Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monuments religieux

2012-03-18T09:16:00+01:00

Les églises du Vieux Bordeaux

Publié par divagations-et-balades

link

link

 

 

          La BASILIQUE SAINT MICHEL : Pour la rejoindre, je vais, une fois de plus, arpenter le Vieux Bordeaux et ses rues anciennes.

P3143254

Au bout de la rue, la surprise d' une placette inconnue de moi, toute petite, mais comme toujours, quelques tables, un parasol......une vieille femme, assise sur le rebord de cette place, un peu surélevé par rapport à la chaussée, semble triste et seule. Un petit mot......

P3143257.JPG

Un bel immeuble ancien borde la place face à moi; il a une vieille porte cloutée.

P3143258.JPG

Plus loin, une autre surprise, cette ruelle qui commence par un escalier aux marches un peu moussues.

P3143259.JPG

Et voilà qu' au bout de la rue, je distingue la star de Bordeaux, la Flèche Saint Michel.

P3143252.JPG

En route, encore un immeuble intéressant;

P3143253.JPG

et, m' y voilà, elle est là, devant moi, gothique et flamboyante,

P3143260.JPG

dans ses habits du XIVème siècle, relookés XVIème,

P3143264.JPG

et son clocher extérieur, le plus haut du sud de la France, avec ses cent quatorze mètres. Il comporte vingt deux carillons.

P3143280.JPG

La basilique et son clocher sont inscrits au Patrimoine Mondial de l' UNESCO.

          Située sur l' emplacement d' une ancienne église " hors les murs ", elle est devenue étape importante sur le chemin de Compostelle, dès la fin du XVème siècle. Elle a connu bien des malheurs. En 1759, elle souffre des conséquences d' un tremblement de terre. En 1768, la flèche du campanile est emportée par un terrible ouragan. Elle n' a été reconstruite que de 1860 à 1869, par l' architecte du Sacré Coeur parisien, et enfin, pendant la seconde guerre mondiale, ses vitraux d' origine ont été soufflés dans un bombardement.

          Le plan est en croix latine. La nef mesure vingt trois mètres de haut. A l' intérieur, dix sept chapelles latérales, certaines pourvues de grilles du XVème siècle, sont dédiées à des confréries ou à des corporations. On y voit de magnifiques rétables, le tombeau d' un " jacquet ".

P3143272.JPG

P3143267-copie-1.JPG

P3143269.JPG

P3143270.JPG

P3143271.JPG

La chaire, du XVIIIème siècle, est en bois d' acajou et en marbre. Saint Michel, patron de la Basilique, la surmonte.

P3143273.JPG

Les grandes orgues sont remarquables. Elles ont été restaurées à plusieurs reprises, dont la dernière fois, de 2008 à 2011. Un grand concert a eu lieu pour célébrer l' évènement. Le buffet d' orgues, quand à lui, date de l' époque Louis XV.

P3143275.JPG

          La visite s' achève; un dernier regard au portail principal, et me voilà partie.

P3143278.JPG

Merci de faire un petit tour sur le site. A bientôt.

Voir les commentaires

2012-03-17T09:24:00+01:00

Les églises du Vieux Bordeaux

Publié par divagations-et-balades

link

link

 

 

 

          Aujourd'hui, je vais arpenter les rues du Vieux Bordeaux dans le but de vous en faire connaitre les vieilles églises. Nous ne sommes plus tout à fait au Moyen Âge, bien que la construction de ces églises ait commencé à cette époque.

L' EGLISE SAINT PIERRE : pour l' atteindre, depuis le parking, j' emprunte d' abord la rue Sainte Catherine, la plus longue rue commerçante de France, ( se souvient' elle encore du passage de Louis XIII et d' Anne d' Autriche en 1615, se rendant à la Cathédrale Saint André pour leur mariage ? Ils avaient quatorze ans),

P3143229.JPG

puis, la rue de la Devise, qui m' amène tout droit place Saint Pierre.

P3143235.JPG

Chemin faisant, j' admire une belle maison ornée de superbes mascarons;

P3143236.JPG

P3143237.JPG

puis, l' église Saint Pierre se dresse devant moi, flanquée de son clocher carré.

P3143238.JPG

Erigée du XIVème au XVème siècle, elle se trouve sur le mur nord de l' ancien chenal de passage, à l' emplacement de l' antique port gallo-romain.

Son portail est de style gothique flamboyant,

P3143239.JPG

et il est d' origine, ainsi que le choeur et le portail sud; Admirez la voûte du choeur;

P3143242.JPG

P3143249.JPG

Les piliers intérieurs supportent cette superbe voûte dans une belle envolée gothique;

P3143245.JPG

          La place Saint Pierre occupe l' emplacement exact de l' ancien port gallo-romain, à l' embouchure de la Devèze, un des deux principaux esteys de Bordeaux, devenus rivières souterraines depuis de fort nombreuses années. Le port fut remblayé au XIIème siècle, et les quais reportés vers le sud, à l' embouchure du deuxième estey : le Peugue, au pied du Palais de l' Ombrière. C' est alors que le place fut aménagée au pied du parvis de l' église.

P3143247.JPG

La terrasse ombragée d' un petit café en occupe le coin nord. En face de la façade sud, se trouve une belle demeure avec ses fenêtres à meneaux.

P3143248.JPG

P3143251.JPG

Nous allons maintenant mettre le cap sur le quartier Saint Michel et sa Basilique.

P3143250.JPG

A demain ! Et merci si vous m' accompagnez.

Voir les commentaires

2012-03-02T07:58:00+01:00

L'Abbaye de Verteuil (suite)

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

                    Cette Abbaye a un aspect assez sévère vue de l' extérieur. Il y a deux clochers disparates.

P2273029.JPG

L' un, le clocher sud, carré, fortifié, percé de meurtrières, semble, ici, faire une compétition de hauteur avec un platane dénudé.

L' autre, le clocher nord, est composé de deux étages : l' un, quadrilatère à colonnades, l' autre, octogonal de pur style roman.

P2273047.JPG

Je continue mon tour périphérique et constate que les façades est et ouest sont complètement dissemblables.

P2273046.JPG

De nombreux pigeons ont investi cette façade est, qui aurait peut-être besoin d' un petit grattage, ou pas, après tout son âge est vénérable. Mais l' autre, la façade ouest, paraît bien pimpante à côté d' elle !

P2273045.JPG

Un dernier coup d' oeil, en m' éloignant pour aller vers le château, me la montre une dernière fois, sertie dans l' écrin d' une ruelle.

P2273059.JPG

Pour ceux qui en veulent un peu plus : un peu d' Histoire :

                    Cette Abbaye est très ancienne. La date de sa création est imprécise. Des médailles saxonnes de Charlemagne ont été trouvées dans les ruines. La découverte de vestiges atteste qu' une abbaye primitive a été construite sur l' emplacement d' une villa gallo-romaine. Peut-être fut' elle fondée par les moines de l' Abbaye de l' Isle, après la destruction de leur couvent par les Normands.

En 1179, elle passe sous la protection du Pape Alexandre III. Puis, devient Abbaye Royale en 1453, après le retour du Médoc à la couronne de France.

Au XVIème siècle, elle a connu sièges et pillages. Depuis 1792, sa vie est devenue plus calme; elle fut vendue comme Bien National. En 1797, un écossais d' origine, armateur à Bordeaux, la racheta, et elle resta, par héritage, dans la même famille jusque vers les années 1950.

                    Elle appartient maintenant à la municipalité de Vertheuil.

Voir les commentaires

2012-03-01T07:54:00+01:00

Vertheuil : une perle du Médoc

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

                    Petite commune du Médoc, deux fois millénaire, Vertheuil abrite deux beaux souvenirs du dernier : L' Abbatiale Saint Pierre et le château.

                    Dès l' arrivée dans le centre du bourg, on est frappé par l' allure imposante de cette abbaye.

P2273028.JPG

Face à moi, le porche, magnifique, pur roman saintongeais, malheureusement très abimé.

P2273030.JPG

Un second portail, plus petit, se voit nettement. Il a été plaqué sur le premier au XVIIIème siècle. On peut quand même en admirer certains détails sur des parties à peu près intactes.

P2273031.JPG

On pense que ce sont les vingt quatre vieillards de l' Apocalypse.

L' intérieur est assez impressionnant; la nef principale fait quarante cinq mètres de long et treize mètres de haut. A l' origine, elle était voûtée en plein cintre, mais au XIVème ou au XVème siècle, elle a été remplacée par une voûte ogivale à nervures prismatiques. Ecroulement ? En 1572, elle a été dévastée et incendiée par les Huguenots du Médoc.

P2273039.JPG

Les bas-côtés mesurent, chacun, quatre mètres de large. Les deux premières voûtes, à l' ouest, sont romanes; les autres ont été refaites en copie du style gothique. Le prolongement des deux bas-côtés, forme un déambulatoire à cinq travées.

P2273041.JPG

Il y a aussi de magnifiques fonts baptismaux pédiculés, monolithes datant du XVème siècle,

P2273043.JPG

et, ce qui est sans doute un ancien bénitier en pierre, actuellement relégué contre un mur, ou bien, était-ce sa place initiale ?

P2273042.JPG

     Un panneau, figurant un parchemin déroulé, raconte brièvement l' histoire de cette abbaye, bâtie du XIème au début du XIIème siècle, et son descriptif.

P2273044.JPG

Des chants choraux sacrés passaient en boucle durant ma visite, la rendant plus vivante et plus solennelle. J' ai lu alors sur une des stalles la petite histoire du Lai d' Aristote. A vrai dire, il est représenté deux fois dans les stalles. Il est curieux que ce lai du XIIIème siècle, oeuvre d' un trouvère normand, ait inspiré des sculpteurs médocains, même après que le Médoc ait été repris aux Anglais par le Roi de France.

          Il s' agit d' un fabliau qui raconte, comment, Aristote, a détourné Alexandre le Grand d' une belle Indienne, lors de sa conquêtes des Indes. Pour cela, Aristote a fait mine de devenir son esclave, jusqu' à marcher à quatre pattes en portant la belle Indienne sur son dos.

          " Vois par là, a dit le philosophe au conquérant, à quelles folies l' amour peut  conduire ".

A suivre pour le tour extérieur de l' Abbaye.

Voir les commentaires

2012-02-20T08:52:00+01:00

Une église basque

Publié par divagations-et-balades

 

link livre d' or

                    Dans ma quête des églises typiques, je suis allée un jour voir celle d' Arcangues.J' allais là, dans un des coeurs battant du Pays Basque.

P9032148.JPG

De suite, je me suis dirigée vers le centre du village, dominé par cette église que je trouve belle et remarquable avec son curieux clocher.

P9032150.JPG

P9032151.JPG

Cette église date de la fin du XIIème siècle, ou du début du XIIIème. Il semble qu' elle ait été remaniée vers le début du XVIème siècle. Elle se caractérise par une nef unique, et des galeries de bois sculpté du début du XVIIIème siècle, et qui sont, certainement, parmi les plus belles du Pays Basque.

 

P9032157.JPG

Le porche, lui aussi, est curieux, s' ouvrant latéralement sur une sorte de galerie ouverte d' un seul côté, formant comme une antichambre à l' église elle-même.

P9032153.JPG

Ce jour-là, quelques minutes après ma visite, on y a célébré un mariage, et des bouffées de musique sacrée sont venues ajouter à la beauté des lieux.

 

Voir les commentaires

2011-12-19T10:15:00+01:00

La Chapelle de Saint Raphaël

Publié par divagations-et-balades

                    Ce dimanche m' est revenue en mémoire la petite chapelle de Saint Raphaël, petit hameau médocain blotti dans la forêt, à quatorze kilomètres de chez moi. Je suis montée en voiture, et, hop ! me voila partie. Je retrouve cette étrange petite chapelle trapue, avec une sorte de vestibule ouvert aux quatre vents, au milieu de son airial;

PC182745.JPG

 

Cette chapelle a une histoire :

PC182746.JPGPC182744.JPG

 

Elle a été érigée sur l' emplacement de la maison natale de PEY-BERLAND (1375 - 1458), qui fut nommé Archevêque de Bordeaux en 1450 par le pape Martin V. L' Aquitaine était alors anglaise, et Henri Plantagenêt, roi d' Angleterre et de Guyenne, époux d' Aliénor d' Aquitaine, lui donna des pouvoirs considérables, même le droit de vie ou de mort. Pey-Berland fit édifier la Cathédrale de Bordeaux et créa l' Université de Bordeaux, qui, d' ailleurs, porte toujours ses Armes.

PC182741,

PC182742.JPGPC182743.JPG

 

Chaque année, un pélerinage a lieu ici, en souvenir de Pey-Berland.

Voir les commentaires

2011-11-22T17:21:00+01:00

Lucmau

Publié par divagations-et-balades

                     Avant d'en finir avec les églises romanes, je voudrais vous en montrer une autre qui n'est pas dans l'Entre-Deux-Mers, mais dans la Gironde forestière à Lucmau. Je l'ai dénichée un jour où, revenant des Hautes Pyrénées, j'ai brusquement quitté la nationale pour un itinéraire plus fantaisiste. je la trouve jolie et curieuse, son clocher,plat lui aussi, se pare d'un balcon de bois avec un auvent, qui est semble t' il un ^poste de guet. Pour les envahisseurs de jadis ? Ou bien pour........pister les passages de palombes ?

 

ph-10027-1

 

A bientôt pour une nouvelle escapade, mais avant un petit bonus pour vous remercier de me lire.

A SUIVRE !

Voir les commentaires

2011-11-20T10:51:00+01:00

Daubeze

Publié par divagations-et-balades

                    Et nous voilà à Daubeze : petit village et petite église dont la façade est curieusement pratiquement accolée à une maison.

 

P8302539.JPG

 

Où donc est l'entrée ? Nous contournons l'église et découvrons un portail latéral, flanqué d'une tour ronde. Ce portail, de pur style roman, présente de beaux chapitaux bien conservés.

 

P8302540

 

P8302541

 

Nous ne pouvons,malheureusement, pas rentrer dens cette église, fermée comme presque toutes les autres que nous avons rencontrées.

                                                       Notre balade touche à sa fin.Nous la terminerons à Rions 

Voir les commentaires

2011-11-15T08:31:00+01:00

Saint Ferme

Publié par divagations-et-balades

                    Il ne s'en est fallu que de quelques kilomètres pour arriver à Saint Ferme.Ce petit village serait sans doute resté anonyme sans la présence d'une superbe abbaye bénédictine, fondée semble-t'il au XIème siècle, mais sans doute sur les ruines d'une ancienne abbaye du VIème

.

                    C'est une abbaye fortifiée qui a connu la guerre de Cent Ans, qui fut très endommagée pendant les guerres de religion et restaurée à plusieurs reprises.

 

P8302497  P8302498

 

Saint Ferme est une étape sur la route de Compostelle comme en témoigne la coquille Saint Jacques gravée dans la pierre devant l'entrée de l'église. Ici encore une nef intéressante où l' on voit quelques beaux chapiteaux dont l' un, où Jonas se faisant dévorer par le monstre du Léviathan, me plaît particulièrement; il me semble aussi être le moins grignoté par le temps.Ces bâtisseurs du Moyen Âge étaient vraiment exceptionnels.Je pense à ce livre de Ken Follet : "les piliers de la Terre" dans lequel il raconte de façon passionnante la construction d'une cathédrale dans l' Angleterre du XIIème siècle. Je vous le recommande si vous avez envie de plonger dans cet univers médiéval où le spirituel le disputait à une violence implacable.

A droite de l'église, entre elle et le corps de l'Abbaye, nous entrons dans une cour par une poterne cernée de vénérables vieilles pierres.

 

P8302499

 

Nous nous retrouvons dans une cour centrale, où j'imagine de suite les pelerins de Compostelle,arriver, fourbus, après une longue marche dans la campagne peut-être dangereuse de ces temps troublés, heureux et rassurés d' être, enfin, dans cet endroit qui devait leur sembler devoir assurer bonne garde et bonne protection.

 

P8302501

 

Je prévois que Saint Ferme comptera parmi mes étapes favorites de cette balade.

Voir les commentaires

2011-11-07T17:29:00+01:00

Les églises romanes de l'Entre-Deux-Mers

Publié par divagations-et-balades

 

                    Comme plus au nord la Saintonge Charentaise,l'Entre-Deux-Mers girondine est riche en églises romanes.Et nous sommes aussi,dans ce décor de bois et de vignes,sur le chemin de Compostelle. Ici, la Gironde se donne des airs de Toscane.Les petites villes sont des "bastides",anciennes places fortifiées, dans lesquelles on rentre en passant sous de vieilles portes, vestiges des remparts, et dont les maisons se serrent autour d'une place carrée bordée d'arcades sous lesquelles règne parfois un joyeux bric à brac,comme ici, à Sauveterre de Guyenne. .

 

P8302487-copie-1                                                               

                    Sauveterre est une petite capitale; on y trouve encore de vénérables maisons à colombages construites dans cette pierre blonde de Gironde qui rend les murs si beaux dans le soleil.

 

P8302457.JPG

 

L'église de Sauveterre est beaucoup plus imposante que celles que nous verrons par la suite; elle n'est pas la plus belle, elle n'est pas ma préférée, j'aime mieux ces petites églises si belles dans leur simplicité que nous verrons plus loin; et son porche n'est pas purement roman avec son arc brisé.

 

P8302458

C'est dans cette partie de la Gironde que l'on trouve le plus petit village de France : Castelmoron d'Albret, 3 hectares et 67 habitants. Nous allons l'explorer sous peu.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog