Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lacs -etangs -mares

2013-05-19T13:25:00+02:00

La rivière sans nom

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Dans le parc floral de Bordeaux, ( L' allée des rhododendrons ) court une rivière nonchalante au visage changeant. Tantôt miroir, surchargé de plantes aquatiques, elle se déguise aussi en étang.

 1-IMG_6991.JPG

          Mais il lui arrive aussi de se prendre pour un torrent de montagne qu' un enneigement insuffisant aurait anémié;

1-IMG 6995

          Ne laissant par-ci, par-là, qu' un modeste réservoir devant lequel se penche un jeune garçon, dubitatif quand à la présence de saumons qui, normalement, visitent les gaves pyrénéens.

1-IMG_6996.JPG

          Plus loin, elle se coule sans bruit derrière un long buisson rose, comme pour se faire oublier;

1-IMG_6998.JPG

          Et réapparait tout à coup, calme et sereine, entre ses rives verdoyantes égayées d' iris des marais.

1-IMG 7001-copie-1

          Elle s' amuse aussi à changer de couleur; elle peut être rousse et opaque,

1-IMG_7002.JPG

          Ou se parer de reflets de soufre;

1-IMG_7005.JPG

          Elle peut aussi se rendre presque invisible, perdue dans la nature complice qui la camoufle

1-IMG_7006.JPG

          Mais, c' est une coquine qui joue les coquettes, car la voilà qui s' étale, flirte avec les herbes et les branches, avale la lumière,

1-IMG_7008.JPG

          Et invente une forêt subaquatique, pour tout un petit peuple qui a la tête à l' envers.

1-IMG_7007.JPG

          Et si je lui donnais un nom ? Que diriez-vous de " La Moldau " !!! Je sais, le nom est déjà pris, mais, ici, ce n' est que du rêve !


     

Voir les commentaires

2013-04-07T07:47:00+02:00

Le marais d' Okeefenokee

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

                    Il s' étend sur mille six cent kilomètres carrés, à cheval sur le sud de la Georgie et le nord de la Floride. Il y a quatre accès. Nous y sommes entrés par la Georgie.

1-P1040534

                    Les Indiens locaux l' appelaient : " le pays de la terre qui tremble ". Et c' est vraiment le cas. Il y a un seul endroit du marais où l' on nous permet de poser un pied sur le sol, afin de sentir ce tremblement. Nous sommes sur un ancien estuaire du pléistocène, et d' après ce que l' on nous a expliqué, nous nous trouvons sur une mince couche de terre avec l' océan au-dessous.

                    Ici, on ne circule qu' en barque, ou sur des sentiers de bois sur pilotis.

1-P1040593-001.JPG

                    Dans l' eau des canaux poussent des cypress. La conséquence en est que, les eaux, comme partout dans les états du sud, où l' on trouve ces arbres, sont noires, avec cependant de superbes reflets èmeraude par endroit.

1-Top-001-copie-8.jpg

                    Il y a une vie intense dans ces marais. Là, des ratons laveurs ont pris possession des racines de cypress sorties de l' eau.

                    Ici, des pélicans, des oiseaux que j' aime beaucoup car ils me font rire, y habitent, comme partout en Floride. J' aime les voir plonger dans la mer, à la verticale, se laissant tomber comme des pierres, pour aller chercher leur poisson favori, ou quand ils étalent leurs ailes pour sécher au soleil.

1-Top-copie-9.jpg

                Des singes aussi peuplent ces marais, dans leur partie la plus touffue, celle qui longe la Suwannee River, qui nait ici, à Okeefenokee, avant d' aller se jeter dans le Golfe du Mexique, sur la côte ouest de la Floride.

1-Top-002-copie-8.jpg

                    Avec de la chance, on peut apercevoir des perroquets colorés, tenant dans les arbres de mystérieux conciliabules.

1-Top-003-copie-7.jpg

Ou bien, méditant tout seul.

1-Top-004-copie-7.jpg

                    Mais, le seigneur incontesté de ces lieux est l' alligator. On sent son omniprésence, et surtout dans ces eaux sombres qui, soudain, paraissent malveillantes.

                    Les voir est en quelque sorte rassurant, car on se dit que l' on peut contrôler la situation; il vaut mieux quand même ne pas oublier qu' ils se déplacent avec une grande vélocité, et ne pas se fier à l' hypocrite air apathique qu' ils prennent parfois, quand ils s' étalent sur la terre tremblante.

1-000006-copie-3.JPG

1-000002.JPG

                    Mais, quand on en voit un qui s' avance vers nous, silencieusement, avec ce regard froidement implacable et cruel, où l' on a déjà l' impression de se voir déguisé en steak, on se dit qu' il est temps de déguerpir.

1-Top-005-copie-7.jpg

                    Ce parc naturel a été dédié à Stephen C. Foster, compositeur très aimé aux Etats Unis, qui a écrit plus de deux cents chansons exaltant son pays. En mil huit cent cinquante et un, il a écrit  " Swanee River " du nom de la rivière Suwannee. En mil neuf cent trente cinq, cette chanson devint l' hymne de la Floride, en remplacement de " Florida My Florida " qui avait été adoptée comme chanson de l' Etat en mil neuf cent treize.

                    Foster, cependant, n' avait jamais mis les pieds à Okeefenokee, ni vu la rivière. Il avoua avoir choisi son nom, parce que ses deux syllabes s' accordaient parfaitement avec la musique qu' il avait composée.                 

Voir les commentaires

2013-01-18T10:07:00+01:00

Les étangs du Vivier

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link    link

 

 

                    Le parc du Vivier contient deux étangs et un vivier. Ce dernier est laid, ( à mon goût ), et je ne l' ai pas photographié. Les étangs apportent toujours une note de romantisme, surtout quand des cygnes y promènent leur grâce.

1-IMG_4332.JPG

Un jet d' eau, en pattes d' araignée liquides, fait chanter chaque étang.

1-IMG_4327.JPG

Des canards, bien sûr, naviguent aussi sur ce plan d' eau qui, parfois, semble de mercure,

1-IMG_4328.JPG

mais se pare de lueurs vertes quand il reflète la mousse des arbres;

1-IMG_4330.JPG

                    Trois canards ont pris le parti de me suivre; formation en triangle, telle une escadrille de chasse sur cet étang de métal fondu, espérant sans doute une offrande de ma part. Mais désolée, Messieurs les Canards, il est interdit de nourrir les animaux du parc.

1-IMG_4339.JPG

1-IMG_4340.JPG

Ils sont trois, tous différents mais également beaux.

1-IMG_4333.JPG

                    Continuant ma balade, je rencontre un homme à peine âgé, un de ces jeunes retraités qui vient diluer son ennui dans ces eaux métalliques ? Ou simplement, méditer sur la vie.

1-IMG_4331.JPG

Nous discutons quelques minutes sur les tortues cistudes que je ne verrai pas, car, pas folles, elles hibernent.

                    Plus loin, la vieille fontaine du XVIIème siècle, qui a été soigneusement préservée.

1-IMG_4325.JPG

                    Et, j' arrive au deuxième étang, celui dans lequel se mire la chartreuse;

1-IMG_4335.JPG

Le ciel, redevenu bleu, fait à nouveau resplendir les couleurs;

1-IMG_4336.JPG

1-IMG_4337.JPG

                    La visite touche à sa fin. Un dernier regard. Je reviendrai au Printemps, quand les fleurs prendront leur revanche.

1-IMG_4347.JPG

Voir les commentaires

2013-01-13T13:46:00+01:00

Les oiseaux de Bourran

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link   link

 

 

                    Pendant que nous avions livré Victor à son tortionnaire, nous sommes allés nous balader dans le parc du château de Bourran, dont la porte principale s' ouvre à dix mètres de là.

                    Il s' agit d' un parc à l' anglaise de dix sept hectares, créé au XIXème siècle pour valoriser le château. Ce parc est traversé par la Devèze, un petit affluent de la Garonne né à Beau Désert, et dans laquelle il se jette à Bordeaux après avoir traversé la ville en un parcours rendu souterrain.

1-IMG_4237-copie-1.JPG

1-IMG_4272.JPG

                    Le château et le parc ont été classés aux Monuments Historiques.

                    Ces eaux paisibles, animées par un jet d' eau qui crée un léger brouillard, hébergent de nombreux oiseaux aquatiques.

1-IMG_4220.JPG

Des cygnes, bien sûr, comme tout parc qui se respecte;

1-IMG_4267.JPG

Des oies cendrées, des oies bernaches du Canada, et leur modèle réduit : la bernache nonette;

        1-IMG 4269

1-IMG_4280-copie-1.JPG

des mouettes, et même quelques cormorans noirs, attirés par les eaux poissonneuses;

1-IMG_4275-copie-1.JPG

Certains canards ont l' air de faire bande à part; Sont' ils fâchés ? Les disputes sont' elles possibles dans un lieu si bucolique ?

1-IMG_4260.JPG

Et celui-ci, avec ses belles couleurs, quel est' il ? Boude t' il ?

1-IMG_4274.JPG

Et qui sont ces deux donzelles à l' air si fier ?

1-IMG_4281.JPG

                    Mais il est temps d' aller voir ce que devient notre pauvre chien avant qu' il ne fasse un syndrome d' abandon. En partant, nous admirons au passage deux arbres à mouettes.

1-IMG_4226.JPG

                    La visite de ce parc n' est pas terminée. Alors à bientôt, puisque me voilà rescapée d' une rude semaine.

Voir les commentaires

2012-08-02T07:11:00+02:00

Bordeaux Plage

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Il y a, dans le quartier nord de Bordeaux, à quinze minutes du centre-ville, un lac bucolique, où l' on peut se baigner en bordure d' une plage de sable, et s' adonner à des activités nautiques.

paysage-1710.JPG

L' eau paraît rose sur les bords en raison de la couleur du fond. Des voiliers de toutes sortes se baladent sur la surface bleue miroitante.

paysage-1712.JPG

paysage-1715.JPG

Sur la rive sud, on aperçoit une plage, pas très loin du cercle nautique.

paysage-1717.JPG

Je suis le petit chemin qui permet de faire le tour du lac en longeant la rive,

paysage-1731.JPG

et j' arrive à la plage; beaucoup de monde s' y presse;

paysage-1726.JPG

un espace baignade est aménagé, avec un bassin réservé pour les enfants.

paysage-1727.JPG

De l' autre côté de la plage, un bois de pins donne un petit air de bord de mer,

paysage-1734.JPG

où hommes pigeons aiment se promener;

paysage-1739.JPG

paysage-1738.JPG

Ce lac est aussi un paradis pour les pêcheurs.

paysage-1730.JPG

Cet endroit fait partie des raisons pour lesquelles on dit que la vie est si agréable à Bordeaux.

Voir les commentaires

2012-06-26T07:45:00+02:00

Escapade dans le marais

Publié par divagations-et-balades

Coulon

 

          Quittant Coulon, je me suis dirigée vers Le Mazeau, en plein dans le marais. De là, on peut embarquer pour une mini-croisière dans le dédale maraîchin.

Periple-1035.JPG

Je n' ai pas pu faire cette promenade, qui, parait' il dure quarante cinq minutes, mais un chemin longe le canal, je décide de l' emprunter.

Periple-1040.JPG

Il suit le canal principal eu plus près, et parfois, s' arrondit en petit pont.

Periple-1044.JPG

Periple-1047.JPG

L' eau, un peu glauque et opaque, concourt à la création d' un univers essentiellement vert, où parfois, des petites fleurs mettent timidement des taches pales;

Periple-1048.JPG

D' autres, plus hardies, laissent sans complexe éclater leur couleur.

Periple-1052.JPG

Des voies d' eau secrètes s' ouvrent parmi les arbres et les herbes. Où vont' elles ?

Periple-1042.JPG

Periple-1043.JPG

Et où va ce canal ? Se perdre dans l' océan ?

Periple-1041.JPG

Periple-1037-copie-2.JPG

Periple-1046.JPG

Que fait là, cette barque toute seule, loin de la maison ? Le Poitou est terre de mystères, comme la Bretagne, et Mélusine a joué des tours parfois;

Periple-1033.JPG

Ce doit être si facile de se cacher dans ce labyrinthe aquatique.

Periple-1045.JPG

Voir les commentaires

2012-06-24T09:18:00+02:00

Le lac-miroir de Grenade

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          " Qu' il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe ".............Ce petit lac va-t' il garder le souvenir de mon passage, de l' émotion esthétique qu' a suscité en moi sa beauté romantique ? Je n' ai pas projeté en lui la douleur et la mélancolie qui étreignaient Lamartine, et les roseaux de ses bords n' ont pas soupiré...........Mais quand même.....notre temps qui passe, et le sien, indifférent et éternel.....

Mais pour l' heure, j' ai admiré ce lac-miroir qui reflète si bien le monde qui l' entoure.

Gironde-2-0682.JPG

Gironde-2-0683.JPG

Gironde-2-0684.JPG

Des nénuphers blancs au coeur jaune colonisent ses bords immobiles;

Gironde-2-0686.JPG

Gironde-2-0680.JPG

Gironde-2-0685.JPG

Gironde-2-0687.JPG

Ce petit lac est dans le Domaine de Grenade, non, pas en Andalousie, mais en Gironde, à une trentaine de kilomètres au sud de Bordeaux. Ce domaine recèle d' autres merveilles, et en particulier la plus vaste forêt de rhododendrons d' Europe, quarante hectares sur les cent cinquante du domaine, de géants de dix mètres de hauteur. J' irai l' an prochain au temps de la floraison.

(une petite trace !  Merci).

Voir les commentaires

2012-04-22T07:42:00+02:00

Le sentier du lac

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

          Deux canards, voguant sur une eau aux reflets de métal vont m' accompagner un moment.

P4193742.JPG

Entre les feuilles et les fleurs d' un gros marronnier d' Inde, l' eau s' étale en coulée de vif argent.

P4193743.JPG

Face à moi, à l' autre bout du lac, l' île aux oiseaux. Trois hérons me passent au-dessus de la tête, en approche d' amerrissage, mais trop vite et par surprise, alors pas de photo; dommage ! j' aurais aimé.

P4193736-copie-1.JPG

Les canards sont maintenant trois à m' escorter;

P4193744-copie-1.JPG

Quelques arbres au tronc bizarre poussent sur cette rive, tandis que des petites fleurs jaunes viennent l' égayer.

P4193746.JPG

Un canard, du moins je crois, est en train de s' ébrouer.

P4193749.JPG

Le ciel est dorénavant plus bleu que gris, et l' eau prend des teintes azurées.

P4193750.JPG

Pour les contemplatifs, d' étranges bancs faits de pièces de bois à section carrée, et d' incongrus et graciles dossiers de chaises de jardin en fer forgé.

P4193751.JPG

Plus loin, le lac est redevenu rivière, et la symphonie se rejoue en vert. Un arbre, aux membres déchiquetés les plonge au milieu des nénuphars, pour qu' ils s' abreuvent d' eau de jouvence.

P4193752.JPG

Ici, jaloux de son frère aquatique, un arbre envoie une longue branche essayer de le blesser de ses extrémités griffues.

P4193754.JPG

Un tronc fou est allé s' encastrer dans celui d' un autre arbre. A quelle étrange guerre assistons-nous ?

P4193755.JPG

Le lac est devenu un miroir aux couleurs changeantes.

P4193756.JPG

Mais voilà la passerelle qui permet d' aller se promener dans le marais. Allons-y tant que le soleil brille.

P4193760.JPG

P4193762.JPG

Mais c' est là qu' intervient la catastrophe; mon appareil fait entendre son sinistre petit cri d' agonie indiquant...........que la batterie est vide. Il me faut donc quitter cet univers glauque et liquide, et revenir......je ne sais quand.

Mais à bientôt quand même, et merci de m' accompagner dans cette balade.

Voir les commentaires

2012-03-15T07:59:00+01:00

Le Delta de la Leyre

Publié par divagations-et-balades

link

link

 

 

 

          Après s' être prélassée en traversant la forêt-galerie, lui faisant donner le nom de " Petite Amazonie ", la Leyre se ramifie en un magnifique delta, avant de se laisser boire par le Bassin d' Arcachon. Elle y constitue un endroit magique : Le Domaine de Certes. Il est l' attraction majeure d' Audenge, petit port et station balnéaire, situé au fond du Bassin d' Arcachon.

P3133163.JPG

Le Domaine de Certes fait partie du Parc Régional des Landes de Gascogne. C' est un lieu aquatique, paisible, dans lequel on se promène librement, et qui fait penser au monde originel.

          Le départ de la randonnée se fait au Château de Certes, actuellement en cours de restauration.

P3133164.JPG

Un parterre de jonquilles nous atteste que le Printemps est arrivé.

P3133165.JPG

Un chemin de terre nous conduit vers le delta tout proche.

P3133191.JPG

Et nous découvrons un entrelacs de chenaux aux eaux couleur de rouille mêlée de bleu,

P3133167.JPGP3133168.JPG

et de larges étangs où s' ébattent des canards dans une eau couleur de blue-jeans.

P3133175.JPG

P3133176-copie-1.JPG

  Quelquefois tombe du ciel un morceau d' étoile, qui finit de se fragmenter en brisures multiples. Les oiseaux sauvages lancent des cris rauques brisant le silence de ce monde serein.

P3133169.JPG

Les osmondes royales, qui font une haie touffue à ces canaux, sont toujours roussies par l' hiver encore tout proche.

P3133170.JPG

De temps en temps, un petit pont en dos d' âne, enjambe l' un de ces cours d' eau et nous permet de l' admirer ans être gêné par ce fouillis végétal.Sans lui, on n' aurait pu voir.

P3133171.JPG

Parfois, on trouve une vieille écluse,

P3133183.JPG

puis une autre, moins ancienne, mais faite sur le même modèle.

P3133198.JPG

          Je vois deux cygnes endormis, se berçant mollement au grè des courtes ondulations parcourant ce plan d' eau. Ou bien, cherchent' ils à repérer un éventuel repas du soir ?

P3133187.JPG

Toujours est' il que je les ai dérangés. Désolée !

P3133189.JPG

Mais, je vois une trouée dans la végétation. Je descends sur la berge boueuse et un peu glissante. Ici, le chenal est presque à sec. Effet de la marée basse dans le Bassin ? Ou conséquence de la sècheresse qui sévit chez nous depuis plusieurs mois ?

P3133181.JPG

Le soleil donne au sable humide une couleur de lune. En amont, le fond limoneux a une couleur qui mêle l' ocre à un rose un peu passé. Les flaques d' eau sont pâles, anémiques.

P3133182.JPG

Mais l' heure avance; il me faut rebrousser chemin, avec un peu de regret; mais je veux aller revoir le petit port ostréicole d' Audenge.

Alors à bientôt pour la suite de la balade.

Merci de votre visite.

Voir les commentaires

2011-12-12T21:43:00+01:00

Les lacs de Gironde : Le lac de Cazaux

Publié par divagations-et-balades

                   Eh! Bien ! oui, j'ai retrouvé la lumière.En repartant, j'ai vu, par hasard,( si le hasard existe!!! ), le petit estey qui permet aux bateaux de rejoindre le lac.C 'est le " canal des Landes " qui relie le lac de Cazaux au Bassin d' Arcachon girondin et au lac de Biscarosse landais.Il relie le Pays de Buch au nord, au Pays de Born au sud.

                   En regardant vers l' amont, je ne sais plus où est le monde à l' endroit et le monde à l' envers. Des esprits malins doivent entretenir la confusion dans cet embrouillamini de branches.

 

PC112721.JPG

 

En regardant vers l' aval, le monde parait s' être remis à l' endroit. Sortilège ???

 

PC112722.JPG

 

Mais, un peu plus loin, la noirceur étouffe à nouveau les couleurs;

 

PC112723.JPG

 

Le canal se pare des teintes du lac, pour mieux se fondre en lui. Allez, je pars.

Ici se termine la série des grands lacs de Gironde.

A bientôt pour de nouvelles balades.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog