

          L' amie parisienne monte obstinément et méthodiquement. Je ne suis pas sûre qu' elle ne me maudisse pas dans son for intérieur.

          Les vues sur le lac  valent bien quelques tiraillements dans les mollets.

Le sentier des chevreuils sportifs
Le sentier des chevreuils sportifs

          Puis, tout à coup, on redescend. Dernière vue d' en-haut.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes maintenant en terrain plat. Il y a des flaques de bruyères dispersées comme au hasard.

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous sommes maintenant en bas, attablées au petit café, face au lac que nous ne dominons plus,

Le sentier des chevreuils sportifs

          Et à côté de la plage où les aoûtiens qui viennent d' arriver ont bien besoin de bronzer un peu. ( Et si certains veulent se baigner......);

Le sentier des chevreuils sportifs

          Quand à nous, satisfaites, nous avons bien terminé les

Le sentier des chevreuils sportifs

          Nous avons déjà en tête la prochaine balade.

          ( Nous ne savions pas qu' elle ne pourrait se faire et que celle-ci était la dernière avant que l' amie ne rejoigne son cher Paris ).

Voir les commentaires

2014-08-30T05:34:05+02:00

Trompeuse Lobélie

Publié par divagations-et-balades

          Malignes comme nous sommes, nous avons retrouvé le bon sentier. Le Gaouleou est derrière nous. Il n' a pas réussi à nous retenir prisonnières de ses charmes.

Trompeuse Lobélie

          Le sentier de la Lobélie nous invite à nouveau à l' aventure.

Trompeuse Lobélie

          Il suit la rive de très près, et, soudain, nous aboutissons à une charmante petite crique.

Trompeuse Lobélie

          Le calme et la paix distillés par cet endroit, sont presque surnaturels. C' est une crique pour les Fées, d' ailleurs, qui peut dire qui sont ces baigneuses ?

          Ici, on se sent loin du monde. C' est un de ces lieux privilégiés et magiques, comme il en existe quelques-uns sur notre planète, où l' on a l' impression d' être à l' abri de toute laideur, et qu' il faut dénicher au prix d' un petit effort.

          Je m' y attarde, assise sur une souche. Une sorte de rêve éveillé m' emplit d' une étrange langueur. Je resterais volontiers davantage, mais.....l' amie parisienne a filé, et se trouve déjà loin. Pourtant ! Je l' ai vue, il y a peu.

          Allez, debout ! J' allonge le pas pour la rattraper.

          Et..........de manière imprévue, le sentier semble finir là, brusquement, butant sur le lac omniprésent.

Trompeuse Lobélie

          Encore un cul-de-sac ! Mais, où est passée la parisienne ? Aurais-je du la voir rebrousser chemin ? Avançons. Le sentier tourne à angle droit, et s' est transformé en chemin de sable grimpant à l' assaut de la dune.

          La parisienne est déjà presque au sommet. Je la sens peiner un peu dans son ascension.

Trompeuse Lobélie

          Une flèche en bois est là, et, me nargue un peu en indiquant :

Trompeuse Lobélie

          Et alors ! Ce n' est pas ça qui va me décourager. A mon tour, je me lance à l' assaut de la dune, non sans un regard un peu trop plein de commisération pour le malheureux homme qui a fait trois mètres et, a renoncé.

Trompeuse Lobélie

          Une modestie tardive me fait me demander si nous ne sommes pas un peu présomptueuses. Allons-donc, me dis-je, j' étais très sportive ! " Oui mais, il y a longtemps " crois-je entendre dire une petite voix intérieure.

          Mais, quelle perfidie ! Allez, hop ! En avant !

Voir les commentaires

2014-08-26T13:24:26+02:00

La Pointe du Gaouleou

Publié par divagations-et-balades

          D' où vient ce nom ? Peut-être est-ce la forme gasconne de " Gaule ", vestige du temps de la Gaule Aquitaine !

          Le Gaouleou est une petite presqu' île. A la pointe, on a une vue à trois cent soixante degrés sur le lac.

 

La Pointe du Gaouleou

          Sur notre chemin, à notre gauche, roselière et bateaux.

La Pointe du Gaouleou

          En poursuivant notre panoramique : la dune, et à son pied, la plage.

La Pointe du Gaouleou

          Et partout, le lac, qu' enchâsse la forêt.

La Pointe du Gaouleou

          Nous approchons de la pointe, avec ces fleurs improbables, surgies du sable.

La Pointe du Gaouleou
La Pointe du Gaouleou

          Déjà, nous contournons la pointe.

          Un pin foudroyé n' en finit pas de se noyer dans la roselière.

La Pointe du Gaouleou

          De l' autre côté, un bout de lac, dans un cadre de bois mort.

La Pointe du Gaouleou

          Et............Nous nous perdons. Le chemin que nous avons pris finit en cul-de -sac au ras de l' eau.

          Nous rebroussons chemin, pour essayer de retrouver celui qui nous ramènera sur le sentier de la Lobélie.

          Allons-nous y arriver ? Peut-être aurions-nous du semer des petits galets blancs !!!!

          A bientôt ! ........... Peut-être ! Quels animaux sauvages hantent ces bois ?

Voir les commentaires

2014-08-24T07:19:33+02:00

Le sentier de la Lobélie

Publié par divagations-et-balades

          Il se trouve dans la réserve naturelle des dunes et marais d' Hourtin, le plus grand lac de France.

          J' entends déjà quelques protestations : " mais non, c' est le Léman. Ces gens du sud-ouest sont tous mégalomanes ".

          Oui, d' accord, le Léman est plus grand, mais sa plus grande partie est en Suisse. Donc, Hourtin est bien le plus grand lac de France. Voilà.

          Il s' étend le long de la côte océane sur une longueur maximum de dix huit kilomètres sur cinq de large, couvrant deux mille cent cinquante hectares.

          Il a été classé réserve naturelle en décembre deux mille neuf.

Le sentier de la Lobélie

          Plusieurs sentiers permettent d' explorer ces lieux. Nous choisissons de commencer par le sentier de la Lobélie et la pointe du Gaouléou.

          Nous voilà partis par ce chemin qui est aussi un chemin de Compostelle.

Le sentier de la Lobélie

          Nous avons sur le lac, des échappées de charme. C' est une petite anse où paressent quelques voiliers,

Le sentier de la Lobélie

          Une autre, où les roseaux de la rive brodent en noir sur fond bleu.

Le sentier de la Lobélie

          Au fur et à mesure des contorsions du sentier, la même anse offre un aspect différent, renouvelant le spectacle.

Le sentier de la Lobélie

          Par endroits très goulues, les roselières mangent une partie de la rive.

Le sentier de la Lobélie

          Mais voilà la bifurcation qui doit nous conduire vers la Pointe du Gaouléou.

Le sentier de la Lobélie

          J' adore ces petits chemins qui semblent partir vers nulle part, et donnent à la moindre balade un subtil parfum d' aventures.

          Allons-y !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog