Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pensees

2020-01-12T16:09:48+01:00

C'était mieux avant

Publié par divagations-et-balades

          Ces mots, je les entends de plus en plus souvent, et même je me surprends à les dire moi aussi. Est-ce que je deviendrais un genre de vieille ronchonneuse ?

C'était mieux avant

          Je me souviens, honte à moi,avoir pensé et parfois dit, une telle sentence irrévérencieuse, à l'égard de certaines personnes âgées, alors que j'étais loin de l'être. Mais le temps passe vite aujourd'hui, alors qu'il s'éternisait quand j'allais à l'école. Preuve que c'était mieux avant non ?

          Voyons, reprenons les choses.

          Une fois la guerre finie, un été, j'ai eu dix ans, et il est arrivé une chose fabuleuse : j'ai fait la connaissance de deux frères dont l'aîné avait dix ans, le second, sept ans. Deux jeunes Parisiens, donc, exotiques dans nos régions, et nous sommes devenus des amis inséparables, du moins les mois d'été car les vacances finies, ils repartaient dans " le nord " et moi à Bordeaux. Et chose plus fabuleuse encore, c'était une amitié pour la vie que les années et la distance n'ont jamais altérée. Le plus jeune nous a quittés l'été dernier colorant de noir cette année 2019, et je ne peux pas concevoir qu'il ne soit plus là.

          Tous les étés, pendant une dizaine d'années, nous nous retrouvions sur notre plage favorite, avec une bonne provision de sottises à faire.

C'était mieux avant

          Nous avons eu une enfance magique, inventive, merveilleuse. Nous étions heureux. Et maintenant, quand je vois ces gamins qui extérieurement nous ressemblent, les écouteurs aux oreilles, le nez dans leurs tablettes, je me demande s'ils vivent une vraie vie d'enfant, et je me dis : c'était mieux avant. Surtout quand je repense à cette mère m'amenant un jour sa fille en consultation pour que je lui donne " la pilule ".

     * Mais quel âge a-t-elle ? ai-je dit un peu effarée.

     * Onze ans;elle vient d'avoir ses règles pour la première fois.

          Et comme je refusais de traiter ainsi une enfant si jeune, elle était devenue agressive et m'avait dit ces mots que je n'oublierai jamais : "Alors, vous voulez que ma fille tombe enceinte ! "

      C'était mieux avant

      En sixième, nous avions eu une nouvelle camarade, une jeune noire timide qui arrivait d'Abidjan. Elle était immédiatement devenue une camarade de plus et nous ne faisions aucune différence entre elle et nous; nous n'y pensions même pas.Plus tard, à la fac, on n'y pensait pas plus avec nos copains noirs, et eux, ne se sentaient pas outragés de voir une tête noire sur les paquets de Banania.

          C'était mieux avant

          En sortant de la Maternelle, on savait lire, écrire et compter. Puis à la " Grande Ecole " on apprenait l'Histoire, la géographie.....On savait que les Gaulois avaient précédé Louis XIV et que Napoléon venait bien après Henri IV. On savait même que celui-ci voulait nous faire manger la poule au pot tous les dimanches.

          Aujourd'hui, quand je regarde certaines émissions " intellectuelles " à la télé, je me demande sur quelle planète certains sont allés à l'école.

          Il y a quelques années, une de mes patientes, professeur de français, m'avait dit, attristée, que les bacheliers d'alors seraient incapables de passer le brevet des années cinquante. Et un autre patient, professeur de ce que l'on ose encore appeler la philo, me disait son exaspération quand, annonçant l'étude de Platon, les élèves disaient : " On s'en fiche M'sieur de Platon, on n'en a rien à faire ".

          C'était mieux avant

          A l'école primaire, on commentait tous les matins, une phrase de morale ou d'instruction civique, et on respectait la maîtresse. (Même quand j'avais bricolé son bureau pour que les deux pieds avant quittent l'estrade quand elle s'appuierait dessus, pour obéir aux " Simone, fais-nous rire " qu'exigeaient les camarades ).

          Et je pourrais faire une litanie ennuyeuse de tout ce qui était ou allait mieux avant : la politesse, le respect, la courtoisie, l'absence d'obsolescence programmée, le monde que l'on veut nous imposer, gris et indifférencié, la théorie du genre qui va rendre fous les enfants actuels, la disparition des repères, et la mise à l'écart du père ET de la mère, couple primordial pour faire de l'enfant un adulte équilibré et bien dans sa tête et son corps.

          Passons sur l'arrogance de ces êtres hors sol qui se prennent pour une élite régissant la vie de ce qu'ils croient être un troupeau minable que l'on peut transformer peu à peu en chiens de Pavlov.

          Cela me fait penser à cette phrase entendue il y a quelques jours et dont j'ai oublié le nom de l'auteur, un philosophe sud-américain : 

             " Dénigre le passé si tu ne veux pas te suicider de honte ou de nostalgie "

         OUI, C'ETAIT MIEUX AVANT !

Voir les commentaires

2020-01-03T23:13:15+01:00

Qu'es-tu devenu ?

Publié par divagations-et-balades

          C'était au temps où j'habitais à Casablanca

          Un jour, étant allée faire des courses dans le centre, je revenais vers l'endroit où j'avais garé ma voiture, dans une rue adjacente au boulevard d'Anfa. Alors que je passais devant la nouvelle médina, je vis deux fourgons marqués du logo de la deuxième chaîne de télévision française, et une journaliste, micro en main, en train d'interviewer des Marocains.

          Intriguée, je m'approchais et écoutais. Elle était en train de parler à un gamin d'une quinzaine d'années.

     * Quel âge as-tu ?

     * Seize ans

     * Et que veux-tu faire plus tard ?

     * J'irais en France.

     * Ah ! Et pourquoi ?

     * Parce que c'est le seul pays où on nous donne de l'argent sans travailler.

          Amusée, je regardais la journaliste. Elle eut d'abord un sursaut, vite et professionnellement maîtrisé.

 

Qu'es-tu devenu ?

          Auquel succéda un air ébahi.

Qu'es-tu devenu ?

          Moi, je rigolais bien, mais tout compte fait, observant la journaliste qui en avait perdu sa tchatche, je levais les yeux au ciel et décidais de partir. J'en avais assez vu.

Qu'es-tu devenu ?

          Et j'allais rejoindre ma voiture pour m'apercevoir qu'une vitre était cassée et mon poste de radio envolé. J'interpellais le flic qui était au carrefour à une dizaine de mètres :

     * Bien sûr tu n'as rien vu ni rien entendu ?

     * Ah ! non ! me répondit-il avec l'air innocent du nouveau-né.

          Et commença pour moi un vrai parcours du combattant, pour finir, après avoir été trimballée dans quatre commissariats différents, au bon endroit où je me suis disputée, car, après des difficultés que je ne vais pas vous infliger, il me tendit pour que je la signe, une déclaration de vol écrite en arabe. J'ai refusé évidemment, car parler oui, mais lire ou écrire non; et nouvelle bagarre pour en obtenir une en français......sur du papier de boucher; en vain d'ailleurs car l'assurance n'a pas marché, me trouvant m'a t-on dit, dans un pays à risques.

          Je crois que c'est ce jour-là que l'idée de rentrer en France a commencé à germer.

          Tout cela est désormais très loin dans le passé, et mes tribulations maghrébines me font rire aujourd'hui, mais toi, jeune Marocain dont le rêve était de ne rien faire, qu'es-tu devenu ? Est-ce que par hasard tu t'inquièterais en ce moment pour ta retraite  ? Ou bien sur celle que, selon nos Zélites, tu dois préparer pour nos enfants devenus trop peu nombreux pour la préparer eux-mêmes ? Je ne suis pas sûre que cette perspective t'agrée beaucoup.

          Et nos Zélites ont quand même un toupet monstre ! N'est-ce pas pire que la colonisation ça Monsieur le Président ?

Voir les commentaires

2019-10-27T10:21:20+01:00

Magie....Noirceur

Publié par divagations-et-balades

          Le matin, une magie s'opère, toujours renouvelée, (enfin presque), quand le soleil se réveille et vient inonder le monde de sa splendeur. Et pour peu que quelques effilochées de nuages ou de traînées laissées par les avions soient présentes à ce moment-là, nous est révélé toute la beauté du monde.

          Je ne m'en lasse jamais.

Magie....Noirceur
Magie....Noirceur

          Que peut-on espérer de mieux pour débuter une journée ? A voir un tel déploiement de beauté , comment imaginer que tout ce qui vit d'humanité au-dessous n'en soit pas éclaboussée et n'essaie pas de tirer le meilleur d'elle-même ? Comment penser que les Humains à qui s'offre un tel spectacle, n'en éprouvent pas une émotion transcendante ?

          Malheureusement, ceci est du domaine du rêve, ou de l'illusion. Nous voyons grouiller au-dessous, comme des cafards, une humanité dégradée, devenue insensible à la poésie de la nature, tout en intimant l'ordre de la préserver, une humanité intolérante qui ne supporte plus le chant des oiseaux, les clarines des vaches ou le bêlement des moutons; et je ne parle pas du coq Maurice qui a bien failli aller en prison. Si ma soeur l'avait connu, elle l'aurait peint avec un regard aussi mauvais pour qu'il aille mettre un bon coup de bec à ces idiots de "néo-ruraux".

Magie....Noirceur

          Il y a dans ce pays une propension à la dénonciation qui n'est pas à l'honneur de ceux qui l'exercent, mais comme ce mot ne veut plus rien dire....Où est l'importance ?

          L'humanité se déshumanise, et elle ne se rend pas compte qu'elle est déjà à moitié morte. Elle gesticule dans un monde qui n'est plus qu'une pâle copie d'un monde ancien où l'on rêvait de peindre les feuilles des arbres quand elles volaient les couleurs du soleil,

Magie....Noirceur

          Et où l'on savait s'extasier devant la beauté fragile d'une rose. Qui récite encore Ronsard ?

                    " Mignonne, Allons voir si la rose

               Qui ce matin avait déclose

               Sa robe de pourpre au soleil........

 

Magie....Noirceur

          N'y aurait-il eu qu'une sorte de transfusion de la noirceur du ciel avant l'orage qui aurait privé l'humanité de sa sensibilité ?

Magie....Noirceur

          Elle croit pouvoir régenter la nature, aurait-elle perdu son humilité devant la Création ?

          Malraux avait dit quelque chose comme : " Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ".

          Attention, la nature pourrait avoir envie de se débarrasser de l'Homme, (je ne parle pas du seul mâle blanc), comme le chien de ses puces.

Magie....Noirceur

Voir les commentaires

2019-10-09T10:37:47+02:00

Léonard de Vinci et la PMA

Publié par divagations-et-balades

          J'entends déjà les mauvaises langues : " Pas possible, elle a disjoncté ". Eh bien non ! Je ne suis même pas allée me promener dans le temps pour l'interviewer......

          En ouvrant un de mes livres dormant dans la bibliothèque pour le faire respirer un peu, je suis tombée sur cette phrase de ce génie de Léonard, et je vous la livre car elle me paraît étrangement moderne, ( mais pas post-moderne !!) :

          " Les parents rêvent à l'enfant qu'ils aimeraient concevoir, la mère rêve de l'enfant à venir qu'elle porte en son sein, l'enfant rêve au jour où il verra la lumière, et s'ils ne rêvaient pas ensemble,la vie ne viendrait pas au monde ".

Sans autre commentaire !

Voir les commentaires

2019-06-02T05:19:00+02:00

L'art d'accommoder les restes

Publié par divagations-et-balades

          Elle se nomme Katrina Spade, elle est américaine et vit dans l'état de Washington, au nord-ouest des Etats Unis. Elle a créé à Seattle une compagnie nommée " Recompose ", qui est sur le point de commercialiser une méthode extraordinaire, porteuse d'économie et tout à fait dans le ton de la transition énergétique, qui ne pourra que plaire à nos écologistes :

L'art d'accommoder les restes

          Je l'appellerai quant à moi : " L'art d'accommoder les restes ". Eh bien non, ce n'est pas une recette de cuisine.......Quoique que .......

          Cette dame a une idée qu'elle juge très belle : transformer le corps humain, (des personnes décédées bien sûr....du moins pour l'instant), en compost, et pensez à l'émouvante joie de le balancer dans votre jardin et de faire pousser un arbre ou un massif de roses avec feue votre grand-tante !

          Et rien de plus facile; vous mettez le corps avec de la paille, des copeaux de bois et de la luzerne, dans un container où sont recréées les conditions idéales nécessaires pour que les bactéries hâtent la décomposition. En un mois environ, vous allez récupérer deux brouettes de bon terreau.

          N'est-ce pas formidable ? Sans compter que les malfrats qui voudront se débarrasser du corps de leurs victimes, ont là une recette toute trouvée.

          On n'arrête pas le progrès Bonnes Gens ! Mais je ne peux m'empêcher de me dire : 

                  Humanité ! Où vas-tu ?

Voir les commentaires

2019-05-26T05:39:00+02:00

La pensée du dimanche - 26/05/19

Publié par divagations-et-balades

          Un jour, alors qu'il s'était embarqué sur un bateau voguant sur le Mississipi vers la Nouvelle Orléans, et dans l'intention de poursuivre vers l' Amazonie, Samuel Langhorne Clemens, se lia avec le pilote du bateau qui le persuada de rester travailler sur celui-ci.

Wikipedia

Wikipedia

          Il était chargé de tirer la corde de sondage afin de vérifier la profondeur du fleuve, et le capitaine lui criait : " mark twain ! mark twain ! " ce qui signifie "marque deux brasses " indiquant ainsi dans le jargon anglais que la profondeur était suffisante.

         Et de ce jargon était né.....Mark Twain.

Wikipedia

Wikipedia

          Journaliste, essayiste, humoriste et écrivain, il a peut-être jouer un rôle dans mon attirance pour la vie aventureuse. Tom Sawyer, Huckleberry Finn.... ont été de ces livres que je dévorais dans mon enfance.

          Mark Twain m'a donné le goût d'une vie mouvementée.

          A ses heures, il a été aussi philosophe, et j'aime bien cette pensée :

          " Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrez pourquoi ".

          L'a t'il découvert ? Moi ???? je ne crois pas. J'espère que j'en ai encore le temps !!!! 

          Et vous ???

 

Voir les commentaires

2019-05-18T16:22:33+02:00

La " ralante " du samedi - Patatras

Publié par divagations-et-balades

          A la fin du cursus normal de médecine, j'ai fait trois ans de psychiatrie, sans intention de devenir psychiatre, mais parce qu'il y avait un professeur extraordinaire, à la fois docteur en médecine, psychiatre et docteur en philosophie, avec qui j'avais des discussions passionnantes. En plus, j'étais la " chouchou ", celle qu'il acceptait à ses consultations et aux visites aux grands psychotiques du service.

          J'ai fait un internat en psychiatrie au cours duquel j'ai passé ma thèse, et ce professeur était, évidemment, dans mon jury. J'ai eu mon heure de gloire !!! La plus haute mention décernée par l'Université française, les félicitations du jury et le droit aux échanges internationaux. Tout ça pour que mes parents soient fiers de moi, et une façon de leur dire merci.

          Mais, ne croyez pas que j'ai une crise de gloriolite aiguë, car : 

          " Je n'y fus pas longtemps qu'aussitôt patatras; avec un fort grand bruit voilà l'esprit à bas ". ( Regnard. Fol.Amour. 1, 2 ).

          Seulement, je ne le savais pas encore. Que s'était'il donc passé ?

          Insatisfaite de la médecine qui ne s'intéressait qu'aux symptômes et non à l' Etre dans sa complexité, et pas du tout non plus à la prévention, je me suis engagée dans trois années d'étude en...........homéopathie.

          Et voilà pourquoi, maintenant, je réalise que je suis un charlatan, ou plutôt une charlatane,car je me refuse à l'écriture inclusive.

          Alors, je fais un retour en arrière, accablée de honte d'avoir guéri sans antibiotiques, les otites de bébés exploitant le fait qu'ils ignoraient que je donnais des placebos, d'avoir fait passé à de nombreuses patientes, le cap de la ménopause sans bouffées de chaleur et autres ennuis inhérents à cette période de la vie féminine, sans avoir recours au traitement hormonal substitutif, d'avoir soulagé ces hommes courbés en deux par des douleurs rhumatismales handicapantes, d'avoir si bien renforcé le système immunitaire de tant d'autres que, grâce à ces petites billes sans rien  dedans à part du sucre, ils passaient un hiver sans rhumes et surtout sans grippe et ce vaccin efficace à seulement 60%, mais dont l'injection intramusculaire entraînait parfois quelques problèmes régionaux.

          Alors, merci à cette poignée de "Chers Confrères " grands pourfendeurs de l'homéopathie dont ils ignorent tout, en même temps que grands défenseurs de Big Pharma, de m'avoir, enfin, ouvert les yeux. Il était temps quand même, et quand je pense que j'aurais pu mourir dans cette erreur abominable !!! J'en frémis de peur et de honte.

          Puissent tous mes anciens patients me pardonner de les avoir guéris ou soulagés avec des placebos.

          Les " Chers Confrères ", la HAS et Madame le Ministre de la Santé, viennent de leur démontrer à quel point ils ont été, pour le moins naïfs, sinon idiots, mais en tout cas faibles d'esprit, de s'être laissés abuser ainsi par une charlatane.

          Mais heureusement, ces petites billes de sucre vont être probablement déremboursées, ces médecins à la limite escrocs vont finir par disparaître, car les nouvelles générations ne se laisseront pas abuser, et les vieux ringards qui voudraient, persistant dans leur aveuglement, continuer à sucer ces bonbons, devront payer plus cher, ou finir par se résoudre à prendre les remèdes patentés, plus chers bien sûr, (mais il y a la sécu), et surtout beaucoup plus sûrs, comme le Médiator, le Vioxx, ou la Dépakine qui m'a enlevé mon ami en détruisant son foie......et j'en passe, comme le Lévothyrox par exemple, pour ne pas accabler à mon tour. La charité ça existe. Si, si !

          Et quand je pense que j'ai peut-être évité une phlébite au cours d'un plâtrage pour fracture de la malléole externe gauche, par 35° à l'ombre, il y a une quarantaine d'années, en suçant ces petits bonbons ! Je réalise qu'en réalité, j'ai eu, comme disent les Anglais, un gros morceau de chance !!!! Seulement, j'avais commencé par me piquer à la Calciparine, arrêtée en catastrophe au bout d'une semaine en raison d'une chute vertigineuse de mes plaquettes sanguines.

          Mais, en ces temps de disette économique, où l'on voit un gouvernement chercher désespérément des sous, surtout dans nos fonds de poche désertifiés, il faut comprendre que des tubes à 2€ grèvent trop fortement le budget de la sécu et de l'Etat. Il faut être raisonnable quand même, et surtout se montrer citoyen responsable !

          Après tout, les effets secondaires ne tuent pas systématiquement, ou ne déclenchent pas forcément de maladies dites iatrogènes.

          Allons, tous en choeur disons SUS A L'HOMEOPATHIE ! Et vouons aux Gémonies le nom de Samuel Hahnemann, ce malfaiteur de l'humanité. 

 

La " ralante " du samedi - Patatras

Voir les commentaires

2019-05-12T09:47:01+02:00

La pensée du dimanche - 12/05/19

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui, je vais faire court, parce que je pense qu'il n'y a rien à redire à ce que Monsieur de Vauban avait dit au roi Louis XIV il y a déjà si longtemps. ( Et parce que je ne suis pas sûre de ,ne pas avoir déjà livré cette phrase. Oulà ! Filerai-je un mauvais coton ??? )

Wikipedia

Wikipedia

          Ingénieur, architecte militaire, hydraulicien....il fut aussi essayiste, et, par ses écrits, a préfiguré les philosophes du siècle des Lumières.

          C'est sans doute dans cet aspect de son caractère que l'on trouve cette phrase, pleine de bon sens, que ni les Gilets jaunes, ni personne je crois, (ou si peu) dans ce pays ne lui contesteront.

          " Sire, l'argent le mieux employé, c'est celui qui reste entre les mains du peuple"

cqfd

Voir les commentaires

2019-05-05T09:10:36+02:00

La pensée du dimanche - Renaissance

Publié par divagations-et-balades

          Non, je ne vais pas faire la pub pour la REM déguisée pour les élections européennes, mais pour mon retour, car, mon ordinateur a été piraté par des voyous qui voulaient une sorte de rançon. Pas question que je cède à ce genre de chantage, " tant pis, je me passerai d'ordinateur ! " ai-je dit au filou que j'avais au bout du fil. Après tout, avant 1982 je n'en avais pas, et je me portais bien !!! Et puis, un monsieur très malin m'a indiqué une simple manipulation à faire et.....YOUPI ! Me revoilà.

          Tant que mon ordinateur était bloqué, je suis allée au jardin envahi de couleurs toutes fraîches.

          Le cytise aux grappes d'or si photogéniques sur le bleu du ciel;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Les roses odorantes fidèles au rendez-vous annuel;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Ce tapis de petites fleurs qui se parent de ce rose à la mode ce printemps;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Et " l'arbre à beignets " lui aussi un vieux fidèle;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Miam !!! Mais comment manger des fleurs ???? Est-ce pour s'en approprier beauté et force vitale, comme les Indiens scalpaient les ennemis pour s'approprier la force qui réside selon eux, dans les cheveux ? Tiens ! Samson serait'il indien ? ...... Je n'en ferai pas cette année.

La pensée du dimanche - Renaissance

          Et le violet superbe de ces iris, rescapés d'une fratrie plus nombreuse, et qui, chaque année reviennent nous dire la beauté du monde;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Et aussi, cette rose au coeur d'or qui bientôt va s'effeuiller;

La pensée du dimanche - Renaissance

          Sans oublier la rouge, symbole de l'indispensable passion.

La pensée du dimanche - Renaissance

          Comment ne pas s'émerveiller devant cette renaissance annuelle de la nature ? Ces roses, ces iris, ces fleurs...qui sont mortes l'an passé, revivent chaque année nouvelle avec force et beauté intactes.

          C'est la vie qui leur donne cette force et cette beauté. N'y a t'il  pas là un mystère ?

          Devant cette renaissance, fille d'éternité, on a parfois tendance à penser : " Et nous ? ". Alors je pense à ces paroles de la chanson :

            " Ne dis pas que c'est là ton dernier chemin,

         Chaque jour refleurit dans son lendemain "

Bon dimanche !

Voir les commentaires

2019-04-14T15:01:31+02:00

La pensée du dimanche 14/04/19

Publié par divagations-et-balades

          Chauvine comme (il paraît) que je suis, certaines choses me font râler. Par exemple, quand j'apprends que le conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux estime à cent quarante le nombre de propriétés viticoles du Bordelais appartenant à des Chinois. Ce n'est pas parce que je n'aime pas le vin que je ne vais pas râler !

Château Margaux (mauvais exemple, il appartient à une famille grecque depuis 1977)

Château Margaux (mauvais exemple, il appartient à une famille grecque depuis 1977)

          On trouve encore des Chinois à la tête de l'emblématique Club Med. Ce n'est pas parce que je n'aime pas les vacances toutes faites que je ne vais pas râler.

          Et qui possède 49,99% de l'aéroport de Toulouse ? Un consortium chinois ! Et ce n'est pas parce que Toulouse (la pauvre !) essaie de rivaliser avec Bordeaux, que je ne vais pas râler !

          Et qui parle de vendre le groupe Aéroports de Paris ? Ce gouvernement du monde nouveau. Pffuitt !!! Mais ce n'est pas parce que Paris tente d'usurper le titre de plus belle ville de France, alors qu'évidemment c'est Bordeaux, que je ne vais pas râler !

          Et j'ai trouvé quelqu'un qui râle autant que moi, et peut-être même plus, un certain Lionel CAYET, qui est peut-être le maire d'un village du Pas-de-Calais.

          " Pauvres gens misérables, peuples insensés, nations opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien ! Vous vous laissez enlever sous vos yeux le plus beau et le plus clair de votre revenu, vous laissez piller vos champs, voler et dépouiller vos maisons des vieux meubles de vos ancêtres ! Vous vivez de telle sorte que rien n'est plus à vous ". 

          Bravo Monsieur !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog