Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monuments religieux

2015-04-05T05:17:06+02:00

Temples & Pagodes

Publié par divagations-et-balades

         En Birmanie, quatre vingt neuf pour cent de la population adhèrent au Bouddhisme Theravada. Chaque ville, chaque village, a son monastère et/ou sa pagode. Modestes ou somptueux.

Pagode Chwezigon

Pagode Chwezigon

          Certaines ont des coupoles d' or qui scintillent au soleil, telle la pagode Chwezigon, à Nyaung U, près de Bagan, dont l' immense " stupa " en forme de cloche repose sur trois terrasses de brique décorées de scènes des vies antérieures de Bouddha.

         Elle aurait été construite à partir de mille cinquante neuf sur ordre du roi Anawrahta, pour abriter un os de la mâchoire et une dent de Bouddha. Elle fut achevée par son fils, Kianzittha, en mille cent deux.

         Un restaurant, judicieusement placé non loin, au bord du fleuve Irrawadi, permet aux visiteurs de faire une halte en goûtant la gastronomie birmane.

Temples & Pagodes

          La plaine de Bagan, où se trouve ce splendide monument, est appelée la " plaine des mille pagodes ". En effet, vers quelque direction que le regard se tourne, ce ne sont que stupas, pagodons et dagobas.

Temples & Pagodes
Temples & Pagodes

          Certaines, en briques orangées, sont vraiment impressionnantes, divinités étranges à la bouche vorace.

Temples & Pagodes

          Dans une ville nommée Monywa, non loin de Mandalay, se trouve un temple très coloré, typique de l' architecture birmane moderne : le temple de Thanboddhay.

Temples & Pagodes

          Il abrite deux cent quatre vingt bouddhas debouts, cinquante bouddhas assis et le nombre faramineux de cinq cent vingt huit mille trois cent vingt trois petits bouddhas.

         Et parfois, on a la chance d' y croiser une procession pittoresque.

Temples & Pagodes

         Ce temple aurait été bâti d' après le rêve d' un moine.

         A bientôt pour la suite du voyage au sein du bouddhisme birman.

Voir les commentaires

2014-07-11T18:47:25+02:00

A la poursuite de Montaigne

Publié par divagations-et-balades

          Hier, l' amie parisienne et moi, avons offert une sortie culturelle à ses deux petits-fils. En une heure de trajet et quelques tours de roues, nous avons franchi la frontière nord entre Gironde et Dordogne, pour, quelques kilomètres plus loin, arriver au village de Saint Michel de Montaigne consacré tout entier à la gloire de l' auteur des Essais.

A la poursuite de Montaigne

          En arrivant au village, le premier monument qui s' offre à nous, est l' église Saint Michel et son clocher trapu.

Ce clocher est situé très en arrière de l' église, particularité assez inhabituelle.

Ce clocher est situé très en arrière de l' église, particularité assez inhabituelle.

          Nous allons vers la façade, que nous découvrons très belle dans son absolue austérité, ses pierres plusieurs fois centenaires;

On y trouve des traces de coloration ancienne, et surtout les morsures du temps

On y trouve des traces de coloration ancienne, et surtout les morsures du temps

          Le porche semble très vieux, lui aussi est noirci, abîmé, mais il témoigne encore d' une véritable et pure splendeur romane.

Il est veritablement rongé par les ans.

Il est veritablement rongé par les ans.

          Le portail, malheureusement, est fermé. On aurait pu se procurer la clef à la Mairie, mais.........." Oh, vous savez, elle est fermée un jour sur quatre ". Hélas ! Nous avons mal visé !

          Nous regrettons de ne pas voir l' intérieur, ce qui fait galoper notre imagination, et, peut-être est' elle encore plus belle qu' en réalité dans le bouillonnement de nos neurones.

          Cette église, bâtie au XIIème siècle, fut partiellement détruite au temps des Guerres de Religion. C' était, ici, terre protestante. Elle fut restaurée au XVIème siècle grâce à l' argent de Françoise de La Chassaigne, épouse de Montaigne.

          Alors, nous allons nous diriger vers le château de Michel Eyquem de Montaigne, par cette magnifique allée de cèdres, pour la plupart âgés de plusieurs centaines d' années, et qui fut tracée par Grimon Eyquem, grand-père de Montaigne, et qui obtint, en mille quatre cent quatre vingt six, la portion de terrain suffisante pour aller de sa maison noble " droit à l' église de Saint Michel, à pieds et avec chevaux ".

Ces cèdres très résistants, peuvent atteindre 35 mètres de haut.

Ces cèdres très résistants, peuvent atteindre 35 mètres de haut.

          Le temps de la parcourir...............à demain !

Voir les commentaires

2014-07-05T08:08:52+02:00

Derniers pas à Monflanquin

Publié par divagations-et-balades

          Nous revenons sur nos pas, en faisant le tour de la place sous les arcades séculaires, et nous nous dirigeons vers l' église.

Derniers pas à Monflanquin

          Une courte ruelle, et, nous y voilà.

Derniers pas à Monflanquin

          Le portail semble vénérable. Il est typique du gothique agenais.

Derniers pas à Monflanquin

          Laq nef parait inondée d' une lumière particulière, à cause de la couleur rose vif des briques de la voûte,

Derniers pas à Monflanquin

que reflète le dallage du sol.

Derniers pas à Monflanquin

          Les piliers s' élèvent et se divisent avec élégance.

Derniers pas à Monflanquin

          Saint André veille sur cette église, et, lui a donné son nom. Il était né loin de là, en Galilée, sur les bords du Kinneret, peut-être mieux connu sous le nom de lac de Tibériade.

Derniers pas à Monflanquin

          Il était le frère de Pierre, et pêcheur comme lui. Devenu disciple du Christ, il s' en alla évangéliser le monde oriental. Les Ukrainiens disent qu' il fut le premier évangélisateur de Kiev. Les Ecossais le choisirent comme patron national. Il mourut sur la croix à Patras, en Grèce.

          Cette église fut bâtie de mille deux cent cinquante à mille deux cent quatre vingt dix. De cette église originelle, elle a gardé la base de ses murs et son portail classé.

          Elle constituait un des points forts de l' enceinte de la bastide, et, a participé à sa défense à maintes reprises.

          Son chevet fortifié a été repris en partie, au XVIIIème siècle, et, récemment, a été ajouré de vitraux modernes réalisés par un artiste bordelais.

 

Derniers pas à Monflanquin

          La nef, effondrée, avait été restaurée en mille sept cent quinze, et les voûtes d' ogives en mille huit cent soixante quatre.

          Le clocher, quant à lui, doit son allure fortifiée pseudo-romantique, à une restauration de mille neuf cent vingt trois.

          Sortant de l' église, nous traversons la place aux arcades, et, reprenons la rue par laquelle nous sommes arrivées.

 

Derniers pas à Monflanquin

          A mi-parcours, à gauche, s' élève un petit temple, signe que la Réforme a marqué l' histoire de Monflanquin.

Derniers pas à Monflanquin

          Pendant un premier temps, les Protestants s' installèrent dans une moitié de l' église, l' autre, restant aux Catholiques. Puis, en mille six cent soixante treize, ils bâtirent leur temple avec des pierres des remparts.

          Mais, en octobre mille six cent quatre vingt cinq, fut promulguée la révocation de l' Edit de Nantes, et le temple fut démoli. Il faut dire qu' en mille cinq cent cinquante neuf, les Protestants avaient en partie, brûlé et démoli l' église.

          En mille huit cent six, Napoléon leur octroya, par décret, une ancienne chapelle, dans laquelle ils installèrent leur nouveau temple, tel que nous le voyons aujourd'hui.

          Le fronton actuel, la Bible et la croix, datent de mille huit cent soixante seize.

 

Derniers pas à Monflanquin

          Un dernier coup d' oeil à ces maisons qui ont défié les siècles, et, nous rejoignons la voiture.

Derniers pas à Monflanquin

          Bye bye Monflanquin !

Voir les commentaires

2014-05-10T06:08:43+02:00

La deuxième église

Publié par divagations-et-balades

          Donc, le village perché possède une deuxième église. Il s' agit d' une vieille paroisse rurale qui fut reconstruite dans le bourg au XVème siècle ou  tout au début du XVIème.

La deuxième église

          Une première église, Sainte Foy la Vieille, dite " la Fennotte ", avait été construite à l' extérieur de la forteresse, sur la muraille côté sud; mais elle fut abandonnée peu à peu, car son accès était dangereux à cause des armées de la guerre de Cent Ans. Elle laissa donc la place à Sainte Foy la Jeune, qui devint l' église la plus fréquentée.

 

La deuxième église

          De style gothique tardif, on y accède par une entrée en ogive, avec une niche, qui, sans doute, devait contenir une statue de Sainte Foy.

          Elle est surmontée par un clocher dit " à peigne ", pourvu de quatre arcades, qui abritaient chacune une cloche.

 

La deuxième église

          Celles-ci ont disparu lors de la Révolution de mille sept cent quatre vingt neuf.

          La nef, lambrissée de cyprès, se termine par un choeur à cinq pans. Elle a été restaurée en mille neuf cent soixante.

La deuxième église

          Elle est flanquée de deux chapelles latérales, mais, surtout, elle est décorée de fresques, datant du XVème siècle, très altérées pour la plupart, mais classées aux Monuments Historiques depuis mille neuf cent six.

          Ces fresques avaient été élaborées afin que les fidèles, dont la grande majorité ne savait pas lire, puissent malgrè tout, accéder à une éducation religieuse.

          Elles furent créées dans la gamme de couleurs des matières naturelles, et, avec des pigments que le chaux n' altère pas.

 

La deuxième église
La deuxième église

          Sur celle-ci, on voit encore l' Arbre de Jessé, qui représente la généalogie de Jésus, depuis Jessé, père du roi David.

 

La deuxième église
La deuxième église

          En mille cinq cent vingt, après le Concile de Trente, qui dura dix huit ans et couvrir cinq pontificats, les Huguenots occupèrent Pujols le Haut, et recouvrirent les fresques de plâtre, car ils étaient hostiles à toute représentation du divin. Elles ne furent libérées de cette gangue qu' à la fin du XIXème siècle.

          Redevenue catholique à la fin du XVIème siècle, l' église fut désaffectée au moment du Concordat.

            Dans ce qui fut une chapelle se trouve un élément inattendu, et même incongru : un canon.

La deuxième église

          Celui-ci porte encore des traces de décoration. Je n' ai malheureusement eu aucune explication à sa présence en ce lieu.

 

La deuxième église

          Nous allons donc aller essayer de consoler notre frustration en continuant la balade dans le village, et, qui sait, peut-être y glanerons-nous quelques renseignements ?

Voir les commentaires

2014-05-06T09:30:21+02:00

Dans un village perché

Publié par divagations-et-balades

          L' amie parisienne étant venue passer quelques jours dans sa maison bordelaise, nous avons, comme d' habitude décidé de faire une escapade.

          Cette fois, cap sur le Lot & Garonne, où nous attendait un des plus jolis villages de France : Pujols le Haut.

          Notre première escale : Le Temple sur Lot et sa Commanderie templière.

Dans un village perché

          On la désigne aussi sous le nom ancien de " Commanderie de Bruhles ". C' est une forteresse où les Templiers d' Agen s' installèrent dès que la construction fut terminée, à la fin du XIIème siècle.

          Après la suppression de l' Ordre du Temple, elle fut dévolue aux Hospitaliers de Jérusalem, en juillet mille trois cent dix sept.

          Actuellement transformée en restaurant, c' est là que nous avons rapidement déjeuné.

          Quelques kilomètres plus loin, Pujols nous apparut, perché sur son plateau rocheux.

Dans un village perché

          La route grimpe la colline en zigzagant. Nous voilà en haut. Je gare la voiture au pied de l' église fortifiée dont le clocher est aussi la porte d' entrée dans le village.

 

Dans un village perché

          Un vaste panorama s' offre à nous. Vers la droite, c' est Villeneuve sur Lot qui s' étale à nos pieds;

 

Dans un village perché

          Vers la gauche, la verte campagne lot et garonnaise;

Dans un village perché

          Nous nous dirigeons vers l' immense porte.

Dans un village perché

          Vue de l' extérieur, cette église, en fait ancienne chapelle seigneuriale Saint Nicolas, donne une impression de puissance énorme, mais, avec un petit côté rébarbatif.

Dans un village perché

          Entrons; l' intérieur est peut-être plus aimable, quoique, en ce qui me concerne, j' aime beaucoup ces lourdes bâtisses médiévales.

          La nef, un peu trapue, me parait assez courte. Toutes les statues du Christ sont voilées de tissu rouge.

Dans un village perché

          Bien sûr, me dit-on, Pâques n' étant pas encore passé, le Christ n' est pas encore ressuscité.

          L' autel est très dépouillé et même austère.

Dans un village perché

          A droite et à gauche, de part et d' autre de la nef centrale, deux chapelles, dont l' une très fleurie, peut-être dédiée à Saint Nicolas,et l' autre, à la Vierge

Dans un village perché
Dans un village perché

          Sur notre gauche en regardant l' autel, et en hauteur dans une niche pourvue de barreaux qui semblent solides, une Vierge à l' Enfant, toute dorée, qui doit être précieuse.

Dans un village perché

          Et nous revoilà dehors. Nous allons maintenant aller nous perdre dans le village.

          A plus tard !

Voir les commentaires

2014-04-21T07:41:00+02:00

Vierge d' or et Vierge noire

Publié par divagations-et-balades

          A côté de la Basilique se dresse un clocher, qui est celui d' une petite chapelle : la chapelle de la Vierge.

Vierge d' or et Vierge noire

          En mille huit cent cinquante, il avait failli s' écrouler. Lors de sa consolidation, il avait été surmonté de la statue dorée de la Vierge qui, depuis, veille sur la ville. Je veux bien lui pardonner de me tourner le dos.

 

Vierge d' or et Vierge noire

          Cette chapelle abrite une Vierge noire. Il en existe plusieurs en France et dans le Bassin Méditerranéen. Elles appartiennent à l' iconographie du Moyen-Âge.

          Certains pensent qu' elles sont noires en référence à un passage du Cantique des cantiques, où Balkis dit : " Je suis noire, mais belle ". D' autres disent que leur couleur provient du bois dans lequel on les sculptait aux temps médiévaux, et qui noircissait avec le temps.

          Le plus souvent, elles représentent la Vierge Marie, mais aussi Sainte Sara, comme on peut la voir lors du pélerinage des Gitans aux Saintes Maries de la Mer, dont elle est la patronne.

 

Sainte Sara

Sainte Sara

          La Vierge noire de Rocamadour est une des plus connue dans notre pays.

Vierge d' or et Vierge noire

          La Vierge noire de Fourvière est une statue de un mètre de hauteur, qui date de mille cinq cent quatre vingt dix huit. Avant elle, la statue originelle fut détruite par les Protestants en mille cinq cent soixante deux.

          Elle est couverte de joyaux inestimables: diamants, émeraudes, rubis........

Vierge d' or et Vierge noire

          La légende raconte que, vierge de Saint Luc, elle fut envoyée en Gaule par Saint Polycrate, disciple de Saint Jean. Saint Pothin lui aurait élevé un culte dans la crypte de l' église Saint Nizier, puis, au XVIIème siècle, la statue serait apparue sur la colline de Fourvière, on ne sait trop comment.

          La Basilique de Fourvière aurait servi de modèle pour l' église Notre Dame des Victoires à San Francisco, dans le quartier français.

          Elle a été reconstruite en mille neuf cent huit, aprés sa destruction lors du grand tremblement de terre.

Image Wikipedia

Image Wikipedia

Voir les commentaires

2014-04-19T04:13:53+02:00

La Maison d' Or

Publié par divagations-et-balades

          Pour symboliser la beauté de la gloire de D. en la Vierge Marie, l' architecte avait voulu que l' intérieur de la Basilique soit une " Maison d' Or ". C' est bien dans un univers doré que je me suis trouvée aprés en avoir franchi la porte.

La Maison d' Or

          La nef centrale comporte trois coupoles, chacune avec une décoration riche et différente.

La Maison d' Or

          Le bleu et l' or y dominent,

 

La Maison d' Or
La Maison d' Or

          Les piliers sont magnifiques; des statues décorent leur partie supérieure.

La Maison d' Or
La Maison d' Or

          De grandes fresques embellissent les murs;

 

La Maison d' Or

          Toujours dans ces dominantes bleues et or.

 

La Maison d' Or

          Pour me faire mentir, une chapelle latérale, faisant fi du bleu mais pas de l' or, nous offre une fresque rutilante.

La Maison d' Or

          Des colonnes, au faux air dorique, surmontées de chapîtaux qui ne le sont pas, des statues, des frontispices, et de belles lampes dorées, aériennes, cette basilique est vraiment d' une richesse incroyable.

La Maison d' Or

          Au fond de la nef centrale, le choeur présente une Vierge en gloire;

La Maison d' Or
La Maison d' Or

          Plus loin, une belle Vierge à l' Enfant.

La Maison d' Or

           Des chapelles latérales, toutes richement ornées.

La Maison d' Or
La Maison d' Or

          Tout ici, éblouit le regard. L' élancement des piliers, le dessin du carrelage....ne peuvent que susciter l' admiration.

La Maison d' Or
La Maison d' Or

          Même si, pour ma part, je préfère les petites églises romanes de nos campagnes.

Voir les commentaires

2014-04-16T06:54:07+02:00

La Basilique

Publié par divagations-et-balades

      J' étais à ses pieds; elle s' élevait, magnifique, dans le bleu du ciel, qui, parait' il sied à la Vierge à qui elle est dédiée. Manquant de recul, j' ai acheté deux cartes postales pour pouvoir la montrer tout entière.   

La Basilique de face

La Basilique de face

Vue arrière

Vue arrière

          De style néo-byzantin, elle est l' oeuvre de l' architecte Pierre Bossan, et, sa construction fait suite à la réalisation d' un voeu.

          En mille huit cent soixante six, on fit le projet de construction d' une église sur la colline de Fourvière, à l' emplacement d' un sanctuaire ancien dont l' origine remontait à mille cent soixante huit, et qui avait connu maintes destructions et reconstructions. Mais, la guerre de mille huit cent soixante dix avec les Prussiens, vint contrecarrer ce projet. Les Lyonnais, affolés par la peur d' être envahis, demandèrent la protection de la Vierge Marie, et firent le voeu de construire un grand sanctuaire en son honneur si leur ville était épargnée. Leur voeu fut exaucé, et ils construisirent l' église qui fut élevée en basilique par le pape Léon XIII en mille huit cent quatre vingt dix huit, faisant de Lyon une ville mariale.

 La Basilique

          La première pierre fut posée en mille huit cent soixante douze, mais ce n' est qu' en mille neuf cent soixante quatre que l' intérieur fut terminé.

          De nombreuses sculptures courent le long de ses façades.

 La Basilique
 La Basilique
 La Basilique
 La Basilique

          Ainsi que des statues d' anges pour la plupart.

 

 La Basilique
 La Basilique

          Est-ce ici le combat de l' Ange avec Jacob, que celui-ci gagna, mais qui en resta boiteux par blessure à la hanche ?

          La façade, qu' un lion semble garder, présente aussi de remarquables sculptures.

 La Basilique

          Les trois voûtes ont des plafonds à caissons et un ange et des animaux fantastiques sont juchés au-dessus.

 La Basilique

          Pas de chance, une grande partie de la façade est bachée.

          La porte monumentale est largement ouverte et, nous invite à entrer. Je vais répondre à l' invitation.

 La Basilique

          Alors, à bientôt !

Voir les commentaires

2013-11-21T08:19:00+01:00

La Ghriba

Publié par divagations-et-balades

 

           Il est une île que j' ai connu si tranquille, que, lorsque par hasard, une voiture passait sur la route proche, on s' en irritait en disant " encore ! ", alors que ce n' était que la deuxième depuis les quatre dernières heures.

       Cette île, qui fut celle des " Lotophages " citée par ce vagabond d' Ulysse, qui y séjourna avec quelque délectation, est l' actuelle Djerba souvent qualifiée de " douce ". Elle est un petit joyau situé dans le golfe de Gabès, au sud de la Tunisie.

                                     1-Djerba

                                                      ( image Wikipédia )

        A une dizaine de kilomètres de la capitale " Houmt Souk ", dans le petit village de Hara Sghira, se trouve une très ancienne synagogue, qui avait été construite par les Juifs, chassés de leur terre de Palestine après la destruction du Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor en cinq cent quatre vingt six avant J-C. Ils avaient trouvé refuge sur cette petite île paradisiaque.

   1-Top-003-copie-7.jpg

        Quelques pierres, provenant des ruines du Temple, auraient même servies à la construction de la synagogue.

        On la nomme " la Ghriba ", ce qui veut dire " la merveilleuse "; elle porte bien son nom, car c' est une vraie merveille.

        Dès l' entrée, on est pris dans une symphonie de couleurs, malheureusement un peu altérées sur ces photos prises en mille neuf cent soixante sept.

     1-Top-copie-14.jpg

        Après notre respectueux " chalom ", un vieux rabbin nous en a fait les honneurs.

        Il nous a même montré les rouleaux de la Torah, qui semblaient eux aussi très anciens.

               1-Top-001-copie-9.jpg 

        Et, j' aurais bien aimé emporter le très vieux livre qu' il avait sur les genoux.

        La " Tebah ", endroit où est lue la Torah, est située au centre de la salle, en conformité avec le rite sépharad.

                1-Top-002-copie-8.jpg

        L' homme qui lit devant elle a bien voulu jouer les figurants, pour donner de la vie à la photo.

        Il est très dommage que mes photos aient mal vieilli, car, les couleurs ne sont pas rendues aujourd'hui telles que je les vis alors, en particulier les bleus qui, certains, apparaissent verdis.

        Tous les ans, lors de la fête de Pessah, la Pâque Juive, de nombreux pèlerins viennent du monde entier, surtout d' Europe.

        Cette synagogue a connu des évènements tragiques.

        En mille neuf cent quatre vingt cinq, un soldat tunisien tire dans son enceinte et tue cinq personnes, dont quatre Juifs.

        En deux mille deux, c' est un membre d' Al Qaïda qui fait vingt et une victimes, à l' aide d' un camion-citerne.

        Les Tunisiens, comme tous les commerçants, savent très bien se placer, avec raison d' ailleurs, près des endroits qui attirent les touristes, tel ce vendeur de poteries,

               1-Top-004-copie-6

        Il fut un temps où j' allais assez souvent à Djerba; j' ai même " failli " y acheter un menzel. Mon père avait de l' argent qui lui était dû, dans une banque à Tunis, qu' on ne voulait pas lui envoyer en France. Il fallait le dépenser en Tunisie. Mais....j' ai eu la flemme de couper mes vacances pour aller dans la capitale me livrer à des discussions sans fin. Je n' ai donc pas de maison à Djerba, sans doute tant mieux, et l' argent.......il est toujours à Tunis, ou a disparu......dilué dans le temps.


Voir les commentaires

2013-11-12T11:12:00+01:00

Saint Martin de Carcans

Publié par divagations-et-balades

 

          Venant d' Hourtin, l' église de Carcans me tourne le dos;1-IMG_0423.JPG          Je décide de la visiter. Un petit clocheton flanquant le clocher m' intrigue;

1-IMG_0425.JPG          Mais je n' aurais aucune explication le concernant. Dommage !
          Ici aussi, nous avons un clocher-porche:

1-IMG_0426.JPG

           La nef centrale, de style néogothique, donne une grande impression de clarté, et semble très dépouillée.

 1-IMG 0428           La décoration est sobre, et me fait penser à des croix pattées.

1-IMG 0429          Sur les voûtes : des frises de fleurs stylisées.

 1-IMG 0430          L' autel, datant de mille huit cent soixante dix, année de construction de l' église, est en marbre polychrome.

1-IMG 0445          Cette église a une histoire plus ancienne que sa date de construction pourrait le faire croire. Fondée en mille quatre vingt dix neuf, elle fut prieuré jusqu' au XIIIème siècle, puis, devint paroisse.

          Carcans était sur la route des pèlerins, se rendant à Compostelle depuis la Saintonge. En souvenir, l' église renferme une statue de Saint Jacques, en costume de pèlerin, datant du XVIIème siècle, et, classée aux Monuments Historiques.

1-IMG 0439          Il y a aussi, un second élément remarquable, quoique assez morbide : une tête de Saint Jean-Baptiste, très réaliste, en pierre sculptée d' origine byzantine du VIème siècle,portant des cheveux en crin de cheval.

1-IMG 0446          De temps immémorial, on venait, parfois de très loin, en pèlerinage à Carcans pour vénérer cette tête.

          Une statue, du même Jean-Baptiste, datant du XVIIIème siècle, la surplombe.

1-IMG 0448          Une belle grille en fer forgé, ferme l' emplacement de l' orgue, qui a été monté en mille neuf cent soixante et onze, lors de la restauration de l' église. Où est' il ?

1-IMG 0458          La nef principale est flanquée de deux nefs latérales; l' une dévolue à Jean-Baptiste,

1-IMG 0431          L' autre, à la Vierge à l' Enfant.

1-IMG 0437

          En repartant, j' ai été attirée par le clocher de l' église de Brach;

1-IMG 0466          Malheureusement, ce monument rose et blanc était fermé. Dommage !

1-IMG 0465          J' aurai peut-être un peu plus de chance une autre fois.

          A bientôt !               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog