Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #pensees catégorie

2020-09-21T05:50:00+02:00

Juste une remarque !

Publié par divagations-et-balades

          Tous les soirs, des bandes passantes sur nos écrans de télévision, entretiennent la peur, virant à la psychose, en énonçant le nombre de " cas " de covid-19 détectés par les tests du jour.

          Fort bien, mais.........ces chiffres ne veulent rien dire..........

          Pourquoi ? Décortiquons :

     * 7000 " cas " en moyenne par exemple : OK mais sur combien de tests ? Sans cette référence cela n'a aucun sens.

     * J'ai entendu dans ma voiture, quelqu'un, vanter sur France Info, les 700000 tests effectués dans la semaine. Supposons donc 100000 tests par jour.

     * 7000 " cas " sur 100000, cela fait..........1,428% de positifs. En fonction de la progression quotidienne du nombre de " cas ", qui sont presque doublés maintenant, on oscille donc entre 1 et 3%.

           De quoi maintenir la panique dans le pays !

     * Pourquoi ne pas mentionner plutôt les 97 à 99% de négatifs ?

         Serait-ce trop rassurant ?

          Et l'on va en trouver de plus en plus car, beaucoup s'enrhument aux premières rosées de septembre, et le rhume banal, vous savez, celui qui guérit en sept jours si on le traite et en une semaine si on ne le traite pas, est dû à........un coronavirus. Eh oui, c'est une grande famille.

          Parlons des  fameux " cas ". Ce terme ambigu et peur aidant, fait qu'ipso facto, on pense " contaminés ". D'ailleurs, au cas où l'on ne l'aurait pas compris certains médias le précisent.

     * Les personnes positives au test ont rencontré le virus et fabriqué des anticorps. Elles sont dans la grande majorité des cas, asymptômatiques et ne transmettent pas le virus. Et pourtant, les mesures deviennent de plus en plus coercitives et stupides. Qu'est-ce que l'interdiction de consommer debout dans un café ou un restaurant vient faire avec la covid-19 par exemple ?

          Alors ! C'est bientôt fini ce cirque ?

      Je rappelle au passage que la grippe saisonnière a fait 13000 morts en France l'année dernière, je n'ai pas souvenir de telles gesticulations, ni pour les épidémies précédentes d'ailleurs.

 

Juste une remarque !

Voir les commentaires

2020-09-20T05:42:00+02:00

La pensée du dimanche- 20/09/20

Publié par divagations-et-balades

          Ce week-end, pour nous, c'est le premier de l'an, la tête de l'année : Rosh Hachana. Alors je suis allée chercher la pensée d'un de nos grands érudits contemporains, malheureusement décédé au mois d'août dernier : Adin STEINSALTZ.

La pensée du dimanche- 20/09/20

          J'adorais l'écouter et j'y ai passé des heures. Au cours de l'un de ses discours en mille neuf cent quatre vingt quatorze, déjà il avait abordé le problème de la décadence et de son danger " d'endormissement ".

     " Le phénomène de décadence ne surgit pas comme une catastrophe soudaine, mais plutôt comme un processus continu d'appauvrissement auquel on s'habitue et qui finit par devenir la norme ".

               ET SI ON SE REVEILLAIT !!!

Voir les commentaires

2020-09-16T16:46:56+02:00

Juste une question

Publié par divagations-et-balades

          Bien évidemment bête, restons dans le contexte actuel.

          D'abord, une petite photo :

Juste une question

          Vous voyez ce que c'est ! C'est celui de ma soeur, moi, je n'en ai pas, je suis en bonne santé et j'entends le rester. La pauvre se sacrifie et fait les courses, vite pour ne pas le garder trop longtemps.

          Comme je suis curieuse, j'ai lu le petit papier à l'intérieur du sachet et...........que vois-je ????

                            Ce masque n'est pas médical !!!!

 

 

Juste une question

          Mais non, je n'ai pas la berlue. Mais alors ???? Ce masque n'est-il pas censé éviter la contagion par ce facétieux de coronavirus, qui sait, par exemple, que dans un bar il doit laisser tranquilles les consommateurs assis, mais peut s'en prendre à ceux qui, bravant l'interdiction, osent consommer debout ?

          Cela me rappelle qu'au mois de mai, ma soeur avait reçu de la mairie de notre bled, un masque " en cadeau ", pour qu'elle soit protégée et protège les autres de ce virus couronné. Il y avait une lettre d'accompagnement. En la lisant, j'entendis ma soeur éclater de rire; sans un mot, elle me tendit la lettre, la voici, y sont soulignés les motifs de la rigolade.

clic gauche pour mieux lire

clic gauche pour mieux lire

          Déjà, alors que nous étions, parait-il, encore à ce moment-là en pleine épidémie, ce masque n'était pas à usage sanitaire, et pourtant, il devait la protéger ainsi que toute personne l'approchant, dont moi.

          Alors, ma question : si ce masque, dont depuis on généralise le port, n'est pas à visée sanitaire, donc inefficace, A QUOI SERT-IL ?

          Je suppose que ce n'est pas pour le plaisir sadique de priver de leur pleine ration d'oxygène coeur et cerveau ? Que ce n'est pas pure malveillance en faisant s'étouffer les gens par ces temps de chaleur. Même notre Président s'est étouffé avec, on voit qu'il n'a pas l'habitude de le porter si les cameras ne sont pas là.

          Si je me laissais aller à mon mauvais esprit, je dirais qu'on crie moins fort quand on est masqué, mais je préfère laisser le mot de la fin à une dame inconnue entendue il y a quelques jours :

          " C'est vrai, ce masque est inefficace, mais il sert à sauver des vies ".

          Est-ce que ça existe des championnats des meilleurs oxymores ? 

Voir les commentaires

2020-09-14T17:58:40+02:00

La méditation du lundi 14/09/20

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui, j'ai décidé de livrer une simple phrase sur laquelle je dirais que je suis tombée par hasard, si Einstein n'avait pas dit qu'il n'y avait pas de hasard, mais D. se promenant incognito.

          C'est un certain Göring de sinistre mémoire, inventeur et chef de la non moins sinistre Gestapo, qui l'a proférée dans les années maudites. Il aurait du réfléchir avant car, l'application de cette phrase, l'a conduit au procès de Nuremberg et au bout d'une corde.

          La voici :

  " Si vous pouvez trouver quelque chose pour l'effrayer, alors vous ferez du peuple ce que vous voulez "

      No comment.

Voir les commentaires

2020-06-15T05:30:00+02:00

La méditation du lundi - Et si.......

Publié par divagations-et-balades

          On ne le voyait pas, mais on le savait là, assis sur un nuage dont la noirceur et la forme de tête de chien enragé, disaient l'intensité de sa fureur.

La méditation du lundi - Et si.......

          Il observait ses créatures, ces humains à qui il avait fait cadeau de la vie dans un moment dont il se demandait maintenant s'il avait été bien réfléchi.

          Dès le début ils l'avaient déçu. Pourtant, après leur création, il s'était retiré pour leur donner un deuxième cadeau, aussi inestimable que le premier : le libre-arbitre, donc, en fait, la liberté de penser, de dire et de faire.

          Et qu'en faisaient-ils ? C'était à qui voudrait imposer ses vues en empêchant les autres d'avoir un avis différent.

          Ils avaient oublié qu'il y avait " humain " dans le mot " humanité " pour ne plus être que les robots d'une pensée dominante.

          Même la médecine, essence même de l'humanisme, était devenue l'apanage de pseudo-techniciens qui, en ayant trahi ses lois fondamentales, combattaient âprement qui en avait conservé le sens.

          Ils avaient mis hors-la-loi les dix commandements qui étaient la colonne vertébrale leur permettant de vivre ensemble.

          Il leur avait pourtant donné une première leçon, et avait espéré qu'elle serait comprise, en organisant un déluge purificateur. En leur laissant toutefois la chance de tout recommencer en suivant la voie droite.

          Il s'était amèrement trompé.

          Et si un deuxième déluge ................

          Il convoqua Noé.

     * Serais-tu partant pour une autre balade en bateau ?

     * Quoi ! Encore une arche ? Tu n'as pas compris que cela ne sert à rien ? Ces créatures ne comprennent jamais rien,, elles se comportent comme des animaux parce que leur cerveau s'est vidé. Laisse tomber et repartons dans l'Eden où l'on est heureux et tranquilles.

     * Alors on organise un bon petit déluge définitif et bon débarras ?

     * Oui. Et ne compte pas sur moi pour lancer le canot de sauvetage. Quoi ! Tu fais la moue ? C'est ton orgueil qui est blessé ? C'est un échec, point barre !

     * Mais tous les mondes ont droit à une deuxième chance. Je ne leur demande pas de croire en moi, mais seulement de respecter les règles pour vivre ensemble en harmonie sans troubler la musique des sphères. Et qui sait ? peut-être pourrons-nous, un jour, signer une deuxième alliance !!!

 

La méditation du lundi - Et si.......

          Ah ! C'est beau l'optimisme ! dit Noé, et il partit en haussant les épaules.

Voir les commentaires

2020-03-01T10:41:52+01:00

La pensée du dimanche - Ainsi va la vie

Publié par divagations-et-balades

          Si l'on réfléchit, c'est bizarre la vie. Dès nos premiers jours, notre mémoire se met en ordre de marche pour enregistrer toutes ces choses qui vont faire notre vie. Une succession hétéroclite de joies et de peines, de rencontres et d'oublis, de temps d'école et de vacances, de promesses et de déceptions....de naissances et de morts, toutes deux sources de grands mystères; de quoi ma vie sera t-elle faite ? Qu'est-ce que la mort ? Les deux sont fascinantes parce qu'inconnues à la base.

          Sont-elles les deux faces de la même pièce ? Un jour, je saurai.........ou pas. Zut !

          Il y a quelques jours, c'était " son anniversaire ". Quatorze ans déjà que je ne peux plus lui souhaiter de vive voix. Alors, j'allume une bougie et peut-être en voit-il la flamme qui lui dit que je ne l'oublie pas.

          C'est une bougie mémorielle, et sa flamme contient tous les souvenirs. Tout ce qui a fait que notre vie était singulière, toute cette accumulation de choses insignifiantes et précieuses.

          Comme le chantait Dean Martin : " Memories are made of this ".

          Et je me rappelle cette phrase de Victor Hugo : 

       " Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis "

La pensée du dimanche - Ainsi va la vie

Voir les commentaires

2020-02-01T19:39:01+01:00

La pensée du dimanche : La loi c'est la loi.

Publié par divagations-et-balades

          Connaissez-vous le chinois ? Tsss  ! Tsss ! Non, je ne vais pas parler du coronavirus, mais du nom que les Chinois donnent à notre pays, avec un certain humour quand même : Fà Gùo, ce qui veut dire : Pays de la loi.

          Bien vu ! Nous en avons plein. En fait.......de plus en plus, car chaque gouvernement nouveau veut en rajouter à la liste précédente, tant et si bien qu'elles vont finir par nous écraser. Ce n'est pas le ciel qui va tomber sur la tête des irrésistibles Gaulois que nous sommes, mais l'amoncellement des lois.            Ont-elles perdu l'esprit ?

          Montesquieu avait-il prévu cette frénésie ? En tout cas, un certain Nicolas Gomez Davila, spécialiste en citations et aphorismes, a proféré des paroles assassines à ce sujet.

          Qui était ce monsieur à la langue pointue ? Un écrivain colombien du XXème siècle, philosophe et moraliste, né et mort à Bogota. 

La pensée du dimanche : La loi c'est la loi.

          Les quatre vingt années de sa vie ne furent pas un long fleuve tranquille.

          Pendant son enfance, il dut rester alité pendant deux ans pour une grave pneumonie. ( Un coronavirus ??? Pardon !). Plus tard, un accident de polo lui brisa les hanches.

          Il passa une partie de sa jeunesse à Paris, mais dans les années trente, il retourna en Colombie et ne revint jamais en Europe.

          Voilà ce qu'il a dit au sujet des lois et qui, dans sa bouche a un petit je ne sais quoi de pathologique :

          " Les sociétés mourantes accumulent les lois comme les hommes mourants accumulent les remèdes ".

Rassurant non ?

Voir les commentaires

2020-01-12T16:09:48+01:00

C'était mieux avant

Publié par divagations-et-balades

          Ces mots, je les entends de plus en plus souvent, et même je me surprends à les dire moi aussi. Est-ce que je deviendrais un genre de vieille ronchonneuse ?

C'était mieux avant

          Je me souviens, honte à moi,avoir pensé et parfois dit, une telle sentence irrévérencieuse, à l'égard de certaines personnes âgées, alors que j'étais loin de l'être. Mais le temps passe vite aujourd'hui, alors qu'il s'éternisait quand j'allais à l'école. Preuve que c'était mieux avant non ?

          Voyons, reprenons les choses.

          Une fois la guerre finie, un été, j'ai eu dix ans, et il est arrivé une chose fabuleuse : j'ai fait la connaissance de deux frères dont l'aîné avait dix ans, le second, sept ans. Deux jeunes Parisiens, donc, exotiques dans nos régions, et nous sommes devenus des amis inséparables, du moins les mois d'été car les vacances finies, ils repartaient dans " le nord " et moi à Bordeaux. Et chose plus fabuleuse encore, c'était une amitié pour la vie que les années et la distance n'ont jamais altérée. Le plus jeune nous a quittés l'été dernier colorant de noir cette année 2019, et je ne peux pas concevoir qu'il ne soit plus là.

          Tous les étés, pendant une dizaine d'années, nous nous retrouvions sur notre plage favorite, avec une bonne provision de sottises à faire.

C'était mieux avant

          Nous avons eu une enfance magique, inventive, merveilleuse. Nous étions heureux. Et maintenant, quand je vois ces gamins qui extérieurement nous ressemblent, les écouteurs aux oreilles, le nez dans leurs tablettes, je me demande s'ils vivent une vraie vie d'enfant, et je me dis : c'était mieux avant. Surtout quand je repense à cette mère m'amenant un jour sa fille en consultation pour que je lui donne " la pilule ".

     * Mais quel âge a-t-elle ? ai-je dit un peu effarée.

     * Onze ans;elle vient d'avoir ses règles pour la première fois.

          Et comme je refusais de traiter ainsi une enfant si jeune, elle était devenue agressive et m'avait dit ces mots que je n'oublierai jamais : "Alors, vous voulez que ma fille tombe enceinte ! "

      C'était mieux avant

      En sixième, nous avions eu une nouvelle camarade, une jeune noire timide qui arrivait d'Abidjan. Elle était immédiatement devenue une camarade de plus et nous ne faisions aucune différence entre elle et nous; nous n'y pensions même pas.Plus tard, à la fac, on n'y pensait pas plus avec nos copains noirs, et eux, ne se sentaient pas outragés de voir une tête noire sur les paquets de Banania.

          C'était mieux avant

          En sortant de la Maternelle, on savait lire, écrire et compter. Puis à la " Grande Ecole " on apprenait l'Histoire, la géographie.....On savait que les Gaulois avaient précédé Louis XIV et que Napoléon venait bien après Henri IV. On savait même que celui-ci voulait nous faire manger la poule au pot tous les dimanches.

          Aujourd'hui, quand je regarde certaines émissions " intellectuelles " à la télé, je me demande sur quelle planète certains sont allés à l'école.

          Il y a quelques années, une de mes patientes, professeur de français, m'avait dit, attristée, que les bacheliers d'alors seraient incapables de passer le brevet des années cinquante. Et un autre patient, professeur de ce que l'on ose encore appeler la philo, me disait son exaspération quand, annonçant l'étude de Platon, les élèves disaient : " On s'en fiche M'sieur de Platon, on n'en a rien à faire ".

          C'était mieux avant

          A l'école primaire, on commentait tous les matins, une phrase de morale ou d'instruction civique, et on respectait la maîtresse. (Même quand j'avais bricolé son bureau pour que les deux pieds avant quittent l'estrade quand elle s'appuierait dessus, pour obéir aux " Simone, fais-nous rire " qu'exigeaient les camarades ).

          Et je pourrais faire une litanie ennuyeuse de tout ce qui était ou allait mieux avant : la politesse, le respect, la courtoisie, l'absence d'obsolescence programmée, le monde que l'on veut nous imposer, gris et indifférencié, la théorie du genre qui va rendre fous les enfants actuels, la disparition des repères, et la mise à l'écart du père ET de la mère, couple primordial pour faire de l'enfant un adulte équilibré et bien dans sa tête et son corps.

          Passons sur l'arrogance de ces êtres hors sol qui se prennent pour une élite régissant la vie de ce qu'ils croient être un troupeau minable que l'on peut transformer peu à peu en chiens de Pavlov.

          Cela me fait penser à cette phrase entendue il y a quelques jours et dont j'ai oublié le nom de l'auteur, un philosophe sud-américain : 

             " Dénigre le passé si tu ne veux pas te suicider de honte ou de nostalgie "

         OUI, C'ETAIT MIEUX AVANT !

Voir les commentaires

2020-01-03T23:13:15+01:00

Qu'es-tu devenu ?

Publié par divagations-et-balades

          C'était au temps où j'habitais à Casablanca

          Un jour, étant allée faire des courses dans le centre, je revenais vers l'endroit où j'avais garé ma voiture, dans une rue adjacente au boulevard d'Anfa. Alors que je passais devant la nouvelle médina, je vis deux fourgons marqués du logo de la deuxième chaîne de télévision française, et une journaliste, micro en main, en train d'interviewer des Marocains.

          Intriguée, je m'approchais et écoutais. Elle était en train de parler à un gamin d'une quinzaine d'années.

     * Quel âge as-tu ?

     * Seize ans

     * Et que veux-tu faire plus tard ?

     * J'irais en France.

     * Ah ! Et pourquoi ?

     * Parce que c'est le seul pays où on nous donne de l'argent sans travailler.

          Amusée, je regardais la journaliste. Elle eut d'abord un sursaut, vite et professionnellement maîtrisé.

 

Qu'es-tu devenu ?

          Auquel succéda un air ébahi.

Qu'es-tu devenu ?

          Moi, je rigolais bien, mais tout compte fait, observant la journaliste qui en avait perdu sa tchatche, je levais les yeux au ciel et décidais de partir. J'en avais assez vu.

Qu'es-tu devenu ?

          Et j'allais rejoindre ma voiture pour m'apercevoir qu'une vitre était cassée et mon poste de radio envolé. J'interpellais le flic qui était au carrefour à une dizaine de mètres :

     * Bien sûr tu n'as rien vu ni rien entendu ?

     * Ah ! non ! me répondit-il avec l'air innocent du nouveau-né.

          Et commença pour moi un vrai parcours du combattant, pour finir, après avoir été trimballée dans quatre commissariats différents, au bon endroit où je me suis disputée, car, après des difficultés que je ne vais pas vous infliger, il me tendit pour que je la signe, une déclaration de vol écrite en arabe. J'ai refusé évidemment, car parler oui, mais lire ou écrire non; et nouvelle bagarre pour en obtenir une en français......sur du papier de boucher; en vain d'ailleurs car l'assurance n'a pas marché, me trouvant m'a t-on dit, dans un pays à risques.

          Je crois que c'est ce jour-là que l'idée de rentrer en France a commencé à germer.

          Tout cela est désormais très loin dans le passé, et mes tribulations maghrébines me font rire aujourd'hui, mais toi, jeune Marocain dont le rêve était de ne rien faire, qu'es-tu devenu ? Est-ce que par hasard tu t'inquièterais en ce moment pour ta retraite  ? Ou bien sur celle que, selon nos Zélites, tu dois préparer pour nos enfants devenus trop peu nombreux pour la préparer eux-mêmes ? Je ne suis pas sûre que cette perspective t'agrée beaucoup.

          Et nos Zélites ont quand même un toupet monstre ! N'est-ce pas pire que la colonisation ça Monsieur le Président ?

Voir les commentaires

2019-10-27T10:21:20+01:00

Magie....Noirceur

Publié par divagations-et-balades

          Le matin, une magie s'opère, toujours renouvelée, (enfin presque), quand le soleil se réveille et vient inonder le monde de sa splendeur. Et pour peu que quelques effilochées de nuages ou de traînées laissées par les avions soient présentes à ce moment-là, nous est révélé toute la beauté du monde.

          Je ne m'en lasse jamais.

Magie....Noirceur
Magie....Noirceur

          Que peut-on espérer de mieux pour débuter une journée ? A voir un tel déploiement de beauté , comment imaginer que tout ce qui vit d'humanité au-dessous n'en soit pas éclaboussée et n'essaie pas de tirer le meilleur d'elle-même ? Comment penser que les Humains à qui s'offre un tel spectacle, n'en éprouvent pas une émotion transcendante ?

          Malheureusement, ceci est du domaine du rêve, ou de l'illusion. Nous voyons grouiller au-dessous, comme des cafards, une humanité dégradée, devenue insensible à la poésie de la nature, tout en intimant l'ordre de la préserver, une humanité intolérante qui ne supporte plus le chant des oiseaux, les clarines des vaches ou le bêlement des moutons; et je ne parle pas du coq Maurice qui a bien failli aller en prison. Si ma soeur l'avait connu, elle l'aurait peint avec un regard aussi mauvais pour qu'il aille mettre un bon coup de bec à ces idiots de "néo-ruraux".

Magie....Noirceur

          Il y a dans ce pays une propension à la dénonciation qui n'est pas à l'honneur de ceux qui l'exercent, mais comme ce mot ne veut plus rien dire....Où est l'importance ?

          L'humanité se déshumanise, et elle ne se rend pas compte qu'elle est déjà à moitié morte. Elle gesticule dans un monde qui n'est plus qu'une pâle copie d'un monde ancien où l'on rêvait de peindre les feuilles des arbres quand elles volaient les couleurs du soleil,

Magie....Noirceur

          Et où l'on savait s'extasier devant la beauté fragile d'une rose. Qui récite encore Ronsard ?

                    " Mignonne, Allons voir si la rose

               Qui ce matin avait déclose

               Sa robe de pourpre au soleil........

 

Magie....Noirceur

          N'y aurait-il eu qu'une sorte de transfusion de la noirceur du ciel avant l'orage qui aurait privé l'humanité de sa sensibilité ?

Magie....Noirceur

          Elle croit pouvoir régenter la nature, aurait-elle perdu son humilité devant la Création ?

          Malraux avait dit quelque chose comme : " Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ".

          Attention, la nature pourrait avoir envie de se débarrasser de l'Homme, (je ne parle pas du seul mâle blanc), comme le chien de ses puces.

Magie....Noirceur

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog