Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature

2014-07-13T06:47:01+02:00

Perdus en route

Publié par divagations-et-balades

          Dans cette longue allée, pourtant rectiligne, nous nous sommes un peu perdus, enfin, moi seule, et j' en profite pour vous parler littérature.

          Il y a environ trois décennies, j' avais lu un livre qui m' avait emballée; il parlait d' Aliénor d' Aquitaine, femme remarquable s' il en est.

          C' était " Le lit d' Aliénor ",

Aliénor, Duchesse d' Aquitaine et mère de roi

Aliénor, Duchesse d' Aquitaine et mère de roi

          L' auteur ? Mireille Calmel. Depuis, il y a eu d' autres livres tout aussi passionnants, comme " Le bal des louves " ou " la reine de lumière ".

ici le tome I

ici le tome I

ici aussi le tome I

ici aussi le tome I

          Et pourquoi je parle de Mireille Calmel aujourd'hui ? parce qu' elle vient de sortir un autre livre " la Marquise de Sade ", dont elle a fait la présentation récemment dans le salon d' un hôtel particulier XVIIIème à Bordeaux : l' Hôtel de Sèze. Mireille Calmel habite dans le Médoc.

          Pour l' occasion, elle était vêtue en marquise XVIIIème, sans doute comme son héroïne.

 

Mais oui, c' est elle !

Mais oui, c' est elle !

          Il se trouve aussi, que Mireille Calmel vient de signer la préface du dernier livre de celui que nous sommes nombreux à connaître et apprécier dans le monde des blogueurs, mon confrère Ramon Basagana.

         Ce livre " les amants de l' Exodus ", m' est pour des raisons personnelles, particulièrement précieux.

le petit dernier de Ramon

le petit dernier de Ramon

          J' ai eu la chance de le lire en " avant-première " ce qui me permet de vous le conseiller fortement, vous ne serez pas déçus.

          Avant lui, il y a eu " la damnation du templier ",

On y retrouve la belle Aliénor

On y retrouve la belle Aliénor

          et " le roman de l' An Mil " que je ne peux vous montrer, car il est aux mains de ma soeur, dans sa chambre, mais, comme elle dort encore, je ne me risquerai pas à aller le chercher. Mais, sachez que nous nous y sommes immergées avec un égal bonheur, et là aussi, nous avons trouvé un lointain écho ancestral.

          Ainsi s' achève ma petite chronique littéraire du jour. Demain, nous retrouverons Monsieur de Montaigne.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog